07/05/2013

Seconde commande pour le FA-50 !

kai aerospace industries,ka-50,seoul


 

 

SEOUL, KAI le constructeur coréen vient de recevoir une commande pour la production d’avions FA-50 pour un montant d’un milliard de dollars. Le nombre d’avion contenu dans cette commande est confidentiel. Les appareils seront devront être livré d’ici 2016.

 

Cette commande fait suite à celle de janvier 2012 qui comptait 20 FA-50 pour un coût estimé à 600 millions de dollars.

 

Le KAI FA-50 : 

 

Le FA-50 est un avion biplace d'attaque au sol doté d’un réacteur General-Electric F404-102 à double flux-produit  sous licence par Samsung Techwin. Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8000 heures de vol, le T-50 et le FA-50 atteignent la vitesse maximale de Mach 1,4.

La version du FA-50 se différencie par une capacité d’armement étendue soit : un canon General-Dynamic A-50 de 20mm en interne, l’appareil peut être doté de missiles  AIM-9 Sidewinder et AIM 120 AMRAAM ou des Python 5, d’AGM-65 «Maverick» et de lance-roquettes LOGIR. Il peut également emporter diverses bombes de types : GBU-58, MK-20,82,83,84.

En ce qui concerne l’avionique, le FA-50 dispose de deux écrans multifonctions en couleurs, d'un HUD et d'un système de manette HOTAS, d'une centrale inertielle laser/GPS Honeywell H-764G de CDVE à triple redondance et il est doté pour l’instant d’un radar Israélien Elbit EL/M-2032 à antenne mécanique.


 

kai aerospace industries,ka-50,seoul


Photos : 1 KAI FA-50 2 Cockpit @ KAI Aerospace


22:43 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kai aerospace industries, ka-50, seoul |  Facebook | |

Touche pas à mes heures de vol !

hornet_parsys_0016_2_photo_Photogallery.gif

 

 

L’armée est sous pression, pour obtenir son futur budget qui s’établira soit, selon l’option du Conseil Fédéral à 4,7 milliards soit à 5 milliards, selon le souhait parlementaires. Cependant, pour en arriver là, on demande au DDPS de trouver des pistes pour économiser  notamment dans le superflu.

 

La mauvaise idée des heures de vol :

 

Si l’on peut comprendre que des bunkers de montagne ne répondent plus à la guerre moderne, l’idée de réduire les heures de vol des pilotes était simplement ridule.

 

L’idée lancée il y a quelques semaines prévoyait de ramener à 5000 heures de vols par année en lieu et place des 6000 actuelles. Si l’économie financière était intéressante à court terme, les conséquences auraient pu être catastrophiques à moyen long terme.

                    

D’abord, une telle économie aurait réduit les compétences de nos pilotes de F/A-18C/D "Hornet". Un avion de combat moderne reste simple de pilotage, grâce aux aides électroniques, par contre la gestion du flux des informations des différents capteurs associés aux accélérations, demande une formation et un suivi de pointe.

 

Nos pilotes ont démontré ses dernières années qu’ils maîtrisaient parfaitement les «Hornet» et ceci dans les différents exercices internationaux et justement grâce aux nombres d’heures de vol actuellement planifiées.

 

Baisser les heures de vol, pourrait également à terme favoriser les risques d’accidents et là, nous sommes dans l’inacceptable.

 

Un mauvais signal :

 

De plus, comment justifier auprès de la population qui a voté en faveur de l’achat du F/A-18, que l’on peut comme cela, du jour au lendemain, sacrifier la formation de nos pilotes qui volent sur des avions de haute technologie, alors même, que l’on va prochainement voter sur le Gripen E ? Là encore, c’est inacceptable.

 

 

Signes inquiétants dans l’USAF :

 

Je vous en parlais il y a quelques temps, de la toute puissante US Air Force doit faire des économies avec des diminutions d’heures de vol et l’interdiction provisoire des présentations aériennes lors, de manifestations et qui cloue au sol la célèbre patrouille des Thunderbirds. En résulte un véritable « tollé » aux USA avec de nombreuses mises en garde sur les risques sécuritaires en matière de vol. La semaine dernière, un officier de l’USAF a déclaré qu’à terme se serait la fin de la patrouille acrobatique si celle-ci, ne peut plus reprendre l’entrainement !

 

Préparer l’avenir :

 

Maintenir un bon niveau d’entraînement permet de garantir la sécurité et les investissements dans nos Forces aériennes et permettre également la transition vers une aviation de chasse entièrement professionnelle avec l’arrivée des Gripen E.

 

Heureusement, la réaction contre ces pseudo économies a été virulente, on ne touche pas impunément aux heures de vols !

 

Photo : F/A-18C au-dessus des Alpes @ Swiss Air Force

 

06/05/2013

L’Italie reçoit son premier NH-90 TTH !

NH90_TTH_It_Army_FOC.jpg


 

L’Armée italienne prend livraison de son premier hélicoptère NH-90 TTH, lors d’une cérémonie officielle qui s'est tenue à Venise au sein des installations d'AgustaWestland en présence du général Giangiacomo Calligaris, Commandant de l'Italien Army Aviation et le général Francesco Langella de l’ARMAEREO.

 

Cette livraison porte à 21 le nombre de NH-90 livrés à l'armée italienne à partir d'une commande de 56. La commande italienne se décline de la manière suivante, 46 en version NFH (NATO Fregate Helicopter) et 10 en version TTH (Tactical Transport Helicopter).

 

NH-90 TTH : 

 

L’hélicoptère NH-90 TTH de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme. Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restrictions majeures, d’équipements d’auto-protection performants, d’un système de communication militaire inter-opérable pour les opérations internationales.

 

Le système de mission comprend entre autres: un casque avec affichage des données de vol, un système de détection d'obstacles, système de guerre électronique, le contrôle tactique et le système de communication tactique, radar météo, générateur de carte numérique et un système de diagnostic. Le NH-90 dispose de deux turbines General-Electric T700 -T6E1.

 

Le NH-90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes, conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Les 25 premiers TTH ont été livrés à ce jour en parallèle à cinq pays. D’autres livraisons sont attendues en 2009. Ce programme multipartite, qui contribue à la construction d’une défense européenne intégrée, est géré au niveau étatique par une agence OTAN, (NAHEMA : NATO Helicopter Management Agency) et au niveau industriel par la société NH-Industries. Ces deux entités sont implantées à Aix-en-Provence (France).


 

IMG_7828%20web.jpg


 

Photos : 1 Le premier NH-90 TTH italien 2 Cérémonie de remise @ AgustaWestland

 

 

 

17 EC135 pour la Turquie !

EC135_490_318.jpg


 

MARIGNANE , L’EC135 d’Eurocopter va permettre à la Turquie de disposer de nouvelles capacités sanitaires aériennes, à travers la flotte de dix-sept appareils qui sera exploitée par THK Gökçen Aviation, l’entité commerciale de l’association aéronautique turque. Cette acquisition représente le contrat majeur le plus récent remporté par cet hélicoptère biturbine sur le marché international des services médicaux d’urgence (EMS).

 

 

Les opérations doivent débuter en août prochain, avec les cinq premiers EC135, suivis par les autres exemplaires venant compléter une flotte qui comptera au total dix-sept appareils. L’EC135 a été choisi pour ces services médicaux critiques par les équipes de THK Gökçen Aviation et Saran Holding, qui ont obtenu un contrat de cinq ans auprès du ministère turc de la Santé, aux termes duquel ils assureront des services d’ambulances aériennes.

Le choix opéré par la Turquie souligne une fois encore la compétitivité d’Eurocopter sur un marché en pleine croissance, où l’EC135 est déjà l’hélicoptère de référence mondial pour les services médicaux d’urgence. Environ 25 % de toutes les missions EMS sont actuellement assurées par un EC135. A ce jour, environ 500 hélicoptères EC135 ont été livrés en configuration EMS, sur les 1 095 appareils de ce type aujourd’hui en service dans le monde.

L’EC135 offre une large cabine parfaitement dégagée pour les opérations sanitaires, combinée à des performances, à une autonomie et à des capacités d’emport d’un excellent niveau – outre un faible niveau de bruit. Les portes coulissantes latérales surdimensionnées et les grandes portes cargo à l’arrière, permettent l’embarquement et le débarquement rapides des patients. L’appareil bénéficie également de caractéristiques de sécurité supplémentaires pendant les opérations au sol, grâce à son rotor de queue caréné de type fenestron®.

Photo : EC135 de sauvetage @ Eurocopter

18:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ec135, eurocopter, eads |  Facebook | |

Aer Arann reçoit son premier ATR 72-600 !

 

ATR-72-600-AerArann.jpg

Aer Arann a pris livraison de son premier avion turbopropulseur ATR 72-600. L'appareil est le premier d'une série de huit ATR 72-600 commandés par la compagnie aérienne, dans un contrat évalué à quelques 187 millions de dollars US. Sept autres avions devraient être livrés en 2013 et en 2014. Ces huit nouveaux avions remplaceront la flotte existante, plus ancienne, des séries ATR 72-200 et ATR 42-300. Avec 3 ATR 72-500 actuellement en service et l'arrivée de ces nouveaux appareils, la flotte d'Aer Arann comptera 11 appareils ATR. Le premier avion entrera en service ce mois-ci, tandis que la livraison des appareils restants est prévue au cours des 11 prochains mois. Les avions voleront aux couleurs d’Aer Lingus Regional, sur la base d'un accord de franchise entre Aer Arann et Aer Lingus.

En corrélation avec les liaisons existantes exploitées au départ des bases de la compagnie aérienne établies à Dublin, Cork, Shannon et Knock, cette dernière va ouvrir 2 nouvelles liaisons, de Dublin à destination de Manchester et Birmingham. Elle en comptera alors 24. Associés aux services de ligne existants d'Aer Lingus vers Manchester et Birmingham, ces nouveaux services entraîneront une augmentation significative du trafic sur deux des liaisons les plus fréquentées du réseau irlandais vers le réseau britannique. Aer Arann prévoit également d'augmenter les fréquentations de ses liaisons Dublin-Edimbourg et Dublin-Glasgow.

Photo : Le premier ATR 72-600 Aer Arann @ ATR Aircraft

12:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atr 72-600, atr airc5raft, aerlingus, aer arann |  Facebook | |