18/03/2011

Décollage de l’A330 MRTT Saoudien !

mrtt-rsaf.jpg

 

Le premier des six avions-ravitailleurs A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) commandés par la Force aérienne saoudienne (RSAF) a fait son vol inaugural depuis l'aérodrome espagnol de Getafe, annonce le constructeur Airbus Military. D'après l'équipe d'essais, ce vol inaugural de 4 heures et 15 minutes s'est déroulé de manière nominale, les systèmes de l'avion et ses réacteurs CF6 s'étant comportés conformément aux prévisions.

Selon l'avionneur, un deuxième MRTT saoudien est actuellement en cours de conversion et devrait être rejoint par un troisième exemplaire courant 2011. Les six appareils commandés par l'Arabie Saoudite devraient venir remplacer les huit ravitailleurs KE-3A (sur une plate-forme de Boeing 707) actuellement exploités par la RSAF.

Sixième A330 MRTT à prendre l'air, la première cellule saoudienne vient rejoindre trois avions destinés à la force aérienne australienne (en attente de livraison au client) et deux à la Royal Air Force. L'avion a également été commandé par les Emirats Arabes Unis (trois appareils fermes, avec discussions pour trois cellules supplémentaires) et bénéficie à ce jour d'un carnet de commandes de 28 unités.

 

Rappel :

 

L’A330-200 MRTT est le gros-porteur biréacteur de la famille Airbus à commandes électriques. Compte tenu de l'énorme capacité de carburant de l'A330-200 en version standard, le ravitailleur multirôle n’a pas besoin de réservoirs supplémentaires pour offrir des performances de ravitaillement en vol.  Sa soute cargo reste donc entièrement disponible pour tout type de chargement et offre une grande flexibilité dans le transport de fret, de passagers, l’évacuation sanitaire, le transport de troupes et pour d’autres missions.

L'A330 MRTT est proposé avec plusieurs systèmes de ravitaillement en vol associant nacelles sous voilure et/ou unité de ravitaillement par tuyau et panier ('hose and drogue') installée dans le fuselage et/ou le système avancé de ravitaillement par perche ARBS conçu par EADS CASA. La perche caudale de ravitaillement télescopique est entièrement contrôlée par des commandes électriques et assistée par ordinateur. La console de l’opérateur de ravitaillement dotée d’écrans couleur LCD de haute définition et grand format est située dans le cockpit et accueille également le système de planification de mission.

L’A330 MRTT affiche un capacité totale de 111 tonnes, une plage de vitesse de 180-325 KIAS et une capacité de ravitailler de 0 à - 35 000 pieds d’altitude.

 

1044903113.jpg

 

Photos : 1 A330 MRTT Saoudien 2 A330 MRTT ravitaillant un F-16 @ Airbus Military

 

17/03/2011

Hornet suisses au Tactical Leadership Programme !

 

20081953.jpg

Les Forces aériennes suisses participent du 16 mars au 1er avril 2011 à l’exercice multinational de défense aérienne «Tactical Leadership Programme» (TLP) à Albacete, en Espagne. La campagne permet au détachement suisse de compléter son entraînement en matière de défense aérienne, pour lequel les conditions sont limitées en Suisse. Les Forces aériennes suisses sont les hôtes de leurs homologues espagnoles. Trente-trois collaborateurs des Forces aériennes, dont six pilotes, participent à cet exercice avec quatre F/A-18 Hornet (plus un avion de réserve).Sur le plan légal, cet exercice est fondé sur une convention de collaboration avec l’Espagne approuvée par le Conseil fédéral.

Tactical Leadership Programme (TLP)

La base d’Albacete abrite le centre européen d’entraînement au combat aérien, le Tactical Leadership Programme (TLP) dont nos pilotes vont bénéficier pour la seconde fois (première en 2010). L’objectif du TLP est d’accroître l’efficacité des Forces aériennes dans le cadre de développement des compétences en leadership tactique et capacités de vol, la planification des missions ainsi  que les initiatives conceptuelles et doctrinales.

Les Forces aériennes alliées en Europe centrale (AAFCE) avaient émises il y a plus de 30 ans la volonté de la création d’un tel site d’entraînement dans un but non seulement d’améliorer les procédures tactiques mais aussi à l’élaboration des techniques qui renforcent la coopération aérienne multinationale.

 

E1313A20A8AE9606C125772D0029B85FT20.jpg

 Les participants aux TLP lors de cette période :

Air Force/Unit

Type of Aircraft

Serial/Code

Role

Arrival

Departure

AdlA/GC 01.002

Mirage 2000-5F

74/102-MK

participant

4-3-2011

AdlA/GC 01.002

Mirage 2000-5F

40/102-EX

participant

4-3-2011

AdlA

Mirage 2000-5F

nn

external asset

18-3-2011

AdlA

Mirage 2000-5F

nn

external asset

18-3-2011

AdlA

Alpha Jet E

nn

external asset

21-3-2011

AdlA

Alpha Jet E

nn

external asset

21-3-2011

AMI/36 St/12 Gr

EF2000

MM7272/36-14

participant

4-3-2011

AMI/36 St/12 Gr

EF2000

MM7282/36-15

participant

4-3-2011

AMI/6 St

Tornado IDS

MM7011/6-13

participant

4-3-2011

AMI/6 St

Tornado IDS

MM7035/6-27

participant

4-3-2011

15-3-2011

AMI/6 St

Tornado IDS

MM7072/6-30

participant

15-3-2011

AMI

P180AM

MM62203

transport

13-3-2011

17-3-2011

AMI/46 BA

C-130J

MM62175 / 46-40

transport

7-3-2011

7-3-2011

AMI/46 BA

C-130J

MM62182/46-47

transport

8-3-2011

8-3-2011

AMI/46 BA

C-27J

nn

transport

8-3-2011

8-3-2011

HAF/340 Mira

F-16C

518

participant

8-3-2011

HAF/340 Mira

F-16C

519

participant

8-3-2011

HAF/340 Mira

F-16C

523

participant

8-3-2011

HAF/340 Mira

F-16C

534

participant

8-3-2011

HAF/356 MTM

C-130H

745

transport

8-3-2011

8-3-2011

KDF

F-16AM

E-074

participant

4-3-2011

dep

KDF

F-16AM

E-075

participant

4-3-2011

dep

KDF

F-16AM

E-597

participant

4-3-2011

dep

KDF

F-16AM

E-006

participant

4-3-2011

dep

KDF

F-16AM

E-601

participant

4-3-2011

dep

SP/31.BLT

F-16C

4052

participant

7-3-2011

SP/31.BLT

F-16C

4055

participant

7-3-2011

SP/31.BLT

F-16C

4056

participant

7-3-2011

SP/31.BLT

F-16C

4058

participant

7-3-2011

SP/31.BLT

F-16C

4061

participant

7-3-2011

SP/13.eltr

C295M

O14

transport

7-3-2011

7-3-2011

SP/13.eltr

C295M

O17

transport

7-3-2011

7-3-2011

SwissAF/LTDB

B1900D

T-729

transport

16-3-2011

16-3-2011

SwissAF/FlSt17

F/A-18C

J-5017

external asset

17-3-2011

SwissAF/FlSt18

F/A-18C

J-5018

external asset

17-3-2011

SwissAF

F/A-18C

nn

external asset

17-3-2011

SwissAF

F/A-18C

nn

external asset

17-3-2011

SwissAF

F/A-18C

nn

external asset

17-3-2011

USAFE/48 FW/494 FS

F-15E

91-0310/LN

participant

4-3-2011

19-3-2011

USAFE/48 FW/494 FS

F-15E

91-0311/LN

participant

4-3-2011

19-3-2011

USAFE/48 FW/494 FS

F-15E

00-3000/LN

participant

4-3-2011

19-3-2011

USAFE/48 FW/494 FS

F-15E

98-0132/LN

participant

4-3-2011

19-3-2011

Lien sur l'exercice 2010 au TLP .

https://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/09/28/hornet-su...

 

Photos : 1  F/A-18C  Hornet  2 : Exercice multinational du TLP en 2010 avec Rafale, Mirage F1, Mirage 2000 AMX @ TLP

 

 

 

16/03/2011

680 F-35 pour l’US Navy & le Marines Corps !

AF-7_first_flight.jpg

 

Un Tactical Air memorandum a été signé par le département d’Etat de la Navy qui planifie la fourniture de 680 F-35 de Lockheed Martin.

US Marines & US Navy :

 

80 F-35C (version embarquée) et 340 F-35B (STOVL) iront au corps des Marines tandis que la Navy recevra 280 F-35C.

Dans cet accord il est indiqué que les JSF en version C du corps des Marines seront uniquement opérés depuis les navires avec les ponts d’envol les plus larges, tandis que les versions STOVL seront réservées aux navires d'assaut amphibie (LHA), qui ont un pont plus court.

 

Une adaptation vis-à-vis des problèmes de développement :

 

Alors que le F-35B, version à décollage court et atterrissage vertical (STOVL) du JSF destinée en premier lieu à l'US Marine Corps, a été placé en période probatoire de deux ans par le département de la défense américaine, l'USMC considère qu'il serait "prudent" d'acheter des F-35C en complément des ces appareils.

S'exprimant devant le Sénat le 8 mars, le général James Amos, commandant de l'USMC, a ainsi affirmé que même si la version STOVL restait la "priorité" de son service, les problèmes techniques rencontrés par cette variante ont conduit les Marines à étudier la possibilité d'exploiter une flotte mixte composée à la fois de F-35B et de F-35C. Ces derniers devraient opérer depuis les porte-avions nucléaires de l'US Navy, à l'image des actuels F/A-18 Hornet que l'USMC utilise en complément de ses AV-8B Harrier II à décollage vertical.

Interrogé sur l'avancement du programme F-35B, le général a insisté sur le fait que le F-35B a d'ores et déjà réalisé 140% des essais en vol prévus depuis le 1er janvier 2011. A ce jour, les F-35B de test auraient déjà volé "quatre ou cinq fois plus" que sur la totalité de l'année 2010.

L’US Navy a planifié un achat de seulement 280 appareils car elle possède des Boeing F/A-18E/F Super-Hornet relativement jeunes. Elle a également passé une nouvelle commande de 66 Super-Hornet et 58 EA-18G (Growler) le 14 mai 2010.

Ceci confirme l’information selon laquelle les coûts ainsi que les problèmes liés au développement de la version B (STOVL) ont indirectement favorisé le Super Hornet dans l’attente d’une décision finale, a ce propos je laisse découvrir ou relire  l’article sur le sujet en lien.

 

F11-10386PR.JPG

 

Lien :

https://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/01/17/les-difficultes-du-f-35-stovl-profitent-aux-super-hornet.html

 

 

Photos : F-35 C @ Lockheed-martin

15/03/2011

L’industrialisation de l’A400M va pouvoir démarrer !

69c63f70bd[1].jpg

 

Airbus Military et l’Occar (Organisation conjointe de coopération en matière d'armement) se sont mis d’accord pour lancer la production en série de l’avion de transport militaire A400M. Les quatre premiers exemplaires de série, dont trois pour la France, seront produits en 2012, confirme le constructeur.

Ce dernier précise que la cadence de production atteindra les 2,5 appareils par mois fin 2015. A ce jour, Airbus Military possède un carnet de commandes fermes de 174 A400M. Le dernier exemplaire de ces 174 machines doit être livré courant 2014, sachant que l’avionneur mise également beaucoup sur les ventes de son avion à l’export. Jusqu’à récemment, l’avionneur évoquait la possibilité de vendre jusqu’à 500 A400M supplémentaires.

Parallèlement, la finalisation du nouveau contrat approche à grand pas. Dernièrement, c’est la Grande Bretagne qui s’est entendu avec Airbus Military sur le financement des surcoûts du programme, notamment grâce au mécanisme des « Export Levy Facility » (ELF), ou mécanisme d’aide à l’export.

En effet, en plus d’une hausse du contrat initial de 2 Md€, les sept nations clientes se sont également engagées à verser un montant complémentaire de 1,5 Md€ en contrepartie d'une rémunération sous forme de redevances perçues sur les ventes de l’avion à l’exportation. Pour rembourser ces 1,5 Md€, Airbus Military aura à vendre entre 280 et 300 A400M sur les trente prochaines années. Au travers de ce mécanisme, la France, par l’intermédiaire de la Caisse des dépôts et consignation, va ainsi verser 417 M€ à Airbus.

A ce jour, seule la Turquie doit encore s’entendre sur les clauses financières du nouveau contrat A400M, dont les grandes lignes ont été ratifiées par les sept nations clientes le 5 novembre dernier.

Airbus Military mise sur la certification civile (EASA) et la qualification militaire de l’A400M au premier standard militaire IOC (Inital Operating Clearance) pour la fin de l’année.

 

Rappel :

 

Les sept pays partenaires initiaux, à savoir l’Allemagne, la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700 nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européens ESR (Europen Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plateforme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de combat que pour des hélicoptères. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

d76003825b[1].jpg

 

Photos :  1 A400M au décollage 2 A400M & F/A-18 espagnol @ Airbus Military

 

14/03/2011

F-35 cloué au sol !

11033660.jpg

Le F-35, Joint Strike Fighter, de Lockheed Martin est cloué au sol depuis deux jour, pour laisser le temps aux ingénieurs de trouver la solution à la panne qui a touché deux génératrices et engendré une fuite d’huile. Un élément de plus qui marque une longue série de problèmes de mise au point.

L’appareil incriminé est un F-35A (version CTOL) destiné à l’US Air Force, la panne aurait pu arrêter la pompe à essence à une altitude supérieure à 10 000 pieds, mais l’avion a pu se poser sans problème sur sa base d’Edwards en Californie. Pourtant le 7 mars le second JSF de série avait fait son vol inaugural à Fort Worth au Texas.

Lockheed a annoncé « la suspension de tous les vols en attendant de connaître tous les détails de l’incident et de faire les réparations et améliorations nécessaires sur les appareils ».

En octobre dernier c’était la variante B (STOVL) de l’appareil qui suspendait ses décollages et atterrissages verticaux. En cause la faiblesse dans l’articulation du moteur de poussé verticale. Tous ces arrêts dans le programme font gonfler la facture et retardent la mise en service de l'avion de combat.

Les craintes Canadiennes :

Au Canada le JSF est sérieusement critiqué, en effet, selon une analyse indépendante commandée par le gouvernement, le prix (achat et maintenance sur 30 ans) F-35A serait de 66% supérieur à ceux établis précédemment par le gouvernement. En effet au Canada la loi stipule que les coûts pris en compte pour l’achat de matériels militaires le soient sur au moins 20 ans. Le seul parti d’opposition encore favorable au JSF, le bloc québécois, a annoncé hier qu’il ne soutenait plus l’achat de 65 F-35.

Et aux USA :

En mars 2008, le Government Accountability Office, estimait que le développement, l’achat, la maintenance et l’utilisation des 2.443 F-35 prévus pour équiper l’armée américaine allaient coûter 950 milliards de dollars, soit 38 milliards de plus par rapport à un précédente évaluation menée en 2007, qui prenait déjà en compte une hausse des coût de 29% depuis 2001.

Bisbille avec la Turquie :

 

En Turquie, le refus du pentagone de livrer les codes et les technologies liés aux softwares de l’appareil créerait des tensions entre les gouvernements. La Turquie s’exprimera sans doute sur les modalités de sa participation au programme après la réunion du 13 avril entre les partenaires.

Rappel :

 

La mise au point du F-35 s’avère longue et coûteuse pour le constructeur Lockheed-Martin à tel point que ce programme sera le plus cher de l’histoire de l’aviation militaire américaine ! Si les versions A (chasse & attaque au sol) C (chasse & attaque au sol embarqué) se développent longuement, mais surement il n’en va pas de la même manière pour la version C (STOVL) qui doit remplacer les Harrier AV-8B/GR9/Sea Harrier. En effet, le constructeur doit faire face à nombreux problèmes techniques : certaines pièces de la soufflante.principale doivent  être redessinées et plusieurs problèmes informatiques péjorent les systèmes de stabilisation de vol !

Du coup, ses retards font qu’il n’y aura pas de commande de F-35B STOVL,  en 2012 comme prévu, dans le calendrier initial du programme. Pires, les déboires accumulés et les réductions de budgets  imposées par l’Administration Obama devraient réduire le financement durant les cinq prochaines années !

 

517093269.jpg

Photos :1 F-35A 2 F-35C STOVL @ Lockheed-Martin

 

 

 

 

 

15:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : f-35, lockheed-martin, f-35a, f-35b, f-35c |  Facebook | |