16/10/2011

Air France organise le vol le plus économe en CO2

 

 

_DSC5884.jpg

 

 

Le vol AF6129 d’Air France, reliant Toulouse-Blagnac à Paris-Orly en 1h20, a été réalisé en fin de semaine en première mondiale, le trajet le plus économe en CO2. Pour ce faire, Air France a mis en action tous les leviers de réduction des émissions sonores et gazeuses :

- utilisation de 50% biocarburants durables,
- optimisation des procédures de vol
- allègement de la masse embarquée.

Ce vol commercial, qui réunit pour la première fois toutes les composantes d’économie d’énergie,  s’inscrit dans un programme ambitieux de la Compagnie pour soutenir la lutte contre le changement climatique.

gainPoidsVolEconome-fr.jpg



L’utilisation de 50% de biocarburant durable
:

 

En utilisant un mélange de kérosène classique et de bio-kérosène obtenu par hydrotraitement à partir d’huiles usagées, sur son vol AF6129, Air France agit sur le principal levier de réduction de CO2. Les émissions de ce vol sont de 54g de CO2 par passager par km, soit la moitié d’un vol traditionnel.

Le biocarburant utilisé constitue une énergie renouvelable et durable qui n’a pas d’impacts environnementaux ou sociaux liés à l’utilisation de ressources agricoles : issu d’huiles usagées, ce type de biocarburant n’entre pas en concurrence avec la filière alimentaire ni avec les ressources en eau.

grapheVolEconome-fr.jpg

 

 

L’éco-pilotage et l’optimisation des procédures de vol :

Pour réduire la consommation de carburant et ainsi les émissions de CO2 tout en garantissant la sécurité des vols, les pilotes d’Air France ont appliqué les procédures les plus économes en carburant, en coordination avec le contrôle aérien, à chaque phase du vol.

Au sol :

  • L'utilisation des groupes électriques est privilégiée pour l'alimentation de l'avion et sa climatisation par rapport à une alimentation thermique à base de kérosène.
  • Le roulage après atterrissage est effectué avec un moteur coupé. Cette procédure de roulage sur un moteur est par ailleurs appliquée chaque jour par la totalité des avions au roulage à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly dans un souci d’économie de carburant.

En vol :

  • Les phases de montée et de descente ont été réalisées en continu, c’est-à-dire en supprimant les paliers intermédiaires, générateurs d’émissions gazeuses et sonores.
  • La trajectoire de l’avion a également été optimisée afin de choisir la route aérienne la plus courte possible et l’altitude de croisière la plus économe. La recherche permanente du niveau de vol et de la vitesse optimum sont des sources d’économie de carburant, qui représentent sur ce vol 10% par rapport à un vol traditionnel.

L’allègement de la masse embarquée :

L’allègement de l’avion est une priorité qui se décline dans tous les domaines : chaque kilogramme gagné représente 80 tonnes de CO2 économisées par an.

Le vol Toulouse-Paris entièrement optimisé d’Air France est équipé d’un nouveau siège plus mince et plus confortable, comme la totalité de la flotte court-courrier. Plus léger de 40% qu’un siège classique, il allie confort et écologie : outre un gain d’espace pour les jambes, ce siège permet d’économiser 1 700 tonnes de carburant par an.

Au-delà des sièges, tout l’équipement de la cabine est concerné y compris le matériel de service (armoires, trolleys, rangements) dont la masse aura diminué de 15% en moyenne entre 2006 et 2012.

Les améliorations continues de la flotte Air France :

Air France mène de façon structurelle une politique ambitieuse pour améliorer les performances énergétiques de ses avions. La modernisation de la flotte est l’une des priorités d’Air France. Avec un âge moyen de 8,9 ans pour la flotte long-courrier et de 9,5 ans pour la flotte moyen-courrier, la flotte de la compagnie est l’une des plus modernes et des plus rationnelles d’Europe.

_DSC5849.jpg

 

 

Photos : 1 & 4 l’A320 2 schéma de réduction du poids 3 Schéma de vol @ Air France