01/04/2021

L’US Navy commande des P-8A supplémentaires !

3361191716.jpg

L’US Navy a attribué à Boeing un nouveau contrat de production pour 11 avions de patrouille maritime de type P-8A « Poseidon ». Le coûts est estimé à environ avions 1,6 milliards de dollars. Le contrat porte le nombre total de P-8A de l'US Navy sous contrat à 128 exemplaires. A  noter que cette commande se partage comme suit: 9 appareils pour l'US Navy et deux iront rejoindre la RAAF australienne. 

« Le P-8A continue d’être un atout inestimable et ces aéronefs supplémentaires permettront d’élargir les capacités de patrouille maritime et de reconnaissance de la flotte », a déclaré le capitaine Eric Gardner, directeur de programme pour le Bureau du programme de patrouille et de reconnaissance maritime de la marine américaine.

Le P-8A est un avion de guerre anti-sous-marin et anti-surface à longue portée utilisé par la marine américaine. Il est vital pour la collecte de renseignements, la reconnaissance de surveillance et la recherche et le sauvetage. Déployé dans le monde entier, avec 103 avions en service et plus de 300 ‘000 heures de vol, les performances et la fiabilité du P-8 donnent confiance aux clients évoluant dans un monde incertain.

Le Boeing P-8A « Poseidon » : 

2481362512.jpg

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A " Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il est possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones. Le P-8 a été commandé par la Marine américaine, l’Inde, l’Australie, l’Angleterre et la Norvège.

463672077.jpg

Photos : 1 P-8A USN 2 Intérieur @ USN

Southwest Airlines commande 100 Boeing B737 MAX !

2119169085.jpg

Cette commande vient à point nommé pour l’avionneur américain Boeing qui travaille à la continuïté du retour en vol du « MAX ». Le transporteur Southwest Airlines a annoncé vouloir continuer de développer ses activités autour de la famille B737 MAX avec une nouvelle commande de 100 avions et 155 options sur deux modèles. L'accord intervient après une évaluation de la flotte sur plusieurs années par Southwest et signifie que Boeing et ses fournisseurs pourraient construire plus de 600 nouveaux appareils de type B737 MAX pour la compagnie aérienne jusqu'en 2031. Les 30 premiers appareils devraient être livrés d’ici 2022, les derniers arriveront en 2029.

Southwest avait exploré des options pour moderniser la plus grande composante de sa flotte le B737-700 qui répond aux besoins de la compagnie aérienne pour un avion de 140 à 150 sièges. Avec le nouvel accord, la compagnie aérienne a réaffirmé le B737-7 MAX comme son avion de remplacement et de croissance préféré. Le jet complétera le N737-8 MAX, qui répond aux besoins de Southwest pour un modèle de 175 places. Les deux membres de la famille « 737 MAX » réduiront la consommation de carburant et les émissions de carbone d'au moins 14% par rapport aux avions qu'ils remplacent, contribuant ainsi à améliorer les coûts d'exploitation et les performances environnementales. Southwest a déclaré que la solution lui permettait de maintenir l'efficacité opérationnelle d'une flotte entièrement composée de Boeing 737 pour prendre en charge son réseau de routes point à point à faible coût.

Dans le cadre de cet accord, Southwest étendra également son utilisation des solutions numériques de Boeing pour prendre en charge sa flotte de B737 MAX, notamment la gestion de la santé des avions, les performances de maintenance et les outils de cartographie de navigation numérique. Boeing fournira également des mises à niveau du logiciel système et de nouveaux équipements permettant les communications sans fil pour soutenir les opérations de Southwest.

Remise en service du MAX :

Si plusieurs transporteurs ont déjà remis en linge le « MAX » depuis décembre dernier, Southwest Airlines l’a remis en service le 11 mars dernier. La compagnie dispose actuellement de 39 B737 MAX dans sa flotte.

 

Photo : B737 MAX Southwest Airlines @ SA