16/07/2019

Raytheon fournira le nouveau radar du B-52 !

178509044.jpg

L’US Air Force (USAF) va améliorer le radar de sa flotte de bombardiers Boeing B-52 « Stratofortress » avec l’adjonction d’un nouveau radar de type AESA (Active Scanning Scanner Array). C’est la société Raytheon qui a été préférée a Northrop-Grumman.

Rappel :

Au début de cette année je vous annonçais que les deux équipementiers étaient en course pour fournir le futur radar du « bon vieux » B-52.

Boeing a annoncé avoir choisi Raytheon pour la conception, le développement, la production et la maintenance des radars, qui s’appuieront sur la famille de radars APG-79 / APG-82 de la société utilisée par la flotte F-15E de l’US Air Force. La production initiale à faible débit devrait débuter en 2024 et le radar devrait être utilisé sur la flotte de bombardiers au-delà de 2050.

Le nouveau radar doit permettre d’améliorer la fiabilité de la navigation du B-52 pour les missions de frappe nucléaire et conventionnelle. Le radar AESA est plus fiable que les radars actuels à balayage mécanique des bombardiers, car il ne comporte aucune pièce mobile et utilise un meilleur logiciel d’exploitation. Les radars AESA des B-52 disposeront également de meilleures zones de cartographie et de détection, ainsi que d’une augmentation du nombre de cibles pouvant être simultanément engagées. Des distances de détection plus grandes pourraient aider l’équipage du bombardier à lancer des missiles de croisière, tels que le missile air-sol interarmées, à distance de sécurité.

Les éléments permettront notamment :

Un ciblage précis de précision autonome dans tous les environnements,

BIG SAR grande carte haute résolution,

Haute qualité, génération de coordonnées,

Plus grande détection de cible et plage de suivi,

Recherche plus rapide et acquisition de cible,

Détection de cible plus petite,

Suivi multi-cibles,

Protection électronique robuste (A / A et A / G),

ID de combat amélioré,

Opérations en mode entrelacé pour une meilleure connaissance de la situation,

Modes maritimes,

3-5 fois plus de fiabilité et disponibilité,

Pour pouvoir rester en service actif, les B-52 n’ont cessé de subir de nombreuses modifications, cellule, avionique, équipements électronique et de survie. La dernière modernisation en date concerne la mise en réseau du système avec l’adjonction du système CONECT, installé sur les B-52, qui permet une liaison numérique avec l’ensemble des éléments de l’US Air Force, des centres de commandement et de contrôle, ainsi qu’avec les diverses forces terrestres. Ce système intégré et entièrement codé et protéger contre les éventuelles tentatives de pénétration électronique.

Ces nombreuses modifications et modernisation doivent permettre à USAF et Boeing de garder le B-52 en service jusqu’en 2050.

Photo :B-52 @ USAF

Le Global 7500 en démonstration à Gstaad !

90CC4783-8EB2-4343-BCE2-803459976D29.jpeg

Bombardier a réalisé un test grandeur nature de l’intégration de son grand jet d’affaires, le Global 7500  sur les installations de l’aérodrome de Gstaad en Suisse. Avec une courte piste au milieu des Alpes, Gstaad est un haut lieu de l’aviation d’affaires. L’avion a ensuite poursuivi  son voyage jusqu’au Moyen-Orient, atteignant Dubaï sans escale.

« Cette démonstration renforce l’image du biréacteur Global 7500 comme étant tout simplement sans pareil sur le plan de la combinaison entre sa taille et ses capacités réelles », affirme Peter Likoray, vice-président principal des Ventes mondiales et du Marketing de Bombardier Avions d’affaires. « Non seulement peut-il relier des aéroports d’accès difficile situés dans des endroits au climat chaud et/ou à haute altitude, mais il livre une valeur sans compromis aux clients en toute condition, en tout temps, sans besoin de vents arrière, de même qu’un vol en douceur emblématique grâce à une flexibilité exceptionnelle de son aile. »

La technologie évoluée de l’aile de l’avion Global 7500 génère des quantités sans précédent de portance supplémentaire au décollage et à l’approche, par un système complexe de becs de bord d’attaque et de volets. Elle maximise également l’efficacité aérodynamique et accroît la performance tout en améliorant la sécurité et en offrant un vol plus en douceur. La conception sans compromis du biréacteur Global 7500 en fait le plus grand avion d’affaires performant sur courte piste avec capacités d’approche à angle prononcé, ce qui permet son exploitation sur des pistes exigeantes comme celles de l’aéroport Saanen de Gstaad ou de l’aéroport de Londres-City, reliant les passagers à des régions clés de l’Europe et du Moyen-Orient sans escale.

Global 7500 :

Le Global 7500 procure le vol en douceur emblématique de Bombardier et de grandes dimensions uniques parmi les avions d’affaires. Avec son intérieur sur mesure de premier ordre, comprenant une cuisine pleine grandeur et quatre véritables zones habitables, l’avion Global 7500 offre l’expérience en vol ultime. Établissant la norme d’un intérieur de cabine exceptionnel, l’avion Global 7500 présente les commodités les plus novatrices, telles que le fauteuil Nuage breveté de Bombardier, méticuleusement conçu pour un confort maximal et le système de gestion cabine révolutionnaire « Nice Touch », une nouvelle façon de se connecter avec la cabine de l’avion Global 7500 par le cadran tactile « Touch » de Bombardier, doté de la première application d’affichage à LED dans l’aviation d’affaires. Le Global 7500 est également équipé du fauteuil « Nuage » breveté, exclusif à la nouvelle gamme d’avions « Global » et méticuleusement conçu pour maximiser le confort. Enfin, la cuisine moderne et multifonctionnelle du biréacteur d’affaires présente de l’espace de rangement sans précédent et offre une expérience culinaire exceptionnelle. Je 

Photo : Global 7500 à Gstaad @ Bombardier