22/03/2021

Le standard F3-R du Rafale pleinement opérationnel !

355394504.jpg

Les chefs de l'armée de l'air et de la marine ont annoncé le 17 mars que les deux services avaient officiellement accepté la dernière configuration opérationnelle du Rafale au nouveau standard F3-R.

La nouvelle de cette étape est intervenue 15 mois après la déclaration de capacité opérationnelle initiale (IOC) en décembre 2019 et 20 mois après l'acceptation officielle de du standard F3-R en juillet 2019. La nouvelle norme F3-R pour le Rafale a été développée par Dassault Aviation, Thales, MBDA et Safran dans le cadre d'un contrat signé en janvier 2014.

Une mise à jour importante : 

A l’instar des standards précédents, le nouveau standard F3-R apporte des évolutions logicielles et matérielles majeures.

En particulier, deux nouvelles capacités changent profondément la donne dans le domaine de l’aviation de combat :

- L’association du nouveau missile air-air à très longue portée « Meteor » avec le radar à balayage électronique « RBE2 » à antenne active.

- L’arrivée de la nacelle de désignation de nouvelle génération « Talios » qui améliore considérablement les capacités dans le domaine de la détection, de la reconnaissance et de l’identification de cibles, de jour comme de nuit en vue de frappes air-sol de grande précision. 

En termes de capacité air-sol, le pilote pourra sélectionner le mode d'impact de la bombe guidée laser/GPS AASM. Par ailleurs, le Rafale sera aussi capable de tirer la bombe guidée laser GBU-16 Paveway II, dont le kit de guidage se monte sur un corps de bombe Mk 83. D'un poids de 500 kg, dont la charge explosive est de 200kg, elle est aujourd'hui utilisée par les M2000D uniquement. Son intégration permettra au Rafale de frapper des cibles faiblement durcies et d'une taille petite à moyenne.

Dans le cockpit et de manière moins visible, le Rafale disposera d'un nouvel IFF mode 5/S, le système SPECTRA se renforce avec de meilleures capacités de guerre électronique et le système de communication cryptée OTAN, la Liaison L16, sera amélioré. En outre, le radar RBE2-AESA (antenne active, ou Active Electronically Scanned Array) sera modernisé et le Rafale dispose d'un système AGCAS (Automatic Ground Collision Avoidance System) qui permet de récupérer l'avion en cas d'une perte de contrôle.

On retrouvera aussi le système SAASM (Selective availability anti-spoofing module). Ce dernier permet, entre autres, d'éviter le brouillage électronique du GPS par l'adversaire. Les Rafale Marine disposeront pour le ravitaillement en vol du système « buddy-buddy » qui sera effectué avec la nacelle NARANG (Nacelle de ravitaillement nouvelle génération).

Le nouveau standard F3-R prend également en compte les retours d’expérience opérationnelle, notamment pour l’armement air-sol modulaire (AASM), l’interopérabilité et les exigences réglementaires. La démarche d’amélioration continue du Rafale se poursuit donc en renforçant le caractère omni-rôle de l’avion.

A noter que la prochaine étape du Rafale concerne le standard F4 disponible en 2025. Ce standard permettra notamment de rentre l’avion encore plus efficient en matière de connectivité.

Photo : Rafale @ Armée de l’air

 

 

Commentaires

Sept ans ( est ce trop long) entre la signature du contrat et l'opérationnel pour 1millards d euro.
Comparé au coût du nouveau std du F35 qui serait autour de 14 milliards de dollars selon le GAO après un nouveau dépassement de 1.9 milliards ,j espère que les forces armées qui choisissent le F35 en auront pour leur argent.
On constate que le std F4 du rafale signé début 2019 pour 2 millards avec une mise en ligne en 2025 est essentiellement du soft "reseau et maintenance prédictive "qui coûte de plus en plus cher à développer et valider . Je me demande si cette évolution est bien souhaitable et que l'on ne devrait pas
à ISO budget favoriser les évolutions matériel du moteur et de l aerodynamique. La "digitalisation" apporterait selon les experts une meilleure réponse aux améliorations operationnelles souhaitées que les traditionnelles solutions matérielles basées sur un rapport Cz/Cx, un RCS ou un rapport poids/puissance... Je suis dubitatif

Écrit par : Mikeul | 23/03/2021

Bonjour,

Je vais chipoter mais je me demande pourquoi les décideurs n'ont juste choisi un versionnage simple F1,F2,F3,F4(actuelle) et F5. Le découpage en F3 et F3-R ne me semble rien apporter.

Cordialement.

Écrit par : Montaudran | 23/03/2021

Le système AGCAS (Automatic Ground Collision Avoidance System) comme son nom l'indique fonctionne d'une manière automatique, càd sans l’intervention du pilote, à ne pas confondre avec le "panic button" où le pilote sait qu'il est perdu et ne s'y retrouve plus et décide de mettre l'avion en vol à l'horizontal

Écrit par : James | 23/03/2021

Bonjour,
Concernant l'achat suisse, savez-vous si "le pod reco NG" est compris dans l'offre de Dassault à l'armée Suisse,sachant qu'elle désire rétablir des compétences en reconnaissance aérienne.
Merci encore !

Écrit par : JSP | 23/03/2021

@JSP: Lors des essais en Suisse en 2019, le Rafale était doté de la nacelle SNIPER. Il semble bien que celle-ci est proposée dans l'offre finale.

Écrit par : PK | 23/03/2021

@Mikeul : la maintenance est le point le plus cher de l'aviation, il faut être pointilleux et les machines sont complexes. La maintenance prédictive existe dans le civil et a permis d'abaisser les coûts drastiquement. Les équipes de maintenances sont averties des interventions à effectuer pendant que l'avion est en vol pour pouvoir être prête dès l’atterrissage et permettre une rotation rapide des avions...
.
A mon sens, c'est l'évolution clef des avions militaires : réduire les coûts d'usage. Ok, ce c'est pas l'aspect le plus sexy, mais sans doute celui qui aura le plus d'impact. Il est tout à fait regrettable que le F35 n'ait pas été à la hauteur de ses ambitions de ce côté là et n'ait pas imposé un nouveau standard (soit dit sans aucune ironie). Le standard est toujours l'aviation civile... qui a d'autres impératifs.

Écrit par : pfff | 23/03/2021

@Mikeul
Le standard F4 comprend aussi l'adoption du Mica NG.
Sinon, la maintenance prédictive améliore en principe la disponibilité et de gagner sur les coûts de fonctionnement.
Le connectivité participe à une sorte de multiplicateur de force (plusieurs aéronefs travaillent comme s'ils étaient un seul) et aussi à la discrétion étant donné que celui qui est vu à cause de son radar n'est pas forcément le plus proche de la cible
Enfin, modifier l'aérodynamique pour exploiter un moteur qui pousse plus (par ex.) ne coûte pas tout à fait le même montant

Écrit par : James | 23/03/2021

@Mikeul
Il y a quelques années Safran avait proposé deux évolution à l'AAE, un moteur plus puissant ou un moteur demandant moins de maintenance (donc avec un coût global plus faible).
L'armée française a fait le choix d'un moteur plus économique. Probablement que pour les besoins actuels de la France l'aérodynamisme poussé de l'appareil lui permet de se contenter des moteurs actuels.
Après a plus long terme une augmentation de la puissance est toujours possible (ou si un client export le veux ET est prêt à payer).
De tête qu'il y a au moins deux projets qui ont été étudiés un moteur qui pousse à 83kN(contre 75 actuellement) mais qui est strictement identique donc interchangeables (Plug ans play un peu comme le Radar), un autre qui pousse à 90kN mais qui oblige à des modifications sur l'appareil (car impact sur la centre de gravité et modification des entrée d'air).
Cordialement

Écrit par : Emixam | 23/03/2021

Noter la visite de la ministre Florence Parly à Berne , pour confirmer à ses homologues la sécurisation pour la Suisse des données sur les systèmes d'armes avion et missiles , avec en outre un accès élargi aux données satellite de la Composante spatiale optique française . Quelques semaines avant le choix de armées suisses , cette visite est tout sauf anecdotique :http://psk.blog.24heures.ch/archive/2021/03/22/le-standard-f3-r-du-rafale-pleinement-operationnel%C2%A0-870758.html#commentshttps://www.youtube.com/watch?v=OpOMaPOQW5k

Écrit par : philbeau | 24/03/2021

@Philbeau : Attention à cette forme d'information trompeuse, cette visite était placée dans un cadre de travail et le centre de celle-ci tournait autour de la coopération, notamment avec l'accès aux nouveaux satellites espions français. Le domaine d'air2030 n'a été évoqué qu'en terme de calendrier. Les affirmations de Mme Parly, par ailleurs parfaitement justes, ne changent en rien l'analyse actuelles des offres ni le choix final étant donné que ces affirmations sont déjà connues et font partie de l'offre française depuis le début. Il n'y donc que la presse pour monter en épingle un élément connu depuis longtemps.

Par ailleurs, d'autres visites auront lieu avec les autres Ministres de la Défense voisins sur ce type de thème.

Écrit par : PK | 24/03/2021

@ PK : je n'ai pas vu d'information sur une visite d'un responsable américain
Après , cette visite , rapportée de manière factuelle par la presse française consacre surtout l'excellence actuelle des relations franco-suisses dans le domaine de la défense , ce dont je me félicite pour ma part . ça n'a pas été toujours le cas , sous un certain Sarkozy...

Écrit par : philbeau | 24/03/2021

@Philbeau: En ce qui concerne les USA, c'est l'Ambassadeur à Berne qui est en charge du dossier, une viste est prévue tout comme la Ministre allemande de la Défense, mais les dates ne sont pas encore divulguées.

Écrit par : PK | 24/03/2021

@Philbeau : Madame la conseillère fédérale, Viola Amherd, cheffe du DDPS, a eu un entretien téléphonique avec son homologue américain, Lloyd J. Austin III, le 8 avril 2021. Leurs échanges ont porté sur les questions actuelles de politique de sécurité, les relations bilatérales et le programme Air2030.

Écrit par : Pk | 10/04/2021

@Philbeau et pour clôturer : Le 15 avril, la conseillère fédérale Viola Amherd, cheffe du DDPS, et la ministre allemande de la défense Annegret Kramp-Karrenbauer se sont entretenues en visioconférence des relations bilatérales et du programme Air2030.

Écrit par : PK | 15/04/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.