17/08/2020

Russie : des Su-30SM & Yak-130 au menu !

59900124f1a8501c008b48a9.jpeg

Il n’y pas que les Su-57 « Felon », le Su-34 « Fullback » au menu de la modernisation de la Force aérienne et Spatiale russe, mais également le Su-30SM » et le Yak-130.

Le ministre russe de la Défense Sergey Shoigu a annoncé en fin de semaine dernière que deux contrats supplémentaires d'une valeur de plus de 100 milliards de roubles vont être signés pour la construction de 21 Su-30SM2 et 25 Yak-130 cette année. En parallèle à cette information, le ministre russe a noté que l'usine aéronautique d'Irkoutsk améliore sa production et augmente sa capacité.

Des améliorations sur le Su-30SM :

Le Su-30SM va être amélioré (Su-30SMD ou Su-30SM2) avec les moteurs AL-41F1S et bénéficiera du système de communications multicanaux et d'échange de données, de navigation et d'identification du Su-57 de cinquième génération. De plus, le Su-30SM2 sera doté d'un radar Irbis-E N035 avec un réseau d'antennes phasées. Cette mise à niveau permettra d’unifier en termes d'équipement et d'armes le Su-30SM avec le Su-35 et le Su-57.  

Le Su-30SM2 :

Untitled-40.png

L’appareil dispose du nouveau radar à antenne à balayage électronique No35 Irbis-E couplé à un IRTS OLS-30 et le système Optico-Laser-teplotelevizionnaya.  Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale estimée à 400 km.

L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS est couplé au système de navigation SOLT-25. Celui-ci est spécifique pour la navigation en conditions difficiles. Un nouveau système de communication sécurisé S-108 NKVS-27 équipe l’aéronef de série. Par ailleurs, l’avion dispose du système de mise en réseau KS-2/R-098 (Tipovyi Kompleks Svyazi) de données de vol Intra-Flight chiffré (IFDL) qui permet la mise en réseau jusqu'à 16 chasseurs de type Sukhoi. Le système de guerre électronique est basé sur le Khibiny-MV-10V, L-175B et L-175M. Le Khibiny russe est un système avancé de guerre électronique (EW) monté sur avion, il est capable de brouiller les systèmes d'armes radar à la pointe de la technologie. L’avion est doté du système de ciblage SVP-24 qui permet l’usage d’armes guidées ou non. 

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol, mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes. L’avion emporte de base un canon de 30mm GSh-30-1.

Le Yakovlev YAK-130 : 

1468550112.jpg

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002. Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi mais suite à de nombreuses différences de point de vue chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaines de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. La première commande export est venue de l’Algérie avec 16 appareils dont les pilotes ont déjà commencé la transition.

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp / h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux.  Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à équipés de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5 de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Les pilotes ont une vue à travers une verrière thermoformée. 

Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. L'avionique répond au Standard MIL1553 et peut être adapté aux besoins du client. Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

Photos : 1  & 2 Su-30SM @ Irkut 3 Yak-130 @ Yakovlev

29/01/2020

Le Vietnam commande le Yak-130 !

3088556735.jpg

Le Vietnam a signé un accord portant sur 350 millions de dollars pour acheter une douzaine d'avions d'entraînement au combat à la Russie. L’avionneur russe Yakovlev remporte ainsi le contrat du nouveau jet école de la force aérienne vietnamienne. L’accord a été finalisé en fin d’année dernière, mais vient d’être officialisé.  Le Vietnam deviendra le sixième pays à importer le Yak-130.

Deux concurrents :

Deux avions étaient en concurrence pour venir équiper l’école de pilotage de la VPAF. Il s’agit du Yakovlev Yak-130 et du Verochody L-39NG tchèque. Le nouvel avion choisi sera intégré au sein d’une nouvelle division dédiée à la formation pour les chasseurs supersoniques.

Le Yakovlev YAK-130 : 

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002. Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi mais suite à de nombreuses différences de point de vue chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaines de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. La première commande export est venue de l’Algérie avec 16 appareils dont les pilotes ont déjà commencé la transition.

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp / h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux.  Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à équipés de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5 de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Les pilotes ont une vue à travers une verrière thermoformée. 

Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. L'avionique répond au Standard MIL1553 et peut être adapté aux besoins du client. Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

2500345686.jpg

Photos : 1 Yak-130 2 cockpit @ Sergy

17/12/2019

La Force aérienne du Myanmar modernisée !

48388727_1932841373478103_2639767142995591168_o.jpg

La Force aérienne du Myanmar (MAF), vient de terminer sa plus grande mutation avec une modernisation en profondeur.  Lors d'une cérémonie tenue le 15 décembre dernier sur la base aérienne de Meiktila pour commémorer le 72e anniversaire de la fondation de l’Armée de l’air, le commandant en chef de l'armée du Myanmar (Tatmadaw), le général de division Min Aung Hlaing, a salué la mise en service de nouveaux appareils, tels que les JF-17 « Thunder », Yak-130 et Mi-35P.

48382222_1932841253478115_535227189361115136_o.jpg

La Force aérienne du Myanmar (ex Birmanie) a reçu ses 10 premiers avions de combat JF-17M « Thunder » sur un total de 16 appareils commandés en 2015 sur un contrat d’une valeur de 560 millions de dollars. Le JF-17 « Thunder » vient épauler progressivement les MiG-29SM modernisés de l’armée de l’air. Une seconde commande n’est déjà pas exclue d’ici 2020 pour venir remplacer les F-7M, FT-7 et A-5IIKM chinois vieillissant. Le JF-17M « Thunder » Block II destiné au Myanmar a effectué ses vols de qualification en 2017, il s’agit de la même version utilisée par le Pakistan. Les JF-17M devraient être principalement affectés aux missions de l’appui aérien rapproché. Le Myanmar a été le premier pays à acheter le JF-17 pour remplacer sa force de combat vieillissante composée de 24 chasseurs J-7 vieillissants et de 16 avions d’attaque au sol A-5IIK.

Dcgy8xjX4AEck0A-696x392.jpg

En parallèle à l’entrée ne service du JF-17, la MAF a commencé à réceptionner un nouvel avion école, le Yakovlev YAK-130. Le premier lot de trois avions d'entraînement avancé Yak-130 a été livré à la République de l'Union du Myanmar en 2016. Le contrat avait été conclu en 2015. En 2017, le pays a passé commande pour un lot supplémentaire d’avions d’entraînement avancé Yak-130 (nombre non divulgué). Les nouveaux appareils ont été livrés dès 2018.

En 2016 toujours, la MAF a signé un contrat avec Russian Helicopters pour la modernisation de 50 hélicoptères Mil Mi-25P au standard 35P. La principale différence entre les deux versions 24P/Mi-35P concerne la capacité d'attaque nocturne avec un système FLIR Zarevo, d'un nouveau système d'arme BREO-24 et d'une nouvelle avionique. Le Mi-35P peut être armé des missiles anti-char « Ataka » et de roquettes de 122mm S-13 et d'un canon bitube GSh-30K de 30mm.

2945309880.jpg

Le MAF dispose d’un effectif de 112 chasseurs, environ 80 avions d’entraînement, 25 avions de transport et environ 140 hélicoptères.

Photos : 1 & 2 JF-17 Thunder 3 YAK-130 4 Mi-35P @ MAF

15/01/2019

Des Yak-130 pour le Laos !

50041701_936675213203846_2756662417487298560_n.jpg

La Force aérienne de l'Armée de libération du peuple du Laos (LPLAAF) à réceptionné en fin d’année dernière quatre avions d'entraînement Yakovlev Yak-130 « Mitten ». Cette livraison fait suite  à un contrat signé en 2017. Ces appareils sont pour l’instant basé sur l’aérodrome militaire de la capitale Vientiane près de la frontière avec la Thaïlande. Ces appareils devraient servir uniquement pour l’entrainement. Le ministère de la Défense laotien n'a fourni aucun détail sur les coûts ni sur le nombre exact d'appareils achetés.

Le Yakovlev YAK-130 « Mitten » : 

432216700.jpg

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002.  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi (Leonardo) mais suite à de nombreuse différences de point de vue chacune des deux parties continua de son propre chef, d’ou l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaines de production, l’une à  Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp / h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux.  Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type « zéro-zéro » (zéro altitude, zéro vitesse). Les pilotes ont une vue à travers une verrière thermoformée. 

Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. L'avionique répond au Standard MIL1553 et peut être adapté aux besoins du client. Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

2956948575.jpg

Photos : 1 Yak-130 aux couleurs du Laos @ wwc234 Yak-130 Cockpit @ Sergy

04/04/2018

Yak-130 et Su-30SM pour la Biélorussie !

89.jpg

 

Les forces armées de la République de Biélorussie (VS RB) vont recevoir prochainement les derniers avions école Yak-130 supplémentaires d'ici la fin de 2018 et prépare l’arrivée des premiers Sukhoi Su-30SM a annoncé le ministre de la Défense.

Second lot de Yak-130 :

BELARUS YAK-130 73.jpg

L’arrivée cette année du second lot de 4 avions écoles Yakovlev Yak-130 (n°75 & 76 déjà livrés) portera le nombre à 8 appareils (N°77 & 78 arriveront cet automne) . Le Yak-130 doit remplacer les actuels AeroVodochody L-39 « Albatros ».

Le Yak-130 a été développé par Yakovlev pour remplacer les L-29 et L-39 d’entraînement dans les Forces aériennes russes et dans les pays membres de la CEI. L’Union Soviétique avait exprimé ses besoins pour un nouvel appareil dès le début des années 90. Le Yak-130 fut retenu avec son principal concurrent, le MiG-AT.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi, mais suite à de nombreuse différences de point de vue, chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp/h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de 3.000 kg), composée d'une variété d'armes russes et occidentales

Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

1516834895.jpg

Préparation de l’arrivée des Sukhoi Su-30SM :

2577929069.jpg

Les 12 avions de combat multirôles Sukhoi Su-30SM d'une valeur d'environ 600 millions de dollars commandés à la Russie en 2017 seront livrés en 2019-2020, avec la livraison des quatre premiers appareils prévus pour 2019. Les pilotes biélorusses vont débuter cette année la formation en russie.

Le Sukhoi Su-30SM : 

Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

Photos : 1 & 2 Yak-130 cockpit Yak-130 @ VS RB 4Sukhoi Su-30SM @ Sukhoi