07/04/2020

Sukhoi prépare la livraison des premiers Su-57 « Felon » !

234.jpeg

L’avionneur russe Sukhoi Corporation s’active en vue de débuter les livraisons de son nouvel avion de combat Su-57 « Felon » aux forces aérospatiales russes en 2020.  

Les forces aérospatiales russes testent actuellement 10 prototypes Su-57 « Felon » dont quatre auraient effectué des missions de combat en Syrie. Le chef d'état-major des Forces armées russes, premier vice-ministre de la Défense, le général Valery Gerasimov, a révélé en décembre 2019 que le Su-57 avait subi un «deuxième test de combat» en Syrie « au cours duquel toutes les tâches prévues ont été exécutées avec succès ». 

Livraisons retardées :

Les livraisons devaient initialement débuter à la fin de 2019, les Forces aérospatiales devant prendre livraison de deux Su-57 en 2019 et de deux autres durant le printemps 2020. Cependant, le crash d'un Su-57 en décembre 2019 considéré comme le premier appareil de série, lors d'un test en vol, il aurait retardé de plusieurs mois le transfert du premier lot d'avions. De son côté, le ministère russe de la Défense a confirmé les premières livraisons durant l’année, sans en préciser les dates.

Planification:

En mai 2019, le président russe Vladimir Poutine avait annoncé que les forces aérospatiales recevraient 76 Su-57 « Felon » d'ici 2028. Un contrat entre le ministère russe de la Défense (MoD) et United Aircraft Corporation (UAC) a été signé en juillet 2019.

Essais du nouveau moteur :

Les prototypes du Su-57 sont équipés d'un dérivé du moteur Saturn AL-41F1S de fabrication russe. Les essais en vol du nouveau moteur izdeliye 30 étape 2 ont débuté en décembre dernier. Le moteur izdeliye 30 étape 2 a été développé au Lyulki Design Bureau sous la direction d'Evgeny Marchukov et en collaboration avec d'autres grandes sociétés de construction de moteurs russes. Selon des données connues, l’izdeliye 30 est un turboréacteur à double circuit avec postcombustion. Au niveau de certaines idées de base, il présente des similitudes avec les moteurs plus anciens des familles AL-31 et AL-41. Mais de nouveaux éléments spécialement conçus pour lui offre une augmentation notable de toutes les caractéristiques de base, permettant d'attribuer le «izdeliye 30» à la prochaine génération de turboréacteurs à double flux. Le moteur a une architecture typique de sa catégorie avec des compresseurs hautes et basses pressions à plusieurs étages, une chambre de combustion et des turbines à plusieurs étages. Derrière les turbines se trouvent une postcombustion et une buse avec TVC (contrôle du vecteur de poussée). Le compresseur assure une compression de l'air entrant avec un degré de 6,7, fournissant un débit d'air allant jusqu'à 20-23 kg/s. La chambre de combustion est équipée d'un système d'allumage plasma installé directement sur les buses. Ces outils enflamment le carburant immédiatement après son entrée dans la chambre de combustion. Pour cette raison, le mode de combustion optimal est maintenu. La température des gaz devant la turbine va de 1950 à 2100 ° K. A titre de comparaison, dans le moteur de série AL-31F, ce paramètre ne dépasse pas 1700 ° K. Selon des données connues, la poussée maximale du moteur du izdeliye 30 atteint 11’000 kgf, postcombustion à 18’000 kgf. A titre de comparaison, le moteur du premier étage AL-41F1 a une poussée de 9’500 et 15’000 kgf, respectivement. L’izdeliye 30 correspond pleinement au niveau mondial des moteurs de cinquième génération. Il peut développer une poussée de 107 kilonewtons en mode croisière et de 176 kilonewtons avec postcombustion. On ne sait pas quand la production passera au moteur Saturn izdeliye 30.

1069603458_28-0-1399-742_1000x0_80_0_1_1b64db0c7d79d3a87999aa3dfa07b1b9.png

Le Sukhoi Su-57 « Felon » :

Le nouvel avion dispose d’un nombre considérable de nouveauté avec notamment l’adjonction de la fusion des données et une signature radar réduite. Le Su-57 « Felon » est doté d’une centrale de navigation inertielle BINS-SP2M à gyrolaser qui permet de gérer automatiquement les informations de navigation et ceci même si la réception GPS (Glonass) ne fonctionne plus. L’avion dispose de commandes de vol électriques et multiplexées avec un système mécanique en « back-up » permettant de ramener l’appareil à destination en cas de défaillance généralisée du système électrique. Un système de communication S111-N avec deux radios cryptées UHF/VHF, une liaison de données complète le tout.

Les moteurs actuels du Su-57 Izd117 ne sont pas définitifs et représente une variante fortement modernisée de l’AL-31F équipant le Su-27 Flanker.  Le futur moteur qui est encore aux essais, l’ Izdeliye 30 permettra le mode de la « Supercroisière » avec un rapport poids puissance supérieur avec la poussée vectorielle.

On notera que le Su-57 dispose d’une extension mobile le LEVCON (Leading Edge Vortex Controllers) qui vient se positionner devant l’aile et permet de combiner l’effet des plans canards avec celui des extensions des bords d’attaques. Ce système permet à l’avion moins sujet à des pertes de portances lors d’angles d’attaques élévés.

Le Sukhoi Su-57 dispose de cinq radars intégrés développés par NIIP Tikhomirov MIRES (MultifunctionIntegrated Radio-Electronic System) ce dernier est composé de deux ensembles de capteurs principaux: soit le radar AESA en bande X N036 dans le nez, deux radar AESA en bande X N036B placés à côté du cockpit en amont, deux radars AESA en bande L N036L placés sur les bords d’attaques. De fait, le Su-57 peut "voir"  sur une plage de 270° autour de l’appareil. Les performances précises des radars ne sont pas encore connues malgré tous les premiers chiffres parlent d’une capacité de détection montant jusqu’à 400 Km (donnée estimée) en air-air et en fonction de la taille de la cible avec la possibilité de détecter 62 cibles et d’en engager 16 simultanément en air-air tandis que le système peut assurer l’engagement de 4 cibles en air-sol simultanément.

En ce qui concerne la guerre-électronique, l’avion dispose du système de contremesures L402, soit un ensemble de nombreux capteurs qui assure une protection spécifique. De plus, l’avion est doté d’un système de contre-mesure infrarouge directionnelle, capables de perturber à la fois les systèmes de détection air-air et les missiles air-air infrarouge.

En ce qui concerne l’armement, l’avion emporte une vaste gamme de missiles air-air : K-74M2, K-77M et IZD80. Pour l’air-sol : le Kh-38M, Kh-58USK, Kh-59MK2 et KAB-250 sans oublier le BrahMos et le missile balistique hypersonique Kh-47M2 Kinzhal («Dagger») (ALBM). Un canon GDh-301 de 30mm vient compléter l’équipement.

87.JPG

Photos : Su-57 Felon @ Sukhoi

 

Vol inaugural pour le Dornier Seastar NG !

First-Flight-Aerial.jpg

Il est peu commun en cette période compliquée de voir des projets aboutir, pourtant il en est un qui est presque passé inaperçu. Il s’agit du premier vol du prototype SN1003, une nouvelle génération de l'avion amphibie Dornier Seastar CD2 .

La nouvelle version CD2 » du Seastar de l’avionneur Dornier a effectué son vol inaugural dans un presque anonymat le 28 mars dernier depuis l'aéroport EDMO d'Oberpfaffenhofen, en Allemagne. Le vol a été effectué par l'équipage d'essai de Dornier et a duré 31 minutes.

Le Seastar SN1003 a obtenu les approbations requises de l'AESA et du LBA le 19 mars 2020, ce qui a été une étape importante et une réalisation pour le programme et le lancement des essais en vol.

Dornier_Seastar_640.jpg

La nouvelle génération du Seastar est considérablement améliorée par rapport au Seastar original qui a été conçue et développée par Claudius Dornier Jr. dans les années 1980. La nouvelle génération est équipée d'un cockpit avec écrans EFIS entièrement numérique à la pointe de la technologie Honeywell Primus Epic 2.0 (avec quatre écrans LCD de 10 pouces) deux moteurs en ligne PT6A-135A délivrant 650 shp chacun (à plat) entraînant deux hélices MT-Propeller, résultant en un maximum vitesse de croisière de 180 ktas et portée maximale de 900 nm. La distance de décollage à terre est de 2 244 pieds et la vitesse de décrochage de 66 nœuds en configuration d'atterrissage (à terre). Le poids de l’avion est de 11’240 livres (5 100 kg) et il peut transporter jusqu’à 397 livres de bagages. L’avion dispose également de la climatisation et d'un propulseur de poupe, ainsi que d'une structure composite résistante à la corrosion qui se traduit par une maintenance réduite, ce qui réduit considérablement les coûts de maintenance en particulier dans les opérations d'eau de mer.

Le concept opérationnel du Seastar est d'améliorer les trajets de courte à moyenne distance avec un coût et un temps de vol inférieur, mais avec une sécurité et une capacité plus élevées, reliant efficacement la terre et la mer à travers le ciel. Les intérieurs personnalisables possibles incluent les configurations cargo, VIP, passagers et missions spéciales.

En outre, le Seastar CD2 NG vise des marchés à missions multiples, notamment la surveillance côtière, les patrouilles, le contrôle environnemental, la protection des pêches, les services médicaux d'urgence, la recherche et le sauvetage, l'interdiction des drogues et les secours en cas de catastrophe.

442-dornier-seastar_web.jpg

Photos : 1 & 3 Seastar CD2 New Generation 2 L’actuel Seastar @ Dornier