15/11/2021

Les Forces aériennes débutent l’exercice YORKNITE 21 !

image.jpg

Du 15 novembre au 10 décembre 2021, des membres des Forces aériennes suisses s’entraîneront avec un maximum de neuf avions de combat F/A-18 « Hornet » et trois hélicoptères Cougar sur la base de la Royal Air Force de Leeming (GB). Cet exercice dans le Nord de l’Angleterre, baptisé YORKNITE, est un élément central de l’entraînement au vol de nuit des Forces aériennes (FA). Ces dernières y accomplissent ainsi environ la moitié de leur quota annuel d’entraînement sur avions à réaction dans ce domaine. Les hélicoptères des FA suisses participeront pour la première fois à YORKNITE. La situation épidémiologique complique cependant l’organisation de l’exercice. Un concept de protection approuvé par les deux parties, qui pose notamment comme condition que le personnel participant soit complètement vacciné, garantit une protection optimale contre les risques d’infection.

Le module d’instruction dispensé dans le cadre de YORKNITE vise à assurer l’instruction de base au vol de nuit pour les pilotes de F/A 18 (service de police aérienne nocturne) ainsi que l’approfondissement et la consolidation des tactiques d’engagement nocturne de la guerre aérienne. Les pilotes d’hélicoptères acquerront ou approfondiront leurs compétences dans les domaines du vol tactique à basse altitude, de jour comme de nuit, associé à l’utilisation de systèmes de la guerre électronique. Les conflits des dernières décennies ont montré que les engagements menés pour des raisons tactiques le sont de plus en plus dans l’obscurité et dans le champ d’action des systèmes de la guerre électronique et des moyens de défense aérienne.

image.png

Au total, deux relèves composées de quelque 55 pilotes et 120 membres du personnel au sol se rendront en Grande-Bretagne. La base de la Royal Air Force de Leeming, dans le North Yorkshire offre aux FA suisses un cadre idéal pour s’entraîner. Les vastes secteurs d’entraînement, situés à une distance avantageuse de la base en mer du Nord et dans des régions peu peuplées du nord de l’Angleterre, permettent de s’entraîner efficacement à tous les types d’engagements tactiques, y compris au vol supersonique.


En raison de diverses limitations s’appliquant en Suisse, les FA ne peuvent pas atteindre aux mêmes standards que d’autres pays dans les domaines du vol de nuit et à basse altitude. De nombreux facteurs restreignent ces types d’entraînements en Suisse : des secteurs d’engagement exigus et peu nombreux, une altitude et une vitesse de vol limitées (entraînement au vol supersonique presque inexistant), des horaires restreints pour le service de vol, une disponibilité limitée des systèmes au sol dans les domaines de la guerre électronique et des scénarios de menace par des systèmes de défense contre avions, des restrictions concernant le nombre de mouvements de vol sur les bases aériennes, une densité élevée du trafic dans l’espace aérien suisse et une densité de peuplement également élevée, obligeant à une certaine retenue eu égard aux nuisances sonores. Ainsi, les pilotes suisses ne peuvent consacrer au vol de nuit et à basse altitude qu’environ la moitié des heures de vol que leurs homologues européens consacrent.

La santé en priorité

La santé et la protection du personnel des FA et de leurs hôtes sont prioritaires. Aussi, pendant YORKNITE, un concept de protection approuvé par l’Armée suisse et le ministère de la défense britannique, incluant également toutes les prescriptions de l’Office fédéral de la santé publique et du ministère de la santé britannique, sera appliqué de manière systématique. Tous les participants doivent avoir déjà reçu les deux doses de vaccin et se soumettre à un test PCR avant leur départ et pendant l’exercice.

Un accord entre le Royaume-Uni et la Suisse constitue le cadre légal de l’exercice YORKNITE. (Sources et photos DDPS).

image-1.jpg

 

 

13/11/2016

Les Forces aériennes en Norvège !

 

 

20150078.jpg

Les Forces aériennes suisses s’entraîneront une nouvelle fois à Ørland, en Norvège, du lundi 14 novembre au vendredi 9 décembre 2016, dans le cadre du module d’instruction à l’étranger «Nightway».

En comptant deux relèves, ce sont au total 130 militaires des Forces aériennes suisses, à savoir 36 pilotes, 93 membres du personnel au sol et un opérateur de bord professionnel qui feront le déplacement à Ørland avec huit avions de combat F/A-18 et deux appareils de réserve. Le module d'instruction à l'étranger « Nightway », organisé en Norvège, offre aux Forces aériennes suisses la possibilité d'effectuer des vols d'entraînement dans de vastes secteurs situés au-dessus de la Mer du Nord et de s'exercer avec les pilotes de l'armée de l'air norvégienne. Nos pilotes pourront également se familiariser avec les vols de nuit et, pendant la journée, s'entraîner à la pratique du combat aérien à basse altitude. En effet, dans un pays aussi densément peuplé que la Suisse, les vols de nuit et à basse altitude ne peuvent être pratiqués que de manière très limitée par égard pour la population.

A l'instar des années précédentes, les objectifs de la campagne de vol de nuit en Norvège sont les suivants : étape finale de l'instruction de base pour les jeunes pilotes de F/A-18 (service nocturne de police aérienne), perfectionnement et consolidation des tactiques de vol de nuit avec et sans appareil de vision nocturne pour les pilotes plus avancés, et  engagements d'avions de combat dans des conditions difficiles (obscurité, froid, intempéries et topographie).

 

1156514277.gif

Nightway :

- Courte durée d'ensoleillement  (=plus de vols de nuit)

- La plupart des secteurs se situent au-dessus de la mer ce qui entraîne beaucoup moins de nuisances sonores pour la population

- L'altitude minimale dans les secteurs est de 5000ft/AMSL (1600m) au lieu de 13000ft/AMSL (3700m) en Suisse. Les performances des réacteurs sont bien meilleures à cette altitude ce qui nécessite une certaine adaptation.

- Les vols supersoniques ont lieu jusqu'à un minimum de 2800m au-dessus de la mer contre 10'000m (sol) pour la Suisse.

- Entraînements contre les F-16 norvégiens.

Le vol au-dessus de la mer ainsi que les altitudes minimales très basses ont demandé une préparation extrêmement sérieuse. Avant la campagne, chaque pilote a suivi une instruction particulière de «Sea Survival» de nuit dans le lac de Neuchâtel pour s'adapter aux manipulations sur l'équipement dans l'obscurité. Lors de cet exercice, comme pendant chaque vol, le port d'une combinaison étanche était obligatoire. Elle est nécessaire et sert à prolonger le temps de survie du pilote en cas d'éjection dans des eaux glaciales (env.+4°C). D'autres briefings tels que les procédures de sauvetage en mer, les conditions météorologiques extrêmes, les différences des procédures ATC avec la Suisse, les connaissances de la base d’Ørland ont été suivis.

 

20150043.jpg

Photos : F/A-18 C/D Hornet en Norvège @ Swiss Air Force

 

14/11/2011

Exercice «Nightway»2011 !

 

3d8fe18127.jpg


 

Du 14 novembre au 9 décembre 2011, des membres des Forces aériennes suisses s’entraînent au vol de nuit avec sept avions de combat F/A-18 «Hornet» (plus deux appareils de réserve) à Ørland (Norvège).

La campagne « Nightway » qui se déroule dans le Grand Nord représente un élément essentiel et un complément à l’entraînement au vol de nuit qui ne peut avoir lieu que marginalement en Suisse par égard pour la population. Au total, deux relèves composées de 27 pilotes, de 82 membres du personnel au sol et de 15 personnes chargées de la sécurité, se rendront en Norvège.

L'objectif premier de la campagne de vol de nuit en Norvège est d'augmenter les capacités - en particulier dans le domaine de l'air policing - au travers d'engagements dans des conditions difficiles (obscurité, météo défavorable, froid et particularités géographiques). La campagne «Nightway» sert en outre à consolider et approfondir les aptitudes au vol de nuit et enfin à l'instruction sur les appareils NVG (appareils de vision nocturne). 

Une convention entre le Royaume de Norvège et la Suisse ainsi qu'un accord au niveau technique, établi sur la base de cette convention, constituent la base légale permettant d'organiser une telle campagne. Pour mémoire il s’agit de la douzième campagne de ce type en Norvège.

Nightway permet :

- Courte durée d'ensoleillement  (=plus de vols de nuit)

- La plupart des secteurs se situent au-dessus de la mer ce qui entraîne beaucoup moins de nuisances sonores pour la population

- L'altitude minimale dans les secteurs est de 5000ft/AMSL (1600m) au lieu de 13000ft/AMSL (3700m) en Suisse. Les performances des réacteurs sont bien meilleures à cette altitude ce qui nécessite une certaine adaptation.

- Les vols supersoniques ont lieu jusqu'à un minimum de 2800m au-dessus de la mer contre 10'000m (sol) pour la Suisse.

- Entraînement contre les F-16 Norvégiens


Déroulement d'une journée de travail:

  • 09h00 Réveil et petit déjeuner
  • 10h00 Sport
  • 11h30 Dîner
  • 13h15 Briefing météo
  • X hrs Préparation des vols (en partie déjà la veille)
  • Vague de vol A
    • 1345-1430 Briefing
    • 1440          Equipement avec la combinaison étanche
    • 1455          Prise d'avion
    • 1530          Décollage
    • env.1630    Atterrissage
    • 1700          Débriefing (jusqu'à env. 18h15)
  • Vague de vol B  (jusqu'à env. 20h30)
  • Vague de vol C  (jusqu'à env. 23h30)

Le vol au-dessus de la mer ainsi que les altitudes minimales très basses ont demandé une préparation extrêmement sérieuse. Avant la campagne, chaque pilote a suivi une instruction particulière de «Sea Survival» de nuit dans le lac de Neuchâtel pour s'adapter aux manipulations sur l'équipement dans l'obscurité. Lors de cet exercice, comme pendant chaque vol, le port d'une combinaison étanche était obligatoire. Elle est nécessaire et sert à prolonger le temps de survie du pilote en cas d'éjection dans des eaux glaciales (env.+4°C). D'autres briefings tels que les procédures de sauvetage en mer, les conditions météorologiques extrêmes, les différences des procédures ATC d'avec la Suisse, les connaissances de la base d'Oerland etc. ont été suivis.

50e30de998.jpg

 

Photos : 1 F/A-18C Hornet & F-16C 2 F/A18C au-dessus de la mer @ Swiss Air Force/Fligerstaffel16

 

09/11/2009

F/A-18 suisses en Norvège

 

 

3d8fe18127.jpg

 

 

Du 9 novembre au 4 décembre 2009, les Forces aériennes suisses s’entraînent au vol de nuit avec dix avions de combat F/A 18 (plus deux appareils de réserve) à Oerland (Norvège). Formant deux relèves, 40 pilotes, 76 membres du personnel au sol et 16 personnes chargées de la sécurité seront au total engagés en Norvège.

NIGHT training NorWAY :

Les objectifs de la campagne de vol de nuit en Norvège (« Nightway ») sont l'engagement d'avions de combat dans des conditions difficiles (obscurité, froid, météo défavorable et particularités géographiques) ainsi que l'approfondissement et la consolidation des compétences en matière de vol nocturne. La campagne « Nightway » qui se déroule dans le Grand Nord représente un élément essentiel de l'entraînement au vol de nuit qui ne peut avoir lieu que marginalement en Suisse par égard pour la population.

Un accord entre le Royaume de Norvège et la Suisse constitue la base légale pour la campagne « Nightway ».

Depuis 1998, il s’agit du 10ème déplacements des Forces aériennes en Norvège !

1235485061.gif

 

 

Photo : F/A-18 C suisse en compagnie de deux F-16 C norvégiens en 2006. @ Swiss Air Force.