04/05/2021

Des Rafale supplémentaires pour l’Egypte !

EXPH-1036-41_Sc-min-1-1140x606.jpg

Le ministère égyptien de la Défense a confirmé le 3 mai qu’il avait signé un contrat pour la livraison de 30 avions de combat Dassault Rafale supplémentaires. L'achat doit être financé par un prêt remboursable sur un minimum de 10 ans. La valeur n'a pas été divulguée, mais il a été rapporté par des canaux non officiels que le prix était d'environ 4,5 milliards de dollars.

Rappel :

L'armée de l'air égyptienne exploite le Rafale depuis que les trois premiers ont été remis au centre d'essais en vol de Dassault à la base aérienne d'Istres-Le Tubé dans le sud de la France en juillet 2015. Le Rafale n'a été officiellement commandé que le 16 février de cette année-là, et le premier six avions, tous biplaces, ont été détournés de la production de l'armée de l'air française afin de répondre au désir de l'Égypte de mettre l'avion en service à temps pour participer à la célébration d'août de l'expansion du canal de Suez.

La commande initiale comprenait 24 avions, huit Rafale EM monoplaces et 16 Rafale DM biplaces. Ils sont exploités depuis la base aérienne de Gebel el Basur au nord-ouest du Caire par la 203rd Tactical Fighter Wing qui parents les 34e et 36e escadrons de chasse tactique. L'expérience du Rafale a été positive et la déclaration accompagnant l'annonce de la deuxième commande fait référence à un certain nombre d'attributs, notamment sa « capacité à effectuer des tâches à longue portée » et ses caractéristiques de cyberguerre.

Cette nouvelle commande témoigne de la relation stratégique entre la France et l’Egypte, de la confiance des plus hautes autorités égyptiennes à l’égard de Dassault Aviation et de leur satisfaction quant au bon déroulement de l’exécution du premier contrat.

« Cette nouvelle commande est la preuve du lien indéfectible qui unit l’Égypte, premier utilisateur export du Rafale comme elle l’a été pour le Mirage 2000, à Dassault Aviation depuis près de 50 ans. Elle témoigne également de la qualité opérationnelle du Rafale, puisque pour la seconde fois un client export fait le choix de commander des avions supplémentaires. Dassault Aviation et ses partenaires remercient les Autorités Égyptiennes de cette nouvelle marque de confiance et les assurent de leur engagement total à satisfaire une nouvelle fois leurs attentes », a déclaré Eric Trappier, Président-Directeur général de Dassault Aviation.

Ce contrat confirme l’excellence technologique et opérationnelle du Rafale et son succès à l’export. Cette première livraison intervient à peine cinq mois après la décision prise par l’Égypte d’acquérir 24 Rafale, soit : 16 biplaces et 8 monoplaces, pour doter son armée de l’air d’un chasseur polyvalent de dernière génération, capable de répondre à ses besoins opérationnels et de lui permettre d’assurer, en toute souveraineté, sa position géostratégique dans la région.

Les Rafale égyptiens :  

Les Rafale F3-R égyptiens  sont dotés de missiles air-air MICA prélevés sur les stocks de l'armée de l’air, en outre, ils sont dotés du missile « Black Shahine », soit la version export du SCALP.

Two Egyptian Rafales flying over the Pyramids_LR.jpg

 

Photos : Rafale égyptiens @ FAE

 

Des Dreamliner additionnels pour Lufthansa !

Boeing_787_5-3_high-res.jpg

Le groupe Lufthansa a annoncé ce lundi que le groupe aérien poursuivra la modernisation de sa flotte avec une nouvelle commande de cinq Boieng B787-9 « Dreamliner ». Cette commande supplémentaire soutient en outre les efforts du groupe pour réduire la complexité de sa flotte long-courrier et améliorer les performances environnementales globales en introduisant des biréacteurs à gros porteurs plus économes en carburant.

« Nous sommes très heureux que cinq Boeing B787-9 supplémentaires accélèrent la modernisation de notre flotte long-courrier. Avec ces avions ultramodernes et économes en carburant, nous envoyons un signal fort de responsabilité environnementale au sein du groupe Lufthansa de réduire nos coûts d'exploitation et offrir à nos clients une expérience de voyage à la pointe de la technologie », a déclaré le Dr Detlef Kayser, membre du conseil d'administration de Deutsche Lufthansa AG, directeur des opérations.

Le groupe Lufthansa a passé sa commande initiale de 20 B787-9 en 2019. Le nouveau contrat d'achat porte le carnet de commandes du groupe à 25 B787-9.

Deuxième membre de la famille Dreamliner Widebody, le B787-9 peut transporter jusqu'à 20% de passagers en plus et environ 25% de fret en plus tout en réduisant la consommation de carburant et les émissions jusqu'à 25% par rapport aux avions qu'il remplace. Depuis son entrée en service en 2011, l'efficacité énergétique, la flexibilité et l'autonomie de la famille « 787 » ont permis aux compagnies aériennes d'ouvrir plus de 300 nouvelles liaisons sans escale et de réduire les émissions de carbone de 80 milliards de livres.

Construite avec des matériaux composites légers et alimentée par des moteurs avancés et une suite de technologies respectueuses de l'environnement, la famille « 787 » a une empreinte sonore 60% inférieure à celle de la génération précédente d'avions B767, ce qui la rend idéale pour les communautés aéroportuaires du groupe Lufthansa.

Photo : B787 « Dreamliner » aux couleurs de Lufthansa @ Boeing