06/08/2011

Le Boeing B747-800F a terminé ses tests de certification !

 


GQ3F5789_N50217.jpg

 

 

EVERETT, Washington, Boeing annonce que son B747-800 «Freighter» vient de terminer sa campagne de tests en vue de sa certification finale, en prime les ingénieurs de Boeing ont réalisé le plus long vol  avec ce type d’appareil.

La campagne de certification du B747-800 «Freighter» se termine en apothéose avec un dernier vol marathon de 17 heures, l’appareil no: RC523, soit le n°5 s’est posé  à Paine Field, Everett, après avoir réussi le plus long vol de la campagne de tests.

"C'est fantastique", a déclaré le capitaine Buzz Nelson, l'un des pilotes d'essai de Boeing qui se relayaient aux commandes. «Nous sommes heureux d'avoir terminé avec succès. Je pense que nous avons-là, un très grand avion "! De son côté,  le Capitaine Doug Benjamin a déclaré qu’il venait de réaliser le plus long vol de sa carrière et que l’avion s’était comporté merveilleusement.

Ce vol d’endurance visait à tester l’ensemble des fonctions et la fiabilité de celui-ci.


Une longue campagne :

Dans le cadre de la campagne d'essais en vol, le B747-800 «Freighter» a effectué plus de 1.200 vols totalisant 3’400 heures. Cinq appareils ont été utilisés pour recueillir des données pour plus de 1700 exigences de certification de la FAA (Federal Aviation Administration). Le premier B747-800 «Freighter» doit être livré en septembre prochain à sa compagnie de lancement, Cargolux, une fois que l’appareil aura reçu son homologation de la part de la FAA.

Rappel :

Le B747-800 « Freighter » dispose d’un fuselage plus long de 5,6 m et permet une charge de 184 tonne sur 8,130 km. Avec des coûts 16 % plus faible que son prédécesseur le B747-400 est garantissant 120 mètres cubes supplémentaire, offrant de la place pour 4 palettes additionnelles. Avec une masse à vide de 80 tonnes, il sera 21% plus économe en carburant que ses concurrents.

 

K64877-29.jpg

 

 

L’amélioration dans la continuité :

Pour Boeing, il s’agit avec ce dernier opus du 747, de garantir une intégration rapide, pour ses clients de la nouvelle version, qui ne demande aucune adaptation des infrastructures aéroportuaires. En optant pour cet appareil, le constructeur de Seattle vise à simplifier la mise en ligne, avec un avion déjà connu des compagnies aérienne, mais en favorisant la diminution des coûts tout azimut (carburant, impact environnemental).

Le développement de la série 800 s’est faite en parallèle avec le B787 « Dreamliner » en ce qui concerne le confort, les technologies innovatrices, les moteurs (commun au deux). En fait, la désignation 747-800 a été choisie pour montrer le lien de technologie entre les B787 et les nouveaux B747 !

Le moteur GEnx-2B67 :

Le motoriste américain General Electric a développé cette nouvelle famille de moteurs pour équiper les B787 et B747-800 en collaboration Middle River Aircraft System et Spirit AeroSystem.  Le GEnx représente un bond en avant dans la technologie de propulsion en utilisant les dernières technologies de matériaux et de procédés de conception afin d’en réduire le poids (30% de pièces en moins) offrant une maintenance réduite. Le nouveau moteur permet une diminution de 15%

Le GEnx va permettre une économie de 15 % de mieux en matière de consommation spécifique de carburant que les moteurs qu'il remplace. Il est conçu pour rester sur l'aile 30 % plus longtemps avant dépose pour sa révision, tout en utilisant 30 % de moins de pièces, réduisant considérablement la maintenance. Les émissions du GEnx sont de 95% en dessous des limites réglementaires actuelles

A ce jour Boeing compte 78 commandes ferme de cette version auprès des transporteurs suivants : Cargolux, Nippon Cargo Airlines, AirBridgeCargo Airlines, Atlas Air, Cathay Pacific, Dubai Aerospace Enterprise, Emirates SkyCargo, Guggenheim et Corean Air Cargo.

 

K65395.jpg

 

 

Photos : 1 Le B747-800 Freighter au Bourget @ Rudi Boigelot 2 En vol 3 Arrivée à Paine Field après 17 heures de vol @ Boeing