10/04/2021

Korean Aerospace Industries a dévoilé le KF-21 « Boramae » !

South Korea unveils KF-X fighter prototype, renamed KF-21 Boramae.jpg

Le premier prototype du l’avion de combat de nouvelle génération de Korean Aerospace Industries (KAI) a été dévoilé à Sacheon ce vendredi. Connu jusqu’ici sous la dénomination de KF-X, l’avion a été baptisé KF-21 « Boramae ».

Le prototype du biréacteur, KF- 21 « Boramae » a été présenté lors d'une cérémonie de déploiement au siège de KAI à Sacheon, à environ 440 kilomètres au sud de Séoul.  Le prototype, numéro de série 001, a été dévoilé avec des drapeaux coréens et indonésiens. Lors d'un spectacle de lumière dans le cadre de la cérémonie, KAI a également projeté les drapeaux des pays clients potentiels que l'entreprise courtise, notamment l'Irak, la Malaisie, le Pérou, les Philippines, le Qatar, le Sénégal et la Thaïlande.

« Nous avons enfin notre propre avion de combat supersonique », a déclaré le président Moon Jae-in dans un discours. « Nous avons ouvert une nouvelle ère d'autodéfense et établi une étape historique pour le développement de l'industrie aéronautique.»

Le président a déclaré que 40 KF-21 seraient livrés à l'armée de l'air d'ici 2028 et que 80 autres jets entreraient en service d'ici 2032. 

Le KAI KF-21 « Boramae » :

20210409172843_1605621_1200_745.jpg

Le KF-21 est considéré comme un avion de 4,5 ème génération, à égalité avec le dernier F-16 et moins furtif que le F-35 Lightning II de cinquième génération développé par Lockheed Martin. L'avion de combat doit remplacer la flotte vieillissante des F-4E « Phantom » et F-5E « Tiger II »de l'époque de la guerre du Vietnam. 

KAI a déclaré que l'avion subirait des tests au sol cette année avant son vol inaugural prévu pour juillet de l'année prochaine. La production de masse du KF-21 Block I commencera lorsque six prototypes auront effectué environs 2’200 sorties au cours des quatre prochaines années. Près de 8 milliards de dollars doivent être dépensés pour le développement du KF-21 entre 2015 et 2028 dans le cadre du projet KF-X. 

Environ 65% des composants du KF-21 sont en production localement. Parmi les composants construits par les développeurs sud-coréens figurent le radar matriciel actif à balayage électronique (AESA), la suite de guerre électronique, le module de recherche et de suivi infrarouge (IRST) et le module de ciblage électro-optique.

Le radar du KF-21 de type AESA produit par Hanwha Systems, dispose d'un module d'environ 1’088 récepteurs émetteurs, avec un angle de direction du faisceau de 60 à 70 degrés. Le nombre d'émetteurs-récepteurs devrait finalement augmenter à environ 1'300 dans la version finale.

Avec une masse maximale au décollage de 25 600 kilogrammes, l'avion dispose de 10 points d’accrochage pour les missiles air-air et autres armements. Contrairement aux premières spécifications l’avion volera à Mach 1,8 avec une distance de croisière de 2’900 kilomètres. Il est propulsé par deux moteurs General Electric F414. 

L'Indonésie reste un partenaire incertain :

Les mois qui ont précédé la présentation du prototype ont été entachés de spéculations selon lesquelles l’Indonésie souhaitait se retirer du partenariat, l’Indonésie étant apparemment en retard dans les paiements du programme. L'Indonésie doit payer 20% des coûts de développement dans le cadre d'un accord de 2016. Le pays est censé acquérir jusqu'à 48 appareils (appelés IF-X en Indonésie) et bénéficier du transfert de technologies. Pour l’instant Jakarta n'a pas tenu sa promesse, ne payant qu'environ 13% de son engagement financier. Jakarta a évoqué les contraintes budgétaires.

170811749_2568067276835124_430770914730926271_n.jpg

Photos : Présentation du KF-21 « Boramae » @ KAI