09/04/2020

Leonardo à bord des Pilatus PC-21 espagnols !

Pilatus-Aircraft-Ltd-Media-Release-Spain-PC-21-Header.jpg

La division des équipements de Leonardo a obtenu un contrat de Pilatus Aircraft Ltd pour la fourniture de systèmes de communications aéroportés, de panneaux de commande du poste de pilotage et de l'électronique associée pour l'installation à bord de turbopropulseurs monomoteurs PC-21 fournis à l'armée de l'air espagnole (Ejército del Aire ) 

Rappel : 

Un total de 24 appareils a été commandé par le ministère espagnol de la Défense par l'intermédiaire de sa Direction de l'armement et des matériaux (DGAM) pour remplacer les avions d'entraînement à réaction Casa C-101 de l'armée de l'air espagnole, qui sont en service depuis 1980. Le PC-21 fournira l'Espagne avec le système le plus avancé de formation actuellement offerts et fournira également une solution rentable, la plateforme de formation écologiquement viable. Expérience avec PC-21 clients existants a montré que le coût de la formation d'un pilote militaire peut être réduite de plus de 50 % avec le PC-21. Ces avions à turbopropulseurs monomoteurs nécessitent beaucoup moins de carburant que tout autre avion d'entraînement comparable. 

pilatus_pc21_spanish_version_3d_model_c4d_max_obj_fbx_ma_lwo_3ds_3dm_stl_2788967_o.jpg

Leonardo à bord du PC-21 :

Le système de communication multibande V/UHF RT-700/A de Leonardo est un produit certifié ETSO (European Technical Standard Order) militaire compact et léger. Il fournit des communications vocales et de données dans la plage 30-470 MHz et peut transmettre et recevoir en toute sécurité lorsqu'il est connecté à une unité de cryptage externe. Le produit fournit notamment des communications certifiées ETSO dans la bande VHF ATC (25 / 8,33kHz).

Le contrat renforce encore le partenariat de longue date de Leonardo avec Pilatus Aircraft. Le constructeur aérospatial suisse avait précédemment sélectionné l'avionique et les lampes / panneaux Leonardo pour PC-21 commandés par des clients en Suisse, à Singapour, aux Émirats arabes unis, au Qatar, en Arabie saoudite et en Australie. L'armée de l'air espagnole est la troisième force aérienne européenne à choisir le PC-21 Next Generation Trainer.

A propos du modèle de succès PC-21:

Pendant des années, les gens croyaient que turbopropulseurs monomoteurs ne remplaceront jamais les formateurs de jet. Mais avec des budgets de défense à venir sous la pression croissante, les forces aériennes cherchent de nouvelles façons de gérer et de maintenir leurs systèmes complexes dans un état prêt pour la mission. Cherchant à soutenir ce changement, Pilatus a développé des services liés à la performance spécifiquement adaptés au PC-2, système de formation. L'objectif est d'assurer un produit abordable pour répondre aux critères de performance définis par les clients de la force aérienne. Cela est réalisé en fournissant un ensemble de services très sophistiqué et intégré conforme aux exigences de la force aérienne actuelle. 

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités qui offrent de nouvelles dimensions. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes, tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter et F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion. 

Le 9ème client :

Des forces aériennes prestigieuses à travers le monde ont choisi la plate-forme de formation rentable, très efficace créé par Pilatus. Ils sont la preuve que le PC-21 est le système de formation de l'avenir. Depuis 2006, avec l'ordre pour l'Espagne, Pilatus a déjà vendu 235 PC-21 dont Singapour, la Suisse, la Jordanie, le Qatar les Emirats Arabes Unis, en France ou en Australie et Empire Test Pilots’School en Angleterre.

cockpit.jpg

Photos : 1 PC-21 en Suisse 2 Possible peinture pour l’Espagne @J.Laars 3 Cockpit @ Pilatus Aircraft

 

Airbus adapte sa production !

b82c0071.jpg

Après une solide performance commerciale et industrielle en début d'année, Airbus revoit à la baisse ses cadences de production pour s'adapter au nouvel environnement du marché face à la crise du COVID-19. Au premier trimestre de 2020, l’avionneur a enregistré 290 commandes nettes d'avions commerciaux et livré 122 appareils.

La situation :

60 autres avions ont été produits au cours du trimestre, ce qui souligne la solide performance industrielle, mais ils n'ont toujours pas été livrés en raison de l'évolution de la pandémie de COVID-19.

36 avions ont été livrés en mars dans les différentes familles d'avions, contre 55 en février 2020. Cela reflète les demandes des clients de différer les livraisons, ainsi que d'autres facteurs liés à la pandémie de COVID-19 en cours.

Les nouveaux taux de production moyens à venir ont été fixés comme suit:


A320 : 40 par mois.
A330 : 2 par mois.
A350 : 6 par mois.

Cela représente une réduction des taux moyens pré-coronavirus d'environ un tiers. Avec ces nouveaux taux de production Airbus conserve sa capacité à répondre à la demande des clients tout en protégeant sa capacité à s'adapter davantage à mesure que le marché mondial évolue.

Airbus travaille en coordination avec ses partenaires sociaux pour définir les mesures sociales les plus appropriées pour s'adapter à cette situation nouvelle et en évolution. Airbus envisage également un plan de limitation des liquidités à court terme ainsi que sa structure de coûts à plus long terme.

Et les employés :

Dans ses efforts pour soutenir la lutte contre le COVID-19, Airbus a réalisé un travail important en coordination avec les partenaires sociaux pour assurer la santé et la sécurité de ses employés. Cet objectif a été atteint grâce à la mise en œuvre de nouvelles normes et processus de travail rigoureux. Airbus contribue au développement, à l'approvisionnement et au transport de matériel médical, y compris des masques faciaux et des ventilateurs, à l'appui des services de santé médicale.

 Photo: production de l’A320 @ Airbus

08/04/2020

Premier escadron de Rafale au Qatar ! 

64837598_2197377120311345_6617099664468475904_o.jpg

La Qatar Emiri Air Force continue de réceptionner ses avions de combat Rafale EQ. Désormais, le pays disposent de 15 appareils et le premier escadron est constitué sur la nouvelle base aérienne de Tamim à Dukhan dans l'ouest du Qatar.

Rappel :

C’est en mai 2015, que le contrat d’acquisition de 24 Rafale par l’État du Qatar pour équiper sa force aérienne a été signé pour un montant de 6,9 milliards de dollars. Puis un second lot de 12 exemplaires a été commandé en décembre 2017, portant à 36 le nombre total de Rafale qui voleront sous les couleurs qatariennes. Le petit Emirat modernise sa flotte en prenant soin de diversifier ses fournisseurs dont l’Eurofighter et le F-15.

Le Rafale destiné au Qatar : 

Les Rafale destinés au Qatar sont les premiers à être dotés d’un viseur de casque. Le Qatar a opté pour le système israélien Elbit Systems « Targo II ». Les pilotes équipés du « Targo II » sont en mesure de mieux localiser, suivre, identifier et engager les cibles aériennes et terrestres, car le système offre une prise de conscience de la situation et des options d'engagement facilitée par rapport aux systèmes HMD actuellement en service. La visière montée sur le casque affiche les informations de vol telles que l'altitude et la vitesse, ainsi que des cibles et fournit des données de suivi de soutien au pilote. Le système « Targo II » permet notamment la visualisation de nuit. Ce nouveau système permet une symbologie couleur ou monochrome projetée à l'intérieur de la visière du casque, donnant au système un champ de vision de 20 ° (FOV). Si la cible ou la menace est en dehors de la FOV, une ligne de localisation cible (TLL) dirige le pilote où et dans quelle mesure chercher à l'amener dans la FOV du casque.

Les Rafale du Qatar disposent des missiles air-air MICA IR, MICA EM (ElectroMagnétique), du missile METEOR à terme, ainsi que des missiles de croisière air-sol SCALP-EG, de bombes air-sol GBU à guidage laser, et l’AASM. Pour compléter l’équipement, c’est la nacelle AN/AAQ-33 « Sniper » qui a été choisie pour être installée sur l’avion français. 

a4beb0830a049d7eb31b5d580af43ac4ee8fb688.jpg

Photos : 1 Rafale EQ en vol @ Antony Pecci 2 Rafale au Qatar @ Dassault Aviation

COVID-19, 25 millions d’emplois menacés dans l’aviation !

Aviation_1_612x356-1.jpg

Jusqu’ici, nous n’avions pas d’estimation en ce qui concerne les pertes d’emplois possibles au sein de l’industrie de l’aviation. Une première estimation vient d’être publiée par l’IATA. Ces chiffres ne sont qu’une première vision de ce qui pourrait être le second cauchemar de cette crise. 

 

En début de semaine, l’IATA a publié une analyse qui indique que quelque 25 millions d’emplois pourraient disparaître en raison de l’effondrement de la demande de transport aérien due à la crise de la COVID-19.

 

À l’échelle mondiale, le gagne-pain de quelque 65,5 millions de personnes dépend de l’industrie aérienne, incluant des secteurs comme les voyages et le tourisme. Parmi ces personnes, il y a 2,7 millions d’emplois dans les compagnies aériennes. Dans un scénario de sévères restrictions de voyage s’étirant sur trois mois, les recherches de l’IATA concluent que 25 millions d’emplois dans l’aviation et les secteurs connexes sont en péril dans le monde :

 

11,2 millions d’emplois en Asie-Pacifique

5,6 millions d’emplois en Europe,

2,9 millions d’emplois en Amérique latine,

2,0 millions d’emplois en Amérique du Nord,

2,0 millions d’emplois en Afrique,

0,9 million d’emplois au Moyen-Orient.

 

Selon le même scénario, sur l’ensemble de l’année, les compagnies aériennes devraient voir les revenus de ventes de billets diminuer de 252 milliards de dollars (-44 %) en 2020, comparativement à 2019. Le deuxième trimestre est le plus critique, la demande chutant de 70 % au pire de la crise, et les compagnies aériennes se délestant de réserves de trésorerie de 61 milliards de dollars.


Une aide pour les transporteurs : 

Les compagnies aériennes demandent aux gouvernements de fournir immédiatement une aide financière pour les aider à demeurer viables et en mesure de diriger la reprise lorsque la pandémie sera endiguée. 

 

un soutien financier direct :

Des prêts, des garanties de prêt et du soutien au marché des obligations de sociétés.

Des allègements fiscaux.


Redémarrer l’industrie :


En plus du soutien financier essentiel, l’industrie aura besoin d’une planification et d’une coordination attentives pour que les compagnies aériennes soient prêtes lorsque la pandémie sera maîtrisée.

 

07/04/2020

Sukhoi prépare la livraison des premiers Su-57 « Felon » !

234.jpeg

L’avionneur russe Sukhoi Corporation s’active en vue de débuter les livraisons de son nouvel avion de combat Su-57 « Felon » aux forces aérospatiales russes en 2020.  

Les forces aérospatiales russes testent actuellement 10 prototypes Su-57 « Felon » dont quatre auraient effectué des missions de combat en Syrie. Le chef d'état-major des Forces armées russes, premier vice-ministre de la Défense, le général Valery Gerasimov, a révélé en décembre 2019 que le Su-57 avait subi un «deuxième test de combat» en Syrie « au cours duquel toutes les tâches prévues ont été exécutées avec succès ». 

Livraisons retardées :

Les livraisons devaient initialement débuter à la fin de 2019, les Forces aérospatiales devant prendre livraison de deux Su-57 en 2019 et de deux autres durant le printemps 2020. Cependant, le crash d'un Su-57 en décembre 2019 considéré comme le premier appareil de série, lors d'un test en vol, il aurait retardé de plusieurs mois le transfert du premier lot d'avions. De son côté, le ministère russe de la Défense a confirmé les premières livraisons durant l’année, sans en préciser les dates.

Planification:

En mai 2019, le président russe Vladimir Poutine avait annoncé que les forces aérospatiales recevraient 76 Su-57 « Felon » d'ici 2028. Un contrat entre le ministère russe de la Défense (MoD) et United Aircraft Corporation (UAC) a été signé en juillet 2019.

Essais du nouveau moteur :

Les prototypes du Su-57 sont équipés d'un dérivé du moteur Saturn AL-41F1S de fabrication russe. Les essais en vol du nouveau moteur izdeliye 30 étape 2 ont débuté en décembre dernier. Le moteur izdeliye 30 étape 2 a été développé au Lyulki Design Bureau sous la direction d'Evgeny Marchukov et en collaboration avec d'autres grandes sociétés de construction de moteurs russes. Selon des données connues, l’izdeliye 30 est un turboréacteur à double circuit avec postcombustion. Au niveau de certaines idées de base, il présente des similitudes avec les moteurs plus anciens des familles AL-31 et AL-41. Mais de nouveaux éléments spécialement conçus pour lui offre une augmentation notable de toutes les caractéristiques de base, permettant d'attribuer le «izdeliye 30» à la prochaine génération de turboréacteurs à double flux. Le moteur a une architecture typique de sa catégorie avec des compresseurs hautes et basses pressions à plusieurs étages, une chambre de combustion et des turbines à plusieurs étages. Derrière les turbines se trouvent une postcombustion et une buse avec TVC (contrôle du vecteur de poussée). Le compresseur assure une compression de l'air entrant avec un degré de 6,7, fournissant un débit d'air allant jusqu'à 20-23 kg/s. La chambre de combustion est équipée d'un système d'allumage plasma installé directement sur les buses. Ces outils enflamment le carburant immédiatement après son entrée dans la chambre de combustion. Pour cette raison, le mode de combustion optimal est maintenu. La température des gaz devant la turbine va de 1950 à 2100 ° K. A titre de comparaison, dans le moteur de série AL-31F, ce paramètre ne dépasse pas 1700 ° K. Selon des données connues, la poussée maximale du moteur du izdeliye 30 atteint 11’000 kgf, postcombustion à 18’000 kgf. A titre de comparaison, le moteur du premier étage AL-41F1 a une poussée de 9’500 et 15’000 kgf, respectivement. L’izdeliye 30 correspond pleinement au niveau mondial des moteurs de cinquième génération. Il peut développer une poussée de 107 kilonewtons en mode croisière et de 176 kilonewtons avec postcombustion. On ne sait pas quand la production passera au moteur Saturn izdeliye 30.

1069603458_28-0-1399-742_1000x0_80_0_1_1b64db0c7d79d3a87999aa3dfa07b1b9.png

Le Sukhoi Su-57 « Felon » :

Le nouvel avion dispose d’un nombre considérable de nouveauté avec notamment l’adjonction de la fusion des données et une signature radar réduite. Le Su-57 « Felon » est doté d’une centrale de navigation inertielle BINS-SP2M à gyrolaser qui permet de gérer automatiquement les informations de navigation et ceci même si la réception GPS (Glonass) ne fonctionne plus. L’avion dispose de commandes de vol électriques et multiplexées avec un système mécanique en « back-up » permettant de ramener l’appareil à destination en cas de défaillance généralisée du système électrique. Un système de communication S111-N avec deux radios cryptées UHF/VHF, une liaison de données complète le tout.

Les moteurs actuels du Su-57 Izd117 ne sont pas définitifs et représente une variante fortement modernisée de l’AL-31F équipant le Su-27 Flanker.  Le futur moteur qui est encore aux essais, l’ Izdeliye 30 permettra le mode de la « Supercroisière » avec un rapport poids puissance supérieur avec la poussée vectorielle.

On notera que le Su-57 dispose d’une extension mobile le LEVCON (Leading Edge Vortex Controllers) qui vient se positionner devant l’aile et permet de combiner l’effet des plans canards avec celui des extensions des bords d’attaques. Ce système permet à l’avion moins sujet à des pertes de portances lors d’angles d’attaques élévés.

Le Sukhoi Su-57 dispose de cinq radars intégrés développés par NIIP Tikhomirov MIRES (MultifunctionIntegrated Radio-Electronic System) ce dernier est composé de deux ensembles de capteurs principaux: soit le radar AESA en bande X N036 dans le nez, deux radar AESA en bande X N036B placés à côté du cockpit en amont, deux radars AESA en bande L N036L placés sur les bords d’attaques. De fait, le Su-57 peut "voir"  sur une plage de 270° autour de l’appareil. Les performances précises des radars ne sont pas encore connues malgré tous les premiers chiffres parlent d’une capacité de détection montant jusqu’à 400 Km (donnée estimée) en air-air et en fonction de la taille de la cible avec la possibilité de détecter 62 cibles et d’en engager 16 simultanément en air-air tandis que le système peut assurer l’engagement de 4 cibles en air-sol simultanément.

En ce qui concerne la guerre-électronique, l’avion dispose du système de contremesures L402, soit un ensemble de nombreux capteurs qui assure une protection spécifique. De plus, l’avion est doté d’un système de contre-mesure infrarouge directionnelle, capables de perturber à la fois les systèmes de détection air-air et les missiles air-air infrarouge.

En ce qui concerne l’armement, l’avion emporte une vaste gamme de missiles air-air : K-74M2, K-77M et IZD80. Pour l’air-sol : le Kh-38M, Kh-58USK, Kh-59MK2 et KAB-250 sans oublier le BrahMos et le missile balistique hypersonique Kh-47M2 Kinzhal («Dagger») (ALBM). Un canon GDh-301 de 30mm vient compléter l’équipement.

87.JPG

Photos : Su-57 Felon @ Sukhoi