21/05/2020

L’Ukraine prépare l’achat d’un nouvel avion de combat !

4204928887.jpg

Kiev, prépare la modernisation de sa Force aérienne en vue de se procurer de nouveaux avions de combat. Il s’agit de remplacer d’ici 2030 les flottes de  MiG-29MU2, ainsi que les Su-24 et Su-25 actuellement en service. Les Sukhoi Su-27 « Flanker » modernisés resteront encore en service au-delà de cette date.

Dans un document nommé « Air Force Vision 2035 », récemment approuvé par le Conseil militaire du Commandement de l'armée de l'air des forces armées ukrainiennes, l'Ukraine a précisé son intention de se procurer un avion de chasse multirôle de 4ème génération capable à la fois de protéger l'espace aérien ukrainien contre des avions hostiles et effectuer des frappes sur les positions ennemies.

L'Ukraine achètera de nouveaux avions de chasse en plusieurs phases au cours de la prochaine décennie, avec un appel d'offres pour les premiers lots d'appareil pour 2021 ou 2022,. Seul un petit nombre de jets sera acquis au cours de cette phase, tandis qu'un achat plus important est prévu pour la période 2025-2030. Le pays prévoit un budget de 7,5 milliards de dollars.  

Les fournisseurs potentiels :

Kiev prévoit de se tourner en direction de fournisseurs aux États-Unis et en Europe et au Pakistan/Chine pour examiner les options permettant de répondre à l'exigence.

Les fournisseurs encore non officiels semblent être Lockheed-Martin avec le F-16 Block70/72 « Viper », Saab avec les JAS-39 Gripen E MS21 le consortium sino-pakistanais PAC/CAC avec le JF-17 « Thunder »  Block III. On ne sait pas pour l’instant, si d’autres avionneurs comme Airbus DS, Boeing ou Dassault seraient intéressés par la demande d’offres de l’Ukraine. Pour la première fois, le pays se dirige en direction d’avions non russes, le conflit dans le Dombass et la reprise de la Crimée par ces derniers poussent le pays en direction d’autres fournisseurs.

Photo : MiG-29MU2 ukrainiens @ Theo Van Vliet

 

16/04/2020

Antonov prépare l’assemblage de l’AN-178 pour le Pérou !

3395540292.jpeg

L’avionneur Antonov travaille à la préparation de l’An-178 destiné au Pérou. À ce jour, les travaux préparatoires pour l'assemblage du gabarit du fuselage de l'avion sont terminés et ceci malgré les limitations imposées dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

Au total, 25 entreprises ukrainiennes et une trentaine de fournisseurs européens et nord-américains participent à la chaîne d'approvisionnement du nouvel An-178. Afin d'organiser l'exécution du contrat, la grande banque ukrainienne ainsi que trois institutions bancaires et financières étrangères sont impliquées.

Rappel :

C’est en novembre 2019, que la société SpetsTechnoExport, qui fait partie de la société d'État «Ukroboronprom», a achevé la procédure de signature d'un contrat avec le ministère de l'Intérieur de la République du Pérou pour la fourniture d'un avion de transport moyen An-178. La signature de l'accord a ouvert le marché latino-américain pour une nouvelle génération d'avions Antonov.

Le Pérou est le premier pays d’Amérique-Latine à opter pour l’An-178. L’avion va venir compléter la flotte de Leonardo C-27J déjà en service dans le pays. L’Arabie Saoudite est le premier client à l’exportation avec 30 appareils.

Assemblage en cours :

Selon l’avionneur ukrainien, l'assemblage de la partie avant du fuselage (F1) et de la section centrale du fuselage (F-2) est au stade final dans l'atelier de production. La Fabrication de la partie centrale de l'aile, des parties en porte-à-faux gauche et droite de l'aile, l'empennage est entièrement achevé. Deux pylônes de moteur sont prêts pour l’intégration dans l'avion.

La configuration de l'avion commandé par le Ministère de l'intérieur de la République du Pérou permet d'effectuer le transport de personnel (100 personnes), le transport de passagers (80 personnes), la livraison de marchandises (jusqu'à 18 tonnes), l'évacuation des blessés avec assistance médicale (40 personnes).

l’Antonov An-178: 

L'An-178 est conçu pour remplacer les avions de transports de type An-12, An-26 et An-32 et concurrencer les  Lockheed-Martin C-130J, ainsi que de l’Embraer KC-390.

En comparaison avec l'An-12, sa vitesse de croisière maximale est augmentée de 225 kilomètres par heure, le plafond de service de 3’000 mètres et la plage de vol avec une cargaison de 10 tonnes est augmentée de 800 km. L’avion dispose d’une avionique moderne avec écrans EFIS. Le système de commande de vol est un système "fly-by-wire" double duplex, composé de deux parties: FCS-A et FCS-B, chacune étant responsable de deux canaux de commande. Il est motorisé par deux réacteurs Progress D-346-148FM. L’Antonov An-178 a effectué son vol inaugural le 8 mai 2015, il a obtenu ces certifications durant l’année 2016.

842581729.jpeg

Photos : An-178 @ Antonov

 

 

07/01/2019

Sukhoi & MiG modernisés pour l’Ukraine !

2530356983.jpg

L’armée ukrainienne a souffert ces 20 dernières années, de sous-investissements chroniques, en matière de budget militaire. Depuis les hostilités avec la Russie, ce manque de capacité s’est fait sentir à tous les niveaux. La flotte aérienne a particulièrement souffert et de nombreux aéronefs de type MiG-29, Su-27, Su-24 et Su-25 étaient devenus inapte au vol.

En 2018, les entreprises du groupe de construction d'aéronefs de l'entreprise d'État "Ukroboronprom" ont transféré les premiers avions de type Sukhoi Su-27, Su-24 Su-25 et MiG-29, aux forces armées ukrainiennes, renouvelant ainsi leur parc aérien et le renforçant avec des aéronefs modernisés. 

Au cours de l’année dernière, des pilotes ukrainiens ont reçu des avions de combat Su-27 et MiG-29, des avions d’attaque Su-25, des chasseurs-bombardiers Su-24. Ce résultat a été rendu possible grâce au travail personnalisé des sociétés aéronautiques d’Ukroboronprom, qui a exécuté en 2018 l’ordre de défense de l’État.

L’Ukraine a entreprit de réparer et moderniser, près de 40 avions de combat.  Mais d’autres aéronefs vont subir une modernisation progressive, sur un total de 161 MiG-29 que compte la Force aérienne Ukrainienne, 90 d'entre eux (deux brigades) du modèle MiG-29S (conception du bureau 9-13) pourront être modernisés au standard SMT.  En parallèle, les Su-25 «Frogfoot» vont progressivement être dotés d’un nouveau système de visée et de navigation. On parle de 40 aéronefs sur les 60 encore disponibles. 

L’Ukraine prévoit également de moderniser 50 Sukhoi Su-27 «Flanker». Si, 25 Sukhoi Su-24 «Fencer» sont encore en service, le pays prévoit d’en réactiver environ 40, sur les 95 machines actuellement stockées.

Le Su-27 amélioré «1M», est équipé d'un nouveau radar qui augmente de 30% la portée de la détection des cibles aériennes, d'une nouvelle avionique. Le Su-27-1M est également capable d'effectuer des missions conjointes avec les forces alliées.

1989565607.JPG

Les spécialistes zaporozhiens lors de la modernisation du Su-25 au niveau de M1K effectuent des réparations majeures et installent du matériel supplémentaire de production ukrainienne. Un viseur analogique est en train d'être remplacé par un nouveau viseur numérique, intégré au système d'observation et de navigation de l'avion. L'avion reçoit un nouveau contrôle et un nouvel enregistrement des données de vol, ainsi qu'une station de radio modernisée.

Un travail important est en cours pour assurer la protection des Su-25M1K, le système de protection "Adros" de STC "Progress" a été installé. Ce système augmente de temps en temps la protection thermique des missiles, ferme les têtes autoguidées et lance des leurres thermiques spéciaux.

Odessa Aviation Plant et l'USIN NARP ont lancé le développement d'une profonde modernisation du Su-24. La tâche principale de ce développement consiste à élargir considérablement les capacités de cet avion grâce à des systèmes numériques modernes et à l’installation d’équipements embarqués de pointe.

 

659021882.jpeg

Photos : 1 Sukhoi Su-27 Flanker ukrainien 2 MiG-29 Fulcrum  ukraine 3 Sukhoi Su-24 Fencer @ Povitryani Sily

 

23/08/2018

L’Ukraine modernise ses MiG-29 !

98.jpg

L'Ukraine a débuté un processus de modernisation de sa flotte d’avions de combat MiG-29 « Fulcrum ». L’objectif étant de porter le standard « MU1 » au niveau « MU2 » qui permettra notamment à l’avion de pouvoir mieux engager des cibles au sol. La nouvelle version devrait entrer en service pour 2020.

C’est l’entreprise d’Etat Lviv State Aviation Repair Plant (LSARP) qui est chargée en collaboration avec l’équipementier américain Rockwell Collins et d’autres sociétés ukrainiennes de procéder à la modernisation des appareils.

Le chantier de modernisation comprend l’adaptation d’un récepteur intégré pour la navigation satellite de type SN-3307, la modernisation du radar N019-19 avec notamment une augmentation de puissance. Un nouveau système de guerre-électronique de la société Radionix , l’Omut sera installé. Le système comprend un système d’alerte radar, une base de données de menaces avec priorités et un système de contre-mesures électroniques. Le MiG-29U » emportera également une amélioration de son système de gestion d’armes et une mise à jour des système de communication, dont les radios R-862, un nouveau bus de données MSD-2000 viendra compléter le tout.

Question armement, l’avion pourra désormais engager des missiles à guidage électro-optique comme le Kh-29T et des bombes KAB-500KR.

Rappel :

La vaste modernisation des MiG-29 ukrainiens n’en est pas à son premier essais, au début de la dernière décennie, plusieurs entreprises ukrainiennes dirigées par l’usine de réparation d’avions de l’État ont commencé à développer le projet MiG-29MU1. L'objectif du projet était le remplacement de l'avionique visant à améliorer les caractéristiques tactiques et techniques de base. Mais pour des raisons financière, le travail a été retardé et la mise à niveau du premier avion dans le cadre du projet "MU1" n'a été lancée qu'en 2009. Malgré de nombreuses déclarations de responsables et de tous les efforts des départements militaires. La grande majorité de la flotte reste sans nouvel équipement.

L'armée de l'air ukrainienne a au moins une douzaine de MiG-29MU1.

 

Photo :MiG-29MU1 ukrainiens @ Theo Van Vliet

26/12/2016

Antonov a dévoilé son AN-132 !

Antonov_132_Roll-out_1.jpg

L’avionneur ukrainien Antonov a dévoilé un peu avant Noël son dernier né l’AN-132. Ce nouvel appareil de transport militaire est le fruit d’une collaboration avec des partenaires saoudiens. L’avion pourrait être produit en collaboration en Arabie Saoudite, le royaume semble vouloir passer commande pour 80 appareils de ce type à l’avenir.

Une importante cérémonie :

Lors de la cérémonie de présentation, le Président de l'Ukraine, Petro Poroshenko, a remercié l'avionneur Antonov pour les travaux consciencieux et a déclaré en particulier: « Cet événement est le résultat du travail productif et énergique de la société Antonov et des dizaines d'autres entreprises de l'industrie aéronautique de l'Ukraine, C'est notre victoire commune! L'AN-132 est un véritable projet international. Pour la première fois tant de grandes entreprises du secteur de l'aviation mondiale participent au développement de l'avion de transport polyvalent. Nous engagés aux côtés de nos partenaires du Canada, de la Grande-Bretagne, des Etats-Unis, de l'Allemagne, de la France et d'autres pays, qui participent à la création de ce nouvel avion compétitif ».

La cérémonie de déploiement de l'AN-132 s'est déroulée sous la présence des chefs des sociétés partenaires, dont le Dr Khaled Abdullah Alhussain, le Dr Khaled Abdullah Alhussain, le Directeur du Centre national de la technologie aérospatiale du KACST et du Maj.General Ali M. Alghamdi , PDG de Тaqnia Aeronautics. L’AN-132 est le fruit d'un programme lancé en 2015 en coopération avec deux partenaires saoudiennes soit la société KACST (King Adbulaziz City for Science an Technology) et TAQNIA Aeronautics.

Antonov_132_configuration_cabine.jpg

L’AN-132 est doté d’une avionique Honeywell et motorisé avec des moteurs PW150A de Pratt & Whitney Canada. Le déploiement du démonstrateur intervient deux ans après l'inauguration du projet. L'assemblage du premier avion s’est effectué en Ukraine, mais la fabrication de série pourrait être à Riyadh, en effet, le royaume saoudien détient 50% de la propriété intellectuelle investie dans la conception de l'An-132D.

L'An-132 est conçu pour transporter jusqu'à 8 tonnes de cargaison à des altitudes allant jusqu'à 28 000 pieds.

 

Antonov_132_Roll-out_2.jpg

Photos : Roll out de l’AN-132D @ Antonov