27/08/2020

La Thaïlande choisi l’AT-6 « Wolverine » !

EbcvImqWAAkU-bO.jpeg

La Royal Thaï Air Force (RTAF) a choisi le Beechcraft AT-6E Wolverine et le T-6C Texan II comme avion et entraîneur d'attaque léger de nouvelle génération pour venir remplacer ses actuels Pilatus PC-9. L’avion était en concurrence avec le Pilatus PC-21, le Turkish Aerospace Industries (TAI) Hürkus B et Korea Aerospace Industries (KAI) KT-1 Wongbee. Le contrat est estimé à près de 164,3 millions de dollars.

L’AT-6 a fait la course en tête avec le PC-21. L’avion suisse a finalement perdu car ce dernier ne peut emporter d’armement et opérer en tant qu’avion de lutte antiguérillas. L'AT-6E « Wolverine » partage 85% de points communs avec le Beechcraft T-6C Texan II, et faciliterait la transition des pilotes, ainsi que les économies de coûts de pièces de rechange entre les deux plates-formes.

Deux versions pour la Thaïlande :

Selon les premières informations disponibles, la RTAF désire deux versions de l’AT-6 : soit 12 T6C (T-6) formateurs et 12 AT-6 E d’attaque au sol légers. L’avionneur Beechcraft précise que la Thaïlande désire apporter quelques modifications à son futur AT-6 E avec l'intégration du missile air-air Diehl Defence BGT Iris-T, des « armes intelligentes », l'installation d'une liaison de données Link-T et un programme de compensation pour faire fabriquer l'avion dans le pays. La dénomination en Thaïlande serait T-6C TH et AT-6 TH.

Le programme T-6 TH comprend le fabricant de cellules et d'avionique chez Textron Aviation et Lockheed Martin, le fabricant et intégrateur de systèmes thaïlandais serait Thai Aviation Industry, et RV Connex, avec la société allemande de munitions Diehl Defence BGT.

Le T-6 et l’AT-6 E  « Wolverine » :

Le Beechcraft T-6C « Texan II» est la version la plus moderne disponible de la gamme T6, le cockpit comprend un Head-Up Display (HUD) couplé avec  panneau de configuration Up-Front (UFCP), et Hands-On Throttle and Stick, soit le système mains sur manettes et manche. Le T-6B dispose d’une avionique avec écrans EFIS et système d’enregistrement des données de vol numérique. Le T-6 est un avion d'entraînement primaire qui permet un enseignement de base aux procédures de vol et aux instruments et permet d’effectuer les figures d’introduction à la voltige.

Le Beechcraft T-6 «Texan II» est un aéronef à turbopropulseur monomoteur construit par la Raytheon Aircraft Company (maintenant Hawker-Beechcraft). Basé sur une cellule de Pilatus PC-9. 

Le T-6 est un développement du Pilatus PC-9, modifiés de manière significative par Beechcraft en vue d'entrer dans le système commun de formation primaire d'aéronef (JPATS) prévu pour les Forces aériennes américaines. Des modifications mineures ont été introduites sur la cellule d’un PC-9, mais des conflits entrer l’USAF et la Navy ont entraîné des retards et des augmentations de coûts.

L'AT-6E partage un haut degré de similitude avec le T-6A/C « Texan II » largement utilisé par l'USAF. Doté de la turbine P&W PT6A-68D, l'AT-6E offre une augmentation significative de la puissance (1600 shp contre les 1100 shp du T-6A), des améliorations structurelles et des capacités défensives, de capteurs, de communications et d'armes.  Le temps de transition du T-6 à l'AT-6E est court, ce qui facilite très rapidement les aviateurs prêts à la mission. L'AT-6 a prouvé sa capacité à utiliser le réseau Airborne Extensible Relay Over-the-Horizon connu sous le nom d'AEROnet au cours de l'expérience d'attaque légère. Ce système radio air-air et air-sol assure l'interopérabilité, permettant aux militaires de partager des communications vidéo, vocales et de chat et leur donnant le commandement et le contrôle. Rien de tout cela n’est particulièrement surprenant compte tenu de l’expertise de Textron en matière d’intégration de systèmes ISR sur des plates-formes telles que le MC-12, le Scorpion et d’autres. L'AT-6E fournit une vidéo en continu et les données ISR aux opérateurs au sol (militaires ou civils), offrant une connaissance de la situation élevée avec un support aérien immédiat.

Photo : AtT6 E Wolverine @ Beechraft

 

 

 

Etihad Airways, nouveaux essais pour l’ecoDemonstrator ! 

0-1.jpeg

La compagnie Etihad Airways lance une nouvelle phase au sein de son programme « ecoDemonstrator » avec un B787-10 « Dreamliner » dont les essais doivent valider la réduction de CO2 ainsi que le bruit.

Réduction des décibels :

Le B787 d’Etihad Airways a été doté d’équipement spéciaux en vue de l’amélioration de la sécurité, la réduction des émissions de CO2 et du bruit.  Le premier vol a eu lieu cette semaine et doit permettre de recueillir les informations les plus détaillées à ce jour sur l'acoustique des aéronefs à partir des quelque 1’200 microphones fixés à l'extérieur du B787 et positionnés au sol. La collaboration entre la NASA et Boeing permettra d'améliorer les capacités de réduction de bruit sur les aéronefs existants et servira pour la conception des futurs avions.

Tous les vols d'essai programmés sont effectués avec un mélange contenant jusqu'à 50% de carburant durable, qui comprend les plus grands volumes de mélange à 50% de biocarburant produit commercialement. La plupart des plaintes de la communauté concernant le bruit des avions proviennent de vols à l'approche des aéroports, selon les chiffres de l'industrie. Environ un quart du bruit est créé par le train d'atterrissage. Un autre projet testera des trains d'atterrissage modifiés pour être plus silencieux par Safran Landing Systems. 

Réduction de CO2 :

Tous les vols d'essai programmés sont effectués avec un mélange contenant jusqu'à 50% de carburant durable, qui comprend les plus grands volumes de mélange à 50% de biocarburant produit commercialement. Deux vols vont être menés au cours de desquels les pilotes, les contrôleurs de la circulation aérienne et des opérations de la compagnie aérienne partageront simultanément des informations numériques et utilisent un système appelé NASA adapté la gestion de l'arrivée. Ces outils améliorent la sécurité en réduisant la charge de travail et la congestion des fréquences radio, l'efficacité de routage est optimisée pour réduire la consommation de carburant, les émissions et le bruit et le soutien de nouvelle génération système de transport aérien de la FAA.

COVID-19 : 

Dans le cadre de la Confident Travel Initiative de Boeing pour lutter contre le COVID-19, une baguette de lumière ultraviolette portative sera testée pour déterminer son efficacité dans la désinfection des ponts et cabines de vol du B787 d’Etihad-Airways

Photo : B787-10 @ Etihad Airways

 

 

26/08/2020

Londres, moins de F-35 que prévu ?

72742544_3186084031464665_4039760889027493888_n.jpg

Londres devra-t-elle revoir sa copie à propos de l’achat de F-35 ? La question est ouverte, car l’Angleterre semble ne plus pouvoir assurer les programme Eurofighter, Tempest et F-35 en même temps. Le Royaume-Uni a accepté d'acheter 48 F-35 d'ici la fin de 2025 pour 11 milliards dollars. C'est le système d'armes le plus cher de l'histoire militaire.

Mais, il semble bien que les finances anglaises ne permettront que l’achat de la moitié des 138 avions de combat F-35 Lightning II, selon une étude gouvernement. La Grande-Bretagne a commandé la variante à décollage court et atterrissage vertical du jet, qui est conçu pour voler à partir de porte-avions. Les porte-avions de classe Queen Elizabeth de la Royal Navy devraient se déployer avec 12 ou 36 F-35 à bord, selon l’opération.

Le chiffre de 138 a été confirmé comme une ambition dans l'examen de la défense britannique en 2015, mais le comité de défense des Communes a noté plus tard que cette décision avait été prise « après quelques hésitations ». La Grande-Bretagne n'est pas contractuellement obligée d'en acheter plus de 48. Il est entendu que dans le cadre de l'examen intégré de politique étrangère, de défense et de sécurité qui doit s'achever en novembre, les responsables militaires ont discuté d’un chiffre proche de 70 F-35 en tant que commande totale minimale crédible.

La variante F-35B :

La variante du F-35B STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing, ou décollage court et atterrissage vertical) cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage, à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes (- 24,22 % par rapport à la version F-35A). Cette variante du F-35 est celle qui est livrée à l'US Marines Corps et la Royal Air Force.

2_f351.jpg

Photos : F-35B de la RAF @ RAF

 

Un double affichage tête haute pour le Global 7500 !

1282321189.jpg

Bombardier a livré le premier jet d’affaires de type Global 7500 doté d’un double affichage tête haute. Cette capacité de premier ordre assure plus de sécurité et de redondance à un poste de pilotage déjà reconnu comme l’un des plus perfectionnés de l’aviation d’affaires.

L’affichage tête haute perfectionné du Global 7500 est équipé de systèmes de vision améliorée et de vision synthétique pour optimiser la conscience situationnelle. Le deuxième affichage tête haute s’appuie sur ces avantages, permettant notamment une participation accrue du copilote pendant les opérations assistées par affichage tête haute, une transition plus facile entre pilotage et surveillance, ainsi qu’une précieuse redondance pendant les approches à faible visibilité.

Le Global 7500 est doté du plus récent poste de pilotage « Bombardier Vision », dont l’automatisation sans précédent demeure fermement au service de l’équipage. Par exemple, le transfert de carburant et la gestion de la pression en cabine sont entièrement automatiques, et les séquences de démarrage sont grandement simplifiées comparativement à celles des autres avions d’affaires. Les listes de contrôle électroniques uniques, automatisées, et d’autodiagnostic, assurent plus de précision et éliminent certaines tâches manuelles inutiles tout en assurant une pleine visibilité pour l’équipage. Le système de commandes électriques éprouvé du Global 7500 vise à maximiser la sécurité par une conception qui combine l’autorité du pilote et la protection d’enveloppe de vol la plus complète de l’industrie.

Pour compléter les caractéristiques de sécurité du poste de pilotage, le Global 7500 offre une maniabilité optimale à basse vitesse au décollage et à l’atterrissage, ainsi que les performances sur courte piste d’un avion léger.

original.jpeg

Le Global 7500offre l’une des meilleures expériences dans une cabine très spacieuse, offrant un espace unique chez les avions d’affaires et dotée d’un intérieur de premier ordre qui comprend une cuisine pleine grandeur multifonctionnelle et une chambre avec un lit permanent. Parmi les autres commodités phares de l’industrie à bord de l’avion Global 7500, on compte le fauteuil breveté « Nuage » de Bombardier, conçu pour maximiser le confort et la relaxation sur les vols long-courriers grâce à une inclinaison prononcée entièrement nouvelle, et le système d’éclairage novateur « Soleil », toute première technologie d’éclairage de l’aviation basée sur les rythmes circadiens avec une simulation dynamique de lumière du jour révolutionnaire, qui peut aider à contrer le décalage horaire. Méticuleusement conçu pour un confort maximal et le système de gestion cabine révolutionnaire « Nice Touch », une nouvelle façon de se connecter avec la cabine de l’avion Global 7500 par le cadran tactile « Touch » de Bombardier, doté de la première application d’affichage à LED dans l’aviation d’affaires. Enfin, la cuisine moderne et multifonctionnelle du biréacteur d’affaires présente de l’espace de rangement sans précédent et offre une expérience culinaire exceptionnelle.

Avec son système complexe de volets et de becs de bord d’attaque, l’aile de l’avion Global 7500, la plus évoluée de l’aviation d’affaires, ajoute de façon sans précédent à la portance au décollage et à l’approche, ce qui maximise l’efficacité aérodynamique et rehausse les performances tout en améliorant la sécurité et en offrant un vol plus en douceur et plus reposant.

Le système international EPDMD 

Le système international EPDMD est un programme de communication volontaire et transparente de l’impact environnemental du cycle de vie de biens et services. Avec plus de 15 années d’expérience et une bibliothèque comptant des déclarations environnementales de produits de 31 pays, EPD constitue un choix crédible pour la communication interentreprises et grand public basée sur la norme ISO 14025 et d’autres normes internationales. L’exploitant responsable du système international EPD‑ est EPD International AB, enregistré en Suède.

Photos : 1 Global 7500 2 Double HUD @ Bombardier Aviation

 

 

25/08/2020

Essais en vol pour le Tupolev Tu-95MSM !

Tupolev_Tu-95_Marina.jpg

Les américains ont le Boeing B-52, les russes eux disposent du Tu-95. Les vieux bombardiers ont décidément «  la peau dure » ! La Russie prépare la modernisation de son vieux bombardier Tu-95.

Le ministre de la Défense russe Sergei Shoigu a confirmé le début des essais en vol du premier prototype du Tu-95MSM. Les travaux de développement du Tu-95MSM sont menés conjointement par Tupolev.et G.M. Beriev membre de la société d'État Rostec.

Premier vol réussi :

Le premier vol du Tu-95MSM a été discrètement effectué il y a quelques jours, depuis l'aérodrome de G.M. Beriev à Taganrog. L'avion a été piloté par l'équipage sous la direction d'Andrey Voropaev, pilote d'essai de la base d'essais en vol et de développement de Zhukovskaya, une filiale de Tupolev. Le vol s'est déroulé en mode normal, à une altitude de 9’000 mètres, et a duré 2 heures et 33 minutes. Les systèmes et équipements ont fonctionné sans aucune remarque.

Selon Yuri Slyusar, directeur général de PJSC UAC, vice-président de SoyuzMash of Russia LLC : « Il s'agit d'un avion avec un nouveau système d'armement, un nouveau complexe d'équipements électroniques embarqués, avec des moteurs nouvellement modifiés et de nouvelles hélices. Les capacités de combat du bombardier vont doubler après cette mise à niveau. La modernisation augmentera considérablement la précision de la navigation et les indicateurs de fiabilité, prolongera la durée de vie du système de l'avion et améliorera ses caractéristiques de décollage et d'atterrissage. Le nouveau moteur est une version améliorée du turbopropulseur Kuznetsov NK-12 mis en service pour la première fois dans les années 1950.

Le Tu-95MSM :

Dans le cadre de la modernisation en profondeur, de nouveaux systèmes ont été installés sur le Tu-95MSM : contrôle des armes, contrôle des avions, équipement de vol et de navigation, système de communication embarqué, nouveau radar et équipement de contrôle de ciblage. Le résultat des travaux réalisés sera une augmentation significative des indicateurs d'efficacité du système de l'aéronef lorsqu'il est utilisé pour son rôle prévu.

Le Tu-95MSM est le premier porte-missiles stratégique. Il est conçu pour mener des missions de combat tout en protégeant les frontières éloignées du pays. La variante améliorée Tu-95MSM, comme son prédécesseur de l'ère soviétique, est un bombardier stratégique à turbopropulseur à quatre moteurs à longue portée qui peut être armé de missiles de croisière nucléaires tels que le Kh-101/ Kh-102 (variante nucléaire) de croisière à lancement aérien, ainsi que le missile de croisière subsonique Kh-55. L'avion peut transporter six missiles sur un lanceur rotatif interne, tandis que la variante modernisée Tu-95MSM peut transporter huit à dix missiles supplémentaires sous ses ailes renforcées. 

L'armée de l'air russe veut mettre à niveau un total de 20 bombardiers Tu-95MS vers la variante MSM.

33f8dbdb5bdd081ff7a159b47286e087.jpg

Photos : L’actuel Tu-95MS @ VVKS