21/05/2021

Le Rafale F4 est une réalité !

dassault aviation,rafale,rafale f4,nouvel avion de comabt,air2030,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le futur standard de l’avion de combat Rafale est déjà en partie une réalité. Un premier appareil F4-1 a effectué une campagne d’essais à Istres sous la direction de la DGA.

Selon le site de la DGA,huit missions complexes représentant 50 sorties d’aéronefs ont été réalisées par des équipages d’essais de la Direction générale de l’armement (DGA), de la Marine nationale, de l’armée de l’Air et de l’Espace et de Dassault Aviation. Ils ont permis d’insérer deux Rafale dans l’état courant de développement du standard F4-1 au sein d’un dispositif aérien de grande ampleur, comptant jusqu’à 8 appareils en zone de combat pour les phases tactiques, ainsi que des créneaux de ravitaillement en vol. Le Rafale F4-1 a ainsi pu être éprouvé, dans un cadre technico-opérationnel réaliste : les équipages, dotés de viseurs de casque SCORPION, ont pu mettre en œuvre les nouvelles fonctionnalités de combat collaboratif, notamment la localisation précise d’autres aéronefs par des moyens passifs au sein d’une patrouille.

Cette campagne de revue d’aptitude à l’utilisation (RAU) a mobilisé de nombreux moyens aériens du ministère des Armées : 8 Rafale dont 2 Rafale Marine, 2 Mirage 2000 et 2 Alphajet, auxquels se sont ajoutés la mise à disposition journalière de la zone d’entraînement Méditerranée par la Marine, et par d’importants moyens sol de DGA Essais en vol : contrôle aérien spécifique d’essais, salles d’écoute et systèmes de trajectographie. Des contributeurs de Dassault Aviation, Thales et MBDA étaient également présents afin de suivre en temps réel la réalisation des vols d’essais, d’apporter leur expertise et de bénéficier en direct du retour des équipages, riche en enseignements pour orienter les développements en cours.

La prochaine campagne de RAU du Rafale F4-1 ciblera, de façon complémentaire, l’évaluation des capacités de ce nouveau standard dans le domaine des missions Air-Surface. Elle sera de nouveau organisée par les équipes de DGA Essais en vol avec le concours des Forces depuis la base aérienne 125 « Charles Monnier » d’Istres. « Ce standard repose sur quatre piliers : la connectivité, l’engagement, la disponibilité ainsi que la détection et la lutte contre les menaces, a souligné la ministre des armées. Ce standard F4 est un saut technologique, un saut industriel, un saut stratégique. » Le Rafale F4 vise en premier lieu l’amélioration de la connectivité du Rafale et des modes de travail en réseau associés, aussi bien dans un contexte national qu’interallié. Le Rafale F4 constituera une première étape pour le combat collaboratif connecté multiplateformes et donc vers le système de combat aérien du futur (SCAF). La capacité du Rafale à opérer face aux nouvelles menaces sera renforcée grâce à l’amélioration du système de protection et d'évitement des conduites de tir (SPECTRA), de l’optronique secteur frontal (OSF), de la nacelle de désignation TALIOS et du radar à balayage électronique RBE2. Ce nouveau standard prévoit également la prise en compte des futures évolutions des missiles ASMP-A, SCALP, de l’AASM 1000 kg modulaire et MICA NG, sans oublier les évolution du Meteor. Enfin, des développements faciliteront la préparation opérationnelle et le soutien en service avec l’introduction de fonctions d’aide au diagnostic de pannes, de maintenance préventive et la modernisation du calculateur du moteur M88. 

Certes, le Rafale F4 n'est pas encore au stade définitif, mais l'avion est une réalité et son développement suit selon le calendrier du programme prévu par l'avionneur Dassault Aviation. 

Un développement à long termes :

IMG_6943.jpeg

Le standard F4 est le fruit de travaux conduits en plateau collaboratif par la Direction générale de l’armement (DGA), les états-majors des armées et la Direction de la maintenance aéronautique (DMAé). Lancé moins d’un mois après la qualification du standard F3-R, ce nouveau standard s’inscrit dans la logique de développement du Rafale, lui permettant ainsi de rester au meilleur niveau face à l’évolution des besoins nationaux et à l’export.

Par la même occasion, il est important de rappeler deux éléments : le premier concerne un développement à long termes du Rafale au moins jusqu’au standard F6. Cette information avait été confirmée notamment lors de la présentation de l’avion à Payerne en 2019, lors des essais dans notre pays. Le second élément concerne le fait que le Rafale va faire partie intégrante du « système SCaf » et doit assurer une transition en douceur d’ici 2060, soit un gage de modernité et de longévité.

dassault aviation,rafale,rafale f4,nouvel avion de comabt,air2030,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Que va apporter ce nouveau standard : 

Cette évolution de l’avion français doit permettre d’amener celui-ci pleinement dans le combat en réseau avec de nouvelles liaisons satellite et intra-patrouille, serveur de communication, radio logicielle. De nouvelles fonctions seront également développées pour améliorer les capacités de l’avion comme l’évolutions des capteurs et du radar, de l’optronique secteur frontal (IRST), capacités viseur de casque et de nouveaux armements seront intégrés.  

Enfin, en termes de disponibilité, Dassault travaille dans le cadre d’un MCO (Maintien en Condition Opérationnelle) qui sera davantage verticalisé sous l’autorité de l’avionneur. Le F4 comprendra un nouveau Système de Pronostic et d’Aide au Diagnostic introduisant des capacités de maintenance prédictive. D’autres optimisations de la maintenance sont également programmées, avec notamment des solutions basées sur le « Big Data » et l’intelligence artificielle. Enfin, le Rafale sera doté d’un nouveau calculateur. La validation du standard F4 est prévue pour 2024, avec certaines fonctions disponibles dès 2022. 

A noter que la Finlande et la Suisse sont directement concernés par ce nouveaux standard, qui pourrait venir équiper les deux Force aériennes en cas de choix cette année !

578569378.jpeg

Photos : Rafale F3-R @ Dassault Aviation / Antony Pecchi

 

Commentaires

@pk
Merci votre article est le premier que je vois sur le sujet.
Une video que je viens de trouver mais moins informative que votre article.
https://www.youtube.com/watch?v=URvGCfc-DJ4

Écrit par : Herciv | 21/05/2021

Le Rafale est en effet maintenant au niveau de ce qui se fait de mieux , dans tous les domaines . Et prouve la maîtrise de ses concepteurs dans ce qu'il devait être dès l'origine , un appareil qui , sur une base initiale d'architecture ouverte , permet toutes les évolutions nécessaires pour couvrir les besoins opérationnels qui se font jour . Les futurs standards en feront un avion quasiment nouveau ,qui sera la transition vers les systèmes du futur , dont il aura développé les briques technologiques . Une esquisse de ce qu'on peut déjà attendre :
https://omnirole-rafale.com/avionique/evolutif/

Écrit par : philbeau | 21/05/2021

Excellente nouvelle pour le programme Rafale qui suit sa route, avec des capacités qui pourraient être extrêmement intéressantes également pour nos Forces aériennes. Ces essais, qui sont réalisés alors que les rapports d'experts sont déjà sur le bureau de Mme Amherd, pourraient-ils encore influencer le choix de notre futur chasseur s'il devait y avoir une hésitation entre le Rafale et un autre concurrent ?

En tout cas, merci PK pour ces nouvelles, ainsi que toutes les autres.

Écrit par : Jo-ailes | 21/05/2021

Petit résumé des forces en présence pour le projet Air 2030 par ATE CHUET

https://youtu.be/0T3WnZBXtuQ

Écrit par : Teenytoon | 21/05/2021

Si la dga a commencé les essais c'est que Dassault a terminé sa part de travail.
Si ces essais sont concluants le f4.1 pourra être livré très livré très vite

Écrit par : Herciv | 22/05/2021

@PK A propos du viseur de casque scorpion mise en place pour le rafale F4:
Est-ce que ce matériel est dans la même gamme que le système Targo II ou est plus évolué?
En d autres termes, quelles sont les differences et les éventuels atouts de ce viseur scorpion de thales ?

Écrit par : CRYS | 23/05/2021

Peut-on être vraiment sur que le rafale continuera a être produit et quelle modernisation future dès l’introduction du SCAF ?

On a vu avec le mirage 2000 dès l’arrivé du rafale, a un certain moment la chaine de production a était arrêter avec une modernisation basique ?

Aujourd’hui le financement est devenu long à difficile, mais qu’en sera-t-il dans 20ans ?

Écrit par : jean1 | 23/05/2021

Peu de détails sur la réalisme des scénarios joués .Communication pour crédibiliser au bon moment l offre Rafale à l export ou bien une étape de test crédible dans le cadre du développement du standard. Les deux à la fois ?Dans le dernier cas il me semble qu il manque un avion autonome du type loyal wingman connecté avec le F4. Peut être le rôle de l alphajet ?
Une chose est certaine pour l offre en Suisse on est dans le sérieux compte tenu du silence media actuel.

Écrit par : mikeul | 24/05/2021

@pk
Il y a des articles dans la presse helvète en ce moment mentionnant la volonté des vert et des socialistes à demander une votation si les avions américains sont choisis (F-35 ou f-18)
Sont-ce des gesticulations histoire de s'attribuer des mérites imaginaires alors qu'ils ont connaissance de quelque chose.
Ou est-ce vraiment une menace et dans ce cas a-t'elle une chance d'aboutir le cas échéant à une votation ?

Dans les deux cas les chances du rafale sont vraiment importante.

Écrit par : Herciv | 25/05/2021

Là, je trouvent qu'ils commencent vraiment à exagérer...

https://www.rts.ch/info/suisse/12226014-le-peuple-devrait-voter-sur-lachat-davions-americains-selon-une-coalition.html

Écrit par : Jo-ailes | 25/05/2021

La Suisse avait déjà depuis un moment la réputation d’avoir «la gauche la plus bête du monde »... (sans parler de cette plaie de groupe pour une Suisse sans armée). Une attitude de gamin qui bla pas eu son jouet! Une initiative avec quel objet??? Inscrire dans la constitution l’interdiction d’acheter américain??? Cela pourrait même faire marcher la loi antiraciste... d’ailleurs, si cette aberration venait à se réaliser, il faudra à tout prix la faire annuler par la voie juridique. Il ne faut pas oublier que le principe d’un référendum sur les achats d’armement avait été refusé en votation par le peuple Suisse!

Écrit par : Jim | 26/05/2021

Rassurez-vous tous. C'est le Rafale qui est choisi, devant l'Eurofighter....

Écrit par : Baz driver | 27/05/2021

@Jo-ailes: Je ne suis pas pro américain, mais faire une telle consultation seulement pour des avions américains, et a posteriori de l'appel d'offre pose des problèmes en termes d'équités.
.
Après je suis le premier à dire qu'une arme est d'abord un acte politique et que la partie technique est accessoire. Sur le fond, et dans la logique Suisse, que le peuple soit consulté pour une alliance étroite avec les USA est pertinent.
.
Mais il faut le faire /avant/ l'appel d'offre, et surtout avant de faire un appel d'offre présenté comme le nec plus ultra de la neutralité technique et financière, sinon, ça revient à biseauter les cartes pour certains joueurs.

Écrit par : pfff | 27/05/2021

De toute évidence, ils ont annoncé d’envisager également une initiative contre le Rafale au cas où...
C’est vraiment fatigant...

Écrit par : Jim | 27/05/2021

@pfff. En l'occurence, l'initiative serait juridiquement irrecevable..il faudrait modifier d'autres lois..Maintenant, je le répète, le RAFALE a gagné devant l'EUROFIGHTER.

Écrit par : Baz driver | 27/05/2021

@baz
Si c'est une info de quelqu'un dans le secret dites le mais dites surtout votre niveau de confiance dans cette info.

Écrit par : Herciv | 27/05/2021

@Baz driver Le Rafale a gagné devant l'Eurofighter il y a 13 ans, en 2008. Pour l'appel d'offre actuel, on en sait rien.

J'aurais aussi tendance à dire que le Rafale surclassera l'Eurofighter, mais on n'en sait rien !

Écrit par : Andre | 27/05/2021

Au fait, on en parle de la mauvaise fois de cet article du Temps !!

https://www.letemps.ch/suisse/nouveau-crash-militaire-anciennes-questions

Si les avions se crashent, ou explosent à moitié en vol, en Suisse, c'est pas parce que les avions ont entre 30 et 60 ans, c'est pas parce que le budget de l'Armée de l'air n'est pas à la hauteur, NON c'est parce que les avion "ne sont peut-être pas adapté à la Suisse" et la solution ... ce serait d'enlever les avions de chasse !

Écrit par : Andre | 27/05/2021

Au fait, on en parle de la mauvaise fois de cet article du Temps !!

https://www.letemps.ch/suisse/nouveau-crash-militaire-anciennes-questions

Si les avions se crashent, ou explosent à moitié en vol, en Suisse, c'est pas parce que les avions ont entre 30 et 60 ans, c'est pas parce que le budget de l'Armée de l'air n'est pas à la hauteur, NON c'est parce que les avion "ne sont peut-être pas adapté à la Suisse" et la solution ... ce serait d'enlever les avions de chasse !

Écrit par : Andre | 27/05/2021

@Baz : je veux bien vous croire, mais j'en connais plus d'un à qui on a demandé de ne pas intervenir lorsqu'ils ont des informations trop sensibles ;-)

Écrit par : pfff | 28/05/2021

L’article du Temps c’est de la pure foutaise. Le problème, plein de gens qui n’y connaissent rien à l’aviation vont croire à ces balivernes. De plus, le Tiger accidenté aux Pays Bas, en quoi était il confronté à un relief montagneux? Et aucun F-18 ne risque de voler à 2000km/h au dessus de la Suisse, du moins en temps de paix ou hors situation de crise!

Écrit par : Jim | 28/05/2021

@ Andre et les autres amis du site

Ne lisez plus ces articles provenant de Suisse ou du journal télévisé, car ces gens sont aussi corrompus que incompétents que le GSSA et tous les partis politiques du côté anti-avion.

Ils ont juste pour but d’ajouter de l’huile sur le feu, car ils ne peuvent prouver A+B que sera dans 5 ou 10ans, mais juste que ça coûte cher et que ces montants seraient mieux ailleurs.

Écrit par : jean1 | 28/05/2021

@Herci. Je dirais 90%, quand bien même, la décision politique,elle,peut faire basculer les choses.

Écrit par : Baz driver | 28/05/2021

@pfff. "Trop sensibles". Ne vous leurrez pas. Les Suisses ont voulu protéger le secret le plus longtemps possible. Pour autant, il y a trop de monde impliqué dans l'évaluation pour que cela demeure une véritable information confidentielle..

Écrit par : Baz driver | 28/05/2021

@pfff. "Trop sensibles". Ne vous leurrez pas. Les Suisses ont voulu protéger le secret le plus longtemps possible. Pour autant, il y a trop de monde impliqué dans l'évaluation pour que cela demeure une véritable information confidentielle..

Écrit par : Baz driver | 28/05/2021

Petite question à PK : je sais que le type du nouvel avion de combat sera choisi ce mois-ci. Sait-on quand le Conseil Fédéral prendra sa décision et surtout si une date est déjà fixée pour son annonce officielle?
Merci d'avance et bonne continuation!

Écrit par : Jo-ailes | 07/06/2021

@Jo-ailes: Il n'y pas de date officielle pour l'instant, on parle éventuellement du 23 juin, date à laquelle le CF a une séance en matinée.

Écrit par : PK | 07/06/2021

Merci PK pour l'info... ça en fait des jours encore à attendre. M'enfin, patience !

Et je suis sûr que ça fera l'occasion d'un autre excellent "billet" sur notre blog préféré avec quelques centaines de réactions des pro-ou-contre-l'avion-choisi ! ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 07/06/2021

@Jo-ailes

100% d'accord avec vous.

Rien qu'à lire les commentaires des médias français après l'article du "Le Matin" d'hier (qui au passage confirme également la date du 23 juin), ça promet!!!

Écrit par : forêt10 | 08/06/2021

A part ça, le ridicule ne tue pas: la socialiste Seiler-Graf, après avoir voulu imposer un avion d’entraînement pour la police du ciel à récemment écrit dans une motion « entre autres options il faut prioritairement examiner l’acquisition du Gripen C/D. »(!!!). Sachant que les socialistes suisses avaient tout fait pour couler le Gripen lors de l votation de 2014! Oui, la Suisse a bel et bien « la gauche la plus bête du monde »....

Écrit par : Harry Spotter | 10/06/2021

@harry Spotter : «... entre autres options il faut prioritairement examiner l’acquisition du Gripen C/D.»
C'est totalement idiot pour nous qui désirons avoir une force aérienne efficace, mais je continue de penser que ça reste intelligent pour des personnes qui désirent discréditer notre force aérienne (et notre armée). En effet, s'ils arrivent à la faire s'équiper d'appareils incapables d'assurer ses missions (avions d'entrainement ou Gripen C/D), ils pourront ensuite démontrer que "c'est des milliards dépensés qui ne servent à rien!"

À part ça, est-ce que le Gripen C/D est encore produit ou est-ce que les chaînes de montages sont désormais entièrement dévolues au E/F ? (juste pour savoir si cette proposition concernerait des appareils neufs ou d'occasion, mais de toutes façons inadaptés).

Écrit par : Jo-ailes | 11/06/2021

D’autant plus idiot que même le Gripen E/F a été refusé en votation populaire!

Écrit par : Harry Spotter | 12/06/2021

@Harry Spotter: le Gripen n'a pas été refusé c'est la création d'un "Fond spécial", qui a été refusé, il y a là une certaine nuance.

Écrit par : Marco | 12/06/2021

@Jo ailes, la chaine de montage du Gripen C/D est terminée.

Écrit par : PK | 12/06/2021

@PK : Merci, je n'en était pas certain.
Donc cette proposition serait d'acheter des appareils d'occasion. Même si j'imagine que cette personne ne s'est probablement pas renseignée pour savoir s'ils étaient encore en production. ^^

Écrit par : Jo-ailes | 12/06/2021

@Marco, c’est juste, cependant parmi la courte majorité des «non » au fonds spécial il y en avait qui étaient pour l’aviation mais qui espéraient ainsi ouvrir la voie pour « un meilleur avion »...

Écrit par : Harry Spotter | 13/06/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.