17/12/2020

Vol inaugural pour II-114-300 !

IMG_5520.jpeg

L’avionneur russe Ilyushin a effectué le vol inaugural de son nouveau turbopropulseur régional Il-114-300 depuis l'aérodrome de Joukovski.

L'avion était piloté par un équipage composé du pilote en chef Nikolai Kuimov et du pilote d'essai Dmitry Komarov,et de l’ingénieur d'essai à bord Oleg Gryazev. 

Ilyushin Il-114-300 :

L'avion de ligne Il-114-300 est conçu pour les itinéraires locaux. C'est une version améliorée du turbopropulseur Il-114. L’équipage de conduite est composé du commandant de bord et du copilote. L’Il-114-300 est équipé d’une suite numérique de navigation assurant le décollage et l’atterrissage dans des conditions météorologiques conformes à la norme de la catégorie II de l’OACI. Toutes les informations et données de navigation du vol sur les performances des systèmes de l’aéronef sont transmises à cinq écrans LCD couleurs.

L'utilisation des moteurs TV7-117SM augmente la plage de vol avec une charge maximale de passagers pouvant atteindre 1’900 km par rapport à l’ancien l'Il-114. La cabine passagers moderne assure un vol confortable dans toute la plage d'altitude.

Les systèmes sont configurés de manière à ce que la défaillance d’un système n’influence pas les performances des autres. Les systèmes ont un niveau de redondance requis et utilisent des matériaux éprouvés. L’exécution des avancées technologiques modernes dans le maintien de l’efficacité aérodynamique et du poids nécessaires de l’aéronef et du groupe moteur confère à l’Il-114-300 un haut rendement énergétique, selon l’avionneur.

Le train d'atterrissage lui permet d'atterrir sur des aérodromes non préparés avec des pistes en béton ou en terre, ce qui contribue à l'expansion de l'utilisation de l'Il-114-300 dans différentes régions dont les plus difficiles d’accès.

En outre, l’avion est conçu pour une exploitation indépendante dans des aéroports non équipés. L'accès à tous les éléments structurels et unités, dont l'inspection est requise par le programme de maintenance, est rapide et facile.

Pour l’Il-114-300, un système d’exploitation basé sur l’état sans révisions a été adopté, qui permet de maintenir la capacité de vol nécessaire avec des coûts opérationnels minimaux pendant une durée de vie nominale de 30’000 heures ou 30’000 vols et une durée de vie utile de 30 ans. 

Parallèlement à cela, l'avion russe offre une plus grande autonomie, environ 5’000 km, contre 3’600 pour l'ATR. Trois options d’aménagement de cabine pour passagers sont possibles, soit : 64, 52 et 50 sièges, un compartiment à bagages accru et actuellement en cours de développement.

La production en série de l'IL-114-300 implique quatre sites : Voronezh Aircraft Production Association, Aviastar-SP (Ulyanovsk), Sokol (Nizhny Novgorod) et l'usine de Lukhovitsy de RSK MiG (près de Moscou). Tous ces sites subissent d'importantes améliorations avec de nouveaux équipements et l'assemblage final est en cours d'installation à Lukhovitsy, qui sera équipé d'une ligne d'assemblage automatisée.

IMG_5521.jpeg

Photos : L’Il-114-300 lors de son vol inaugural @ UAC

 

16/12/2020

Mise en production du nouveau système de protection électronique du F-15 !

IMG_5511.jpeg

Boeing a été mandaté pour commencer la production initiale à bas débit (LRIP) de la mise à niveau du système d'avertissement passif / actif et de survie « Eagle Passive Active Warning Survivability System » (EPAWSS) destiné à l'avion de combat F-15 « Strike Eagle ».

Le F-15E Strike Eagle devrait être équipé du nouveau système de guerre électronique EPAWSS au début des années 2020, le F-15EX « Advanced Eagle » doit de son côté également recevoir ce système dès sa production.

Développé par BAe Systems en tant que sous-traitant de Boeing, l'EPAWSS est conçu pour échantillonner le spectre des fréquences radio (RF), identifier les menaces, hiérarchiser et allouer des ressources de brouillage contre elles, et remplacera le système actuel Tactical Electronic Warfare (TEWS) qui date des années 1980 et qui équipe actuellement environ 220 F-15E « Strike Eagle » de l'US Air Force (USAF). C'est également l'un des systèmes destinés au dernier F-15EX « Advanced Eagle », dont 200 appareils sont prévus pour un approvisionnement dans les années futures.

Fournissant des options de guerre électronique offensive et défensive pour le pilote et l'avion, le système EPAWSS propose des solutions entièrement intégrées d'alerte radar, de géolocalisation, de connaissance de la situation et d'autoprotection pour détecter et vaincre les menaces de surface et aéroportées dans des environnements contestés et hautement contestés à forte densité de signaux. Équipé de contre-mesures électroniques avancées, il permet une pénétration plus profonde contre les systèmes de défense aérienne intégrés modernes, offrant des capacités de réponse rapide pour protéger l'équipage. L'EPAWSS est conçu pour fournir une indication, le type et la position des menaces RF au sol ainsi que la portée des menaces aériennes avec la connaissance de la situation nécessaire pour éviter, engager ou annuler la menace. L'EPAWSS se défend contre les systèmes de menace RF et IR détectant ou acquérant des informations de ciblage avant l'engagement de la menace, ce qui complique et / ou annule une solution de ciblage de menace ennemie. Le système lutte contre les menaces grâce à sa suite de composants avec des techniques électro-optiques et RF.

IMG_5519.jpeg

Le système est entièrement numérique, il nécessite une empreinte plus petite que les systèmes précédents, ce qui lui permet d'intégrer de manière transparente de nouvelles capacités et de rester à jour. Solution au niveau de la plate-forme, il offre au F-15 une fiabilité et une maintenabilité améliorées, contribuant à réduire les coûts du cycle de vie à long terme pour que l'avion reste en service maintenant et à l'avenir.

Des essais positifs :

Les essais en chambre anéchoïde ont démontré l'interopérabilité et la compatibilité en matière de radiofréquence (RF) entre l'EPAWSS, le radar AN/APG-82 et diverses avioniques existantes au niveau du système installé sur le F-15. Des tests de fonctionnement vont continuer à être effectués jusqu’à la mise en service du système.

Photo :  Les F-15 E « Strike Eagle » recevront bientôt l’EPAWSS @ USAF

Vol inaugural de l’Irkut MC-21 avec des moteurs russes !

IMG_5505.jpeg

Le premier MC-21-310 n° 73055 équipé des moteurs russes PD-14 a effectué son vol inaugural ce 15 décembre 2020, sur l'aérodrome de l'usine aéronautique d'Irkoutsk.

L'avion était piloté par un équipage composé des pilotes d'essai Vasily Sevastyanov, Andrey Voropaev et l'ingénieur d'essai Alexander Solovyov. La tâche de vol consistait à vérifier les modes de fonctionnement de la centrale, la stabilité et la contrôlabilité de l'avion, ainsi que le fonctionnement de ses systèmes. La durée du vol était de 1 heure 25 minutes.

Ce vol est le résultat de l'unification de deux grands programmes de l'industrie aéronautique civile en Russie, le MC-21 et le moteur PD-14. Grâce aux efforts des scientifiques, des concepteurs et des ingénieurs qui amènent un renouveau dans l’histoire de l’aviation civile russe. 

Le second appareil doté des moteurs PD-14 prendra son envol l'année prochaine. Il s’agit du premier appareil de type MC-21, le n° 73051. L’ajout d’un second appareil motorisé par le PD-14 permettra d’avancer en vue de la certification du MC-21 avec sa motorisation entièrement russe.

UEC-Aviadvigatel PD-14 :

Le nouveau moteur russe UEC-Aviadvigatel PD-14 doit venir remplacer les moteurs Pratt & Whitney PW1400G dont la fourniture a été interrompue par l'administration Trump, invoquant des sanctions contre les entités de défense russes.

Le PD-14 est un turbofan de dernière génération, développé par la société russe UEC-Aviadvigatel pour devenir le groupe propulseur alternatif de l'avion de ligne bimoteur Irkout MC-21. Le PD-14 fut dévoilé début 2010, avec des coûts de développement de 1,1 milliard de dollars. 

La famille PD-14 devrait s'agrandir avec la turbosoufflante à engrenages PD-18R, avec une poussée allant de 18 000 à 20 000 kgp. Des débouchés sont attendus dans le secteur des avions de transport lourds, tel l'Il-96.

Le PD-14 a été développé sous le programme fédéral « Développement de l'équipement d'aviation civile en Russie en 2002-2015 », il s'agit du premier moteur civil de l'histoire de la Russie à avoir été développé avec sa nacelle.

Le moteur dispose d’une soufflante de 1,90 m de diamètre, composée de 18 pales à grande corde faites en alliage de titane. Ce diamètre de soufflante apporte un taux de dilution de 8,5 : 1, ce qui est significativement plus important que sur les moteurs russes précédents, mais toujours légèrement en-dessous des taux de 10 : 1 obtenus par le CFM LEAP-1A ou de 12 : 1 par le PW1400G de Pratt & Whitney. Ce dernier est le moteur de base sélectionné par Irkout pour équiper le MC-21 à son entrée en service.  Parmi les éléments modernes intégrés sur le moteur, on trouve des générateurs de tourbillons aérodynamiques tridimensionnels dans les chambres de combustion et des aubes de turbines en matériau monocristallin. De même, le carénage entourant le moteur ainsi que sa nacelle étant constitués à 65 % de matériaux composites. 

IMG_5503.jpeg

L’Irkut MC-21:

Le programme de développement du biréacteur moyen-courrier MC-21 prévoit la réalisation de trois versions de l'appareil, capables respectivement de transporter 150, 180 et 210 passagers. L'avion a été conçu pour pouvoir effectuer des vols d'une distance maximale de 5’500 km dans n'importe quelle zone climatique, de jour comme de nuit, dans des conditions météorologiques clémentes ou difficiles, à la vitesse de croisière de 850 km/h. Le MC-21 peut décoller d'aéroports situés à une altitude maximale de 3’000 m au-dessus du niveau de la mer.

Irkut affirme que le MC-21 offre une amélioration de 25 % de la consommation de carburant par rapport aux avions de ligne existants de la même classe.

L’objectif du consortium russe Irkut, proche de Sukhoi, est de fournir un appareil de nouvelle génération capable de s’attaquer à terme au marché actuellement en main des deux géants que sont Airbus et Boeing. Avec ce premier objectif de placer l’avion au sein du transporteur russe, l’avionneur prévoit de s’attaquer prochainement au marché asiatique puis européen.

Le MC-21 Irkut est tout comme le Sukhoi SuperJet 100 un appareil destiné à permettre à la Russie de revenir au premier plan en matière d’avion de ligne. Bien que de conception russe tout comme le petit frère le Sukhoi SuperJet 100, le MC-21 intègre de la technologie occidentale avec en pointe le moteur Pratt & Whitney PurePower PW1000G. Les futurs MC-21 seront motorisés par le nouveau PD-14.

Le MC-21 est en cours de certification. Lors du dernier salon aéronautique (MAKS) qui s’est tenu à Moscou, le PDG du consortium, Mikhaïl Pogossian, a confirmé que sa société avait conclu des contrats fermes pour 175 appareils.

IMG_5504.jpeg

Photos : 1 & 3 Le MC-21 lors de son vol inaugural 2 MC-21 avec les PD-14 @ UEC

15/12/2020

Modernisation des IAR-99 roumains !

Romanian-Air-Force-IAR-99-Șoim.jpg

L’équipementier israélien Elbit Systems a remporté un contrat d'une valeur de 27 millions de dollars moderniser les avions d'entraînement IAR-99 de l'armée de l'air roumaine. La compagnie israélienne a annoncé avoir reçu le 14 décembre le sous-contrat de l'avionneur roumain Avioane Craiova. 

Rappel :

La Roumanie prévoit de moderniser ses 10 derniers avions écoles de type IAR-99. C’est le fabricant de l’avion, la société Avioane de Craiova qui effectuera les travaux. Les travaux se dérouleront sur la période 2021-2024. 

Elbit Systems fournira des équipements de l’avionique de remplacement. Il appuiera également l'intégration de « capacités d'appui aérien rapproché et de formation air-air » dans le cadre de l'accord de quatre ans et fournira un soutien logistique intégré. 

Cette mise à niveau de l'IAR-99 soutiendra plus efficacement l'instruction des pilotes de la Roumanie pour la transformation sue le Lockheed Martin F-16.

Une seconde mise à jour :

Dans un second temps, les IAR-99 pourront effectuer des missions d'appui en vol rapproché et interdire des cibles aériennes à basse vitesse. Une seconde mise à niveau sera alors nécessaire. Celle-ci prévoit l’adaptation du radar AESA Leonardo Vixen 500 E sur l’IAR-99 et serait désigné IAR-99TD. Un premier modèle de radar a été acheté en vue de l’intégration sur l’avion indigène. 

L'Institut national roumain pour la recherche aérospatiale (INCAS) a financé en 2018 une démonstration technologique sur un IAR-99. Le but étant de fournir de nouvelles capacités de détection et de combat. Le système de radar Vixen 500E apportera la capacité critique en ce qui concerne l'environnement opérationnel du formateur de l’aviation militaire roumaine. 

roumanie,iar-99,elbits systems,modernisation avion école,jet école,blog défense,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

 

L’IAR-99 « Soim » : 

L'IAR-99 « Soim » (Faucon) est un avion école biplace en tandem produit par l’entreprise roumaine Avioane Craiova. L’avion dispose également de capacités d’attaque au sol légère. La conception du IAR-99 débuta en 1975. Le premier prototype vola pour la première fois le 21 décembre 1985. Deux autres prototypes suivirent, ainsi qu'une présérie de 20 appareils, ils furent livrés à partir de 1987 à l'armée de l'air roumaine. Une autre commande de 30 appareils fut livrée à partir de 1991.

roumanie,iar-99,elbits systems,modernisation avion école,jet école,blog défense,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

Photos :1 IAR-99 @ Avioane 2 Cockpit actuel sans la modernisation @ Avioane 3 prototype du cockpit modernisé par Elbits @ Elbits Systems/ Avioane

 

13/12/2020

Premier HH-139B pour l’armée de l’air italienne !

aeronautica militare italiana,armée de l'air italienne,leonardo,aw139,blog défense,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

L’hélicoptériste Leonardo a livré le premier des 17 hélicoptères bimoteurs multirôles HH-139B à l'armée de l'air italienne depuis son usine de Vergiate. Les livraisons de la variante AW139 devraient être achevées en 2021.

Les nouveaux hélicoptères seront exploités par la 15e Escadre de l’armée de l’air italienne, qui est chargée des missions de recherche et de sauvetage (SAR) et soutient les opérations de secours en cas de catastrophe, et rejoindra une flotte existante de 13 HH-139A multirôles et de quatre VH-139A. Ces derniers sont utilisés pour les missions de transport du gouvernement. Comparé au HH-139A, le HH-139B est doté de nouvelles caméras électro-optiques, d'un radar et d'une console de mission de cabine. L'avionique de base comprend le logiciel Phase 8 permettant des capacités de navigation et de mission étendues avec le système Automatic Identification System (AIS) qui permet une meilleure interaction avec les navires et l’Obstacle Proximity LIDAR System (OPLS) qui favorise l'identification et la séparation avec les obstacles orographiques.

La nouvelle version a été équipée d'un double treuil qui augmente la fiabilité du système et la sécurité lors des opérations de récupération et d'une console de mission qui permet une meilleure gestion des équipements embarqués lors de la recherche de personnes disparues. De plus, la masse maximale au décollage est passée de 6 800 kg à 7 000 kg, ce qui permet une plus grande capacité de charge utile.

ITAF-HH139B_03.jpg

L’AW139 a également été sélectionné par la Guardia di Finanza, la police d’État, la Garde côtière, le corps national des pompiers et les carabiniers, en plus de plusieurs opérateurs de services médicaux d’urgence. Ce dernier programme de l'armée de l'air italienne porte le nombre total d'AW139 choisis par les opérateurs du gouvernement italien à près de 80, volant des missions parapubliques, y compris l'application de la loi et la sécurité intérieure, les patrouilles, les opérations spéciales et la lutte contre le terrorisme, SAR, la lutte contre les incendies, le commandement et le contrôle, le gouvernement / Transport VVIP, secours en cas de catastrophe et formation.

L’AW139/HH139B :

L’AW139 est devenu l'hélicoptère le plus vendu de sa catégorie pour une variété impressionnante de rôles commerciaux et gouvernementaux qui répondent aux exigences les plus exigeantes à travers le monde. Depuis sa certification en 2003, l'AW139 a été constamment amélioré pour atteindre des niveaux toujours croissants de performance, la sécurité, l’efficacité de la mission et la capacité de répondre aux dernières exigences très difficiles des clients actuels et futurs. Le seul hélicoptère de nouvelle génération dans sa catégorie de poids, l'AW139 établit de nouvelles normes de performances dans sa catégorie, avec la plus grande cabine de sa catégorie, une vitesse de croisière maximale de 165 noeuds (306 kilomètres par heure) et une portée maximale au-delà de 570nm (1060 km) avec carburant auxiliaire. Les AW139 sont dotés d’une motorisation de type Pratt & Whitney Canada PT6C-67C. Le poste de pilotage intégré et avancé et doté d’une avionique de dernière génération qui minimise la charge du pilote permettant à l'équipage de se concentrer sur les objectifs de mission. 500 appareils sont déjà en service dans des nombreux rôles y compris EMS/SAR/VIP/ transport corporate, application de la loi et de transport militaire. Près de 170 clients de plus de 50 pays ont commandé plus de 640 hélicoptères AW139 jusqu'ici.

aeronautica militare italiana,armée de l'air italienne,leonardo,aw139,blog défense,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

Photos : 1 & 3 HH139B de l’armée de l’air italienne 2 Le nouveau treuil @Leonardo