01/02/2014

Gripen E, le Brésil et Saab négocient !

unnamed-1.jpg


 

 

Le Brésil a choisi le Gripen E de Saab, voici venu le temps des négociations du contrat. Pour le Commandant de la Force aérienne, le Brigadier Juniti Saito, il s’agit d’un soulagement et la fin d’un long feuilleton.

 

Toujours sur le choix de l’avion, le Bigadier Juniti Saito déclarait cette semaine que l’avion suédois avait très rapidement séduit les pilotes avec sa nouvelle avionique et ses nombreuses capacités technologiques, comme par exemple l’extraordinaire capacité de détection du radar  AESA ES-05 «Raven» qui surpasse ses concurrents. 

 

Mais d’un autre côté, l’avionneur Saab offre un véritable partenariat technologique aux différentes industries brésiliennes avec la possibilité de produire des parts importantes de l’avion mais également dans une collaboration plus large permettant aux industriels brésiliens de conserver un propriété intellectuelle des produits manufacturés. 

 

De nombreuses synergies ont été trouvées entre les deux pays en matière de développement, comme par exemple l’installation de système d’alerte lointaine (AEW) de Saab sur des appareils de la famille Embraer.

 

Les négociations :


 

unnamed.jpg


 

Le Ministre de la Défense brésilien Celso Amorim a rencontré le secrétaire suédois à la Défense Carl von der Esch, la semaine dernière pour discuter de l'avancement des négociations du contrat.  Les premières informations qui ont filtrés de cette rencontre, s’avèrent très positives quant à un partenariat entre les deux pays.

En marge de cette rencontre, un groupe de travail sera créé afin de surveiller le processus d'achat de l'aéronef.

 

Le contrat pour l'achat et la production de l'avion Gripen E doit être signé par la FAB et conduira l’entreprise Embraer à produire et livrer l’avion. Embraer sera l’entrepreneur principal. Les négociations de ces prochaines semaines vont permettre de définir les responsabilités d’Embraer dans la production.

 

Suédois et Brésiliens attendent la Suisse : 

Si la commande du Brésil pour 36 appareils est importante et sera augmentée probablement jusqu’à 100 appareils, en résulte donc un important chantier en matière de production. Les négociateurs suédois et brésiliens sont donc, dans l’attente du résultat du référendum suisse du 18 mai prochain. En effet, plusieurs éléments du Gripen E devraient être produits dans notre pays et rejoindre les futurs appareils brésiliens et suédois. 

En effet, avec un OUI le 18 mai prochain, la petite industrie aéronautique suisse aura l’opportunité de rejoindre une nouvelle force industrielle sur le marché aéronautique !

Photos : 1 Image de synthèse Gripen E brésilien 2 Table des négociations entre brésiliens et suédois @ FAB/Gouv. brésilien


31/01/2014

Finalement la Biélorussie va moderniser ses Su-27!

Su-27..jpg


Minsk, je vous l’annonçais en novembre dernier, le commandant de l'Armée de l'air et des Troupes de défense antiaérienne de Biélorussie Oleg Dvigalev, n’en pouvait plus des coûts d’exploitation, exorbitant de la flotte de Sukhoi Su-27 «Flanker» et désirait opter pour des MiG-35. Ce coup de gueule n’est visiblement pas passé inaperçu au sein du pouvoir, créant ainsi une petite polémique. 

Un accord a été trouvé :

La Biélorussie ne peut commander des avions-écoles Yakovlev Yak-130 et du même coup de doter d’une flotte neuve de MiG-35. Par conséquent, un compromis a été trouvé. Par la voix du président du comité d'Etat biélorusse pour l'industrie de défense Sergueï Gouroulev, la Biélorussie va moderniser sa flotte de Su-27 «Flanker». 

Un accord a donc été trouvée les deux parties en vue d’améliorer les performances des Su-27 en service.

Un profonde modernisation : 

Pour répondre à la demande du commandant de l'Armée de l'air et des Troupes de défense antiaérienne de Biélorussie Oleg Dvigalev, le programme de modernisation des Su-27 va comprendre une mise à jour des logiciels des moteurs, ainsi que le changement de certaines pièces en se basant, sur les améliorations adaptées sur les Su-30. Selon le constructeur Irkut, les Su-27 biélorusses amélioreront de 20% leur consommation de kérosène.

De plus, les chasseurs Su-27 seront sérieusement améliorés avec les éléments suivants : Nouvelle interface homme-machine calquée sur celle du Su-30 MKK avec un nouveau cockpit refait par la Ramenskoye PKB, incorporant deux écrans LCD multifonctions de 21 cmx15. Un système de navigation intégrant le positionnement par GPS sur les constellations Glonass et Navstar. Une nouvelle optronique frontal avec portée augmentée qui passe à 50 km pour une cible vue de face et à 90 km pour une cible vue de derrière. Un nouveau collimateur tête haute SILS-27M d'Elektroavtomatika. Dorénavant les Su-27 biélorusse pourront emporter des missiles R-77 «Vympel».

L'armée biélorusse compte actuellement plus de 10 Su-27 «Flanker» déployés au sein de la  61e base aérienne de Baranovitchi, non loin de la frontière avec la Pologne et l'Ukraine.


 

777678045.jpg


Photos : Su-27 «Flanker» biélorusse @ Armée de l’air Biélorusse


21:31 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, biélorussie, su-27 flanker |  Facebook | |

A350, essais par temps froid réussi !

 

800x600_1390816846_A350_Cold_weather_test_02.jpg

Iqaluit, Canada, l’A350XWB de développement No : MSN3 vient de terminer les essais par temps froid avec succès. Cette dernière phase du programme d’essai intervient quelques jours seulement, après les tests de haute altitude en Bolivie.

 

Les essais par temps froid, se sont déroulés par des températures atteignant jusqu’à -28°, la portée de ces tests incluaient l’APU, le démarrage moteur après trempage froid, le comportement des systèmes, ainsi que le roulage sur neige. Les procédures de décollages part temps froid ont pu être vérifiées ainsi que les interruptions de décollage (RTO).

De la même manière, l’avion dans son ensemble a été testé dans ces conditions extrêmes avec exposition prolongée au milieu de l’hiver polaire.

 

Selon le calendrier de l’avionneur, l’A350XWB devrait obtenir sa certification pour le mois de septembre pour ensuite pouvoir livrer les premiers exemplaires en fin d’année.

 

800x600_1390816848_A350_Cold_weather_test_04.jpg

 

 

Photos : L’A350XWB No MSN3 en condition hivernale @ Airbus/H. Goussé

30/01/2014

Le Bangladesh commande le Yak-130 !

432216700.jpg


 

Le Bangladesh a signé un accord pour l’acquisition de 24 appareils de type Irkut Yakovlev Yak-130. Cette transaction vient d’être rendu publique, alors que celle-ci date de fin 2013. Ce contrat est estimé à un peu plus de 800 millions de dollars. 

 

Les 24 Yak-130 seront fournit dans la version standard de base pour l’écolage. Les livraisons devraient débuter en fin d’année déjà. Les Yak-130 vont remplacer les avions-école de type L-39 «Albatros» en service depuis plus de 35 ans. 

 

Le Yakovlev Yak-130 : 

 

Le Yak-130 a été développé par Yakovlev pour remplacer les L-29 et L-39 d’entraînement dans les Forces aériennes russes et dans les pays membres de la CEI. L’Union Soviétique avait exprimé ses besoins pour un nouvel appareil dès le début des années 90. Le Yak-130 fut retenu avec son principal concurrent, le MiG-AT.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi, mais suite à de nombreuse différences de point de vue, chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp/h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux. 

Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. 

Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. 

Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.


 

2956808634.jpg


 

Photos : 1 Yak-130 en vol 2 Cockpit  @ Irkut/Yakovlev

21:13 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : yakovlev yak 130, bangladesh, yak-130 |  Facebook | |

La Thaïlande cherche un remplaçant au L-39 !

L-39ZA_Albatros.jpg

 

Bangkok, la Royal Air Force Thaï (RTAF) vient de lancer un préavis de remplacement pour sa flotte d’avions-école L-39 « Albatros ». Le projet d’une valeur estimée à 400 millions de dollars, prévoit de doter la RTAF d’un avion école de nouvelle génération (LIFT).

 

Ce nouvel avion devra remplacer les actuels L-39 « Albatros » et une poignée de vieillissement Northrop F-5F en service au sein de l’école de pilotage de la Force aérienne. L’appareil choisi viendra  compléter les actuels Pilatus PC-9M en service.

 

Le nouvel appareil devra notamment permettre une parfaite transition vers les avions de combat Saab JAS-39 C/D « Gripen » entrés dernièrement en service.

 

On ne connait pas encore le nom des appareils susceptibles d’entrer prochainement en compétition, car l’évaluation des candidats n’en est qu’à ses débuts.

 

La Thaïlande exploite 36 L-39ZA/ART qui ont été commandés en mars 1992 pour remplacer en priorité les Lockheed T-33/RT-33. Le premier appareil a été officiellement livré le 15 octobre 1993.

Les L-39ZA ont permis le rééquipement des escadrons N° 101 et 102 basé à  Korat et le 401 basé à Takhli. 4 appareils supplémentaires ont été commandés en 1996.

L-39ZA Albatros est un développement du L-39ZO les prototypes X-09 et X-10 furent équipés d’un canon bitube GSh-23 ventral (150 obus) pour des essais qui débutèrent en septembre 1976. Ils furent rejoints le 16 mai 1977 par un onzième prototype à l’avionique améliorée, ces appareils prenant la désignation L-39ZA et pouvant être utilisés pour des missions de reconnaissance, d’appui ou d’entraînement avancé. La version thaïlandaise est équipée d’une avionique israélienne de chez Elbit.

 

 

Troisième lot de Gripen :

 

2476424817.jpg

 

La RTAF confirme également la demande d’acquisition pour un troisième lot de 6 avions de combat Saab JAS-39 C/D « Gripen » au gouvernement. L’actuel ministre de la défense doit encore agender cette acquisition lors d’un prochain programme d’armement. Avec ce futur achat la RTAF disposera de 18 Gripen C/D.

 

Photos 1 L-39 Albatros de la RTAF 2 JAS-39C RTAF en vol @ RTAF