04/02/2020

Leonardo rachète Swiss Kopter !

937726730.jpg

Leonardo vient racheter le petit hélicoptériste suisse Kopter Group AG qui développe le prometteur SH09. Pour Leonardo, cet achat permet de combler la gamme de ses hélicoptères de petite taille monomoteur et lui évite de se lancer dans un programme de développement onéreux.

Leonardo confirme de son côté que Kopter Group Ag agira comme une entité juridique autonome et travaillera en tant que centre de compétences coordonné avec la division hélicoptères de Leonardo.

Le SH09 Sky: 

L'aéronef est capable de transporter une cargaison de 1,3 tonne. Il peut atteindre une vitesse 269 km/h et dispose d’une autonomie de vol de 800 km. Concernant l’équipement du SH-09, l’appareil est motorisé par une turbine Honeywell HTS900-2 de 1000SHP, mais le constructeur espère pouvoir offrir un choix plus large de motorisation pour ses futurs clients. Question avionique l’appareil est doté d’un équipement du fournisseur français SAGEM Cockpit Display Systems (ICDS), le cockpit est entièrement numérique, compact et léger, le système d'affichage est intégré et offre une parfaite connaissance de la situation, renforçant ainsi le niveau de sécurité. Le rotor est à cinq pales, sans roulement et l’appareil est pourvu d’un rotor arrière de type « fenestron » offrant une diminution de bruit et une plus grande sécurité.

Pour le constructeur, le Sky SH09 aura un cycle d’entretien réduit, un faible niveau de vibration et ceci grâce aux matériaux composite ainsi qu’un excellent aérodynamisme qui offrira une très grande visibilité. L’appareil pourra être très flexible et remplir des missions multirôle que doivent remplir plusieurs aéronefs à l’heure actuelle.

Photo : Le SH09 de Kopter Group @ Kopter Group

03/02/2020

Le C295 va offrir la capacité de ravitaillement en vol !

C295-7349.jpg

Airbus Defence and Space a développé un kit de ravitaillement air-air (AAR) amovible pour son bimoteur de transport tactique C295. L’avion utilise un tuyau déployable de 30 mètres de long avec un « panier » à la fin permettant le transfert du carburant vers le récepteur avion équipé d'une sonde. Un système de vision à distance permet aux membres d'équipage à bord du C295 de surveiller les opérations de ravitaillement en carburant depuis la cabine de chargement.

Essais positifs :

Des vols récents pour tester le kit ont impliqué un C295 appartenant à Airbus qui a ravitaillé un C295 de l'armée de l'air espagnole, ainsi que des tests de proximité avec le C295 et un avion de combat de type EF-18 de l'armée de l'air espagnole ont été réalisés.  Airbus a confirmé les récents essais ont permis de délivrer un total, de 1,5 tonne de carburant lors de cinq contacts humides.

Le système de ravitaillement amovible du C295 pèse 1’500 kg. Il se compose d'un maximum de trois réservoirs de carburant supplémentaires, d'une console d'opérateur et du tambour-flexible

La capacité de ravitaillement en vol du C295 permettra de prolonger le vol en mission, soit un avantage certain pour les clients utilisant des C295. Ces clients comprennent les forces armées des opérateurs C295 actuels et futurs chargés des missions de recherche et de sauvetage civiles et militaires.

De plus, cette nouvelle solution permettra de former les pilotes de chasse aux compétences nécessaires au ravitaillement en vol à un coût réduit.

Cette nouvelle capacité du C295 complète admirablement l'offre très large du C295 qui n'est pas seulement un avion de transport tactique, mais bien une plateforme multirôle. 

Photo : Essais de ravitaillement avec le Kit du C295 @ Airbus DS

 

Airbus à l’amende pour corruption !

Airbus-final-assembly-line-Tianjin-Endmontage.jpg

L’avionneur européen Airbus est en passe de tourner l’une de ses pages les plus sombres de son histoire. Au total, l’avionneur devra s’acquitter d’une amende de 3,6 milliards d’euros pour des faits de corruption qui se sont déroulés entre 2004 et 2016.  

Les faits :

Bien que pointée du doigt, Airbus s’en tire à bon compte. En effet, l’entreprise a pris les devants en s’auto-dénonçant. De nombreux documents ont été remis à la justice durant l’enquête. L’ancienne direction d’Airbus avait créé une entité interne, baptisée Strategy and Marketing Organization (SMO), Cette organisation interne était chargée de gérer les intermédiaires dans les contrats avec certains pays. Les enquêteurs de trois pays (France, Angleterre, USA) ont mis à jour une série des faits de corruption d'agent public étranger et de corruption privée à l'occasion de contrats de vente d'avions civils et de satellites et de matériel militaire. Il en découle de nombreuses pratiques frauduleuses lors de campagnes de vente.

On parle par exemple de voyages organisés pour des fonctionnaires, d'activités de loisirs des cadeaux luxueux et des invitations pour divers événements, ainsi que des sommes importantes à des intermédiaires.

Les pays touchés par cette corruption sont la Chine, la Russie, le Népal, la Colombie, le Sri Lanka, la Malaisie, l’Indonésie, Taïwan et le Ghana et la Corée du Sud et les EAU.

Pas d’effet à long terme :

La nouvelle direction d’Airbus à dissout la SMO et sa bonne collaboration avec les autorités limitent donc les charges contre l’entreprise. De plus, Airbus a mis en place un programme de mise en conformité. L'avionneur a toutefois dû s'engager à accepter à ses frais des audits pendant trois ans. Pour autant, la pénalité infligée devrait engloutir une partie des profits d’Airbus, qui avait dégagé un bénéfice net de 3,1 milliards d’euros.

Photo : Site d’assemblage d’Airbus@ Airbus

 

 

 

02/02/2020

Les USA suspendent la livraison de F-16 en Irak !

2496089597.jpg

Le gouvernement des États-Unis a suspendu les livraisons d’avions de combat Lockheed-Martin F-16Q à l'Iraq. Cette décision fait suite aux craintes générées par l’élimination du commandement iranien Qassem Soleimani.

Situation sous hautes tensions :

Les Etats-Unis sont inquiets en ce qui concerne la sécurité de leurs ressortissants en Irak. Du personnel de maintenance a été retiré du pays ces dernières semaines. On parle notamment d’équipes spécialisées dans l’entretien des F-16. De plus, des sources proches du Pentagone soupçonnent que du personnel lié à des milices Chiites tente de s’approprier les technologies liées au F-16 afin de les transférer en Iran. Le retrait d’une partie des équipes de Lockheed-Martin affecte la capacité de vol de la flotte de F-16. L’embargo sur les livraisons va également prétériter la logistique des pièces détachées.

Le retrait des sous-traitants menace de dégrader gravement les capacités opérationnelles de l'Iraq. Les F-16 devenant peut-être un handicap pour le pays, celui-ci pourrait bien se tourner ailleurs pour de nouveaux appareils. On pense à la Russie.

Le F-16IQ :

Les F-16C/D Block52 irakiens (IQ) disposent du radar Raytheon AN/APG-68 (V)9 à antenne mécanique. L’armement comprend les missiles air-air AIM-9L/M-8/9 et AIM-7M-F1/H «Sparrow», missile air-sol AGM-65D/G/H/K Maverick, ainsi que des bombes à guidage laser de types : GBU-10 «Paveway II», GBU-24 «Paveway III» ainsi que des Mk 82 et 84. La nacelle sélectionnée est l'AN/AAQ-28 «Litening» (de première génération) et la nacelle de reconnaissance F-9120 (AARS). Les F-16 irakien disposeront du système de guerre électronique AN/ALQ-211 « ACES » couplé au lance-leurres AN/ALE-47. La motorisation choisie concerne le Pratt & Whitney F100PW-229. On notera au passage que les équipements (radar et des missiles) qui frôlent l’obsolescence à la mise en service. 

Photo : F-16 D IQ irakien @ Lockheed-Martin

01/02/2020

La Roumanie achète un nouveau lot de F-16 !

1360931706.jpeg

Les ministres de la défense du Portugal, João Gomes Cravinho et roumain Nicolae-Ionel Ciucă ont signé un contrat à la base aérienne de Monte Real le 27 janvier dernier portant sur un lot de 5 Lockheed-Martin F-16 d’occasions. Le contrat est estimé à 130 millions d’euros.

 

Ce lot comprend 4 F-16AM monoplaces et un F-16BM biplace. Ces appareils ont subi le programme de modernisation MLU. Ils devront encore être mis à jour selon la demande est spécification de la Roumanie.  Les cinq nouveaux appareils auront la même configuration M.5.2R que les 12 F-16 existants en Roumanie, mais Bucarest a annoncé que les 17 appareils seront surélevés à un nouveau standard appelé M.6.X par la suite. 

Les quatre premiers devraient être livrés en 2020, et le dernier avion suivra au début de l'année prochaine.

 

Rappel : 

En 2016, la Roumanie a commencé à réceptionner ses premiers avions de combat F-16C/D. Au total ce premier lot portait sur 12 aéronefs. La flotte de 12 F-16 se compose de 9 appareils en provenance du Portugal et 3 de l’US Air Force. Le contrat comprenait également des modifications et des mises à niveau des avions, ainsi que des moteurs supplémentaires de rechanges, le soutien logistique, ainsi que la formation de 9 pilotes roumains et 69 techniciens de maintenance.

Avant la livraison, les appareils ont été modernisés dans le cadre de la norme « Mid-Life Update » (MLU) par la société OGMA-Industria Aeronautica au Portugal.

La Forţele Aeriene Romane (Armée de l’air roumaine, RoAF) dispose de 12 chasseurs F-16C/D Block15 Mid-Life Upgrade (MLU) qui équipent le 53e Escadron de chasseurs à Feteşti.

Jusqu’à 36 avions :

Bucarest espère à terme pouvoir disposer de 36 F-16 C/D « Fighting Falcon » afin de remplacer complètement les derniers MiG-21 encore en service, soit 17 appareils. Ces derniers sont âgés de 44 ans.

En outre, le contrat renforcera les compétences techniques de l’aviation roumaine, selon le ministère de la Défense, notamment en ce qui concerne la possibilité de réviser et de réparer le moteur Pratt & Whitney F100 du F-16 et de moderniser sa plateforme. 

Le pays continue de prospecter les utilisateurs du F-16 en vue de futurs achats.

Photo : F-16 roumain en ravitaillement @ RoAF