26/01/2022

L’Eurodrone va pouvoir décoller !

La-Maquette-grandeur-nature-du-drone-europeen-EuroMale-840x480.jpg

Le futur drone européen est enfin en voie de pouvoir être lancé officiellement. L’Espagne a donné son accord pour participer à l'effort multinational. Madrid rejoint donc L’Allemagne, la France et l’Italie  en vue de la collaboration sur le programme Eurodrone.

Un projet ambitieux

L’Eurodrone est le premier système aérien sans pilote européen conçu pour le vol dans l'espace civile et militaire. Il dotera l'Europe de ses propres compétences dans le domaine des systèmes aériens sans pilote (UAS), offrant des capacités de performance stratégique avancées. Les caractéristiques incluront la modularité des missions pour les missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR), garantissant la souveraineté européenne.

En tant que projet de quatre nations, Eurodrone doit renforcer la souveraineté européenne en établissant et en développant une base technologique indépendante dans le domaine de l'aviation sans pilote. Le programme entre l'Allemagne, la France, l'Espagne et l'Italie et sous la direction de l'agence internationale de l'armement, l'OCCAR (Organisation Conjointe de Coopération en Matière d'Armement) promeut la coopération européenne dans le domaine de la sécurité et de la défense et confirme l'initiative de s'appuyer de plus en plus sur projets d'armement multinationaux. Le développement, l'approvisionnement et l'exploitation seront effectués conjointement, ce qui permet de réduire les coûts et d'augmenter l'efficacité.

TechSpecs.jpg

Eurodrone est conçu pour devenir l'un des principaux piliers de tout futur système aérien de combat, préparé pour une véritable intégration dans l'espace aérien civil sur la base de restrictions minimales et d'une transportabilité aisée grâce à sa conception modulaire. La conception offrira des capacités multi-missions et un potentiel de croissance important, pour les opérations intérieures, le renseignement, la surveillance, l'acquisition d'objectifs et la reconnaissance (ISTAR) et l'ISTAR armée, qui peuvent être menées en toute souveraineté opérationnelle. Les exigences et les spécifications ont été négociées et alignées entre les utilisateurs finaux (Allemagne, Espagne, France et Italie), le pouvoir adjudicateur (OCCAR) et les partenaires industriels participants (Dassault Aviation, Leonardo et Airbus Espagne).

Le programme Eurodrone générera 7’000 emplois de haute technologie supplémentaires au sein de l'Union européenne et garantira le développement et le maintien du savoir-faire technologique. Il s'agira d'une véritable solution européenne, sans ITAR et basée sur des technologies presque 100 % européennes, l'argent des contribuables européens revenant sur le marché européen et garantissant des emplois. Il offre aux fabricants européens un large éventail d'opportunités dans les domaines du développement, de la production et de l'exploitation.

Le calendrier

Rien n’a été simple pour ce drone européen, un peu comme d’autres projets lancés au sein du vieux continent. Le projet a été initié en 2014 et les livraisons ne débuterons pas avant 2028 soit près de 15 années après le lancement et avec 3 ans de retard. Mais au moins, ce projet semble être sur la bonne voie contrairement d’autres qui ont malencontreusement échoués. Si le nouveau calendrier est maintenant tenu le premier modèle doit effectuer son premier vol 62 mois après la signature du contrat. C’est la division d’Airbus DS en Allemagne dirigera les activités de développement du de l’UAV à moyenne altitude et longue endurance, y compris l'assemblage final sur son site de Manching près de Munich.

Les autres travaux seront assurés par Airbus Espagne, Dassault Aviation en France et Leonardo en Italie.

L’Eurodrone MALE

Le futur drone européen est bimoteur avec une masse maximale au décollage de 11 t, la plate-forme doit être capable de transporter une charge utile de 2,3 t, y compris une variété de capteurs et d'armes à lancement aérien. Pour recevoir la certification civile, le drone aura une vitesse de pointe de 500 km/h et une autonomie maximale de 18 à 40 heures, selon la charge utile et son profil de mission.

ob_084ed7_5ae1e575e9712.png

Photos : 1 Maquette de l’Eurodrone 2 Image de synthèse @ Airbus DS

 

 

 

Premier C-130J « Super Hercules » pour l’Algérie !

09a8e3417dd827f08c2ea841cb0247db1754724489e6ae4ccd43f3b37c2b6455.png

L’armée algérienne a réceptionné son premier avion de transport des troupes Lockheed Martin C-130J « Super Hercules ». L’avion est arrivé depuis les installations de l’avionneur en Caroline du Sud.

Rappel

L’Algérie a signé en 2018 un contrat avec Lockheed Martin pour la livraison de quatre avions de transport tactique avec une option pour quatre autres. Le contrat de livraison des C-130J était en négociation depuis plus de six ans. Washington hésitait à vendre l’avion pensant que le pays était trop fragile financièrement. Il a fait même l’objet d’examen au niveau du Congrès américain qui a validé ensuite la vente d’équipements sensibles inclus dans l’appareil. Cette livraison est très attendue par l’armée de l’air algérienne qui travaille à la modernisation de sa capacité de soutien de transport. Avec cette acquisition pays devient le troisième client africain du C-130J après l’Égypte et la Tunisie. 

C-130J « Super Hercules »

Le C-130J « Super Hercules » est la version la plus avancée du célèbre C-130 cargo, il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courte. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales.

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26’000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11'000 kg de carburant.

À ce jour, la flotte mondiale de Super Hercules compte 25 opérateurs dans 22 pays à travers le monde et a déjà effectué plus de 3 millions d'heures de vol. 

Photo : le C-130J algérien @ LM