06/01/2022

La marine indienne teste le Rafale et le Super Hornet !

images.jpeg

La Marine indienne procède aux essais en vue du choix de son futur avion de combat. Des tests d’intégration sur porte-avions doivent servir à départager les deux concurrents en course, le Dassault Rafale M et le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet ». 

Rappel

C’est en 2017 que la Marine indienne a publié une demande de renseignements détaillés pour l'achat de 57 avions de combat polyvalents (MRCBF). L’avion doit pouvoir être mis en œuvre à partir des deux porte-avions, soit l’IAC-1 et le futur IAC-2. 

De fait, un premier point saute aux yeux, les deux porte-avions n’utilisent pas le même mode de catapultage. L ‘IAC-1 INS Vikrant en service depuis 1987 est de type STOBAR, c’est-à-dire qu’il fait appel à un tremplin sur une piste oblique. Alors que le futur IAC-2 INS Vishal sera muni du système avec catapultes de type CATOBAR. L’avion devra pouvoir réduire son envergure grâce à des ailes pliantes.

Selon les besoins de la Marine, le futur avion devra être polyvalent, capable de fonctionner tous les jours et de nuit, pouvant être utilisé pour la défense aérienne, les opérations air-surface, le ravitaillement d’avions amis avec nacelle, la reconnaissance et missions de guerre électronique. Le coût du cycle de vie de l'aéronef (après la garantie) est une considération importante, avec deux installations de réparation au niveau du dépôt. L'Inde veut le transfert de technologie critique et la participation à ce processus par les fournisseurs indiens de second rang et ceux qui peuvent contribuer à la chaîne d'approvisionnement. 

1446975155.jpg

Le tremplin à l’essai

Le futur avion doit pouvoir utiliser le système de tremplin en service sur le porte-avions INS Vikrant. Pour cela depuis le 6 janvier une équipe de Dassault Aviation est au travail en Inde, sur la base aéronavale de Hansa ou a été implanté une rampe terrestre (SBTF), pour démontrer l’intégration du Rafale avec ce système. Les testes dureront 12 jours. Il s'agira notamment de vérifier sa capacité à décoller depuis un poste de pilotage de 283 mètres de long équipé d'un tremplin.

Puis ce sera l’équipe de Boeing qui devra effectuer les mêmes démonstrations avec le Super Hornet au mois de mars prochain. 

Pas de Tejas

La Marine indienne a conclu que le Tejas en version aéronavale ne convenait pas à l'un ou l'autre des deux porte-avions car, malgré les améliorations structurelles apportées à la cellule d'essai à l'appui des opérations du porte-avions, l’avion ne répondait pas à la norme d'acceptabilité à un moment où l'aviation navale indienne se prépare à répondre adversaires redoutables, comme la Chine, dans l'océan Indien. La marine indienne doit faire face aux avions chinois, soit les de J-15, et peut-être prochainement le J-31.

Super-Hornet.jpg

Photos : 1 Super Hornet contre Rafale 2 Rafale Marine @ Aéronavale 3 Super Hornet essais de tremplin à Patuxent River @ Boeing

 

 

 

 

Allegiant Air commande 50 B737 MAX !

boeing,b737 max,les nouvelles de l'aviation

Allegiant Air a annoncé une commande portant sur 50 Boeing B737 MAX, avec des options pour 50 avions supplémentaires. Dans le cadre du premier contrat de transporteur à très bas prix (ULCC). Allegiant a sélectionné deux modèles, le B737-7 et le 737-8-200 de la famille B737 MAX, qui offrent les coûts par siège-mille les plus bas pour un avion monocouloir.

Avec des points communs et une efficacité énergétique améliorée, la famille B737 MAX permet aux compagnies aériennes d'optimiser leurs flottes dans un large éventail de missions. Le 737-7 offre des coûts d'exploitation faibles qui permettent aux transporteurs d'ouvrir de nouvelles routes avec moins de risques économiques, et le plus grand B737-8-200 offre un potentiel de revenus supplémentaire et est de la bonne taille pour l'expansion du marché de l'ULCC. Par rapport à la flotte actuelle d'Allegiant, les nouveaux modèles B737 réduiront la consommation de carburant et les émissions de carbone de 20 %.

Boeing et Allegiant s'associeront pour l'assistance à l'entrée en service, permettant une transition en douceur alors que le transporteur ajoute le 737 à ses opérations. Allegiant utilisera également une suite d'outils numériques de Boeing Global Services pour améliorer encore l'efficacité opérationnelle. Allegiant exploite actuellement une flotte de 108 avions Airbus A319 et A320.

Photo : B737 MAX aux couleurs d’Allegiant air @ Boeing