09/05/2012

Le dernier F-22 entre en service !

 

1035747701.JPG


 

MARIETTA, Géorgie,  Lockheed Martin à livré le 195e et dernier F-22 «Raptor» destiné à  l'US Air Force, lors d'une cérémonie sur le sitede Lockheed Martin Aeronautics. Avec cette livraison, l'US Air Force possède désormais sa flotte d’avions de 5 génération furtifs.

Une foule de fonctionnaires distingués ont participé à cet événement monumental, y compris les hauts dirigeants de Lockheed Martin et de l'US Air Force, sans oublier les employés qui ont contribué à bâtir le F-22 «Raptor».

Ce dernier «Raptor» rejoint va rejoindre la flotte opérationnelle de l'US Air sur la base aérienne d’Elmendorf-Richardson, Alaska au sein du 525e Fighter Wings. Au total, Lockheed Martin livré 195 F-22 depuis 1997 , dont huit aéronefs servent encore comme avions d'essai. Les F-22 servent au sein de sept bases américaines.

Les essais en vol ont  lieu à Edwards AFB, en Californie,  le développement tactique opérationnelle se pratique à Nellis AFB, la formation des pilotes à lieu au Nevada sur la base aérienne de Tyndall. Les autres appareils servent en Floride à la base de Langley, Eustis en Virginie et d'Elmendorf -Richardson en l'Alaska; Holloman AFB, ainsi que sur la base de Pearl Harbor-Hickam, à Hawaï.

Déploiement en Asie occidentale :

Signalons au passage que les Etats-Unis ont transféré des avions de chasse F-22 «Raptor» vers une base militaire située en Asie occidentale et ceci depuis la fin du mois d’avril dernier. Sur fond de tensions avec l'Iran, et d'après un porte-parole de l’USAF, le transfert des avions a été planifié et vise à renforcer la sécurité dans la région. On ne connaît ni le nombre de chasseurs ni le lieu exact de la base.

F22_LastDelivery_400.jpg

 

 

Rappel :

Dans les années 80, le programme ATF  (Advanced Tactical Fighter) destiné au remplacement des F-15 Eagle devait permettre de fixer les grandes lignes du futur chasseur de l’Air Force. Les caractéristiques devant répondre aux normes suivantes : capacité de super croisière (vol supersonique sans utilisation de post-combustion à mach 1,5), rayon d’action de combat supérieur à 1 000 km, décollage et atterrissage  sur 600 mètres ainsi qu’un poids en mission air-air inférieur à 27 tonnes, le tout devant prendre en compte des capacités furtives.

En 1984 deux projets sur les sept proposé furent sélectionnés par le Pentagone soit les prototypes YF-22 de Lockheed et YF-23 de Northrop associés aux deux motoristes que sont Pratt & Whitney avec le F119 et General Electric et sont F120.

En avril 1991 l’US Air Force  désigna le gagnant de la compétition soit le Lockheed F-22 associé au moteur F119 de Pratt & Whitney. 11 avions de préséries furent commandés.

Très rapidement le développement fût ralentit par la complexité de la technologie et les coûts exorbitants du projet 200 millions de dollars la machine ! Pour réduire ceux-ci, il fut décidé de ne pas construire de version biplace de l’avion (F-22B).  En 1997 le premier F-22 de série, pris sont envol soit avec 5 ans de retard sur le calendrier initial. A fin, d’en réduire encore les coûts, le nombre d’avion fut réduit de 648 à 295 !

Le F-22 dispose d’une technologie dont la signature radar et inférieur de 100 fois celle du F-15, bien que les deux avions aient approximativement la même taille. L’avion et entièrement recouvert d’une peinture absorbant les ondes radar et les surfaces de contrôles sont conçues par thermoformage, ce qui évite l’utilisation de rivets classiques provoquant des aspérités. L’ensemble des antennes et senseurs est noyé dans la cellule.

L’armement principal est noyé dans trois soutes latérales et une ventrale.Par ailleurs, il est le seul avion actuellement au bénéfice de tuyères à poussée vectorielle orientables de 40 degré vers le haut et le bas !

Doté d’un radar AN/APG77 AESA incorporant une antenne dotée de 2000 modules MMIC (Microwave Monolithic Microwave Integrated Circuit)  permettant une portée de 193 km offrant l’opportunité de détecter des cibles de 1 m2.  Le radar permettant de fonctionner dans les deux modes actif/passif. Les capacités AESA du F-22 permettent également de brouiller de façon sélective et dirigée sur un secteur précis.

Si l’avion est exceptionnel, son coût aura finalement fait capoter de nombreux espoirs, l’US Air Force comptait acquérir près de 750 appareils. Les limitations quant à son exportation, ainsi, que les frais de développement  additionné à ceux de la production ont fait grimpé le coût unitaire de l’avion à un peu moins de 380 millions de dollars.

 

MP12-0375%204195%20air%20to%20air%207D9C0125001.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 F-22 en vol 2 cérémonie de livraison du dernier Raptor @ Lockheed-martin


 

21:44 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : lockheed-martin, f-22, raptor, usaf |  Facebook | |

08/05/2012

EVA Air augmente sa flotte de B777-300ER!

 

K63843-02.jpg


 

TAIPEI, Taiwan, Boeing et  EVA Air viennent de finalisé une commande pour trois avions de type B777-300ER (Extended Range). La commande comprend également des droits d'achat pour quatre autres avions.

"Le B777-300ER est le fleuron de notre flotte long-courrier et jouera un rôle important dans la croissance de nos activités mondiales", a déclaré Chang Kuo-wei, président de EVA Air.

A propos du B777300ER :

Le B777-300ER a été introduit en ligne service en 2005, il se distingue  par son efficacité énergétique son  aménagement intérieur primé et plus large. Le B777-300ER a été commandé par 37 clients à travers le monde entier. Vingt-sept clients opèrent maintenant le B777-300ER, 10 clients supplémentaires prendront livraison de leur premier B777-300ER d'ici 2014.

Le B777-300ER compte 35 % de différence vis-à-vis du modèle de base 777. Chaque aile a été prolongée de 6,5 pieds (1,98 m) avec des stabilisateurs qui réduisent la longueur de piste au décollage et augmentent  les performances de montée et permettent de  réduire la consommation de carburant.

L’avion dispose d’un nouveau trains d'atterrissage spécialement adapté pour les pistes courtes.

Les entretoises et les nacelles ont été modifiés pour tenir compte de la poussée nettement plus élevé des moteurs. Les avions sont alimentés exclusivement par le General Electric GE90-115BL soit,  le plus grand et le plus puissant des moteurs à réaction commercial, la production est de £ 115 300 (512 kN) de poussée.

Boeing à mis à jour ses perspective du marché et prévoit que le marché des bi-couloirs, soit le B777 et le B787 au cours des 20 prochaines années, comptera une demande pour 7.000 nouveaux avions à travers le monde.

Concernant Eva Air et le B777 :

En plus de l'ordre de trois Boeing B777-300ER, EVA Air loue quatre B777-300ER qui s’ajoute aux 15 B777-300ER

Photo : B777-300ER  Eva Air @ Boeing

 

22:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b777-300er, eva air |  Facebook | |

07/05/2012

Les T-38 turques modernisés !

 

4-2012-4-turkish-t-38m.jpg


 

Turque Aerospace Industries (TAI) a livré le premier des 55 T-38 «Talon» modernisé à la Force aérienne turque (TAF). TAI a réalisé deux prototypes et la mise à niveau de trois avions, les 50 autres seront modifiées au cours des trois prochaines années. Le T-38M malgré son âge continuera d’opérer comme avion école au sein des Force aériennes turques.

Le programme de modernisation de  avionique a été conçu par la TAI et comprend 14 nouvelles fonctionnalités, y compris les équipements fournis par des entreprises de défense turque comme Aselsan et Havelsan. Le poste de pilotage avant dispose d'un affichage tête haute, et les deux cockpits de deux grands écrans multifonctions.

La mise à jour s'applique également en ce qui concerne les modules au sol de formation avec nouveau simulateur.  Le nouveau simulateur est fabriqué au Canada par CAE. Il dispose du système visuel Medallion-6000. La société turque Havelsan a adopté le système du canadien CAE pour créer l’architecture de la base du nouveau simulateur. Le générateur d’image CAR Medaillon-6000 est utilisé sur les simulateur de vol des chasseurs F-16 et permettra une parfaite communité entre les deux systèmes.

La modernisation des T-38 turques sera terminée d’ici 2014. Pendant ce temps, l'armée de l'air est déjà en train d'examiner ses exigences pour une prochaine génération d'avions "TX" formateur qui devrait entrer en service au-delà des années 2020.

Rappel :

Le Northrop T-38 Talon, un avion d’entraînement biréacteur supersonique,il  a été le premier appareil école de type supersonique. La Turquie a acquis les  T-38 dans les années 1970.

 

First_Mod_T38_TurAF_400.jpg

Photo : T-38M «Talon» turque @ TAF

 

21:49 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : t-38, tai, taf |  Facebook | |

06/05/2012

ATR a livré son 1’000e appareils !

 

ATR-72-600-1.jpg


 

ATR  a franchi une étape importante de son histoire avec la livraison de son millième avion, un ATR 72-600 qui volera aux couleurs de la compagnie espagnole Air Nostrum, qui possède un accord de franchise commerciale avec Iberia. Cette livraison symbolise le succès et la pérennité du programme ATR et de sa famille d’avions ATR 42 et ATR 72. ATR, qui avait livré son tout premier ATR 42 le 3 décembre 1985 à la compagnie Française Air Littoral, entre aujourd’hui dans le cercle très fermé des constructeurs aéronautiques ayant atteint mille avions livrés.

La livraison de cet appareil, configuré pour 72 passagers et motorisé par deux PW127M, a eu lieu à Toulouse en présence de nombreuses personnalités du monde aéronautique, telles que le Président Exécutif du groupe EADS, Louis Gallois, ou celui du groupe Finmeccanica, Giuseppe Orsi.

«Les ATR sont aujourd’hui présents sur plus de 90 pays et volent pour le compte de 180 opérateurs. Peu de programmes peuvent afficher une telle présence à travers le monde », a déclaré le Président Exécutif d’ATR, Filippo Bagnato. « Au long des années, les ATR se sont imposés comme la référence de l’aviation régionale sur tous les continents. Nous sommes très fiers de la résilience dont ATR a su faire preuve depuis le lancement du programme. La persévérance, l’attachement sans faille à nos avions turbopropulseurs et leurs nombreux atouts pour les compagnies régionales nous permettent de fêter aujourd’hui la millième livraison et de continuer à avoir des belles perspectives pour les années à venir ».

Depuis la reprise du marché du turboprop en 2005, ATR a enregistré presque la moitié du total de ses commandes et livré près d’un tiers de ses appareils. En 2011, année record pour l’avionneur franco-italien qui a enregistré 157 ventes fermes, les ATR ont representé plus de 80% des ventes mondiales d’avions régionaux de moins de 90 places.

Les ATR offrent la consommation de carburant et les coûts opérationnels les plus bas parmi tous les avions régionaux, jets et turboprops confondus. Les ATR de la nouvelle série -600, comme celui livré aujourd’hui, sont équipés des toutes dernières innovations en termes de confort passager, avec notamment la cabine Armonia, -primée récemment aux « Good Design Awards » de Chicago. Ils sont aussi équipés d’une nouvelle avionique tout écran intégrant les tout derniers outils en matière d’aide à la navigation.

Certifiés par l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne en 2011, les ATR « -600 » sont devenus la nouvelle référence régionale en matière de modernité, confort et économie, contribuant ainsi à conforter la tendance prédominante des ATR à travers le monde.

mail.jpeg


 

Photo : le 1’000e ATR destiné à Air Nostrum @ ATR Aircraft

 

21:49 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atr aircraft, air nostrum, iberia, atr-42, atr-72 |  Facebook | |

05/05/2012

Gripen F : Pilotes suisses très satisfaits !

 

foto.parsys.48988.2.photo.Photogallery.gif.png


 

C’est dans un ciel bleu que les pilotes suisses d’armasuisse ainsi que des Forces aériennes en compagnie d’une équipe d’ingénieurs se sont rendu chez Saab à Linköping, en Suède, dans le but d'effectuer des vols d'essai avec le Gripen E/F (Demonstrator).

Les négociations sont toujours dans les délais et les vols d'essai en Suède font partie des préparatifs en cours.

Le programme de trois jours entre le 2 et 4 Mai inclus des vols en simulateurs d'entraînement et quatre vols d'essai. Les vols d'essai ont principalement ciblé la défense aérienne et la surveillance de l'air avec des armes diverses, comme les missiles IRIS-T et AMRAAM-120C7 et le METEOR (systèmes d’armes sélectionnés par la Suisse sur le Gripen E/F).

foto.parsys.48988.4.photo.Photogallery.gif.png

 

 

Les réactions des pilotes :

«Nous avons testé les performances de vol, nous avons simulé une mission de défense aérienne complète. Sur le vol, il y avait beaucoup de points de test. Nous avons été en mesure de terminer l’ensemble des vol avec succès! », dixit, le lieutenant-colonel Fabio Antognini  des Forces aériennes suisses.»

"Nous avons pu testé les performances de vol dans un scénario de surveillance de l'air. Nous avons simulé une alarme spéciale (Quick Reaction Alert) et une utilisation de puissance de à haute altitude et à une vitesse supersonique. Nous avons testé le moteur et l’ensemble de l’enveloppe de vol, et nous sommes très satisfaits des résultats », Bernhard Berset, chef pilote d'essai chez Armasuisse.

Le Gripen-E/F se déroule selon le plan. Dans la phase des prochains essais, permettra de qualifier les nouvelles technologies de pointes. En outre, le système radar particulièrement performant de type  AESA permet d’envisager l’entrée des Forces aériennes suisses avec sérénité dans un avenir en performances inégalées jusqu’ici .

L’ensemble des améliorations du Gripen E/F notamment en ce qui concerne la nouvelle motorisations du GE F414G et une augmentation des charges en armement couplées  avec  l'introduction de nouveaux capteurs (IRST) et de l'avionique de nouvelles  génération font du Gripen E/F un appareil ayant un rapport coût/efficacité sans pareil.


Très bonne collaboration suédo-suisse:

La coopération entre les deux équipes était vraiment fantastique. Nous avons effectué quatre vols d'essai avec le Gripen-E/F. Les différents scénari imaginés ont démontré l’excellence des systèmes. Nous étions en mesure de démontrer les capacités croissantes de cet avion ainsi que les performances, la maniabilité et la durabilité », explique Richard Ljungberg, chef pilote d'essai chez Saab.

foto.parsys.29394.3.photo.Photogallery.gif.png

 

 

Photos : Gripen F @ Saab/Armasuisse