14/04/2021

L’administration Biden autorise la vente de F-35 aux EAU !

581338255.jpg

L'administration du président américain Joe Biden a déclaré au Congrès qu'elle autorise la vente de l’avion de combat Lockheed-Martin F-35A aux EAU. Si certains détails doivent encore être réglés.

Rappel :

L’administration du président démocrate avait suspendu les accords conclus par l’ancien président républicain Donald Trump afin de les revoir. Les ventes à la nation du Golfe ont été finalisées juste avant que Trump ne quitte ses fonctions. L'administration Trump a déclaré au Congrès en novembre qu'elle avait approuvé la vente aux Émirats arabes unis en tant qu'accord parallèle aux accords d'Abraham, un accord négocié par les États-Unis en septembre dans lequel les Émirats arabes unis ont accepté de normaliser leurs relations avec Israël.

Certains législateurs américains ont critiqué les Émirats arabes unis pour leur implication dans la guerre au Yémen, un conflit qui a alimenté l’une des pires catastrophes humanitaires au monde et craignent que les transferts d’armes ne violent les garanties américaines selon lesquelles Israël conservera un avantage militaire dans la région.

Le gouvernement a prévu « un dialogue solide et soutenu avec les EAU » pour garantir un partenariat de sécurité plus solide, a déclaré le porte-parole dans un communiqué.

Israël a déclaré ne pas s'opposer à la vente :

L’Etat Hébreu avait critiqué la vente de F-35 aux EAU, craignant une perte de supériorité dans la région. En effet, tout accord doit satisfaire des décennies d’accord avec Israël selon lequel toute arme américaine vendue à la région ne doit pas nuire à « l’avantage militaire qualitatif » d’Israël, garantissant que les armes américaines fournies à Israël sont « supérieures en capacité » à celles vendues à ses voisins. De nouvelles garanties ont été données à Israël, ce qui confirme que les appareils vendus aux EAU seront bien bridés et de capapcité bine inférieurs à ceux de l'Etat Hébreu. 

Les avions de combat F-35 vendus aux Émirats arabes unis seront construits de manière à garantir que les mêmes avions appartenant à Israël surclassent tous les autres vendus dans la région.

En effet, il faut savoir que Washington exige déjà que tout F-35 vendu à des gouvernements étrangers ne puisse égaler les performances des avions américains, a déclaré un membre du Congrès. La sophistication technique du F-35 est liée à ses systèmes de mission et à sa puissance de traitement et « c'est la puissance de calcul qui vous permet de vendre un avion de plus haute technologie à Israël qu'aux Émirats arabes unis », a déclaré Doug Birkey, directeur exécutif du Mitchell Institute for Aerospace Etudes à Washington. Toujours selon Birkey, « lorsque des pilotes étrangers sont en formation aux États-Unis, ils tapent un code dans une interface utilisateur lorsqu'ils montent à bord d’un F-35, le code attribue une capacité présélectionnée dans l’avion, différente pour chaque pilote en fonction des autorisations légales données aux pays utilisateurs ».  

Cette affirmation montre clairement que des niveaux de capacité sont décidés par Washington pour chaque pays utilisateurs du F-35. Les clients n’ont du coup pas la pleine capacité à disposition, de fait d’un système qui « bride » l’avion. 

50 F-35A pour les EAU :

Les Émirats arabes unis ont signé un accord avec les États-Unis portant sur un total de 50 avions de combat Lockheed Martin F-35A pour un coût estimé à 10,4 milliards de dollars. Les Émirats arabes unis, l'un des alliés les plus proches de Washington au Moyen-Orient, ont depuis longtemps exprimé leur intérêt pour l'acquisition des avions furtifs F-35 fabriqués par Lockheed Martin.

Photo : F-35A dans le déser@ IAF