01/05/2022

La Colombie opte pour les TA-50/FA-50 !

fa-50-abre.jpg

L'armée de l'air colombienne a choisi un mélange de TA-50 et FA-50 « Golden Eagle » comme prochains avions d'entraînement à réaction et d’appuis au sol. L’avion va venir épauler le T-6 « Texan II » au sein de l’école des pilotes et remplacer les vieux Cessna A-37 « Dragonfly ».

L'Air Force prévoit d'acquérir au moins 20 avions d'entraînement avancés dotés de capacités de combat air-air et air-sol dans le cadre d'un projet estimé à 600 millions de dollars. 

TA-50 contre M-346 

Le gouvernement colombien avec l’armée de l’air a déclaré sa  préférence l'avion sud-coréen et avait insisté pour que les négociations avec KAI. Initialement le pays avait présélectionné deux concurrents, le KAI TA/FA-50 « Golden Eagle » coréen et le M-346 de l’italien Leonardo.

Rappel

La Colombie prévoit de remplacer deux types d’appareil soit son bimoteurs d'attaque légère Cessna A-37B « Dragonfly, » qui a été retiré en juin 2021. Ils ont été utilisés à la fois dans des missions de contre-insurrection et comme entraîneurs tactiques. Le nouvel avion devrait également combler temporairement un vide de capacité laissé par la flotte vieillissante d'avions à réaction Kfir de fabrication israélienne, le principal avion de combat colombien. L'Air Force doit commencer à retirer ses Kfirs en 2023, très probablement sans remplacement immédiat. En 2019, La Colombie à lancer un programme en vue de remplacer ses 20 avions de combat israéliens en IAI kfir C2, achetés il y a 30 ans. La Colombie examine actuellement trois propositions. Il s’agit de l’Eurofighter T3 d’Airbus DS via l’Espagne, le Gripen E MS21 suédois de Saab et le F-16 Viper Block70/72 américains de Lockheed-Martin.

Mais les contraintes budgétaires, actuelles péjorent un tel choix pour l’instant, le double choix TA/FA-50 semble être une solution intermédiaire pour palier au plus presser.

KAI T-50/FA-50 « Golden Eagle » 

Le T-50 est un appareil école non armé, alors que le modèle FA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex. Le T-50 « Golden Eagle » et largement dérivé du Lockheed Martin F-16 Fighting Falcon et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose par contre d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’élément d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

La version du FA-50 se différencie par une capacité d’armement étendue soit : un canon General-Dynamic A-50 de 20mm en interne, l’appareil peut être doté de missiles AIM-9 Sidewinder et AIM 120 AMRAAM ou des Python 5, d’AGM-65 « Maverick » et de lance-roquettes LOGIR. Il peut également emporter diverses bombes de types : GBU-58, MK-20, 82, 83, 84.

En ce qui concerne l’avionique, le FA-50 dispose de deux écrans multifonctions en couleurs, d'un HUD et d'un système de manette HOTAS, d'une centrale inertielle laser/GPS Honeywell H-764G de CDVE à triple redondance et il est doté pour l’instant d’un radar Israélien Elbit EL/M-2032 à antenne mécanique.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

245810320.jpg

Photos : FA-50 « Golden Eagle » @KAI