17/12/2020

Vol inaugural pour II-114-300 !

IMG_5520.jpeg

L’avionneur russe Ilyushin a effectué le vol inaugural de son nouveau turbopropulseur régional Il-114-300 depuis l'aérodrome de Joukovski.

L'avion était piloté par un équipage composé du pilote en chef Nikolai Kuimov et du pilote d'essai Dmitry Komarov,et de l’ingénieur d'essai à bord Oleg Gryazev. 

Ilyushin Il-114-300 :

L'avion de ligne Il-114-300 est conçu pour les itinéraires locaux. C'est une version améliorée du turbopropulseur Il-114. L’équipage de conduite est composé du commandant de bord et du copilote. L’Il-114-300 est équipé d’une suite numérique de navigation assurant le décollage et l’atterrissage dans des conditions météorologiques conformes à la norme de la catégorie II de l’OACI. Toutes les informations et données de navigation du vol sur les performances des systèmes de l’aéronef sont transmises à cinq écrans LCD couleurs.

L'utilisation des moteurs TV7-117SM augmente la plage de vol avec une charge maximale de passagers pouvant atteindre 1’900 km par rapport à l’ancien l'Il-114. La cabine passagers moderne assure un vol confortable dans toute la plage d'altitude.

Les systèmes sont configurés de manière à ce que la défaillance d’un système n’influence pas les performances des autres. Les systèmes ont un niveau de redondance requis et utilisent des matériaux éprouvés. L’exécution des avancées technologiques modernes dans le maintien de l’efficacité aérodynamique et du poids nécessaires de l’aéronef et du groupe moteur confère à l’Il-114-300 un haut rendement énergétique, selon l’avionneur.

Le train d'atterrissage lui permet d'atterrir sur des aérodromes non préparés avec des pistes en béton ou en terre, ce qui contribue à l'expansion de l'utilisation de l'Il-114-300 dans différentes régions dont les plus difficiles d’accès.

En outre, l’avion est conçu pour une exploitation indépendante dans des aéroports non équipés. L'accès à tous les éléments structurels et unités, dont l'inspection est requise par le programme de maintenance, est rapide et facile.

Pour l’Il-114-300, un système d’exploitation basé sur l’état sans révisions a été adopté, qui permet de maintenir la capacité de vol nécessaire avec des coûts opérationnels minimaux pendant une durée de vie nominale de 30’000 heures ou 30’000 vols et une durée de vie utile de 30 ans. 

Parallèlement à cela, l'avion russe offre une plus grande autonomie, environ 5’000 km, contre 3’600 pour l'ATR. Trois options d’aménagement de cabine pour passagers sont possibles, soit : 64, 52 et 50 sièges, un compartiment à bagages accru et actuellement en cours de développement.

La production en série de l'IL-114-300 implique quatre sites : Voronezh Aircraft Production Association, Aviastar-SP (Ulyanovsk), Sokol (Nizhny Novgorod) et l'usine de Lukhovitsy de RSK MiG (près de Moscou). Tous ces sites subissent d'importantes améliorations avec de nouveaux équipements et l'assemblage final est en cours d'installation à Lukhovitsy, qui sera équipé d'une ligne d'assemblage automatisée.

IMG_5521.jpeg

Photos : L’Il-114-300 lors de son vol inaugural @ UAC

 

03/12/2020

Les Sukhoi Su-34 « Fullback » du second lot au complet !

23.jpeg

L’avionneur Sukhoi membre du consortium United Aircraft Corporation (UAC) et de la société d'État Rostec a annoncé avoir livré le dernier lot de bombardiers multirôles Su-34 « Fullback » dans le cadre d'un contrat à long terme avec le ministère russe de la Défense.

Le dernier bombardier du lot final a été fabriqué à Novosibirsk Aircraft Enterprise (une filiale de la société Sukhoi) et a passé ses essais. L’avion a été ensuite réceptionné par la Force aérienne & aérospatiale russe (VVS). Les deux derniers Su-34 du contrat de 2012 ont été livrés au 968th Fighter Aviation Regiment de la base aérienne de Lipetsk en août 2020, ce qui porte à 129 le nombre total d'avions opérationnels livrés à l'armée de l'air russe.

Un nouveau contrat :

Pour autant, les chaînes d’assemblage ne vont pas s’arrêter, en effet, le ministère russe de la Défense a signé cette année encore un nouveau contrat (le troisième) portant sur la livraison de 24 Su-34 qui s’étaleront sur les trois prochaines années.

Des améliorations en vue :

A noter que les engagements du Su-34 en Syrie ont porté leurs fruits. Des améliorations vont être intégrées au troisième lot et être installées en rattrapage sur les aéronefs en service. On parle déjà d’un nouveau radar, une avionique améliorée, une nouvelle variante du système de brouillage Khibiny, l’adjonction de nacelles externes, dont une nacelle « reco » avec radar latéral, une nacelle Opto-électronique avec scanner infrarouge.  

Le Sukhoi Su-34 « Fullback » : 

Le Su-34 « Fullback » peut attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique, font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne. L’avion dispose d'un système de brouillage numérique Khibiny L175V / KS418 grâce auquel l'avion peut être utilisé comme un brouilleur de combat aérien. Les deux radars (avant et arrière) sont couplés à un système de ciblage électro-optique qui est capable de capturer et de surveiller de façon continue plusieurs cibles simultanément. 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison de données russes équivalent au Link16 de l'Otan, lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs. Les caractéristiques du Su-34 incluent un rayon d’action jusqu'à 4000 km en convoyage, une vitesse maximale de 1900 km/h, et une charge utile de jusqu'à 8 tonnes. L'espace entre les sièges du cockpit permet de se coucher dans le couloir, le cas échéant. Un office et un WC sont situés derrière les sièges de l'équipage.

67.jpeg

Photos : 1 Su-34 @ Dmitry Pichugin 2 Su-34 en vol @ Alexander Beltyukov(VVS)

22/03/2020

Le second Tu-22M3M s’est envolé !

tupolev tu-22m3m,rostec,uac,bombardiers stratégiques,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le deuxième Tupolev Tu-22M3M modernisé d’essais a effectué son vol inaugural depuis l'aérodrome de Kazan Gorbunova. Ce vol comprenait des évaluations des caractéristiques de décollage et d'atterrissage de l'avion, ainsi que d'autres vérifications des divers systèmes.

Ce second appareil modernisé dans le nouveau standard « M3M » va prochainement rejoindre le premier appareil en vue de la poursuite des vols d’essais.

Rappel :

Le premier Tupolev Tu-22 M3M avait effectué son premier vol le 28 décembre 2018. Parmi les nombreuses modifications apportées à l’avion, on notera notamment des modifications en ce qui concerne la géométrie variable, le remplacement de 80% de l’avionique par des systèmes numériques, notamment de nouveaux équipements de navigation, de communication, de ciblage et de guerre électronique, ainsi que des commandes de moteur et de carburant.

Le Tupolev Tu-22M3M : 

Les Tu-22M seront portés au standard M3M par Tupolev (UAC), ils seront munis de nouveaux équipements. Le Tu-22 modernisé au standard « M3M » démultiplie les performances opérationnelles de l'appareil, avec notamment de nouveaux équipements électroniques, moyens de liaison et une avionique modernisée.

Selon les renseignements disponibles, les avions modernisés seront équipés du missile X-32 (Kh-32) de la prochaine génération, qui est actuellement en cours de développement sur la base du X-22 (Kh-22), avec de nombreuses améliorations comme la portée accrue jusqu'à 1000 km et une vitesse jusqu'à 5 Mach en phase terminale. Ce missile devrait entrer en service en 2020. L’avion emporte également les nouveaux missiles Kh-55 avec une ogive explosive ou à fragmentation élevée d’un poids de 350-400 kg. Le Tu-22M3M peut également transporter le missile aéro-balistique Rhaduga Kh-15. Le bombardier sera capable de transporter jusqu'à trois missiles Kh-32 ou 12 Kh-15. Les Kh-15 et Kh-32 peuvent également être équipés d'ogives nucléaires ou conventionnelles. Doté de réservoirs plus gros, le Tu-22M3M sera capable d’emporter ses missiles de croisière sur 2’410 kilomètres. Le nouveau bombardier devrait entrer en service dans l'armée de l'air russe d'ici 2021. La Russie prévoit de transformer jusqu'à 30 Tu-22 en version plus avancée, Tu-22M3M.

2532907311.jpg

Photos : 1 Tu-22 M3M lors de son premier vol  2 Tu-22M @ Rostec

 

 

21/02/2020

Vol inaugural pour le Beriev Be-200ES de la marine russe !

EQu4bIVXYAAnnDE.jpeg

Le premier amphibie bimoteur Beriev Be-200ES construit selon les spécifications demandées pour la marine russe a effectué son vol inaugural le 14 février dernier. L’avion a décollé depuis l’aérodrome du complexe aéronautique de Beriev à Taganrog.

Cette version du Be-200ES est dérivée du Be-200CHS destiné aux missions de recherche et sauvetage (SAR) avec la capacité supplémentaire de lutte contre les incendies. La version de la marine est également optimisée pour la lutte-anti-sous-marine.  L’avion va subir dans les prochaines semaines ses essais d'acceptation auprès de la marine russe.

Commande, puis retrait :

Le ministère russe de la Défense a signé un contrat pour six appareils en 2013, pour l'annuler quatre ans plus tard par une décision de justice concernant le différend du client avec l'industrie. Il n'y a aucune information concernant une autre commande. Il semble que cet exemplaire pourrait être utilisé comme démonstrateur de technologie dans le but de remporter des commandes nationales et étrangères pour une version militaire du Be-200. La marine russe semble vouloir utiliser l'unique exemplaire actuelle pour des essais.

Moteur ukrainien :

Le principal problème avec un Be-200Es militarisé est le fait l’avion utilise le turboréacteur D-436 développé par Ivchenko-Progress et fabriqué par Motor-Sich, tous deux situés en Ukraine. Même si Moscou maîtrise un grand nombre de pièces du moteur de 16’500 livres, le reste est importé. Le gouvernement de Kiev a interdit les exportations militaires vers la Russie à la suite des événements du Donbass et de la Crimée. Cela signifie que les D-436 peuvent pas au ministère russe de la Défense. Les exportations de civils ne sont toutefois pas limitées, ce qui permet aux entreprises ukrainiennes de fournir des services aux organisations non militaires russes et de leur fournir de nouveaux moteurs et pièces de rechange.

Une remotorisation n’est cependant pas totalement exclue, mais aucune information n’a été donnée pour l’instant à ce sujet.

Beriev-Be-200ES-Russian-Navy-800x445.jpg

Photos : Be-200ES aux couleurs de la marine russe @ UAC

 

 

 

27/10/2019

Les essais avancent pour le Tu-22M3M !

1490811371.jpg

Le premier bombardier russe Tupolev Tu-22M3M modernisé a effectué 18 vols de jour et de nuit réussis dans le cadre de ses essais à la fin du mois d’octobre, confirme le ministère russe la Défense nationale le 25 octobre dernier.

Si les vols du premier bombardier Tu-22M3M modernisé se déroulent normalement, il pourrait être jugé fin 2020 sur l'aérodrome d'Akhtubinsk au sein du 929ème centre d'essais en vol du ministère de la Défense en vue de son intégration au sein de la Force aérienne et spatiale russe.

Rappel :

Le Tupolev Tu-22M3M amélioré a effectué son premier vol le 28 décembre 2018. L'avion ne portait pas d'armement et son vol s'est déroulé à une altitude de 1’500 mètres et a duré 37 minutes. Le bombardier était piloté par l’équipage commandé par le pilote d’essai du centre d’essais en vol de Joukovski, Oleg Petunin.

Selon les données de l’avionneur Tupolev, le Tu-22M3M dispose de capacités de combat étendues et d'une portée opérationnelle accrue. L’ancien commandant de la Force aérospatiale russe, Viktor Bondarev, actuellement chef du Comité de la Fédération pour la défense et la sécurité, a déclaré précédemment que la version améliorée du bombardier pourrait transporter des missiles de croisière Kh-32 et des armes hypersoniques.
Le ministre russe de la Défense, Alexei Krivoruchko, avait déclaré précédemment que la production en série du bombardier commencerait dans un avenir proche.

Le Tupolev Tu-22M3M : 

Les Tu-22M seront portés au standard M3M par Tupolev (UAC), ils seront munis de nouveaux équipements. Le Tu-22 modernisé au standard « M3M » démultiplie les performances opérationnelles de l'appareil, avec notamment de nouveaux équipements électroniques, moyens de liaison et une avionique modernisée.

L’avion est doté du nouveau radar PESA NV-45, du système de guidage pour bombes SVP-24-22 et d’un cockpit amélioré dotée d’écrans EFIS. Un système de navigation satellite GLONASS, ainsi qu’une nouvelle suite de guerre-électronique complète l’équipement.

Selon les renseignements disponibles, les avions modernisés seront équipés du missile X-32 (Kh-32) de la prochaine génération, qui est actuellement en cours de développement sur la base du X-22 (Kh-22), avec de nombreuses améliorations comme la portée accrue jusqu'à 1000 km et une vitesse jusqu'à 5 Mach en phase terminale. Ce missile devrait entrer en service en 2020. L’avion emporte également les nouveaux missiles Kh-55 avec une ogive explosive ou à fragmentation élevée d’un poids de 350-400 kg. Le Tu-22M3M peut également transporter le missile aéro-balistique Rhaduga Kh-15. Le bombardier sera capable de transporter jusqu'à trois missiles Kh-32 ou 12 Kh-15. Les Kh-15 et Kh-32 peuvent également être équipés d'ogives nucléaires ou conventionnelles. Doté de réservoirs plus gros, le Tu-22M3M sera capable d’emporter ses missiles de croisière sur 2’410 kilomètres. Le nouveau bombardier devrait entrer en service dans l'armée de l'air russe d'ici 2021. La Russie prévoit de transformer jusqu'à 30 Tu-22 en version plus avancée, Tu-22M3M.

2160325746.jpg

Photos : Tu-22M3M @ UAC