10/06/2021

Le Bangladesh cherche un nouvel avion de combat !

unnamed.png

Le Bangladesh n’est pas un pays très riche, mais les tensions dans la région poussent le pays en direction d’une modernisation des forces armées. Du côté de la Force aérienne, il s’agit de remplacer voir d’intégrer dans un premier temps les anciens F-7 chinois et MiG-29 russes de la Bangladesh Air Force (BAF) avec un nouvel appareils.

Forces Goal 2030

Sous la désignation de « Forces Goal 2030 » », la Direction générale des achats de défense du Bangladesh (DGDP) a lancé un appel d'offres pour l'achat de 16 avions de combat multirôle (MRCA).

La BAF est à la recherche d'un avion de combat nouvellement construit propulsé par deux moteurs avec au moins 5’500 kg de poussée à sec et plus de 8’000 kg avec postcombustion chacun et avec au moins huit points d'attache d'armes et une charge utile minimale de 5’000 kg.

Le gouvernement exige que le futur avion soit équipé d'un réseau de radars à balayage électronique (AESA) avec une portée air-air de 150 km et une portée air-sol de 50 km. L'avion devra également inclure une suite de guerre électronique intégrée (GE) et de contre-mesures électroniques (ECM); un Système infrarouge de recherche et de suivi (IRST) avec une portée de suivi de cible d'au moins 50 km ; système d'affichage et de viseur monté sur casque (HMD/S) avec repérage ; affichage tête haute (HUD) et un cockpit doté d’écrans EFIS modernes.

Par ailleurs l’offre doit comprendre package complet comprenant aéronefs, maintenance et entraînement, ainsi qu'une gamme d'armes air-air et air-sol. Il doit également prévoir l'ouverture d'un centre de maintenance, réparation et révision (MRO) dans le pays. 

Question budget, le Bangladesh dispose d’une enveloppe spéciale de 2,95 milliards de dollars us qui a été créée en plus du budget normal d’acquisition du pays.

Les concurrents potentiels

Le Bangladesh est principalement client auprès des avionneurs chinois et russes, de fait des propositions concernant les Sukhoi Su-35, Su-30SM et MiG-35, ainsi que le Shenyang J-31 chinois seront proposés. Mais le pays semble maintenant s’intéresser de plus près aux appareils occidentaux, ce qui laisse une belle porte ouverte pour le Rafale de Dassault et l’Eurofighter d’Airbus. On ne sait pas si Boeing va lancer son F/A-18 « Super Hornet » dans la bataille qui s’annonce.

Photos : les concurrents potentiels

 

Commentaires

A t-on idée du planning de cet appel d'offre ? Il semblait que des discussions pré-existaient entre le Bangladesh et la France au sujet du Rafale. Visiblement, cela n'a pas suffit à éviter un AO plus large.

Écrit par : Gilles | 10/06/2021

@Gilles,
Quelque soit la nation, rares sont les situations justifiant de ne pas passer par un appel d'offre.
Il y a l'exemple d'Israël, mais c'est même pas des achats directs, c'est une aide américaine. Sinon, dernièrement on a vu Taïwan avec les F-16, mais c'est aussi parce qu'aucune autre nation ne semblait prête à risquer ses relations commerciales avec la Chine. Bref, la géopolitique impose ces achats / réduisent le choix.
Et en dehors de ces relations privilégiées, il y a les cas de figure où l'urgence justifie un achat ne passant pas par un appel d'offre. C'est le cas de la Grèce dans son achat récent de Rafale.
En général, ce genre de contrat est caractérisé par une collaboration militaire, et la mise en application du contrat est des plus rapides.
...
Pour la Bangladesh, leur appel d'offre annonce la couleur, ils n'ont à priori pas d'adversaire direct vu qu'ils sont ouverts à tous les fournisseurs possibles. Donc ni l'urgence ni le contexte géopolitique ne justifieraient un achat sans AO.
Pour ce programme, il est public depuis 2020. Cet article n'est "que" un résumé des infos publiques.
Et plus le nombre de candidat est important, meilleure est la concurrence, et probablement le prix ou les conditions contractuelles.

Écrit par : Fab | 10/06/2021

le Bangladesh a semble -t-il , a contrario de ce qu'on pourrait penser , les moyens de ses ambitions :

https://www.meta-defense.fr/2021/06/09/le-bangladesh-lance-sa-competition-pour-acquerir-16-chasseurs-polyvalents-modernes/

Les américains sont en ce moment écartés de ces marchés asiatiques (Indonésie)
Il y a des raisons politiques , il y a peut-être aussi des causes purement commerciales :

https://www.air-cosmos.com/article/boeing-aurait-ilsurfactur-ses-prix-au-japon-24975

Écrit par : philbeau | 10/06/2021

@Pk. J'ai quand même l'impression que le J-31, n'existant qu'en temps de prototype est hors course. Pour le Su-35, si j'en crois ce que vous mentionnez, il faudra qu'il passe à l'AESA en terme de radar, alors qu'aujourd'hui il n'est équipé que d'un radar PESA. Concerant le F-18, je pense qu'il n'a aucune chance. Parce que la Navy US, prinipal utilisateur, semble vouloir s'en détourner au plus vite. Ce dernier point, concernant également la Finlande, la Suisse ou le Canada.

Écrit par : Baz driver | 10/06/2021

C'est bizarre cette exigence de la poussée des moteurs sans la donnée de la masse à vide

Écrit par : James | 10/06/2021

Un appel d'offres taillé pour le Rafale.
La proximité entre cette nation et l'Inde aidant, du billard. Et l'enveloppe budgétaire colle. La France a une très belle carte à jouer, et a tous les atouts pour dominer la partie.

Écrit par : Petrus | 10/06/2021

Il est marrant cette appel d'offre parce que virtuellement il ne reste pas beaucoup de monde à la sortie :
- sont sélectionné les chasseurs occidentaux : existe russe et chinois
- avec viseur de casque et HUD : exit f-35 (et eurofighter ?)
- et double moteur de plus de 8 tonnes de poussée (exit rafale, exit gripen, exit f-35, exit f-16, exit Tejas)

Sincèrement je ne comprend pas trop l'intérêt d'un appel d'offre dans ces conditions. Si le Bengladesh sait où il va pourquoi il ne négocie pas directement avec sa cible ?
M'enfin bon avec un tel cahier des charges la BAF se ferme tellement de porte que je pense elle va le modifier.

Écrit par : Herciv | 11/06/2021

@Petrus:seuls les aspects politiques et financiers vont importer. La question est simplement de savoir si le Bangladesh optera pour une alliance avec l'Inde (contre la Chine) ou vice-versa.
.
Dans une telle situation de tension, notamment pour la passe stratégique de Galwan qui permettrait d'annexer ou de conserver la partie la plus orientale de l'Inde, le jeu est complètement ouvert. De la part de ces deux géants asiatiques, tous les coups bas sont les bienvenus et que la corruption sera le moyen le plus sûr d'empoter le contrat, à moindre coût que la guerre et de déterminer l'alliance qui décidera de l'accès de l'Inde à sa région Est, l'accès aux territoires himalayens, et de la conclusion de la guerre sino-indienne.
.
Priorité aux plus gros chéquiers : USA et Chine.

Écrit par : pfff | 11/06/2021

@Herciv: Exit les chasseurs russes et chinois ? C'est faux, nous sommes au début d'un processus et hormis quelques âneries probablement vues sur certains sites français qui tirent la couverture à eux . Rien n'est jouer.

Et vous ajouter : "pourquoi il ne négocie pas directement avec sa cible ?" On ne négocie jamais directement, surout si l'on veut obtenir un meilleur prix !!!

Écrit par : Mathieu | 11/06/2021

@Herciv: A mon sens c'est la conséquence du problème politique : le Bangladesh se trouve coincé entre deux. S'il choisi l'un ou l'autre il dessine de facto une alliance, et je comprendrais qu'il veuille rester le plus neutre possible, même si étant donné sa situation, la neutralité est le gage de servir de paillasson aux deux autres.
.
C'est toujours compliqué de se trouver le doigt entre le marteau et l'enclume.

Écrit par : pfff | 11/06/2021

@Fab, je me demande si la Grèce n’a jamais fait d’appel d’offres... La flotte de l’aviation hellénique a toujours été très hétéroclite: à l’époque, des Mirage F-1, des Mirage 2000 ET des F-16! Accessoirement des A-6 et des F-5 d’occasion sans parler des Phantom. Juste avant la crise financière, il était envisagé de commander aussi bien l’Eurofighter et le F-16. Et actuellement ils prévoient l’achat de F-35 en plus des Rafale.

Écrit par : Harry Spotter | 11/06/2021

C'est quand meme dommage de vouloir a tout prix mettre systematiquement un point d'exclamation a la fin des titres, ca ne permet pas de faire un partage propre de l'article sur Facebook. Mais bon j'ai deja informe de la chose mais on ne m'a meme pas repondu

Écrit par : Franck | 11/06/2021

@pfff
Eh non seuls les chasseurs occidentaux pourront concourir d'après cet article en BENGALI.
https://bonikbarta.net/home/news_description/258269/

Les grecs et les quataries ont négocié directement avec les français comme çà peut se faire dans un accord de gouvernement à gouvernement.
Passer par une compétition ou un accord G2G est un vrai choix, mais la compétition allonge fortement les délais.

Écrit par : Herciv | 11/06/2021

@Herciv : Si c'est le cas alors le Bangladesh a choisi son camp avec l'Inde avec une probabilité très haute pour le Rafale en effet. Je ne sais pas si c'est une fuite organisée ou de l'intox, PK a peut être des billes, mais sinon on verra bien.

Écrit par : pfff | 12/06/2021

@Harry Spotter. Il est probable ue les Grecs commandes un jour le F-35, mais je pense que cela ne sera pas avant plusieurs années. Pour des raisons financières d'abord. Ensuite je pense que les Grecs vont d'abord introduire le Rafale jusqu'à un statut opérationnel réel, et en commander au moins une seconde tranche de 18 pour avoir réellement une force qui peut peser. Puis ensuite introduire un nouvel appareil, le F-35 en l'occurence.

Écrit par : Baz driver | 12/06/2021

@Harry Spotter: petite correction de vos propos = le A-6 Intruder n'a jamais été exporté, ce sont des A-7H et des TA-7C Corsair II qui ont été vendus à la Grèce, neufs pour les A-7H et ils ont servis jusque dans les années 2010.

Écrit par : Sillage | 12/06/2021

@Sillage: oups, c’est vrai comment ai-je pu me tromper à ce point?
Car oui c’est bien les A-7 Corsair ll que je voulais mentionner...

Écrit par : Harry Spotter | 13/06/2021

@Herciv, le Qatar, sauf erreur a commandé aussi bien le Rafale que l’Eurofighter et le F-15. Donc forcément il n’y a pas du avoir d’appel d’offres.

Écrit par : Harry Spotter | 13/06/2021

@ Harry Spotter:

c'est justement ce que dit Herciv:

Le Quatar est passé en G2G pour obtenir un appui politique,donc pas d'appel d'offres...

Les grecs itou....


Alors que la Suisse préfère,quitte à ce que ça lui coûte un poil plus (encore que! cela reste à démontrer,bien que ces appels d'offres coûtent aux constructeurs,ça c'est une certitude) passer un appel d'offres (le but premier étant de faire jouer la conccurence pour obtenir le meilleur prix,comme pour un achat de voiture)

Écrit par : Grosminet | 13/06/2021

@ Grosminet

"Alors que la Suisse préfère,quitte à ce que ça lui coûte un poil plus (encore que! cela reste à démontrer,bien que ces appels d'offres coûtent aux constructeurs,ça c'est une certitude) passer un appel d'offres..."

En Suisse pour TOUS les projets importants un appel d'offres est obligatoire.

Sur la durée, ça ne coûte pas plus cher, bien au contraire, car pendant cette période les personnes chargées d'étudier les offres, ont le temps d'analyser toutes les voies promises par les différents soumissionnaires.

Surtout, dans tous ces appels d'offres, le coût de la maintenance sur la durée de vie de l'installation, appareil, système, etc. est prit en compte, cela "élimine" certaines offres fantaisistes qui ne parient que sur le prix le plus bas.

En outre, dans un certain nombre de dossiers, le soumissionnaire est amené à s'engager sur le long terme, chiffres à l'appui, si les conditions contractuelles ne sont pas remplies, bonjour les dégâts

Écrit par : forêt10 | 14/06/2021

@ forêt10:

Je parlais plus en termes de coûts d'un appel d'offres comparé à un G2G...

Parce que le programme Air2030 n'est certainement pas gratuit, il faut payer la publicité, les éventuels coûts dûs à une votation, les personnels mobilisés durant ce programme.... Le tout AVANT signature d'un contrat...


Alors que (pour schématiser), un contrat en G2G se gère presque uniquement au téléphone...


En aucun cas je n'affirme que les constructeurs gonflent leur facture finale parce qu'ils ont dû passer par un concours (ça, c'est le boulot des journalistes d'investigation)

Écrit par : Grosminet | 15/06/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.