29/07/2021

Londres s'engage un peu plus dans le Tempest !

1691540482.jpg

Londres avance ses investissements dans le programme Tempest, le ministère de la Défense a signé un contrat de 250 millions de livres sterling avec les partenaires de l'industrie britannique "Team Tempest", faisant avancer la prochaine phase de l'effort national et international majeur pour développer la prochaine génération d’avion de combat.

Le contrat prévoit des investissements dans l'infrastructure numérique et physique sur laquelle le programme sera développé, le plaçant sur une base de « première numérique », grâce à laquelle la conception et les tests simulés peuvent réduire considérablement les coûts et le temps de développement.

Le contrat a été signé avec BAE Systems, l'un des quatre membres fondateurs de « Team Tempest », qui comprend également les partenaires Leonardo UK, Rolls Royce et MBDA UK. Environ 800 des 2’ 000 emplois soutenus par le contrat sont basés dans le nord de l'Angleterre, sur les sites de Warton, Samlesbury et Brough. BAE Systems a passé des contrats de support collaboratif directement avec les principaux partenaires de « Team Tempest » Leonardo UK, Rolls-Royce et MBDA. En conséquence, d'autres emplois soutenus par le programme sont également répartis dans des régions telles qu'Édimbourg, Luton, Stevenage et Bristol.

Warton sera le site central de production du programme « Tempest » avec son usine du futur, soit une une installation hautement connectée dotée d'une technologie de pointe conçue pour présenter une approche révolutionnaire de la fabrication d'avions militaires.

Conception et d'évaluation

Le programme « Tempest » qui doit permettre d’entrer dans la 5ème génération et d’être à nouveau pleinement opérsationnel pour les 30 à 40 ans années avenir entre ainsi dans une nouvelle phase :

  • Définir et commencer à concevoir le futur système aérien de combat
    • Maturation des technologies
    • Investir dans la main-d'œuvre qualifiée
  • Sécuriser les infrastructures numériques et physiques et les outils qui sous-tendent l'ingénierie numérique, les données et les systèmes logiciels de pointe
  • Permettre des choix de programmes majeurs d'ici 2024.

Rappel 

Le Tempest a été lancé en 2018 après que la France et l'Allemagne ont opté pour leur propre programme aérien de combat de nouvelle génération sans le Royaume-Uni. Le projet étudie une suite de technologies à utiliser dans un système aérien de combat, qui pourrait impliquer des aéronefs avec et sans pilote, des drones et des armes laser.

Le Tempest est la pièce maîtresse de la stratégie aérienne de combat britannique et a été conçu pour aider à préserver l’expertise du pays en matière d’aérospatiale militaire. L'objectif est de développer un système aérien de combat de sixième génération qui entrera en service au milieu des années 2030. Le gouvernement a engagé 2 milliards de livres sterling pour financer les premières étapes du projet.

De nouvelles méthodes de travail 

Le programme Tempest adopte de nouveaux processus et de nouvelles façons d'aborder les défis pour non seulement faire du Tempest FCAS un « système de systèmes », capable de vaincre la menace et d'obtenir avec succès les effets souhaités dans les opérations futures, mais également obtenu avec un développement et une fabrication ayant une efficacité maximale pour réduire les coûts et les temps de développement de moitié de ce qui peut être réalisé traditionnellement.

Au cœur du programme de développement, les initiateurs du programme Tempest mettent un accent beaucoup plus marqué sur la collaboration que sur les projets aériens de combat antérieurs, non seulement entre les entreprises britanniques, mais aussi au niveau international. Il s’agit par exemple de ne pas reproduire les erreurs commises avec le programme de l’Eurofighter.

La Team Tempest bénéficie désormais de l’expertise industrielle de l’Italie et de la Suède dans un effort tri-national. Travailler ensemble permet non seulement de tirer les innovations de tous les secteurs de l'industrie, y compris les PME, mais réduit considérablement la duplication des efforts et par conséquent, les coûts.

Les travaux sur la technologie FCAS se poursuivent sur une base nationale, mais les trois pays partenaires établissent rapidement une plate-forme solide pour fusionner les efforts dans un proche avenir pour lancer la phase de développement principale du programme. Une étude trilatérale a révélé des résultats encourageants en termes d'avantages pour les pays partenaires, leur permettant de conserver leurs bases de compétences nationales et d'assurer leur position mondiale dans l'industrie de la défense pour les années à venir, tout en conservant leur liberté d'action nationale.

Le Team Tempest a déjà remporté des succès considérables en un temps record et est en bonne voie pour atteindre ses objectifs, alors qu'elle se prépare à soumettre une analyse de rentabilisation au gouvernement vers la fin de l'année pour obtenir davantage de financement. Depuis le lancement du programme de stratégie aérienne de combat à Farnborough en juillet 2018, le pays a plus de 60 démonstrations technologiques en cours, dont certaines montrent déjà des niveaux de maturité au-delà de leurs objectifs, avec des tâches d'ingénierie de conception présentant d’importantes réductions.  D'autres ont obtenu les résultats souhaités avec 10% de la main-d'œuvre requise pour des tâches similaires en utilisant des méthodes traditionnelles. Environ 1’500 personnes travaillent actuellement sur le projet Tempest au Royaume-Uni.

La nouvelle approche du développement de Tempest consiste à introduire des innovations en dehors du secteur de la défense, en s'appuyant sur la technologie commerciale apportée par les industries de l'énergie, du nucléaire et de l'automobile, par exemple. Le secteur financier est également à l'étude pour apporter une assistance technologique significative dans le domaine crucial de la cybersécurité.

La fin des investissements dans l’Eurofighter

Le Tempest n’aura pas de déclinaison navale, la RAF utilisa le F-35 B de Lockheed Martin sur ses bâtiments de surface, le Tempest constituera l’élément central de cette dernière. Cette vision montre clairement la fin des investissements en direction de l’Eurofighter et le déclin progressif de ce dernier ainsi que des avions de sa génération dans d’ici les 15 prochaines années. Londres est maintenant engagée dans un processus de modernisation qui ne laisse plus de place à l’ancienne génération, en effet la volonté primaire de technologies en cascades imaginées en direction de l'Eurofighter et du Gripen est maintenant révolue laissant ces derniers complètement isolés. 

4148824497.jpg

Photos : Programme Tempest @ BAeSystems