01/03/2017

Le premier «Super Hercules » basé au Japon !

eMP17-0346_C-130J_5807_Deliv-001-700.jpg

Le premier de 14 avions de transport tactique de type C-130J-30 « Super Hercules » qui sera affecté sur les installations de la base aérienne de l’US Air Force de Yokota au Japon, a quitté l’usine de Lockheed-Martin. Il s'agit du premier « Super Hercules » qui sera affecté en permanence dans la région du Pacifique.

Ce C-130J-30 sera exploité au sein de la 36ème escadrille de transport aérien de Yokota, et veindra remplacer les vieux C-130H de l'unité. Les C-130J seront utilisés pour soutenir des opérations de maintien de la paix et des opérations dans la région du Pacifique occidental, y compris le transport de marchandises, le transport de troupes. La 36e escadrille "Eagle Airlifters" est l'une des composantes de la 374e Escadre Airlift.

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J « Super Hercules » est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales. 

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

 

Photo : le premier Super Hercules destiné à Yokota @ Lockheed-Martin

 

10/02/2017

Des B-1B pour contrer la Chine dans le Pacifique !

342.jpg

 

L’US Air Force vient de déployer quatre bombardiers Rockwell B-1B « Lancer » sur la base aérienne d’Andersen sur l’île de Guam dans le Pacifique. Ces appareils sont en provenance de la base aérienne de Dyess et appartiennent au 7ème Bomber Wings.

Imposer une présence :

Cette rotation doit durer environ six mois, l’US Air Force a considérablement renforcé sa présence dans la région avec des déploiements réguliers de bombardiers stratégiques en vue d’accentuer la dissuasion dans la région. Le 10 août dernier, un B-1B et un Boeing B-52H et un Northrop-Grumman B-2 ont sillonnés simultanément la région pour marquer le renouveau de la présence US.

L’US Air Force tente ainsi de faire face à l’augmentation des patrouilles des bombardiers chinois Xian H-6K sur les territoires et îlots revendiqués par Pékin en mer de Chine. Une action qui démontre non seulement le rejet chinois de la décision du CPA, mais sa détermination dans la région. Dans un communiqué, Pékin a expliqué que la Chine respectait la liberté de navigation et de survol dans la zone contestée. Par contre le pays restera intraitable en ce qui concerne ses revendications et les installations implantées sur plusieurs îles de la région.

Une zone à risques :

L'archipel des Spratleys, soit plus de 100 îlots, récifs et atolls situés à mi-chemin entre le Vietnam et les Philippines constituent l'une des zones les plus disputées en raison de son importance militaire stratégique. Les Chinois y mènent actuellement d'énormes opérations de remblaiement, transformant des récifs coralliens en ports et en infrastructures diverses. Plusieurs pays voisins ont également développé des avant-postes dans la zone, à des échelles diverses, y compris le Vietnam avec 48 avant-postes, les Philippines avec huit, la Malaisie avec cinq et Taïwan avec un. Les pays de la région redoutent une action de force de la part des chinois.

Le B-1B : 

Le premier exemplaire a été livré le 29 juin 1985 à l'US Air Force. Le B-1B n’a cessé d'évoluer pour répondre aux exigences d'un champ de bataille en évolution rapide. Capable de remplir une mission nucléaire comme un bombardier classique, il est également capable d’effectuer mission d'appui au sol classique.

Développé par la firme Rockwell à partir de 1974, le B-1B Lancer est un bombardier à long rayon d’action et utilisant des ailes à géométrie variable. C’est l’Administration dirigée par le président Reagan, qui en 1981 le développement de cet avion. Le premier B-1B est sorti d’usine en septembre 1984 et le premier avion fût livré au 96e Bomb Wing à Dyess AFB au Texas. Commandé à 100 exemplaires à l’époque, le Lancer subit plusieurs améliorations pour  l’adapter aux multiplications des menaces.

 

43567.jpg

Photos : 1 B1-B @ Stuart Freer 2 le B-1B Lancer @ USAF

09/02/2017

Nouvelle prolongation des A-10 !

3107729982.jpg

Washington, l’année dernière, l'US Air Force avait annoncé un nouveau sauvetage pour la flotte de Fairchild République A-10 «Thunderbolt II» avec une prolongation de celui-ci jusqu’en 2021. Hors, selon le dernier rapport disponible, les A-10 pourraient bien rester en service jusqu’en 2025 voir plus.

La secrétaire de la Force aérienne Deborah Lee James a annoncé que la retraite de la flotte des A-10 serait retardée une fois de plus. Le secrétaire de la Défense Ashton Carter a annoncé que la production d'aile continue pour venir rééquiper et maintenir l’avion le plus longtemps possible. Selon Boeing, il serait même possible de maintenir les A-10 jusqu’en 2040 ! Sans confirmer cette option, le chef de l’Air Combat Command le Genéral Herbert Carlisle a déclaré que les nouvelles ailes rendraient l'avion viable pour l'avenir aussi longtemps que le service a besoin d'eux.

Sans préciser exactement une date butoir, le Genéral Herbert Carlisle annonce que l’Air Force va continuer à utiliser les A-10 durant les années 2020 à 2030. La prochaine échéance pour décider du retrait de l’avion n’interviendra pas avant 2025.

Pour l’US Air force, il est maintenant évident que seul six escadrons de F-35 seront réellement opérationnels à partir de 2022 et que le maintien de huit escadrons de A-10 est aujourd’hui clairement une nécessité.

Historique :

Le 6 mars 1967, l’US Air Force proposa à 21 constructeurs de lancer une étude pour son programme Attack-Experimental ou AX d'avion d’attaque peu coûteux. Six compagnies répondirent à l'appel, dont Fairchild et Northrop, qui reçurent des contrats pour construire des prototypes. Le premier vol du prototype YA-10A de Fairchild a eu lieu le 10 mai 1972. Le 10 janvier 1973  le A-10 est déclaré vainqueur de la compétition face au Nothrop A9 Les premiers A-10A ont été livrés en octobre 1975 à la base de l’USAF de Davis-Monthain, dans l’Arizona. 714 appareils (dont un biplace) furent construits pour l’USAF entre 1975 et 1984. L’A-10 « Thunderbolt II » a cependant été assez mal accueilli dans les forces aériennes américaines, les autorités avaient plus confiance dans les F-16 et F-15.

 

 

188th_FW_A-10_Warthog_fires_Maverick_in_training.jpg

Photos : l’A-10 semble avoir encore un petit avenir @ USAF

 

01/02/2017

Programme T-X : Nouvelle défection !

3210339717.jpg

Northrop Grumman et BAE Systems ont décidé de ne pas soumettre d’offre pour dans le cadre du programme T-X d’une valeur de 16 milliards de dollars de l’US Air Force qui doit permettre de remplacer la flotte de T-38 « Talon ». Cette annone arrive 6 jours après le retrait de l’équipe Leonardo/Raytheon avec le T-100 (voir article du 26.01)

La société avait annoncé en 2015 qu'elle s'était associée à BAE Systems, L3 et à la filiale Scaled Composites de Northrop pour le programme de l’US Air Force. Mais en dépit de la conception d'un appareil le modèle N400T les entreprises ont estimé que l’offre n'était pas suffisamment compétitive.

Trois concurrents :

Trois appareils sont encore en concurrence, il s’agit de Boeing/Saab avec le démonstrateur TX, Lockheed-Martin-Korean Aerospace Industries avec le T-50 et une offre mystérieuse de Sierra Nevada et associée à Turkish Aerospace Industries dont on ne sait pas grand chose.

Northrop-Grumman modèle N400NT :

Le prototype de Northrop-Grumman pour le concours T-X avait été discrètement présenté le 19 août dernier à Mojave, en Californie de son modèle N400NT (désignation provisoire). Le prototype du N400NT de Northrop-Grumman est propulsé par un seul moteur General-Electric F404-102D de 17,200lb de poussée. L’avion a été développé par Scaled Composites, filiale de Northrop-Grumman et spécialisée en matière de prototypage. Le N4400NT avait effectué des essais en vol, mais là encore, aucune information n’a filtré. On remarquera que le N400NT ressemble beaucoup à l’actuel T-38 de Northrop. Il est vrai que l’avionneur avait annoncé un appareil dérivé de l’actuel T-38.

Photo : Prototype du N400NT @ Northrop-Grumman

 

 

28/01/2017

US Air Force, nouvelle commande de KC-46A !

Tanker_high-res.jpg

Everett, Washington, L’US Air Force a passé une nouvelle commande, ce vendredi, pour 15 avions ravitailleurs Boeing KC-46A « Pegasus » pour un montant de 2,1 milliards de dollars. La commande prévoit également des moteurs de rechange et des kits pour les ailes, ainsi que des gousses de ravitaillement.

Cette commande est la troisième à taux faible de production pour Boeing. Les deux premières commandes dateent d’août 2016 avec 7 et 12 avions, respectivement, ainsi que des pièces de rechange. Au total l’avionneur américain prévoit de construire 179 de ravitaillement basé sur la cellule du B767 pour la Force aérienne afin de remplacer sa flotte actuelle de KC-135 et KC-10. Les premières livraisons vont débuter cette année.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

3769680807.3.jpg

 

Photos : Le KC-45A Pegasus @ Boeing