08/07/2020

Nouvel escadron de MiG-31 modernisé !

 

mig_31bm.jpeg


La Russie va déployer un escadron MiG-31 supplémentaire sur la péninsule du Kamtchatka Il s’agit de l’escadron 317 Composite Aviation Regiment de la flotte russe du Pacifique de l'aérodrome de Yelizovo, dont les aéronefs sont actuellement en phase de modernisation. Il s’agit du second escadron de MiG-31 modernisé qui sera stationné au Kamchatka.


Le régiment exploite actuellement un escadron de 12 MiG-31B et MiG-31BS, La formation du deuxième escadron d'intercepteurs a probablement commencé en 2019. De son côté l'ancien vice-ministre de la Défense et chef des achats Yury Borisov a affirmé que 130 MiG-31étaient en cours de modernisation.


Le MiG-31 modernisé :


Le MiG-31BM modernisé est officiellement opérationnel au sein de la défense russe. Le parc de MiG-31 est à nouveau prêt et offre une capacité sans précédent en matière d’intercepteur. Le MiG-31BM est équipé d'avionique et d’une liaison de données numériques, d’un nouveau radar multimode, un tableau de bord avec écrans couleurs multi-fonctions, un nouvel ordinateur plus puissant.
Le MiG-31, une fois modernisé, reste un redoutable intercepteur sans équivalent au monde. La Russie l’a bien compris le standard «BM» est là pour le démontrer. La première phase de modernisation comprenait la prolongation de la durée de vie de la cellule puis la modernisation du cockpit pour fournir au navigateur et officier du système d’armes toute la situation tactique sur de nouveaux écrans multifonctions tandis que le pilote se voit doter d’un nouveau HUD. Les nouveaux équipements de navigation embarqués sont similaires à ceux du MiG-29SMT et incluent un système de guidage par satellite GLONASS (GPS russe). Le radar Zaslon-A est modernisé au standard Zaslon-AM permettant l’usage de nouveaux armements comme les missiles air-air R-73 et K-37. Le K-37 est un nouveau missile air-air à guidage radar actif de 230 km de portée dont le développement a commencé en 2006. L’appareil est également optimisé pour de nouveaux armements air-sol comme les missiles KH-31 et KH-58USH, ainsi que des bombe guidées.

Russian_Air_Force_MiG-31_inflight_Pichugin.jpg


Photos : MiG-31BM @VVS

Airbus avance dans le vol entièrement automatisé !

ATTOL-project-completion.jpeg

Airbus a réussi après un vaste programme d'essais en vol de deux ans, Airbus a conclu avec succès son projet ATTOL (Autonomous Taxi, Take-Off and Landing). L'objectif était de rendre autonomes le roulage, le décollage et l'atterrissage d'un avion commercial.

Jusqu’ici, l’équipage d’un avion décolle en manuel, puis enclenche le pilote automatique. Pour l’atterrissage, ce dernier prend la décision de poser l’avion en manuel ou de manière automatique. Le programme ATTOL vise à une automatisation complète du vol, mais toujours sous la surveillance de l’équipage qui peut à tout instant reprendre la main sur les commandes.

Une première mondiale :

En achevant ce projet, Airbus a réalisé le roulage, le décollage et l'atterrissage autonomes d'un avion commercial grâce à des tests de vol basés sur la vision entièrement automatiques utilisant la technologie de reconnaissance d'image embarquée une première mondiale dans l'aviation.

Au total, plus de 500 vols d'essai ont été effectués. Environ 450 de ces vols ont été consacrés à la collecte de données vidéo brutes, pour prendre en charge et affiner les algorithmes, tandis qu'une série de six vols d'essai, chacun comprenant cinq décollages et atterrissages par vol, ont été utilisés pour tester les capacités de vol autonomes.

Le projet ATTOL a été lancé par Airbus pour explorer comment les technologies autonomes, y compris l'utilisation d'algorithmes d'apprentissage automatique et d'outils automatisés pour l'étiquetage des données, le traitement et la génération de modèles, pourraient aider les pilotes à se concentrer moins sur les opérations aériennes et davantage sur la prise de décision stratégique et la gestion de mission. Airbus est désormais en mesure d'analyser le potentiel de ces technologies pour améliorer les opérations futures des aéronefs, tout en améliorant la sécurité des aéronefs, garantissant ainsi le maintien de niveaux sans précédent.

Et après ?

Airbus poursuivra ses recherches sur l'application de technologies autonomes parallèlement à d'autres innovations dans des domaines tels que les matériaux, les systèmes de propulsion alternatifs et la connectivité. En tirant parti de ces opportunités, Airbus ouvre des possibilités de création de nouveaux modèles commerciaux qui transformeront la façon dont les avions sont développés, fabriqués, pilotés, propulsés et entretenus.

Airbus-demonstrates-first-fully-automatic-vision-based-take-off.jpg

Photos : Le vol entièrement automatisé ATTOL @ Airbus