11/05/2021

Des drones MQ-4C « Triton » au Japon !

FG_3982092-JDW-11920.jpg

Le ministère de la Défense japonais a annoncé le 7 mai que l'US Navy (USN) déploiera temporairement des drones Northrop Grumman MQ-4C « Triton » à haute altitude et longue endurance (HALE) au Japon à partir de la mi -Mai.

Renforcement de la surveillance : 

Le ministère de la Défense a déclaré dans un communiqué que le déploiement prochain des drones MQ-4C « Triton » aura pour objectif de renforcer la collecte d’information et de renseignement et de surveillance et de reconnaissance (ISR) », dans milieu dont l’environnement de sécurité est de plus en plus sévère à la frontière du Japon », c'est pourquoi « Il est essentiel de renforcer les activités ISR des deux pays ». 

Cette décision vise à « démontrer l'engagement des États-Unis envers la défense du Japon et sera bénéfique pour la sécurité du Japon en renforçant la capacité de surveillance maritime autour du Japon, étant donné les activités maritimes de plus en plus actives des pays voisins », a noté le ministère de la Défense dans une apparente référence à l'affirmation croissante de la Chine dans la région, en particulier autour des îles contestées Senkaku et Diaoyu, contrôlées par Tokyo mais également revendiquées par Pékin. 

Aucun détail n'a été fourni sur le nombre d'exemples de chaque type d'UAV qui seront temporairement déployés au Japon.

Le MQ-4C « Triton » bientôt doté d’un SAA :  

L'US Navy (USN) a délivré à Northrop Grumman un contrat en vue du développement d’un prototype de système de détection et d'évitement anti-collision (SAA). L'USN cherche un nouveau système SAA pour le drone « Triton » après que les tentatives précédentes n'ont pas réussi à répondre à ses exigences.

Le SAA vise à permettre au « Triton » d'opérer dans un espace aérien contrôlé et est au centre de la prochaine étape de développement du programme coopératif pour l'USN et la RAAF.

Aviation Communications and Surveillance Systems (ACSS), une joint-venture entre L3Harris et Thales, s'associera à Northrop Grumman sur le projet.

Le MQ-4C « Triton » : 

2725317095.jpg

Le drone MQ-4C «Triton» destiné à la marine américaine pour travailler en binôme avec les nouveaux avions de patrouille maritime Boeing P-8A  « Poseidon ». Les deux appareils vont permettre de quadriller efficacement les zones maritimes en envoyant en temps réel des informations aux unités de la flotte afin de soutenir la guerre de surface, les missions de renseignement et de recherche et sauvetage. Le MQ-4C permet la collecte de données de reconnaissance (ISR) et complète, les opérations de patrouille maritime et de la force de reconnaissance (MPRF).  Le Triton permettra également de relayer les signaux de communication.

Ce drone de grande envergure (40 mètres) doit pouvoir venir épauler les nouveaux aéronefs de patrouille maritime. L’aéronef est un dérivé du drone Global-Hawk.  Avec un poids maximum au décollage de 14,6 tonnes, ce drone aura une endurance évaluée à près de 28 heures.

Actuellement, le MQ-4C est équipé de capteurs maritimes dont une tourelle offrant une vison à 360°couplée avec des capteurs Multi-Fonction (SCFM) et un radar en bande X et ainsi qu’une antenne active à balayage électronique.

Caractéristiques :

Envergure: 39,9 m

Longueur: 14,5 m

Hauteur: 4,6 m

Brut au décollage: 14.628 kg

Charge interne max: 1452 kg

Vitesse max : 331 noeud (TAS)

Endurance: 28 heures.

892245812.jpg

Photos : MQ-4C Triton @ Northrop Grumman

 

Commentaires

Bonjour Pascal

Pouvez-vous éclairer ma lanterne?

D'après votre article le MQ-4C Triton, semble parfaitement approprié pour ses types de missions.

Pourquoi alors l'USAF veut-elle se débarrasser à tous prix de ses RQ-4 Global Hawk, qui me semblent être +/- identiques au Triton?

Merci d'avance

Écrit par : forêt10 | 12/05/2021

@Forêt10: Les choses ne sont pas claires en ce qui concernes les raisons de l'USAF. Cette dernière avance comme raison principale le fait que le Global-Hawk est devenu trop vulnérable. C'est assez juste, surtout dans un conflit de haute intensité. Pour autant, l'US Navy ne fait pas la même constatation. De plus, ce type de drone reste fort utile en temps de paix et dans des opérations classiques.

Deux points restent à éclaircir du côté de l'USAF : cette dernière a-t-elle un autre drone en vue ou dispose-t-elle par exemple d'un appareil de reconnaissance furtif de nouvelle génération ? Voir les deux?

Et cette décision est-elle indirectement liée à un nombre trop élevé de Global-Hawk en service dont les coûts moyens de maintenance semblent assez élevés ?

Écrit par : PK | 12/05/2021

Merci pour la réponse.

Votre interrogation:

"Deux points restent à éclaircir du côté de l'USAF : cette dernière a-t-elle un autre drone en vue ou dispose-t-elle par exemple d'un appareil de reconnaissance furtif de nouvelle génération ? Voir les deux?"

Il semblerait en effet que l'USAF planche sur un "black programme" baptisé RQ-180!

Affaire à suivre...

Écrit par : forêt10 | 12/05/2021

@forêt10. L'US Air Force, comme la Navy et les forces aériennes de nombreux pays dans le monde, misent (et miseront) de plus en plus sur les drones, pour toutes sortes de missions. Pour ne parler que de l'US NAVY, son intention est d'arriver en une décennie environ à 60% de drones et 40% d'avions pilotés. Pour l'US AIR FORCE, même si elle ne dévoile pas de chiffres précis, on se dirige vers la même chose.

Écrit par : Baz driver | 13/05/2021

@ Baz driver

Concernant l'utilisation et la pertinence des drones, vous prêchez un convaincu.
L'actualité récente, en Libye, Irak, Syrie, Yémen, et dernièrement au Haut-Karabakh ou les TB-2, Harop et autres Blowfish ont largement démontrés leurs capacités destructrices.

Non, le but de ma question à Pascal était de souligner, la différence croissante, entre l'USAF et l'US-Navy concernant les paradigmes d'emplois de leurs armes ou de leurs vecteurs principaux:

- L'US-Navy continue de favoriser l'emploi du MQ-4C Triton alors que l'USAF veut se débarrasser des ses RQ-4 Global Hawk.
- On retrouve cette même divergence au sujet des avions, ou l'USAF continue, certes, certainement sous la pression politique et économique, de parier sur le F-35 (le F-15 est un autre sujet), alors que l'US-Navy, elle, favorise plutôt l'emploi du F-18 sous toutes ses déclinaisons...

Alors que nous sommes à la veille de nouveaux conflits (Taïwan, Méditerranée Orientale etc.), de haute intensité, c'est une question qui mérite, que l'on s'y intéresse ... non?

Écrit par : forêt10 | 14/05/2021

@forêt10. Plutôt d'accord avec vous, sauf pour ce qui est de votre lecture des intentions de la Navy concernant le F-18. Aujourd'hui la Navy a plutôt l'intention de remplacer ce dernier au plus vite en accélérant le programme F/A-XX avec d'ailleurs le soutien des politiques..Qui complétera (et non remplacera)le F-35C et les drones qui sont associés au programme F/A-XX...Tout comme le NGAD de l'Air Force. Au moins nous sommes d'accord sur l'utilisation de plus en plus massive des drones.

Cordialement

Écrit par : Baz driver | 14/05/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.