11/06/2021

L’Indonésie opte également pour le Rafale !

Rafale-france-vente-indonesie.jpg

Le Rafale est-il enfin sur les traces du Mirage III qui avait été en son temps l’avion que tous les pays s’arrachaient ? Possible, quoi qu’il en soit, Jakarta vient de prendre une sérieuse option avec la signature d’un contrat initial pour un lot de 36 appareils.

Selon plusieurs sources concordantes, le ministère indonésien de la Défense et Dassault Aviation avaient signé un contrat initial « Come Into Force » pour l'achat de 36 avions de combat polyvalents le 7 juin dernier et prendra effet en décembre 2021. 

Des points à résoudre

Pour autant, il reste du travail, jusqu’à ce qu’un premier Rafale vole avec les cocardes indonésiennes. En effet, l'Indonésie et la France n'ont pas trouvé de points d'accord pour les retours commerciaux, le contenu local et/ou les compensations (IDKLO) concernant l'achat prévu. Selon Jakarta, la loi no. 16 de 2012 concernant l'industrie de la défense stipule que l'achat d'alpalhankam (équipement de défense et de sécurité) à l'étranger doit être accompagné d'un IDKLO.

Le F-16 coiffé au poteau

Pour autant l’avionneur américain Lockheed-Martin n’avait pas l’intention de voir le marché indonésien lui passer sous le nez. Une forte offensive en direction des médias locaux, avec un entretien en ligne donné le 27 mai par Mike Kelley, responsable du programme F-16 chez le constructeur américain avait été organisé. De plus, l’avionneur pouvait compter sur l’appuis de l’administration Biden qui ne s’opposerait pas à la vente de F-16 Block 70/72 « Viper » à l’Indonésie.

L’Indonésie a eu aussi son feuilleton

Rien n’a été simple pour Jakarta dans le choix de son nouvel avion de combat, en janvier 2018 Jakarta avait annoncé la finalisation d’une commande portant sur 11 avions de combat Sukhoi Su-35 « Flanker-E ». Mais les pressions américaines dans le cadre la législation américaine CAATSA avait finalement fait capoter la vente. Le pays s’est ensuite tourné vers l’Autriche pour un éventuel rachat des Eurofighter T1 autrichiens. Trop chers, difficiles à modernisés, cette option a très vite été abandonnée. Le pays a alors relancé son appel d’offre en décembre dernier.  

Photo : Rafale @ Dassault Aviation

Commentaires

À ce rythme la, il n'en restera plus pour le Suisse !

Écrit par : Andre | 11/06/2021

@andre
vous le dites sur le ton de l'humour mais il semblerait que Dassault soit en cour de mobilisation de son réseau de sous-traitant pour passer à un rythme de 4 rafales / mois.
On en est à presque 100 commandes (30 égyptiens, 36 indonésiens, 6 grecques) avec les commandes française qui reste à honorer.

Écrit par : Herciv | 11/06/2021

Bonjour,

A ce rythme là on va surtout être obligé d'ouvrir une chaîne d'assemblage ... en Allemagne !!

Écrit par : bpapon60 | 12/06/2021

C'est Noël tous les jours ou presque pour Dassault ces temps-ci ! Le Rafale est en passe de devenir le chasseur vendu dans le plus grand nombre de pays .
Objectivement , c'est une forme d'hommage mérité rendu à ce magnifique avion , et surtout une récompense pour la politique industrielle intelligente de la firme , qui offre l'assurance à ses clients d'une pérennité garantie de leur flotte d'appareils de première ligne , avec mise à niveau technologique accompagnant l'évolution des menaces . Dassault profite ainsi notamment des hésitations programmatiques américaines induites par les déboires du F 35 , l'industrie US n'offrant plus en l'état actuel une vision claire de ses programmes . Quand à l'Eurofighter , outre ses insuffisances par rapport au Rafale , il est en fin de vie , ce qui est est manifestement admis par les clients potentiels .

Écrit par : philbeau | 12/06/2021

C'est amusant ou amer.
Les US avaient réussis à faire capoter les premiers marchés disputés et cela avait déclenché une sorte de spirale de l'échec qu'ils avaient réussi à entretenir par la suite durant des années. Alors que tous les spécialistes et les connaisseurs avaient conscience que techniquement c'était une grosse réussite sans faille technique.
Et puis il aura fallu un premier petit marché, puis un second, etc pour inverser la spirale et que littéralement tout le monde finissent par se jeter dessus en ce moment (J'avoue être un peu étonné que l'Indonésie à les moyens d'acheter des avions top niveau ...). Ca reste de petits volumes, mais la fréquence des contrats s'accélèrent furieusement.
Par leurs volumes, les appels offre Suisse et Finlandais seront décisifs pour le faire basculer vers le gros succès affirmé.

Comme quoi la réussite est quelque chose de très relatif. Ça tient à peu de choses.

Écrit par : lolo | 12/06/2021

Attention, selon le site Scramble.nl, l'Indonésie a émet une lettre d'intention et les négociations débuteront en décembre 2021, donc la signature du contrat n'est pas encoe officialisé.

Écrit par : francois | 12/06/2021

@PK. Très bonne nouvelle pour Dassault et ses partenaires. Cependant, comme vous le précisez, il y a encore du travail, et comme avec l'Inde, on sait que c'est compliqué en Asie et que tout peut encore capoter..Donc patience et espérons que des accords soient trouvés.

Écrit par : Baz driver | 12/06/2021

@François: PK l'explique très ici dans son texte : "il s'agit d'un contrat initial, donc non définitif et plusieurs points restent à résoudre" avant l'acte final.

Écrit par : Marco | 12/06/2021

@philbeau. Vous accusez souvent des gens sur ce blog d'être dans la béatitude concernant les produits non français/européens, mais là vous tombez dans l'adoration. Je pense tout le bien possible du Rafale, que la Suisse a choisi ( soyez-en sûr), mais même avec la Suisse cela fait 7 clients exports. Le F-35, cela fait 13 clients exports.. Pour l'Eurofighter, vous dites qu'il est en fin de vie?? Regardez les commandes supplémentaires de l'Allemagne, de la Grande-Bretagne, et des Espagnols, et on en reparlera. Sans compter que les lacunes par rapport au Rafale ont été largement comblés par les programmes des anglais et des allemands... je suis d'accord qu'il s'exporte moins bien actuellement que le Rafale, mais rien ne dit que c'est fini...

Écrit par : Baz driver | 12/06/2021

Concernant l'eurofighter il est a craindre (ou a espérer, question de point de vue) qu'il ne s'exporte moins que le Rafale car ne bénéficiant pas du même soutien étatique : Pour Paris les choses sont claires, l'avenir à court-moyen c'est le tout Rafale dans la décennie 2030 après le retrait des derniers mirages 2000. Donc pas d'alternatives, on soutient l'avion à bloc, et on finance le développement des futurs standards. Alors que pour les capitales parties prenantes du programme EF-2000, il faut financer l'arrivée d'un deuxième avion (F-35 pour Londres et Rome, potentiellement aussi pour l'aéronavale espagnole) et Super Hornet pour l'Allemagne, ce qui limite drastiquement la capacité a investir sur le long terme dans le programme Eurofighter pour développer de nouveaux standards. Ajouter à ça l'incapacité a s’entendre sur le développement conjoint des futures capacités du Typhoon (pas moins de 3 projets concurrents de radars AESA) et on peut légitiment s’interroger sur le futur de ce programme. Cette incertitude risque de refroidir pas mal d’acquéreurs potentiels qui préféreront jouer la sécurité en sélectionnant le Rafale dont le développement est "sanctuarisé" par les autorités françaises

Écrit par : Corbeau | 12/06/2021

Pour l’anecdote, un exercice de combat aérien simulé entre Rafales français et Eurofighters allemands avait donné des résultats « satisfaisants » pour ces derniers (bon cela ne démontre pas forcément la qualité voire la supériorité d’un avion)...

Écrit par : Harry Spotter | 13/06/2021

@ Corbeau : vous avez fait le développement que j'ai omis de faire parce que je pensais qu'il était évident sur le programme Eurofighter ; et qui explique mon propos sur sa "fin de vie" , je pense que tout le monde peut être d'accord sur ce constat .
@ Baz : je n'accuserais personne d"être dans la béatitude sur les productions non françaises ou européennes" (i.e. américaines ?) , mais de les soutenir selon un biais pro américain et/ où Otan , en évitant un minimum d'objectivité sur les qualités de leur concurrence . Et les conséquences politiques et industrielles qui vont avec .Quant au Rafale , vous savez que j'en suis un fan
certes parce que c'est un avion français , mais surtout un avion Dassault , héritier d'une longue lignée d'avions mythiques , et parce qu'il est , on en convient enfin maintenant , un avion exceptionnel .De là à exagérer et parler d'adoration...

Écrit par : philbeau | 13/06/2021

@Corbeau
Petit commentaire, même sans compter les éventuelles ventes qui sortent dans la presse ces derniers temps (Suisse et Indonésie), la Rafale est déjà plus exporté que le Typhoon.
156 appareils pour le Rafale contre 151 pour le Typhoon.

Écrit par : Emixam | 13/06/2021

@philbeau
Je soupçonne un peu de vice pour mettre opportunément un coup de latte à l'Eurofighter ;)
Il ne faut pas exagérer. Le Typhoon n'est pas en fin de vie. A moins que les US nous sortent un nouvel avion qui change radicalement la donne, la cellule du Typhoon a encore de beaux jours devant elle. Pour qui veut un intercepteur pur dans les pays chauds cela reste un choix intéressant. Mais il est moins polyvalent et globalement moins performant qu'un Rafale.
Ce qui piquant, c'est que le Rafale dans son domaine secondaire (l'attaque au sol était prioritaire dans le cahier des charges devant le combat aéro) le domine de manière outrageuse. Alors que le combat aéro était censé être le domaine de prédilection du Typhoon.

Écrit par : lolo | 13/06/2021

@lolo. Attention avec les "outrageusement dominés par...". Inutile de me mettre les liens et commentaires que je connais déjà. Il faut être très prudents avec ceux-ci...l'expérience l'a montré, surtout lorsqu'elle oppose, certes des alliés, mais avant tout des concurrents technologiques. Quant à dire que la mission de base du Rafale est air-sol, non désolé l'avion est d'abord dessiné pour l'air-air, puis adapté à l'air-sol. C'est comme cela que cela fonctionne, et les exemples sont nombreux. Un très bon appareil air-air fera un très bon appareil multi-missions, le contraire pour ainsi dire jamais...

Écrit par : Baz driver | 14/06/2021

@Baz driver : "quant à dire que la mission de base du Rafale est air-sol, non désolé l'avion est d'abord dessiné pour l'air-air, puis adapté à l'air-sol. C'est comme cela que cela fonctionne, et les exemples sont nombreux."

Certes mais pas dans le cas du Rafale. Ce dernier devait, dès sa conception, savoir assumer toutes les missions de l'armée de l'air et de la marine française : Interception, reconnaissance, bombardement classique/nucléaire, appontage, etc.

Les fonctionnalités ont été implémentées sur une période longue pour de simples questions d'étalement budgétaire. Les capacités air-air ont été les premières à être implémentées pour redonner à la marine des capacités d'interception, perdues avec le retrait des F-8 Crusader.

Écrit par : Jack | 15/06/2021

@Baz Driver
Non désolé, vous faussez le raisonnement. Le sujet n'est pas de savoir comment Dassault a choisi de dessiner l'avion. Le sujet est de savoir ce que décrivait le cahier des charges de l'état.
A l'époque, on sortait du M2000 et on avait largement ce qu'il fallait en chasseur de défense aérienne. On avait pas besoin de concevoir un nouveau chasseur de défense aérienne, on avait besoin d'un avion d'attaque au sol.

A la base, le cahier des charges de l'état décrivait un appareil destiné à des missions d'attaque au sol pour remplacer les vieux appareils en service dans l'armée de l'air. Au départ la Marine n'en voulait pas parce qu'elle pensait que l'avion arriverait trop tard pour ses propres besoins (remplacer les vieux crusader). La Marine a même longuement défendu l'idée d'acheter des F18. Finalement on a choisi d'en faire une version navalisée.

Au final, l'appareil s'avéra tellement à l'aise dans toutes les missions qu'il remplacera tout ce qui est en service et qui a besoin de partir en retraite dans l'Armée de l'air comme la Marine.

Donc désolé, le Rafale est à la base bien un appareil destiné à l'attaque au sol qui s'est avéré un fantastique chasseur de combat aérien. Et le M2000, c'est exactement l'inverse. C'est un avion qui a été conçu pour la chasse aérienne et qu'on a converti ultérieurement à l'attaque au sol ou à la frappe nucléaire (2000D et 2000N)

Écrit par : lolo | 15/06/2021

@Baz Driver
J'oubliais un point
En combat aérien, un Typhoon ne s'est sort jamais face à un Rafale. La maniabilité supérieure du Rafale lui donne un avantage décisif, il y a rien à faire. De mémoire il me semble que dans les évaluations, cela a tourné à l’humiliation avec 8 victoires à 0. La différence ne se situe pas vraiment dans l'épaisseur du trait.
Par contre contre je le disais plus haut, dans les pays chaud le Typhoon est un choix pertinent en tant qu'intercepteur pur avec un haut plafond.

Enfin bon, heureusement que vous écrivez qu'il ne faut pas vous donner de lien parce que vous connaissez déjà tout .. ;)

Écrit par : lolo | 16/06/2021

@lolo. Je vous laisse à vos certitudes concernant les engagements, Typhoon vs Rafale...
Ce ne sont pas quelques exercices BFM et ACM ou BVR qui feront que ce seront toujours les mêmes qui gagnent. On en a vu bien d'autres dans le passé se faire trucider dans ce genre d'exercice, quand bien même ils avaient des plateformes théoriquement bien supérieures....

Écrit par : Baz driver | 16/06/2021

Origine du Rafale, A/A ou A/S?
À moins d'être dans le "secret des dieux", tout ce que l'on peut dire:
- Le Rafale a été conçu et dessiné sur ordinateur, pas de maquette physique
- Les études qui ont amené au Rafale a été publiées, pour résumer, il a été élaborer à partir de plusieurs dessins: Alpha Jet (dog fight basses altitudes), Mirage 2000 (pour les hautes altitudes), F-16, delta bi-dérives, etc...
Donc je pense qu'il a été dessiné avec des caractéristiques A/A puis rapidement les exigences A/S et navales ont été rapidement prises en compte, sans trop de difficultés grâce à la maquette numérique

Écrit par : James | 16/06/2021

@Lolo : "De mémoire il me semble que dans les évaluations, cela a tourné à l’humiliation avec 8 victoires à 0."
Je suis un fervent supporter du Rafale, mais je reste prudent avec les résultats des confrontations aériennes tant que je ne sais pas si les deux forces en présence ont choisi le même profil de pilote. Parfois, ce sont des pilotes chevronnés qui sont mis aux commandes afin de vérifier ce que la machine a dans le ventre, parfois c'est de jeunes pilotes pour justement leur donner de l'expérience. Je ne doute pas qu'un pilote de Rafale chevronné n'aura pas trop de soucis face à une jeune pilote sur Eurofighter, mais je ne suis pas sûr qu'en inversant le type de pilotes on obtienne le même résultat. ^^

Écrit par : Jo-ailes | 16/06/2021

@Jo-ailes
Je vous rejoins sur le fait que le "talent" et l'expérience du pilote a une part importante dans les résultats de ces évaluations, mais là vous prenez les responsables de l'Eurofighter pour des imbéciles.
Si je suis votre logique, lors de ces évaluations les français ont été malins en envoyant leurs "crack" et les gars du Typhoon sont un peu "bas de plafond" et n'ont pas anticipé qu'ils risquaient de prendre une série de raclée en envoyant leurs "bleus" et n'ont pas anticipé non plus les dégâts à long terme de réputation de l'avion ?
Je peine à croire que les gars du Typhoon ou du pays qui a envoyé ces avions soient aussi stupides.

Je peux comprendre qu'on envoie des gars pour se perfectionner à red flag par ex, ou autres exercices interalliés mais je ne le comprendrais pas dans de telles évaluations. A mes yeux, c'est pas une hypothèse crédible, cela serait complètement irresponsable.

Écrit par : lolo | 18/06/2021

Sur le choix de la Suisse, Air et Cosmos avait publié un article retiré in extremis, et la Suisse annonce un report de la décision pour le 23 Juin. La présence de M.Biden doit avoir mis une belle pression !
.
Toujours sûr de toi, Baz ?

Écrit par : pfff | 18/06/2021

@ Pff: Non c'est faux, il yca trois dates possibles pour l'annonce du choix (qui est déjà fait ) soit le 18, 23 et le 30. La venue de Biden n'a en aucun cas mis la pression, bien au contraire, le Président de la Confédération lui a sur ce sujet, remis les pendules à l'heure !

Le retrait de l'article d'Air& Cosmos est principalement dû au fait que l'annonce étant retardée, il ne fallait pas interférer dans l'attente de celle-ci.

Concernant le retard d'annonce, le CF doit encore se décider sur la variante à choisir soit : 5 batterries de sol-air avec 36 avions ou 40 ou plus...

Écrit par : PK | 18/06/2021

@Lolo : "Je peux comprendre qu'on envoie des gars pour se perfectionner à red flag par ex, ou autres exercices interalliés mais je ne le comprendrais pas dans de telles évaluations."

Il me semblait que ce n'était pas lors d'évaluations, mais durant des exercices que ces scores avaient été enregistrés. Mais je me trompe peut-être...

Écrit par : Jo-ailes | 19/06/2021

@PK : "Le retrait de l'article d'Air& Cosmos est principalement dû au fait que l'annonce étant retardée, il ne fallait pas interférer dans l'attente de celle-ci."

Et est-ce que le titre de l'article d'Air&Cosmos était juste? ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 19/06/2021

@PK:Ok, merci pour ces infos :)

Écrit par : pfff | 19/06/2021

@Jo-ailes : Selon Air&Cosmos le Rafale et le Samp/T l'emporteraient en Suisse (..) Info provenant d'un industriel français. C'est à mon avis parfaitement possible, mais tant que nous n'avons pas la confirmation du CF, il faut rester prudent !

Écrit par : PK | 19/06/2021

@pfff. PK vous a donné la réponse, mais comme il le dit, et je l'ai dit aussi, le CF peut "renverser la table". Mais gardez confiance...

Écrit par : Baz driver | 19/06/2021

@pfff. PK vous a donné la réponse, mais comme il le dit, et je l'ai dit aussi, le CF peut "renverser la table". Mais gardez confiance...

Écrit par : Baz driver | 19/06/2021

@Jo-ailes : Je pense qu'on se réfère tous à la même évaluation faite par un des pays du golfe. De mémoire, c'était pas les émirats arabes unis ? Il s'agit pas de Red Flag ici.

Écrit par : lolo | 19/06/2021

@PK : J'avoue que ce résultat me conviendrait parfaitement, mais je suis d'un naturel méfiant et je préfère attendre l'annonce officielle. J'avoue que j'ai d'abord pensé qu'il s'agissait d'un article préparé à l'avance en cas de victoire du Rafale et du Samp/T publié par erreur...
Excellent weekend et patientons !

Écrit par : Jo-ailes | 20/06/2021

Autant c’est une reconnaissance pour le travail réalisé chez Dassult autant nous sommes témoins d’un travail de sape de l’Etat français pour vendre du matériel hors de portée financière pour les pays concernés.
C’est moralement questionable. L’Egypte, la Grèce, l’Indonésie n’ont pas les moyens pour ces appareils.
Prochain candidat, les Philippines?
Ces pays vont s’endetter pour de longues années afin d’entretenir des petites flottes bien trop chères pour eux.
La France peut remercier la Turquie et la Chine.

Écrit par : Al&X | 21/06/2021

@AI&X: Non vous vous trompez complètement aux philippines c'est le Gripen qui est bien placé ! Pour ces pays la France vend des appareils en mode d'occasions, mais de très bonnes occasions. Ce qui permet d'ouvrir les marchés pour d'autres pays, comme la Finlande ou la Suisse ses ont des appareils neufs.
La Chine n'a rien à voir la dedans et les USA font pareils avec leurs appareils d'occasions.

Écrit par : marco | 21/06/2021

@pascal il y a une série d'article plaçant le f-35 en favori maintenant. Faut-il y croire ou ont-ils la même valeur que les articles parlant du rafale la semaine dernière ?

Écrit par : Herciv | 21/06/2021

@Hervic: Nous assistons à une surenchère d'infos, les lobbys travaillent à fond. Keep Calme !

Écrit par : PK | 21/06/2021

@Marco Bien évidement la Chine a un rôle central dans cette course aux armements: ses agissements en Mer de Chine Méridionale menacent directement leurs ZÉE.
La France peut remercier la Chine de forcer les pays limitrophes à s’équiper pour se défendre.

Écrit par : Al&X | 21/06/2021

Question à PK : quelle mouche a piqué l'ancien chef de l'armée André Blattmann, lequel a formulé des critiques fondamentales à quelques jours de la décision du Conseil fédéral, à savoir qu'il faudrait acheter en Suisse un nombre max. de 20 jets pour mettre le paquet sur des batteries DCA ? Il y a vraiment de quoi mettre le doute après une votation difficile et même de relancer le GSSA et ses conclusions foireuses.... Pas très malin non ?

Écrit par : BadCox57 | 22/06/2021

@ PK : Ben si ce sont les lobbys, ils ont fait fort. La RTS à publié deux article sur le choix du F-35 en 10 heures !

Écrit par : Andre | 22/06/2021

"Es ist egal, welchen Kampfflieger die Schweiz beschafft" : oui , j'ai tendance à penser que si le cahier des charges est satisfait par les 4 offres et bien il faut prendre celle qui est arrivée en tête de l'évaluation technique suisse faite par des professionnels hors considérations politiques , offset... et prix qui doivent être très proches : un pragmatisme bien suisse en final

Écrit par : mikeul | 22/06/2021

@AI&X
Je ne vois pas en quoi la vente d'armes à la Égypte ou a la Grèce est moralement discutable.
Oui des banques françaises font une garantie sur 85% du contrat égyptien et alors c'est très courant, l'Allemagne par exemple proposait de garantir à 100% la vente de nouvelles frégates meko à l'Égypte, l'Italie a garantie a 100% la vente des 2 FREMM.
Quand aux soit disant manque de moyens des pays en question, le budget militaire grec est en augmentation et ils doivent commencer à remplacer leurs quelques 200 avions de combat et 18 rafales a financer sur plusieurs années ce ce n'est pas la mort. Pour l'Égypte, l'augmentation de la rente du canal de Suez depuis le doublement et la perspective d'amélioration économique avec les gisements gazier font que les banques (française, mais aussi italienne ou allemande) acceptent de prêté.
Pour finir a titre d'exemple le budget militaire de l'Indonésie est de l'ordre du double que celui de la Suisse ou de la Belgique.
Donc niveau que ces pays n'ont pas les moyens d'acheter des appareils modernes n'est pas forcément vrai. Après peut être que cet argent pourrait être utilisé d'une autre façon mais le monde est dangereux et une armée a encore une utilité.
D'ailleurs les trois pays en question sont concernés par des tensions :
Egypte : avec la Libye gangrené par la guerre civile et le problème de l'eau avec l'Éthiopie
Grèce : problème de zone maritime avec la Turquie
Indonésie : problème de zone maritime avec la Chine.

Écrit par : Emixam | 22/06/2021

@andré: les lobbys sont forts, oui, mais la RTS, comme les autres médias, reprend les dépêches de l'ATS, ni plus ni moins.

Écrit par : john | 23/06/2021

@RTS et @Herciv
Je vois qu'on vient de lire les mêmes articles.

La réalité du terrain, c'est que les évaluations techniques ne servent à rien dans ce genre de contrats. Quelque soit le résultat des évaluations, le choix technique peut être renversé par une décision politique, par les pressions, par un coup de pression ultime du gouvernement US, par un puissant lobying ... voire pire.

Très franchement ça donne un ressenti très désagréable. Je me souviens d'échanges récents où certains étaient persuadés que la Suisse et la Finlande était à l'abri de ce genre de coup de pression. J'en suis encore moins convaincu aujourd'hui avec cette multiplication d'article que je ne l'étais auparavant.

Écrit par : lolo | 23/06/2021

@Emixam. Curieux de savoir quels sont ces "200 appareils à remplacer ". Et dans quel calendrier? Mirage 2000, F-4E, et une petite partie des F-16, mais cela ne fait pas 200, même à moyen terme.

Écrit par : Baz driver | 23/06/2021

@lolo. La responsable du DDPS a promis une transparence (limitée d'un point de vue technique pour des raisons de confidentialité) sur l'évaluation technique. Mais oui, comme je l'ai déjà mentionné, le Conseil fédéral peut renverser la table...

Écrit par : Baz driver | 23/06/2021

@Baz Driver.
C'est incroyable, on voit des articles se multiplier expliquant que le F35 s'est montré le meilleur lors des évaluations. Perso je n'y crois pas une seconde. Ce genre de manipulation ou propagande peut peut être fonctionner sur le citoyen lambda qui regarde ça de loin, mais personne n'y croit dans le milieu aéronautique.
Ce machin bourré de bugs insolubles qui alimentent la presse depuis des années et dont les US ont renoncé à faire atteindre la cible opérationnelle initiale, qui ne s'est même pas montré opérationnel lors de l'évaluation finlandaise, aurait donc remporté l'évaluation en Suisse ? Qui croit à cette farce ?
A la limite, j'aurais compris un choix pour le super Hornet, ce n'est peut être pas le meilleur, mais il était dans la continuité de vos F18, c'est un jet très capable, opérationnel, et qui aurait fait le job sans faille, mais le F35, ça relève + de la farce qu'autre chose ou de la participation pour combler le gouffre financier de ce programme.
Perso, je n'y crois plus. Autant de signaux négatifs la semaine avant la réunion de prise décision, je pense que les dés sont jetés.

Écrit par : lolo | 24/06/2021

@Baz
Ben à court terme il y a les F-4 (30-35), les 2000 non modernisés (une quinzaine) et les plus vieux F-16 qui date de la fin des années 80 (une quarantaine). On arrive à environ 90.
A moyen terme il y a les M2000-5 qui ne sont pas éternels (24 appareils il me semble) et les F-16 qui n'ont pas été porté au standard Viper (une quarantaine). Une soixantaine d'appareils.
Pour finir les f-16v n'était pas des F-16 neufs mais des occasions qui ont été porté au standard Viper donc avec un potentiel déjà entamé.
Je n'ai pas le calendrier précis mais les tractations sur les rafales et éventuellement le F-35 montre bien que la Grèce est bien dans une phase de remplacement de sa flotte. Et vu la taille de la flotte 220 appareils ce remplacement s'étalera bien sur 15 ans.

Écrit par : Emixam | 24/06/2021

Article assez complet qui résume assez la situation :

https://www.portail-aviation.com/blog/2021/06/24/air2030-quel-avion-de-combat-la-suisse-va-t-elle-selectionner/

Écrit par : Andre | 24/06/2021

Bonjour, voici une excellente vidéo de ATE qui résume très bien la situation actuelle suisse avec plein d’intox médiatique.
https://m.youtube.com/watch?v=uVBa3PRqgXo

Bonne visualisation.

Écrit par : Adrien74 | 25/06/2021

@Andre
Merci pour la source. L'article est synthétique et bien rédigé.
Pour les fuites considérant le f-35 ultra dominateur y compris en matière de coûts d'entretien... je suis totalement circonspects. Cela va à l encontre de tous ce qui est sorti comme informations des dernières années sur les armées de l air en possession de cet appareil.
Si cela s avéré qu armasuisse a fait vraiment une telle évaluation. Il va falloir qu il s expliquent...

Écrit par : Crys | 25/06/2021

@Emixam. En fait cela fera 84 appareils porté aux standard V + 38 autres au standard 52+. Et ces appareils ont encore 15-20 d'utilisation devant eux. Ce ne sont pas vraiments des occasions. Pour le reste, personnellement, je pense que les Grecs vont d'abord renforcé la "force structure" de Rafale, puis à moyen terme commencé à acheter des F-35. Mon opinion...

Écrit par : Baz driver | 25/06/2021

@Adrein74 : Oui, mais en même temps cette vidéo n'est pas totalement impartiale: mettre le F-5 et le F/A-18 sur le même pied d'estale est ridicule et la comparaions avec l'interception en temps de pais l'est également. Bref, chacun défend son poulain.

Écrit par : Marco | 25/06/2021

@Adrien74: cette vidéo est certe intéressante, mais d'un primaire excessif, en effet, en Suisse avec le Hornet nous connaissons bien le fait de la dépendance qui résulte de l'utilisation d'un avion moderne avec le F/A-18. Franchement là, le commentaire est digne de l'école primaire.

Écrit par : Bastien | 25/06/2021

@Adrien 74. L'intox est partagé par tous les constructeurs. J'ai un énorme respect pour Ate mais là, il parle pour son pays...Et malgré tout, il ne conteste pas le fait que le F-35 ait pu gagné l'évaluation opérationnel, même s'il souligne, à raison, l'impact polito-financier.

Écrit par : Baz driver | 25/06/2021

@Baz driver. C'est bien vous qui disiez que le Rafale avait gagné...

Écrit par : schnorkeloch | 25/06/2021

@@schnorkeloch. Oui, c'est bien moi selon ma source...Et je l'ai dit, à 90%. Et je l'ai aussi dit, le Conseil Fédéral peut renverser la table!!! Le fait que le F-35 aie pu remporter l'évaluation technique, et même financière, ne constitue pas une impasse dans la décision d'acquérir le Rafale. Et là, on est à 100 % dans la politique. Le F-35, n'en déplaise à certains est/sera une machine fantastique avec le Block 4.2. Pour autant, et je l'ai dit aussi, la Suisse n'a pas besoin d'un tel appareil, qui est avant tout destiné aux frappes du "day one".

Écrit par : Baz driver | 26/06/2021

@@schnorkeloch. Oui, c'est bien moi selon ma source...Et je l'ai dit, à 90%. Et je l'ai aussi dit, le Conseil Fédéral peut renverser la table!!! Le fait que le F-35 aie pu remporter l'évaluation technique, et même financière, ne constitue pas une impasse dans la décision d'acquérir le Rafale. Et là, on est à 100 % dans la politique. Le F-35, n'en déplaise à certains est/sera une machine fantastique avec le Block 4.2. Pour autant, et je l'ai dit aussi, la Suisse n'a pas besoin d'un tel appareil, qui est avant tout destiné aux frappes du "day one".

Écrit par : Baz driver | 26/06/2021

@ Baz:

J'ose espérer qu'un jour,ce Fail 35 sera ENFIN efficace à quelque chose,depuis le temps qu'il n'en finit plus de finir.....

Mais de là à "remporter haut la main" l'évaluation technique,j'en doute sérieusement....

je vous rejoins sur la fait que,A MON AVIS (c'est donc un avis personnel),le F35 n'est pas le meilleur choix à faire pour mes voisins Suisses....

L'avion recherché est D'ABORD un CHASSEUR,capable de bombarder efficacement si besoin....

Hors,le prototype permanent F35 est un BOMBARDIER dont la mission principale est offensive (pénétration en premier et suppression des systèmes de détection/batteries de tir) et EVENTUELLEMENT se défendre ...

certains "arguments" lus sur les pages allemaniques me font sourir....
protéger le pays avec des simulateurs.....

Et on parlait d'avion de papier avec le Gripen E,quand le Fail 35 est un avion simulé ^^



Perso,je voyais plutôt le F18 SH en tête pour cause politique (alors que,normalement,je devrais défendre le rafale! ),mais SI le F35 est REELEMENT choisi,ce ne sera sûrement pas pour ses compétences en qualité de vol/interception

Écrit par : Grosminet | 27/06/2021

Et là, maintenant, ce serait les ministres européens qui font pression pour faire passer l'Eurofighter...
https://www.rts.ch/info/suisse/12306633-des-ministres-europeens-veulent-lier-avion-de-combat-et-partenariat-transfrontalier.html

Y aura t'il réellement prise de décision mercredi?

Écrit par : Jo-ailes | 27/06/2021

L'enfumage LM (et non US; Boeing reste dans les clous) dans toute sa splendeur...
La simple présence du F.35 dans la compétition était déjà curieuse, l'appareil n'étant pas vraiment adapté aux besoins suisses, contrairement aux 3 autres. Mais après tout, lors d'une précédente confrontation la Confédération avait choisi... le dernier des évaluations. Donc pourquoi pas...
Pas besoin de s'étaler sur les lacunes du F.35, ni sur ses atouts, tout les initiés à l'aviation de chasse avec un peu d'objectivité savent quoi en penser.
Ce qui est rassurant, c'est qu'on voit comme le nez au milieu de la figure que l'enfumage vient de LM et non des US en général, sans quoi on parlerait davantage du F.18SH. Ce qui par contre est inquiétant c'est que les décideurs ne sont pas particulièrement éclairés sur le sujet, même si on se doute qu'ils font de leur mieux.
On verra bien, mais autant le choix du Super Hornet pourrait tout à fait se comprendre, en lieu et place du Rafale, autant il va être difficile à faire avaler à qui que ce soit d'éclairé que 1- le F.35 ait gagné des évaluations à la loyale sur un terrain où il n'a pas vraiment sa place, que 2- Ce même F.35 puisse l'emporter sur CE marché à la loyale (Il y a d'autres marchés où le F.35 est parfaitement raccord avec les besoins, EAU, Israël, etc, etc, et là rien à dire; le choix est logique).
On attend le résultat avec impatience, mais d'un point de vue extérieur le fait que des décideurs suisses se laissent ainsi influencer par de si grosses ficelles (et Dieu sait ce qui pourrait se cacher en plus en sous-main) est très surprenant.

Écrit par : lucas | 28/06/2021

Bon.... Ita missa est....

Le peuple Suisse ne voulait pas d'un "avion de papier" (Gripen E), les voilà affublés d'un simulateur....


Ce sera TRÈS compliqué à justifier auprès du peuple, ce choix.... Bon courage




PK, vous aviez raison, le "politique" prime sur les qualités réelles....

Écrit par : Grosminet | 30/06/2021

Rafale : ouverture d'une instruction pour corruption en Inde : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/information-judiciaire-ouverte-sur-la-vente-des-rafale-à-linde-en-2016/ar-AALI1t1?ocid=sf

Écrit par : Greg | 03/07/2021

« Rafale : ouverture d'une instruction pour corruption en Inde : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/information-judiciaire-ouverte-sur-la-vente-des-rafale-à-linde-en-2016/ar-AALI1t1?ocid=sf »

Lisez bien cela, vous serez bien déçu du voyage quand vous aurez assemblée le puzzle.

http://www.opex360.com/2021/05/13/le-contre-espionnage-militaire-francais-sinterroge-sur-linstrumentalisation-de-certaines-ong/

Écrit par : Adrien74 | 03/07/2021

@Greg: il me semblai que le problème était réglé, visiblement, non??

Écrit par : Mathieu | 03/07/2021

@Adrien74: Effectivement certaines ONG, ne sont pas si "non gouvernementale2 qu'elles le devraient. L'ouverture d'une instruction aura le mérite de classifier le problème, soit les charges tomberont d'elles-mêmes ou alors procès!! Par contre le discrédit pour Dassault est bien présent, tout comme l'avionneur Saab qui avait fait les frais d'une telle attaque à tord et en subit encore les préjudices.

Écrit par : Mathieu | 03/07/2021

Scandale du Rafale en Inde, vrai ou faux cela met à mal l'image de Dassault : https://www.france24.com/fr/france/20210702-ventes-de-rafale-à-l-inde-un-juge-d-instruction-saisi-pour-des-soupçons-de-corruption

Écrit par : Yves | 03/07/2021

C'est juste la 4eme procédure :
- la cour suprême indienne a été saisie, elle s'est déclaré non compétente et a renvoyé vers la cours des comptes indienne.
- la cour des comptes indienne a ouvert une enquête --> rien
- le parquet nationale financier en France avait été saisie par cette OG --> rien

Après petite touche d'humour : c'est peut être bon signe pour Dassault, si cette OG relance encore une procédure c'est peut être que une nouvelle commande se précise en Inde...

Écrit par : Emixam | 03/07/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.