15/01/2021

Vol inaugural pour le H160 d’ANH !

unnamed.jpg

Le H160 d'All Nippon Helicopter (ANH) a effectué son vol inaugural. D’une durée de 95 minutes depuis les installations de l'aéroport Marseille Provence. Ce vol inaugural réussi ouvre la voie à l'entrée en service de l'hélicoptère au Japon.

ANH déploie une flotte d'hélicoptères comprenant six AS365 et cinq H135s pour la collecte des nouvelles électroniques pour les chaînes de télévision à travers le Japon. Ce H160 remplacera l'un de ses AS365. Le marché japonais de la collecte d'informations électroniques* et de transport d'équipes de télévision (télévisuelles). ANH travaille également dans le domaine du transport de VIP, soit un marché mature avec 87 hélicoptères dédiés aujourd'hui à de telles missions. Près de 70% de ces hélicoptères sont fabriqués par Airbus, avec les plates-formes H125, AS365, H135 et H155 couramment utilisées par les opérateurs. Avec l'introduction imminente du H160, qui est équipé de caractéristiques de sécurité supplémentaires provenant de l'assistance au pilote accumulée de l'Helionix, cet hélicoptère apportera un levier supplémentaire à l'opérateur.

Le H160 :

Conçu comme un hélicoptère polyvalent capable d'exécuter un large éventail de missions telles que le transport offshore, les services médicaux d'urgence, l'aviation privée et d'affaires et les services publics, le H160 intègre les dernières innovations technologiques d'Airbus Helicopters. Celles-ci incluent des fonctionnalités de sécurité révolutionnaires avec l'assistance au pilote accumulée par Helionix et des fonctionnalités automatisées ainsi qu'une protection de l'enveloppe de vol. L'hélicoptère offre également aux passagers un confort supérieur grâce aux pales insonorisantes Blue Edge et à une superbe visibilité extérieure qui profite aux passagers et aux pilotes.

Le H160 n'a pas été conçu uniquement pour les passagers et les pilotes. Les opérateurs apprécieront sa compétitivité grâce à son efficacité énergétique accrue et son écosystème de maintenance simplifié centré sur le client: l'accessibilité des équipements a été facilitée par l'architecture optimisée de l'hélicoptère, le plan de maintenance a été minutieusement vérifié lors des campagnes Operator Zero, et il est livré avec une interface intuitive Documentation de maintenance 3D.

Le H160 bimoteur de moyen-tonnage est capable d’effectuer les missions les plus variées, du transport de passagers aux évacuations sanitaires, en passant par la desserte des plateformes pétrolières. Un segment de marché qui représente plus de 30 % des ventes d’hélicoptères civils. Le H160 est un condensé de technologies, avec notamment le nouveau moteur Arrano de Turbomeca qui offre un gain de consommation de carburant de 10% à 15% comparé aux hélicoptères actuels.  Le H160 dispose d’un fuselage 100% composite plus léger. Les ingénieurs d’Airbus ont opté pour un rotor de queue décentré et un stabilisateur biplan.

Avec 68 brevets, le H160 intègre les dernières innovations technologiques d'Airbus Helicopters visant à offrir aux passagers un confort supérieur grâce aux lames Blue Edge réductrices de bruit et à une superbe visibilité extérieure pour les passagers et les pilotes, sans oublier les fonctionnalités de sécurité supplémentaires qu'offre Helionix protection de l'enveloppe et réduction de la charge de travail du pilote. Le nouveau modèle industriel d'Airbus Helicopters, basé sur la spécialisation du site et un processus d'assemblage de composants prêt à l'emploi, qui réduit le temps de mise sur le marché du H160 à 24 semaines, offrant ainsi plus de flexibilité aux clients. Cela permettra aux clients de confirmer leur configuration de mission à un stade ultérieur en fonction des besoins du marché.

Le H160 a obtenu son certificat de type par l'Agence de la sécurité aérienne de l'Union européenne (EASA) en juillet 2020, la certification du Bureau de l'aviation civile japonaise (JCAB) étant attendue début 2021. Lors de la livraison de l'hélicoptère, l'installation et la personnalisation des équipements spécialisés seront effectuées dans les installations d'Airbus Helicopters à Kobe, avant sa mise en service.

*Collecte d'informations électroniques, sous-entendu le suivi des réseaux sociaux en vue de capter un évènement spontané ou non pour le rejoindre et l'intégrer à l'information du moment. 

Photo : le premier H160 aux couleurs d’ANH @ Airbus Helicopters

28/12/2020

Des H145M HForce pour la Hongrie !

hungarian-air-force-H145Ms.jpg

Airbus Helicopters a débuté la livraison de l’hélicoptère H145M doté du système de gestion d’armes HForce à l'armée hongroise. Trois appareils ont été réceptionnés et deux autres sont prévus pour mars 2021. Ces nouveaux hélicoptères remplacent progressivement les M-8/17 & Mi-24.

Rappel :

C’est en juin 2018, que le ministère hongrois de la Défense a passé commande pour un total de 20 hélicoptères militaires H145M équipés du système d’armes HForce dans le cadre du programme de modernisation militaire « Zrinyi 2026 ».

Un profond changement :

L’arrivée du H145M HForces offre un profond changement pour l’armée hongroise. Cette dernière ne possédait pas jusqu’ici dans le cadre de ses unités d’hélicoptères de capacités de détection. Avec l’arrivée du H145M, c’est un environnement opérationnel numérique qui vient transformer en profondeur le dispositif d’engagement des hélicoptères hongrois. De plus, les H145M hongrois sont dotés d'un système de cordage rapide, d'une caméra haute performance, d'un double crochet de chargement, d'un palan, d'un kit de gestion des catastrophes, d'une protection balistique et d'un système de contre-mesures électroniques pour répondre aux exigences opérationnelles les plus exigeantes.

Doté du système de gestion d’armes Airbus HForce, la Hongrie pourra désormais armer rapidement et facilement ses hélicoptères au moyen d’un Rockwell Collins Deutschland (RCD) FMC-4212 General Purpose Computer (GPC), d’un viseur monoculaire monté sur casque Thales Scorpion (HMSD) ), d’un capteur électro-optique Wescam, ainsi que des nacelles d'armes. Les options d'armes comprennent des nacelles de mitrailleuses lourdes (HMGP) de 12,7 mm, des nacelles de canon de 20 mm, des missiles air-sol et air-air et / ou des roquettes non guidées et guidées de 68 mm et 70 mm. 

Le concept HForce :

Le concept HForce d’Airbus Helicopters est en soi une nouvelle offre intégrée pour les utilisateurs de la gamme des hélicoptères Airbus (ex Eurocopter). Le système doit permettre à des forces armées de renforcer ou de donner une puissance de feu à leurs hélicoptères de transport, tels que les H225 Super Puma/Cougar, le H125 Ecureuil/Fennec et les H135/635 et H145/645. Le système Airbus HForce permet donc d’armer ces types d’hélicoptères pour des pays n’ayant pas les moyens ou les besoins d’acquérir des hélicoptères d’attaques « Tigre « ou « Apache » par exemple. Pour les autres, il sera possible de compléter les capacités d’appuis feu déjà disponibles.

Le concept HForce s’articule autour d’un système « plug and play » ayant un ordinateur de mission commun qui permettra aux opérateurs de commander l'hélicoptère dans une configuration de base, sans armes, tout en gardant la possibilité de les mettre à jour facilement. Conçu autour d'un système de gestion Rockwell Collins Deutschland fonctionnant avec un viseur de casque Thales « Scorpion » monoculaire HSMD couplé à un système FLIR Wescam électro-optique/infrarouge. Le système permet de gérer le tir avec une mitrailleuse de 12,7mm ou un canon de 20mm, des roquettes et des missiles antichars AGM-114 « Hellfire ».

Le H145M : 

Le H145M est conçu à partir de la version civile et parapublique modernisée du H145 (anciennement dénommé EC145 T2 sous Eurocopter). Avec une masse maximum au décollage en augmentation (3 700 kilos), il peut être équipé d'équipements de mission, notamment d'un canon latéral monté sur pivot, il peut transporter des armes sur des mâts multifonctions ; des capteurs électro-optiques/infrarouges avec moyen de repérage d'objectifs ; ainsi que des solutions d'avionique militaire pour les communications, la navigation et la gestion de vol.

Équipé d'un dispositif de descente sur corde pour les opérations spéciales, le H145M bénéficie d'une capacité de survie améliorée par la protection balistique de l'équipage, des réservoirs de carburant auto-obturant et un système de guerre électronique d'autoprotection contre les menaces de missiles.

Bénéficiant de la robustesse, des faibles coûts d'exploitation et de la disponibilité élevée des hélicoptères éprouvés de la famille EC145/H145 d'Airbus Helicopters, le nouveau H145M est doté de moteurs Turbomeca Arriel-2E, un système numérique de régulation des moteurs à pleine autorité (FADEC) sur deux canaux, un rotor de queue caréné Fenestron®, ainsi que des boîtes de transmission modernisées pour les rotors principal et de queue. La masse maximum au décollage de cet hélicoptère modernisé est augmentée de 50 kg, tandis que ses performances en vol stationnaire - même avec une seule turbine opérationnelle - sont cruciales pour la sécurité en vol et le succès des missions, en particulier dans le cadre d'opérations spéciales ou de recherche et de sauvetage au combat.

hungarian-air-force-H145M-in-flight.jpg.png

Photos : 1 Les deux premier H145M HForce hongrois 2 H145M hongrois @ Airbus Helicopters

 

 

 

27/12/2020

Vol inaugural pour le premier NH90 qatari !

NH90-TTH-Qatar-1st-flight-1024x683.jpg

Les fins d’années sont souvent le théâtre de nombreuses nouveautés, cette année en est encore une fois la preuve. Le consortium NH Industries (NHI) a effectué le vol inaugural du premier hélicoptère de type NH90 NFH destiné au Qatar. Les premières sorties se sont achevées respectivement le 15 décembre à Venise Tessera et le 18 décembre à Marseille, les sites de production des sociétés partenaires NHI Leonardo Helicopters et Airbus Helicopters.

Les vols comprenaient le décollage, la gestion générale, les vérifications fonctionnelles et les atterrissages. Tout s’est bien déroulé.

Rappel :

C’est en mars 2018, que le ministère de la Défense du Qatar a annoncé un contrat pour l'achat de 28 hélicoptères militaires multirôles NH90 de taille moyenne. L'accord a été annoncé lors de l'exposition DIMDEX à Doha en présence du ministre italien de la Défense Roberta Pinotti et du PDG de Leonardo, Alessandro Profumo.

Le programme global est évalué à plus de 3 milliards d'euros pour le consortium NHI, et comprend 16 NH90 TTH pour les opérations terrestres, 12 NH90 NFH pour les missions navales, un support complet, des services de formation à la maintenance et les infrastructures associées.

Le programme pourrait être étendu à l'avenir avec l'ajout de 6 + 6 unités dans un mélange de variantes TTH et NFH. Leonardo assumera la responsabilité globale de la gestion du programme, de l'assemblage final et de la livraison des 12 hélicoptères NH90 NFH de son usine de Venise-Tessera en Italie du Nord et le soutien aux équipages et techniciens de maintenance. Pendant ce temps, Airbus Helicopters sera responsable de l'assemblage final de 16 NH90 TTH.

Les livraisons devraient commencer avant juin 2022 et se poursuivre jusqu'en 2025. Leonardo fournira et contribuera et intégrera divers équipements comme l’avionique et les capteurs.

Les NH90 destinés aux Qatar :

Les NH90 destinés aux Qatar seront notamment dotés du système électro-optique Leonardo LEOSS-T HD, d’un enregistreur vidéo de mission HD, du système d'identification automatique, la liaison vidéo tactique et l'affichage Full HD pour les consoles de cabine. De plus l’hélicoptère sera doté de missiles air-sol et de torpilles pour les missions de guerre anti-surface (ASuW) et anti-sous-marine (ASW).

Le NH90 :

L’hélicoptère NH90 de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restriction majeure, d’équipement d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

NH90 NFH Qatar 1st flight.jpg

Photos : le premier NH90 destiné au Qatar @ Leonardo

 

27/11/2020

L’armée allemande commande 31 NH-90!

Am-24-Oktober-2019-wurde-der-erste-Sea-Lion-fuer-die-Marineflieger-an-das-Beschaffungsamt-bergeben--169FullWidth-6a0fff4c-1639846.jpg

La Bundeswehr allemande a passé commande pour un total de 31 hélicoptères NH90 NFH, connus sous le nom de “Sea Tiger” ASW, pour les opérations navales de la marine allemande. Les hélicoptères remplaceront la flotte de la marine allemande de type Lynx Mk88A qui est entré en service en 1981. La Bundeswehr a déjà commandé 18 hélicoptères de transport NH90 naval “Sea Lion”, dont sept ont déjà été livrés.

Trois appareils en concurrence : 

Le NH-90 était en concurrence avec le Leonardo AW159 « Wildcat » et le Sikorsky MH-60R « Seahawk ». Les trois appareils répondaient aux besoins de la marine allemande. Le choix du NH-90 a été motivé principalement pour des raisons de simplification de la flotte. L'utilisation généralisée du NH90 TTH par l'armée allemande et du NH90 NFH par la marine allemande permet des synergies considérables en termes de logistique et de formation. Les équipages de conduite et le personnel technique de la marine ont déjà suivi une formation de base sur le NH90 avec les équipages du NH90 de l'armée depuis l'introduction du “Sea Lion”.

Un hélicoptère et deux appellations :

Le “Sea Tiger” ASW et le “Sea Lion” MRFH sont tous deux des dérivés du NH90 NFH. Le “Sea Tiger” ASW est basé sur la configuration “Sea Lion”, mais renforcée par des capacités et des équipements de mission, afin de mener à bien leurs tâches spécifiques. En plus de la reconnaissance et du transport, les missions du “Sea Tiger” embarquées comprennent des cibles engageantes au-dessus et au-dessous de la surface. A cet effet, le “Sea Tiger” est, entre autres, équipé d'un sonar plongeant actif et du système de désignation électro-optique / laser Leonardo LEOSS-T, de bouées sonar passives et d'armes telles que des torpilles MU90 et missiles antinavires Marte MKII et de mitrailleuses latérales M3M de 12,7 mm de chaque côté. Le “Sea Tiger” sera engage à bord des frégates de la marine.

De son côté le “Sea Lion” MRFH est optimisé pour les missions de recherche et de sauvetage (SAR), de reconnaissance maritime, transport de forces spéciales, ainsi que des missions de transport de personnel et de matériel pour les frégates F124 et F125 Baden-Wurttemberg, ainsi que des navires de soutien au combat de classe Berlin (Type 702) de la Marine allemande.

Les NH-90 NFH font partie du consortium NHI, qui comprend Airbus Helicopters, Leonardo Helicopters et Fokker. Les « Sea Lion » et plus tard les « Sea Tigers » sont assemblés par Airbus Helicopters Deutschland à Donauworth dans le sud de l'Allemagne.

Le NH90 :

Lancé lors du Salon international ILA Airshow de Berlin en mai 2014, le « Sea Lion » et « Sea Tiger » sont largement similaire à la version de base du NH90 NFH de l'OTAN, mais présente des équipements de communication et de navigation spécifiques à l'Allemagne, dont un système de communications par satellite. L’avionique comprend en plus un système d'identification automatique (AIS) pour localiser, identifier et suivre les navires.

Les « Sea Lion & Sea Tiger » réprésentent la première qualification de la variante navale allemande, y compris l'intégration d'équipements de communication et de mission spécifiques à l'Allemagne. 

366578171.jpg

Photos : NH-90 Sea lion @ Airbus Helicopters

07/11/2020

Airbus a livré le 1’400ème H135 !

MontBlancH135.jpg

La division hélicoptères d’Airbus a livré le 1’400ème exemplaire du H135. L’appareil a été réceptionné chez l'opérateur français Mont Blanc, s'ajoutant à une flotte de plus de 20 hélicoptères H135 et H145 en service avec l'opérateur pour fournir les services de secours Helicopter Emergency Services médicaux (HEMS) en France.

Cette étape a couronné une histoire de plus de 20 ans pour le programme et cimente le H135 en tant que leader de l'industrie HEMS, détenant actuellement 25% de la part de marché mondiale des services HEMS et comptant plus de 650 unités en service.

Depuis son entrée en service en 1996, la famille d'hélicoptères H135 a connu des améliorations régulières de ses performances et de ses capacités. Afin de répondre aux besoins uniques des opérateurs, le programme a joué un rôle actif en organisant des conférences, des entretiens, des questionnaires et des enquêtes, ainsi qu'en utilisant les données de fiabilité et les chiffres de fiabilité du Reliability Data Group (RDG). Des améliorations ont été faites sur la cellule, le moteur et le cockpit, équipement de mission, entretien et fiabilité, pour n'en nommer que quelques-uns.

2788432051.jpg

Le H135 offre une large cabine parfaitement dégagée pour les opérations sanitaires, combinée à des performances, à une autonomie et à des capacités d’emport d’un excellent niveau, outre un faible niveau de bruit. Les portes coulissantes latérales surdimensionnées et de grandes portes cargos à l’arrière, permettent l’embarquement et le débarquement rapides des patients. L’appareil bénéficie également de caractéristiques de sécurité supplémentaires pendant les opérations au sol, grâce à son rotor de queue caréné de type fenestron®.

Une machine exceptionnelle :

Equipé de deux turbines Pratt & Whitney 206B2/B3 ou Turboméca Arrius 2B2Plus au bénéfice d'un régulateur de puissance (FADEC) de dernière génération, les visites moteurs de 50 et 100 heures ont été supprimées et la charge de travail des visites de 400 et 800 heures s'en trouve allégée. Aujourd'hui, la première inspection sur un H135 (H135M version militaire ex EC635) est requise à 400 heures de vol, un fait unique dans sa catégorie. Question cellule, Airbus a fait appel à 95% de matériaux composites qui allient légèreté et solidité, tout en réduisant les contrôles. Son rotor principal non articulé silencieux ne nécessite aucune maintenance. De plus, l’H135/135M est la machine la moins gourmande en kérosène et la moins bruyante de sa catégorie avec un bruit inférieur de 7db aux normes OACI actuelles.

Le H135 est un leader du marché exceptionnel dans le segment des hélicoptères bimoteurs légers, connu pour sa construction compacte, son agilité, sa fiabilité et sa polyvalence. Sa haute disponibilité est un trait fort pour les missions d'application de la loi.

1187167117.jpg

Photos : 1 Le 1’400ème H135 2 H135 au Japon @ Airbus DS 3 H135M des Forces aériennes suisses, un appareil multi-missions @ DDPS