17/04/2015

Ravitaillement en vol pour le X-47B !

ucavrefuel.jpg

 

 

C’est une nouvelle grande première pour le drone expérimental de la marine américaine, le Northrop-GrummanX-47B qui a réalisé le premier ravitaillement en vol pour un aéronef de ce type. Après les décollages et atterrissages depuis un porte-avions, le X-47B ajoute donc un nouvel exploit à sa carrière.

 

Cette fois le drone X-47B a démontré sa capacité à effectuer un ravitaillement en vol de manière autonome en venant se brancher sur une nacelle de ravitaillement derrière un KC-707.

Il faut rappeler, qu’à l'origine, le X-47B n’était pas prévu pour tester le ravitaillement en vol, mais la bonne conduite des opérations du programme a permis au final, d’ajouter ce type d’essais. 

 

Le ravitaillement automatique : 

 

La réussite du ravitaillement en vol de manière autonome par un drone ouvre la voie à l’avenir à des systèmes de ravitaillement entièrement automatisés, qui pourront équiper des drones ,mais aussi des aéronefs pilotés. Le ravitaillement reste une des phases de vol les plus difficiles pour les pilotes, notamment lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises. L’arrivée de systèmes informatiques capables d’effectuer ce type de manoeuvre en toute sécurité, devraient agir comme un multiplicateur de force de la puissance aérienne. Cependant, les pilotes devront garder une capacité à revenir en manuel et être capable d’effectuer un « bon vieux » ravitaillement en cas de défectuosité technique.

 

18tge9oz7chanjpg.jpg

 

Caractéristiques du X-47B :

 

 Le drone  présente une configuration en pointe de flèche, sans queue. L'angle du bord d'attaque est de 55° et celui du bord de fuite de 35°. Le train d'atterrissage est rétractable tricycle avec une roulette de nez. La configuration comporte 6 surfaces de contrôle : 2 ailerons et 4 inlaids (des petits volets à proximité des extrémités d'ailes).

Le moteur, un Pratt & Whitney JT15D est installé sur le dos de l'avion, l'entrée d'air avec une structure en serpentin destinée à réduire la signature radar. Par contre, pour des raisons de coût, la tuyère d'éjection est simple, sans réduction de signature radar ou infrarouge.

L'avion a été construit sur la base de Mojave en matériau composite par Burt Rutan Scaled Composites, la société aéronautique de Burt Rutan. Cette société dispose de l'expérience nécessaire pour construire un avion dans ces matériaux avec un coût maitrisé.

 

X47B_touch_and_go_05172013.jpg

 

Photos : 1 Ravitaillement en vol pour le X-47B 2 & 3 En essais sur porte-avions @ USN/Northrop-Grumman

 

 

27/06/2014

L’US Navy poursuit le développement du X-47B!

Drone-démonstrateur-X47-porte-avion-atterrisssage.jpg


 

L’US Navy pour suit son objectif de développement du drone X-47B, avec un financement additionnel de 63 millions de dollars destiné à son constructeur Northrop-Grumman.

 

Phase II :

 

Ce contrat additionnel lance la «Phase II»  du développement du programme de véhicule d'essai  X-47B (UCAS-D). Northrop-Grumman disposera désormais d’une nouvelle fenêtre  de développement qui va se poursuivre jusqu’en mars 2015. Durant cette période, l’avionneur va poursuivre l’avancée des systèmes du drone X-47B sur banc d'essai ainsi qu’en ce qui concerne l’assistance aux essais en vol sur les deux sites basés à terre et les détachements de support associés sur navires.

 

Rappel : 

 

Ce drone de combat autonome sera capable à terme d’effectuer des missions de surveillance, de tir, et d’occupation de l’espace aérien sur de très longues périodes. Un opérateur au sol a la possibilité de communiquer avec le drone en permanence afin de redéfinir par exemple sa mission en cours. L’intervention humaine sera uniquement cantonnée à l’envoi et la réception d’informations. Contrairement aux pilotes, le drone n’est pas sujet à la fatigue ou à la faim. De plus, avec sa capacité à se ravitailler en vol, il possèdera une autonomie record. L’objectif principal est l’occupation de l’espace aérien 24 Heures sur 24 quelque soit les conditions.

Destiné principalement à des missions d’observation, il est cependant capable d’effectuer des lâchés de bombe car il possède une soute d’une capacité de charge utile de 2 Tonnes.

Il sera capable de réaliser des opérations d’appontage sur porte avion. C’est une opération extrêmement délicate même pour des pilotes confirmés. D’après les concepteurs, le drone sera plus performant que les pilotes sur ce point.

Caractéristiques du X-47B :


 

X-47B ucav northrop grumman.jpg


Le drone  présente une configuration en pointe de flèche, sans queue. L'angle du bord d'attaque est de 55° et celui du bord de fuite de 35°. Le train d'atterrissage est rétractable tricycle avec une roulette de nez. La configuration comporte 6 surfaces de contrôle : 2 ailerons et 4 inlaids (des petits volets à proximité des extrémités d'ailes).

Le moteur, un Pratt & Whitney JT15D est installé sur le dos de l'avion, l'entrée d'air avec une structure en serpentin destinée à réduire la signature radar. Par contre, pour des raisons de coût, la tuyère d'éjection est simple, sans réduction de signature radar ou infrarouge.

L'avion a été construit sur la base de Mojave en matériau composite par Burt Rutan Scaled Composites, la société aéronautique de Burt Rutan. Cette société dispose de l'expérience nécessaire pour construire un avion dans ces matériaux avec un coût maitrisé.


 

ob_9e4e29_x-47b-operates-aboard-theodore-roosevelt-pic-13.jpg


Photos : drone de démonstration Northrop-Grumman X-47B aux essais sur porte-avions @ USN 


23:10 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : us navy, drone, northrop-grumman, x-47b |  Facebook | |

14/11/2013

Retour en mer pour le X-47B !

Pièce jointe-1.jpeg


 

 

USS Theodore Roosevelt (CVN 71), la Marine américaine a étendu ses activités de test sur porte-avions, avec le drone X -47B de Northrop-Grumman. Il s’agit de la seconde campagne d’essais à bord d’un bâtiment de l’US Navy.

 

Ces derniers tests ont démontré la capacité du drone X -47B à s'intégrer au sein de l'environnement de bord. L'appareil a effectué des manœuvres sur le bateau pour générer des données qui caractérisent l'environnement à proximité du poste de pilotage au sol. En effet, sur le pont un homme dirige le drone pour ses déplacements à l’aide d’une télécommande un peu particulière (voir photo).


 

Pièce jointe.jpeg


 

En outre, le drone a pris part à des exercices de vol avec catapultages, ainsi que des appontages. Plusieurs vols d’une durée d’environ 45 minutes ont été effectués en mode automatique avec succès.

L’un des objectifs majeurs du programme X-47B est de démontrer la capacité du drone à communiquer avec d’autres aéronefs. 

 

Ces essais vont également valider le concept d’emploi d’un drone sur un portes-avions et son environnement particulier et de s’assurer que le fonctionnement est parfaitement sécuritaire.

 

Rappel : 

 

Ce drone de combat autonome sera capable à terme d’effectuer des missions de surveillance, de tir et d’occupation de l’espace aérien sur de très longues périodes. Un opérateur au sol a la possibilité de communiquer avec le drone en permanence, afin de redéfinir par exemple sa mission en cours. L’intervention humaine sera uniquement cantonnée à l’envoi et la réception d’informations. Contrairement aux pilotes, le drone n’est pas sujet à la fatigue ou à la faim. De plus, avec sa capacité à se ravitailler en vol, il possèdera une autonomie record. L’objectif principal est l’occupation de l’espace aérien 24 Heures sur 24 quel que soit les conditions.

Destiné principalement à des missions d’observation, il est cependant capable d’effectuer des lâchés de bombe car il possède une soute d’une capacité de charge utile de 2 Tonnes.


 

131109-N-ZZ999-176.JPG


Caractéristiques du X-47B :

Le drone  présente une configuration en pointe de flèche, sans queue. L'angle du bord d'attaque est de 55° et celui du bord de fuite de 35°. Le train d'atterrissage est ré-tractable tricycle avec une roulette de nez. La configuration comporte 6 surfaces de contrôle : 2 ailerons et 4 inlaids (des petits volets à proximité des extrémités d'ailes).

Le moteur, un Pratt & Whitney JT15D est installé sur le dos de l'avion, l'entrée d'air avec une structure en serpentin destinée à réduire la signature radar. Par contre, pour des raisons de coût, la tuyère d'éjection est simple, sans réduction de signature radar ou infrarouge.

L'avion a été construit sur la base de Mojave en matériau composite par Burt Rutan Scaled Composites, la société aéronautique de Burt Rutan. Cette société dispose de l'expérience nécessaire pour construire un avion dans ces matériaux avec un coût maîtrisé.


 

Pièce jointe-2.jpeg


 

Photos : 1,3,4 X-47B au décollage sur porte-avions 2 Les télécommandes qui servent à gérer le X-47B au sol @ US Navy

10/07/2013

Premier appontage pour le X-47B !

x47b.jpg


 

 

USS George HW Bush,  le système de drone furtif de Northrop-Grumman X-47B de  démonstration a réussi son premier atterrissage à bord du porte-avion CVN 77  l'USS George HW Bush au large des côtes de Virginie.

 

Le drone avait préalablement décollé de la base aérienne de Patuxent River pour venir rejoindre le bâtiment le plus récent de la classe Nimitz pour y effectuer le premier appontage automatique de l’histoire des drones.

Cet essais marque un événement historique pour l'aviation navale et marque ainsi un tournant pour l’avenir des drones au sein de la marine américaine.

 

 

northrop grumman,x-47b,us navy

 

 

Caractéristiques du X-47B :

Le drone  présente une configuration en pointe de flèche, sans queue. L'angle du bord d'attaque est de 55° et celui du bord de fuite de 35°. Le train d'atterrissage est rétractable tricycle avec une roulette de nez. La configuration comporte 6 surfaces de contrôle : 2 ailerons et 4 inlaids (des petits volets à proximité des extrémités d'ailes).

Le moteur, un Pratt & Whitney JT15D est installé sur le dos de l'avion, l'entrée d'air avec une structure en serpentin destinée à réduire la signature radar. Par contre, pour des raisons de coût, la tuyère d'éjection est simple, sans réduction de signature radar ou infrarouge.

L'avion a été construit sur la base de Mojave en matériau composite par Burt Rutan Scaled Composites, la société aéronautique de Burt Rutan. Cette société dispose de l'expérience nécessaire pour construire un avion dans ces matériaux avec un coût maitrisé.


 

x-47pegasus_5.jpg


Photos : 1 & 2 Appontage sur le porte-avions CVN77 @ USN

23:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : northrop grumman, x-47b, us navy |  Facebook | |

14/05/2013

Le X-47B vient de réussir son premier catapultage en mer !

 

web_130514-N-FU443-851.jpg


USS George H. Bush (CVN-77), le X-47B de Northrop-Grumman vient de réaliser le premier catapultage d’un drone depuis un porte-avions ce mardi !

Le X-47B, prototype du drone furtif destiné à l’US Navy a été catapulté ce mardi avec succès du porte-avions USS George Bush, une première mondiale susceptible de révolutionner l'aviation embarquée. Après avoir effectué quelques manoeuvres au large des côtes de la Virginie (est), le drone s'est dirigé vers la base aéronavale de Patuxent River dans le Maryland, où il s'est posé 65 minutes plus tard.


 

1193485686.jpg


Cette révolution pour un appareil sans pilote intervient quelques jours après la réussite du premier vol suivi d’un appontage au sol depuis les installations du centre d’essais de Patuxent River (article du 09.05.13).

La prochaine étape consistera en un appontage sur porte-avions, qui clôturera les essais d’intégration de base du drone  sur un bâtiment de la Navy.


 

web_130514-N-CZ979-031.jpg


Rappel : 

 

Ce drone de combat autonome sera capable à terme d’effectuer des missions de surveillance, de tir et d’occupation de l’espace aérien sur de très longues périodes. Un opérateur au sol, a la possibilité de communiquer avec le drone en permanence afin de redéfinir par exemple sa mission en cours. L’intervention humaine sera uniquement cantonnée à l’envoi et la réception d’informations. Contrairement aux pilotes, le drone n’est pas sujet à la fatigue ou à la faim. De plus, avec sa capacité à ce ravitailler en vol, il possèdera une autonomie record. L’objectif principal est l’occupation de l’espace aérien 24 heures sur 24, quelques soit les conditions.

Destiné principalement à des missions d’observation, il est cependant capable d’effectuer des lâchés de bombes, car il possède une soute d’une capacité de charge utile de 2 tonnes.

 

web_130514-N-CZ979-013.jpg


Il sera capable de réaliser des opérations d’appontage sur porte-avions. C’est une opération extrêmement délicate même pour des pilotes confirmés. D’après les concepteurs, le drone sera plus performant que les pilotes sur ce point.

Caractéristiques du X-47B :

Le drone  présente une configuration en pointe de flèche, sans queue. L'angle du bord d'attaque est de 55° et celui du bord de fuite de 35°. Le train d'atterrissage est ré-tractable tricycle avec une roulette de nez. La configuration comporte 6 surfaces de contrôle : 2 ailerons et 4 inlaids (des petits volets à proximité des extrémités d'ailes).

Le moteur, un Pratt & Whitney JT15D est installé sur le dos de l'avion, l'entrée d'air avec une structure en serpentin destinée à réduire la signature radar. Par contre, pour des raisons de coût, la tuyère d'éjection est simple, sans réduction de signature radar ou infrarouge.

L'avion a été construit sur la base de Mojave en matériau composite par Burt Rutan Scaled Composites, la société aéronautique de Burt Rutan. Cette société dispose de l'expérience nécessaire pour construire un avion dans ces matériaux avec un coût maîtrisé.


 

2821525632.gif


Photos : le X-47B lors des phases de pré-vol et vol depuis le porte-avions @ US NAVY