15/08/2022

Malaysia Airlines opte pour l’A330neo !

airbus,a330neo,malaysia airlines,les nouvelles de l'aviation

Malaysia Aviation Group (MAG), société mère de Malaysia Airlines, a sélectionné l'A330neo pour le programme de renouvellement de la flotte de gros porteurs du transporteur. Les accords initiaux portent sur l'acquisition de 20 appareils A330-900, dont 10 à acheter à Airbus et 10 à louer à Avolon, basé à Dublin.

L'annonce a été faite lors d'un événement à Kuala Lumpur, en présence du PDG de MAG, Izham Ismail, et du directeur commercial et directeur international d'Airbus, Christian Scherer, qui ont signé un protocole d'accord pour l'avion qui sera commandé à Airbus. Les accords avec les motoristes Rolls-Royce et Avolon ont également été signés lors de la cérémonie.

Propulsé par les derniers moteurs Rolls-Royce Trent 7000, l'A330neo rejoindra la flotte de six A350-900 long courrier du transporteur et remplacera progressivement ses 21 appareils A330ceo. Le transporteur exploitera l'A330neo sur son réseau couvrant l'Asie, le Pacifique et le Moyen-Orient. Malaysia Airlines configurera sa flotte d'A330neo avec un aménagement haut de gamme pouvant accueillir 300 passagers en deux classes.

Outre le renouvellement de la flotte de gros-porteurs, Airbus et MAG ont également signé une lettre d'intention (LOI) pour étudier une collaboration plus large dans les domaines de la durabilité, de la

L'A330neo est la version nouvelle génération du célèbre gros-porteur A330. Intégrant des moteurs de dernière génération, une nouvelle voilure et une série d'innovations aérodynamiques, l'avion offre une réduction de 25 % de la consommation de carburant et des émissions de CO 2 . L'A330-900 est capable de voler à 7 200 nm / 13 300 km sans escale.

L'A330neo est doté de la cabine Airspace primée, offrant aux passagers un nouveau niveau de confort, d'ambiance et de design. Cela comprend l'offre de plus d'espace personnel, de plus grands bacs à bagages, un nouveau système d'éclairage et la possibilité d'offrir les derniers systèmes de divertissement en vol et une connectivité complète. Comme pour tous les avions Airbus, l'A330neo dispose également d'un système d'air de cabine de pointe garantissant un environnement propre et sûr pendant le vol.

A fin juillet 2022, l'A330neo a reçu plus de 270 commandes fermes de plus de 20 clients dans le monde.

Photo : A330neo aux couleurs de Malaysia Airlines @ Airbus

12/08/2022

L’US NAVY prépare l’introduction de IRST21 !

super hornet,lm. irst21,capteur infrarouge,us navy,les nouvelles de l'aviation

L’US Navy Marin et Lockheed Martin finalisent la préparation à l’introduction de la nacelle IRST21 sur les avions de combat F/A-18E/F « Super Hornet ». La dernière version du système IRST21 pour l'US Navy comprend une optique améliorée et de meilleurs algorithmes augmentant considérablement la portée de détection des menaces. L’IRST21 Block II est maintenant en production et effectue des tests en vol en vue de l’intégration à grande échelle.

Le système de capteurs IRST21 a fait ses preuves au cours de plus de 300’000 heures de vol sur diverses plates-formes, avec 505 systèmes livrés à la marine, à l'US Air Force et à d'autres services au 1er avril 2022. Pour la Navy, l’IRST21 est intégré à l'avant du réservoir de carburant central. Pour l'Air Force, le capteur IRST21 fonctionne sur une nacelle de Lockheed Martin.

IRST21 AN/ASG-34

super hornet,lm. irst21,capteur infrarouge,us navy,les nouvelles de l'aviation

L'IRST21 de Lockheed Martin est un capteur de recherche et de suivi infrarouge à ondes longues qui détecte passivement les cibles aériennes bien au-delà de la portée visuelle. Celà rend l'ensemble de la plate-forme F/A-18 plus performante et létale. L’IRST21 BlockII (Infrared Search-and-Track) AN/ASG-34 destiné au « Super Hornet » est développé en commun par Lockheed-Martin, Boeing et General Electric. Contrairement aux systèmes IRST montés sur les nez des aéronefs, celui-ci, est installé dans un réservoir ventral de type General-Electric FPU-13. Selon ses concepteurs, il est capable malgré sa position particulière sur l’aéronef de suivre des cibles en hauteur et ceci jusqu’à 16’000 mètres d’altitudes. Les données du capteur de IRST21 BlockII sont fusionnées avec les autres informations acquises par les différents capteurs qui équipent le F/A-18E/F « Super Hornet » et augmente ainsi, la conscience de la situation du pilote. De plus, il offre une augmentation de carburant, puisque le réservoir conserve son rôle primaire.

L’ajout d’un capteur IRST sur le « Super Hornet » permet à celui-ci de combler son retard en ce qui concerne la détection passive (sans révéler sa propre position) et permet au « Super Hornet » d’évoluer jusqu’en 2040-2045 en parallèle avec le Lockheed-Martin F-35.

L’IRST BlockII recherche et de suivi infrarouge peut être utilisés pour détecter passivement d’autres avions ou missiles, y compris des avions furtifs, en recherchant une signature thermique ainsi que l’humidité accumulée sur une structure. De plus, comme le capteur est passif n'émet aucun type de rayonnement, il est plus difficile à détecter pour un adversaire. Le système va permettre de compléter le radar AESA en vue de la détection d’avions adverses comme le Chengdu J-20 chinois ou le Sukhoi Su-57 russe. Lorsque l’IRST Block II est utilisé par deux avions à la fois, il peut créer une solution de ciblage pour un missile air-air par exemple.

Photos : 1 Super Hornet doté de l’IRST21 2 Système IRST21 @ LM

11/08/2022

Le Canada prépare l’achat d’A330MRTT !

cover-r4x3w1000-578fc65beea00-un-ravitailleur-a330-mrtt-d-airbus.jpg

Le gouvernement canadien travaille à la préparation d’une commande l'année prochaine qui concernera la transformation de deux Airbus A330-200 en version ravitailleur multirôle MRTT. Deux autres appareils suivront plus tard.

Rappel

La Royal Canadian Air Force (RCAF) doit remplacer sa flotte d’avions ravitailleurs CC-150 « Polaris » sous l’égide du programme ASTRV (Avion Stratégique de Transport et de Ravitaillement en Vol). Le nouvel avion doit pouvoir effectuer un large éventail de missions et de participer aux missions de l'OTAN et du NORAD, allant du ravitaillement en vol au transport stratégique du gouvernement canadien et à l'évacuation sanitaire.

Airbus comme fournisseur

Airbus a été désigné comme le seul fournisseur qualifié pour fournir les ravitailleurs à l'Aviation royale canadienne. En conséquence, une demande formelle de sa proposition pour les avions a été adressée à le 13 mai 2022. 

La RCAF désire que le premier des A330MRTT soit opérationnel d'ici 2028. Le nouvel avion fait partie du projet de capacité de transport stratégique du Canada, destiné à remplacer les actuels  CC-150 Polaris (A310 ravitailleur). Ces avions de ravitaillement et de transport sont en service depuis 1992. 

À l'origine, six nouveaux avions devaient être achetés dans le cadre du projet Strategic Tanker Transport Capability. Mais le 14 juillet, la ministre canadienne de la Défense, Anita Anand, a annoncé que l'armée ferait l'acquisition de deux Airbus A330 d'occasions et les moderniserait. Deux autre appareils pourraient suivre.  

Le CC-150 « Polaris » 

3887455909.3.jpg

L'Airbus CC-150 « Polaris » est le dérivé de la version civile de Airbus l'A310-300 convertie en avion polyvalent à long rayon d'action pour le transport de passagers, de fret ou médical et de ravitaillement en vol pour la RCAF. Au total, la RCAF dispose de 5 CC-150 livrés entre 1987 et 1988 et transférés à Canadian Airlines lorsque les deux compagnies ont fusionné en 1989. Ils ont ensuite été achetés par les Forces canadiennes à Canadian Airlines et convertis à des fins militaires, l'avion étant entré en service entre décembre 1992 et août 1993. Quatre des cinq avions ont été convertis au standard Combi-Freighter avec un plancher renforcé et une porte cargo à ouverture latérale. Le cinquième a été modifié en tant qu'avion de transport VIP pour le transport des dirigeants du gouvernement.

Un seul avion qualifié 

Deux appareils étaient pressentis pour être retenu pour l’appel d’offre du Canada, l’Airbus A330 MRTT et le Boeing KC-46A « Pegasus ». Mais l’évaluation primaire n’en a retenu qu’un seul. En effet, l’Airbus A330 MRTT a prévalu sur son concurrent, le Boeing KC-46, qui a été officiellement rejeté par Ottawa. Le gouvernement a informé l’avionneur de l’éviction de son appareil. Aucun commentaire n’a été donné sur ce choix. Cependant, il semble bien que les problèmes de mise au point du KC-46A ont eu raison de la décision d’Ottawa. 

L’Airbus A330MRTT est donc l’unique qualifié comme soumissionnaire pour le projet ASTRV auprès du gouvernement canadien et ceci suite à l'invitation à se qualifier publiée au début de l'année 2021. L'A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d'Airbus a été identifié comme capable de répondre aux exigences du projet qui passe maintenant à l'étape suivante du processus d’approvisionnement.

L’Airbus A330MRTT 

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT totalise à ce jour 28 commandes émanant de quatre clients.

Photos : 1 A330 MRTT australien @ Airbus  2 CC-150 Polatis @ RCAF

 

10/08/2022

Taïwan, l’épreuve de force continue !

taïwan,pla,guerre aérienne,les nouvelles de l'aviation,tension à taïwan

La très médiatique visite de la visite de la présidente américaine de la Chambre des Représentants Nancy Pelosi à Taipei continue de faire des vagues. En guise de fronde, de la République populaire de Chine (RPC) avait envoyé près de 70 avions militaires dans le détroit de Taiwan le 5 août, dans le cadre d'exercices militaires particulièrement agressifs additionnés de tirs réels. La situation de devait se calmer, mais il semble bien que la fureur de Pékin n’est pas atténuée pour autant.

Du côté de Taïwan confirme qu’au moins 50 appareils de l'Armée populaire de libération (APL) de Chine avaient traversé la soi-disant ligne médiane dans le détroit, qui sert de frontière non officielle. Toujours selon Taipe, les forces chinoise de l’APL ont engagé divers aéronefs, soit des Chengdu J-10, des Shenyang J-11, Shenyang J-16 ainsi que des Sukhoi Su-30. Des appareils turbopropulsés Xian Y-8 d’alerte avancée AEW&C et en version guerre anti-sous-marine ont également été identifiés. Les Forces Taïwanaises ont leur côté répliqué en activant leur défense aérienne avec l’activation de batteries anti-aériennes et en déployant des avions de combat F-16.

Violations connues

Les tentatives d’intimidation de la part de Pékin sont choses commune dans la région. Depuis plusieurs années, Pékin bombe le torse en direction de Taïwan. Mais ces deux dernières années, la pression s’est accentuée en terme de fréquence et du nombre d’aéronefs engagés.

Les incursions massives de la Chine sont un nouveau mode de pression. La Chine n’a pas peur de se montrer au grand jour et de faire valoir sa toute nouvelle puissance dans la région. La volonté de s’emparer de Taiwan est bien présente. Qu’il s’agisse d’une attaque soudaine et rapide ou d’une invasion à grande échelle. Mais Pékin semble préférer une réunification plus pacifique avec ce qu’elle nomme communément île de Formose. Détruire les actifs de cette dernière n’est pas sans risque. La Chine semble donc bien jouer au chat et à la souris avec Taïwan en espérant que cette dernière craquera sous la pression. Mais rien n’est moins sûr, en effet, la petite île ne cesse de renforcer ses capacités de défense et de frappes capables de mettre à mal une possible agression chinoise. De son côté, la Chine est plus forte que jamais Pékin peut, à présent, prétendre disposer d’une marine puissante. Cette amélioration de la marine chinoise s’inscrit dans une logique doctrinale selon laquelle les forces navales d’un pays montrent la puissance de celui-ci. La marine chinoise dispose désormais de 350 bâtiments de guerre dont 130 étant considérés comme des « combattants de surface majeur ». On compte donc dans l’inventaire chinois deux portes avions et un troisième en construction, 6 sous-marins nucléaires lanceurs d’engins et une flotte de destroyers, de corvettes et de frégates, dont la qualité ne cesse d’augmenter tant en qualité qu’en technologie embarquée. La puissance navale chinoise s’appuie également sur une aviation de plus en plus performante et nombreuse qui est aujourd’hui la troisième au monde avec un total de 2’500 aéronefs. S’ajoute ensuite une gamme de missile complète, largement capable d’atteindre Taïwan. Il manquait à Pékin les moyens de mener un débarquement, c’est presque chose faite avec l’arrivée de navires de débarquement de classe Yuzhao Type 071 et de navires d'assaut amphibies de classe Yushen Type 075, cet ensemble comprendra bientôt un total 32 navires lourds, 16 de taille moyenne et 29 transports de tanks. A cela, il faut ajouter des ravitailleurs en vol Y-20, des aéronefs de détection avancée AEW&C et des appareils de guerre électronique.

taïwan,pla,guerre aérienne,les nouvelles de l'aviation,tension à taïwan

Risques pour le transport aérien

Cette pression et les manœuvres engagées qui compte des tirs réels de missiles représente un vrai danger pour le trafic aérien civil de la région. De nombreux vols ont été annulés ou déroutés depuis. Les régulateurs de l'aviation civile de Singapour, du Vietnam et de Thaïlande ont depuis exhorté leurs transporteurs à éviter l'espace aérien autour de Taïwan tant que ces exercices étaient engagés.

Nouveaux exercices

Pékin avait annoncé que les exercices engagés devaient se terminer dimanche dernier. Mais en début de semaine, la Chine a mentionné son intention de poursuivre ses exercices. L’île de Taïwan a de son côté déclaré engagé ses propres manœuvres dans un but de se préparer à repousser une invasion.

taïwan,pla,guerre aérienne,les nouvelles de l'aviation,tension à taïwan

Photos : 1 Shenyang J-11 2 Chengdu J-10 3 Xian Y-8(Y-200) @ PLA

09/08/2022

Airbus livre le premier ACH160 !

airbus helicopters,ach160,les nouvelles de l'aviation

Airbus Helicopters a livré le premier ACH160 au monde à un client au Brésil à la veille de la 17e édition de la conférence et exposition annuelle de l'aviation d'affaires latino-américaine (LABACE) à l'aéroport de Congonhas, à São Paulo. L’hélicoptère sera notamment le premier H160 à voler en Amérique latine.

Selon les données de l'Association brésilienne de l'aviation générale (ABAG), plus de 2 500 aéroports et 1 300 héliports au Brésil utilisent des services d'aviation d'affaires via des jets, des turbopropulseurs, des avions à pistons et des hélicoptères.  La croissance du marché de l'aviation générale au Brésil est cruciale pour accroître la productivité économique et sociale, ainsi que pour maintenir la connectivité aérienne du pays.

L'ACH160 est le dernier membre de la famille ACH et l'hélicoptère le plus technologiquement avancé de sa catégorie. Il offre un volume par passager 20 % supérieur à celui des hélicoptères jumeaux moyens de la génération précédente, des fenêtres 35 % plus grandes que ses concurrents, ce qui se traduit par la cabine la plus lumineuse de sa catégorie et une consommation de carburant inférieure de 15 % à celle de son concurrent le plus proche.

La famille ACH160 est conçue en trois versions - Line, Line avec pack Lounge et Exclusive pour répondre aux différents besoins de ce marché exigeant, avec différents niveaux de personnalisation et une sophistication inégalée pour mieux s'adapter au style de vie de chaque client. La conception de l'ACH160, qui revendique soixante-huit nouveaux brevets, sonne l'appel du clairon pour une innovation dépassant les attentes. Ce giravion est doté de caractéristiques de sécurité améliorées et établit une nouvelle norme en matière de confort des passagers. Les innovations incluent le Fenestron incliné pour une plus grande charge utile et une attitude plate en vol, et des pales de rotor Blue Edge réduisant le bruit pour des opérations plus silencieuses.

Photo : Le premier ACH160 @ Airbus