18/07/2021

Un premier A320 pour flydeal !

A320neo-Flyadeal-MSN10255-take-off-008.jpeg

Flyadeal, la compagnie aérienne low-cost basée à Djeddah et détenue par Saudi Arabian Airlines, a réceptionné un tout nouvel A320neo, le premier des 30 à être livré dans les 3 prochaines années.

L'avion est le premier des 65 appareils de la famille A320neo commandés par Saudi Arabian Airline au salon du Bourget 2019 et rejoindra l'ensemble de la flotte Airbus de flyadeal. Propulsé par des moteurs CFM LEAP-1A, l'A320neo offrira à flyadeal des performances opérationnelles, économiques et environnementales exceptionnelles.

L'A320neo de flyadeal est configuré avec 186 sièges dans une configuration confortable toute en classe économique. Les passagers à bord de l'avion bénéficieront de la cabine la plus large de tous les avions monocouloirs dans le ciel, ainsi que des dernières fonctionnalités de cabine offrant un confort optimal aux passagers.

L'A320neo est l'avion idéal pour flyadeal pour développer et étendre son réseau national et régional. Démontrant la flexibilité opérationnelle de l'A320neo, l'avion permettra à la compagnie aérienne d'améliorer efficacement ses opérations vers des réseaux supplémentaires et de favoriser des liens plus étroits avec les pays de la région et au-delà.

La famille A320neo intègre les toutes dernières technologies, notamment les moteurs de nouvelle génération, les Sharklets et l'aérodynamique, qui, ensemble, permettent d'économiser 20 % de carburant et de réduire les émissions de CO2 par rapport aux avions Airbus de la génération précédente. La famille A320neo a reçu plus de 7 400 commandes de plus de 120 clients.

Photo : A320 flydeal @ Airbus / P.Pigeyre

16/07/2021

Des Pilatus PC-21 additionnels pour la France !

pc-21-armee-de-lair.jpg

En 2017, l'Armée de l'Air et de l'Espace a acheté 17 PC-21 et a depuis formé avec succès ses futurs pilotes militaires sur le système d'entraînement le plus moderne au monde. L'Armée de l’Air a maintenant commandé neuf autres PC-21 pour renforcer son programme de formation avec des avions d'entraînement Pilatus supplémentaires.

L'Armée de l'Air et de l'Espace, l'une des forces aériennes les plus prestigieuses au monde, a commandé neuf PC-21 supplémentaires, prouvant avec ce contrat supplémentaire l'efficacité du système d'entraînement Pilatus. Les PC-21 seront déployés pour former les futurs pilotes militaires qui deviendront par la suite le principal chasseur polyvalent du pays. Les PC-21 remplaceront les avions d'entraînement bimoteurs qui étaient auparavant utilisés pour la formation des pilotes.

L'autorité d'achat française, la Direction générale de l'armement (DGA), a signé l'accord avec F-AIR 21 (Cognac Formation Aero SAS France), Pilatus étant le sous-traitant exclusif pour la fourniture des neuf PC-21 et autres systèmes de formation au sol et pièces détachées. La commande garantira des emplois en Suisse, où sont produits les PC-21.

Markus Bucher déclare à propos de l'accord : « Les évaluations françaises sont très professionnelles, ce qui nous prouve encore une fois que nous offrons le meilleur système de formation au monde sur ce marché. Je me réjouis que l'Armée de l'air et de l'espace ait opté pour d'autres PC-21. Nous vous remercions de faire confiance à Pilatus et à notre PC-21, L'Armée de l'Air et de l'Espace pourra toujours compter sur notre meilleur service client ! ». Le PC-21 est un symbole fort de la politique d'innovation de l'armée de l'Air et de l'Espace. 

Les PC-21 seront stationnés à la base aérienne de Cognac-Châteaubernard à partir de 2023, où les PC-21 sont utilisés depuis 2018. Les premiers pilotes ont terminé leur formation en 2020. Avec la dernière commande, la flotte de PC-21 passera à un total de 26. Outre la Suisse et l'Espagne, la France est le troisième pays européen à adopter le PC-21, le système de formation le plus avancé au monde. Plus de 230 PC-21 sont maintenant en service dans neuf forces aériennes dans le monde.

Le PC-21 en France

Les premiers PC-21 en service sont situés sur la base aérienne 709 de Cognac au sein des escadrons d’instruction en vol 1/13 « Artois » et 2/12 "Picardie". Depuis juin 2018, il remplace les TB-30 et les Alphajet de l’École de l’aviation de chasse de Tours. Les stagiaires rentrés en phase de formation "Basic/Advanced" recoivent sur le PC-21 un apprentissage sur la gestion des pannes, la voltige, le vol en formation, la navigation, le vol de nuit mais également l'interception simple ou encore la délivrance de l'armement. Ce nouvel aéronef permet également de faire des économies en heures de vol et de raccourcir la durée de formation. Il possède enfin un atout non-négligeable : la simulation embarquée, permettant de mettre les avions en réseau ou encore de simuler l'apparition d'avions fantômes. Fait innovant pour un avion de formation, le PC-21 est conçu pour l'utilisation de jumelles de vision nocturne.

Le PC-21, le système d'entraînement le plus efficace

Compte tenu de la pression toujours plus forte sur les budgets de l'armée de l'air, le tout nouveau PC-21 offre une plate-forme intelligente et hautement efficace pour la formation des pilotes de jet. Le PC-21 dispose d'équipements et de caractéristiques de performance extrêmement élevés pour répondre à ce besoin. Ils fournissent au turbopropulseur monomoteur un spectre de missions qui était auparavant réservé exclusivement aux jets. Le PC-21 est beaucoup plus rentable à utiliser qu'un avion d'entraînement conventionnel. Les commentaires des clients existants du PC-21 confirment que le système de formation Pilatus permet de réduire de plus de 50 % le coût de la formation d'un futur pilote militaire. Les simulateurs de vol et autres matériels d'apprentissage au sol contribuent également à ce concept intégré.

pc-21_3.jpg

Photos : PC-21 aux couleurs françaises @ Pilatus

15/07/2021

Premières photos de l’avion de combat léger russe !

sukhoi,chekmate,avion russe,uac,sukhoi,blog défense,les nouvelles de l'aviation

L’avionneur russe Sukhoi membre du consortium UAC travaille à la conception d’un avion de combat léger de moins de 18 tonnes et capable de voler à Mach 2, selon les premières informations rapportées par l’agence de presse TASS. Il semble bien que le nouvel appareil a été vu pour la première fois à l'aéroport international Joukovski, près de Moscou.

Les images  ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux hier, ou l’on distingue bien un monomoteur recouvert d’une toile de protection. L’avion ressemble d’assez près à un dessin qui serait projet du projet LFI S-21. Cette première photo confirmerait une information selon laquelle la société russe United Aircraft Corporation prévoyait de dévoiler le nouvel avion le premier jour du salon international de l'aérospatiale MAKS-2021. 

« Checkmate »

sukhoi,chekmate,avion russe,uac,sukhoi,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Selon une source russe le nouvel appareil répondrait au nom de « Checkmate ». Connu sous la dénomination de projet LFI S-21, le projet prévoit un appareil furtif léger, très agile avec un seul moteur et un rapport poids poussée supérieur à 1. La plateforme comportera une tuyère à poussée vectorielle. Aucune autre information sur le calendrier ou les coûts du projet n'a été révélée. Ce projet d’avion de combat léger développé par le bureau d’ingénieurs de Sukhoi a été annoncé une première fois par le ministre russe de l'industrie et du commerce, Denis Manturov en 2020 et confirmé en décembre de la même année, par le chef de Rostec Sergei Chemezov.

Si les photos susmentionnées montrent vraiment le modèle de l'avion, le futur avion de combat léger russe ressemblerait au prototype du Boeing X-32 et au J-10 chinois. Il semble que Sukhoi développe sans aucun financement du budget de l'État et espère attirer l'attention à la fois de l'armée de l'air russe et des clients étrangers. La motorisation devrait être articulée autour du moteur Izdeliye 30 qui doit venir équiper le Su-57 de série et reprendre divers éléments de son grand frère.

2375752630.3.jpg

Photos : le LFI-S-21 Checkmate @ Ivan Novikov

Certification du Cessna Citation Longitude en Europe !

396346-TA_Longitude_Farnbro_041-ee847b-original-1626126754.jpg

L’avionneur Textron a annoncé que son avion affaires super-intermédiaire Cessna Citation Longitude obtenu la certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), ouvrant ainsi la voie au début des livraisons aux clients dans la région.

Le plus gros biréacteur de la gamme Cessna Citation, le Longitude a été conçu avec des affaires et un retour sur investissement au premier plan, avec le coût d'exploitation direct le plus bas de tous les biréacteurs super-intermédiaires. Capable de voler de Genève à Dubaï ou de Rome à New Delhi, le Longitude offre un confort de premier ordre, la cabine la plus silencieuse de sa catégorie et une connectivité avancée pour ceux qui souhaitent rester productifs dans les airs.

Le Citation Longitude est la dernière innovation de l’avionneur Cessna. L'avion a été conçu spécifiquement pour le confort des passagers et offrira la plus basse pression cabine de sa catégorie à 5.950 pieds. La technologie de la cabine permet aux passagers de gérer leur environnement et le divertissement des appareils mobiles, tandis qu’il sera possible de disposer d’un réseau Internet à haute vitesse. L’appareil peut accueillir jusqu'à 12 passagers avec un plancher de cabine plat et une configuration à double club standard et une classe dirigeante. Le compartiment à bagages entièrement accessible en vol.

webcitation_longitude_cockpit_photo.jpg

Le Citation Longitude intègre la dernière technologie, il dispose de la prochaine évolution du poste de pilotage de type Garmin G5000 avec un affichage tête haute. L’avion est alimenté par deux réacteurs Honeywell HTF7700L avec FADEC. Les turboréacteurs sont dotés du système d’auto-manettes entièrement intégré. L'avion offre une charge utile de carburant plein de 1500 livres, une vitesse de croisière maximale de 476 noeuds et une gamme à grande vitesse de 3.400 miles nautiques. Le prix de base du Longitude est estimé à 19,2 millions de dollars.

Le Longitude est soutenu par le vaste réseau mondial de service client de Textron Aviation, offrant aux clients un accès direct à près de 3 000 employés experts, y compris des représentants de service offrant maintenance, inspections, pièces, réparations, mises à niveau avioniques, installations d'équipements, remises à neuf et autres services spécialisés.

Citation Longitude_i.jpg

Photos : 1 Citation Longitude 2 Cockpit 3 Intérieur @ Textron

14/07/2021

Le KC-46A a atteint sa première phase opérationnelle !

210712-F-ZZ000-0009.JPG

Le Boeing KC-46A a longtemps souffert de faiblesses, mais l’avion se dirige maintenant en direction de sa capacité opérationnelle provisoire (ICR). 

« Les six derniers mois d'utilisation opérationnelle et d'évaluation programmatique indiquent que les conditions ont été remplies pour la déclaration ICR de l'ensemble de missions « Centerline Drogue System », a déclaré Van Ovost. "Cette décision reflète une approche fondée sur les risques, les données et l'analyse des contraintes pour libérer les capacités opérationnelles du KC-46A à la force interarmées."

Le KC-46A est un système en pleine acquisition de maturité avec certaines restrictions opérationnelles, mais il possède désormais des capacités éprouvées qui peuvent être utilisées de manière opérationnelle pour le ravitaillement en vol avec le panier souple. L’US Air Force continue d'effectuer le ravitaillement en vol avec des chasseurs, des bombardiers et des avions de transport pour des missions d'entraînement, d'exercice, de démonstration et de familiarisation avant d'opérationnaliser officiellement la capacité. Le concept ICR fournit une approche basée sur les données pour certifier ces capacités de manière incrémentielle à mesure que le programme progresse vers la pleine capacité opérationnelle (FOC).

On notera que deux lacunes importantes doivent encore être résolues, elles concernent le système de vision à distance 2.0, soit un ensemble de caméras et de capteurs qui permettent à l'opérateur de perche de diriger la perche fixe de carburant de l'avion récepteur et la refonte de cette dernière qui produit trop de résistance à la poussée pour ravitailler. Le KC-46A n'atteindra pas le FOC tant que ces défauts ne seront pas corrigés.

Photo : le KC-46A peut maintenant correctement ravitailler avec le panier @ USAF