04/07/2022

La Royal Thaï Navy opte pour l’Hermes 900 !

droone,thailande,les nouvelles de l'aviation,elbits systems


La Royal Thaï Navy (RTN) a choisi son nouveau drone MALE avec l’Elbits Systems Hermes 900 a confirmé vendredi le vice-amiral Pokkrong Monthatphalin, porte-parole de RTN. Les drones seront déployés sur des bases navales côtières.

Il a déclaré que le secrétaire général permanent de la Défense, Warakiat Rattananont, avait signé hier une approbation pour l'offre gagnante et qu'un contrat formel pour l'acquisition des drones devrait être signé dans les 30 jours, entre la RTN et le représentant d'Elbit Systems en Thaïlande.

Le marché a été approuvé par le Département du contrôleur et une annonce publique officielle sera publiée après la signature officielle du contrat.

Cinq concurrents

Cinq entreprises, une de Turquie, de Chine et des États-Unis et deux d'Israël ont rejoint l'offre de RTN. Les fournisseurs de Chine et de Turquie ont proposé trois drones, tandis qu'Elbit Systems en a proposé sept et l'autre société israélienne, IAI, en a proposé cinq. Le soumissionnaire américain a échoué au test de sélection.

L'armée royale thaïlandaise dispose actuellement de quatre drones Hermes 450, stationnés au centre d'aviation de l'armée dans la province de Lop Buri.

Hermes 900 « StarLiner » design et caractéristiques

L'avion sans pilote Hermes 900 « StarLiner » a une envergure de 17 mètres et une masse maximale au décollage de 1’600 kg. La capacité de décollage et d'atterrissage automatiques (ATOL) de l'avion lui permet de décoller et d'atterrir dans des environnements de visibilité proche de zéro. Un système de dégivrage actif est installé pour éliminer la glace sur les surfaces afin d'assurer un fonctionnement sûr dans des conditions de givrage.

Le drone a une capacité d'éclairage directe et indirecte de cible et peut effectuer des missions, selon les règles de vol aux instruments (IFR) dans toutes les conditions météorologiques.

Le drone Hermes 900 « StarLiner » peut transporter une gamme de charges utiles multi-capteurs pesant jusqu'à 450 kg pour de multiples applications. Il est compatible avec les charges utiles électro-optiques multispectrales (EO) telles que SPECTRO XR, Wescam MX15/20, la vidéosurveillance aéroportée persistante à grande échelle SkEye (WAPS), le système d'imagerie aéroportée MIST-G et le marqueur laser.

Le système SPECTRO XR (ISTAR) est installé sous le cône de nez pour fournir des capacités de surveillance, de contrôle des tirs et de ciblage. Le SkEye WAPS monté sur le ventre est utilisé à des fins de collecte de renseignements, d'observation et de surveillance.

Les capteurs d'imagerie embarqués capturent des images / vidéos en temps réel et assurent une surveillance persistante sur une large zone de jour comme de nuit.

Il dispose d’un plafond pratique de 30’000 pieds et offre une autonomie de vol allant jusqu'à 36 heures.

Le véhicule aérien Hermes 900 « StarLiner » est équipé d'un système d'avertissement et d'évitement de terrain (TAWS) pour la prédiction et l'évitement des obstacles. Un système coopératif et non coopératif de détection et d'évitement (D&A) avec des capteurs radar air-air est installé pour détecter les aéronefs coopératifs et non coopératifs.

Une liaison de données redondante avec une large bande passante est installée sur le cône avant de l’avion pour fournir des communications en visibilité directe (LOS) et au-delà des communications en visibilité directe (BLOS).

Il peut être doté d'un radar à synthèse d'ouverture (SAR), d'un radar à indicateur de déplacement du sol (GMTI) et d'un radar de patrouille maritime pour détecter, localiser et acquérir des cibles. Il peut également transporter des charges utiles de guerre électronique pour fournir une capacité d'attaque électronique aéroportée.

L'Hermes 900 « StarLiner » est conforme à l'exigence 4671 de l'Accord de normalisation de l'OTAN (STANAG) d'opérer dans l'espace aérien civil aux côtés des aéronefs pilotés. Il a effectué une série de vols certifiés par l'autorité israélienne de l'aviation civile au cours de la période 2017-2018 et a été déployé en juillet 2018. Il est le premier drone doté d’un système unique au monde de type anticollision « Sens & Avoid ».  Le drone doit en effet pouvoir être engagé dans tous les espaces aériens sans être escorté par un aéronef avec pilote. Si certains systèmes existent déjà en termes de protection d’abordage, ce nouveau système permet une totale identification des éventuelles menaces volantes. Le nouveau système qui équipe le drone Hermes 900 « StarLiner » permet grâce à des capteurs radars et électro-optique de repérer à 360° tous les aéronefs en rapprochement.

Utilisateurs : Israël, Brésil, Chili, Colombie, Maroc, Mexique, Philippines, Canada, Union Européenne (AESM), Canada, Suisse.

Photo : Hermes 900 @ Elbits Systems