29/10/2020

Après le Rafale, le F-35 pour la Grèce ?

thumbs_b_c_3f4870e283a0de2c717b5e5a378ec1f0.jpg

On savait que les USA mettaient tout en œuvre pour vendre du matériel à la Grèce. Ce dernier ayant choisi le Rafale français, certains pensaient que Washington se contenterait de vendre des navires à Athènes. C’était sans doute, oublier un peu vite l’offre de Lockheed Martin datant de trois ans qui comprenait 24 avions F-35 pour un coût total de 3 milliards de dollars US, y compris l'infrastructure.

Des F35A anciennement turcs :

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a donné son feu vert à la fourniture de 20 F-35, lors de sa récente visite en Grèce et l'accord "a été discuté et accepté". À noter, dans le cadre de cet accord, qu’au moins six F-35 seront achetés en 2022 et seront livrés avec les six premiers avions de combat Rafale. Ce qui semble du moins assez évident vient du fait, que ces six premiers F-35A proviendraient du stock actuel qui devait être livré à la Turquie. Voilà une situation bien cocasse, qui rendra la Force aérienne Hellénique très supérieure à sa voisine turque. En effet, la combinaison F-35A, Rafale et F-16 modernisés au standard Block 70/72 « Viper » n’aura pas d’équivalence en face.

Une nouvelle structure pour l’armée grecque :

Les provocations d’Ankara de ces dernières semaines ont finalement eu un impact salutaire pour l’avenir de la Défense grecque, en gestation depuis quelques années. Athènes se voit maintenant soutenue par la France et les USA avec une certaine vigueur ce qui accélère la mise en place de la nouvelle structure de commandement et des forces des forces armées 2020-2034. La liste des systèmes d'armes que la Défense grecque devra désormais se procurer comprend la modernisation des systèmes de défense aérienne. Le renforcement avec des avions de chasse de 5e génération. Le gouvernement et le ministère de la Défense s'orientent vers l'achat d'au moins un escadron F-35 en 2024. Mise à niveau des 4 frégates de type MEKO. Renforcement avec des véhicules de combat blindés pour l'armée. Prise en charge des véhicules aériens sans pilote. Mise en place d’un plan d'opérations des forces spéciales sous une administration et un esprit unifié.

Reste à confirmer cet achat, mais il est clair maintenant que les actions de la Turquie permettent à la Grèce de se renforcer militairement et que dans un avenir proche Ankara ne pourra plus jouer sur sa supériorité dans militaire dans la région.

Photo : F-35 anciennement aux couleurs turques @ LM