17/08/2017

Indonésie, vol inaugural pour le N219 !

indonesia-n219-aircraft-pic-2.jpg

Le petit avionneur indonésien PT Dirgantara Indonesia a réussi hier le vol inaugural de son turbopropulseur N219.

Le N219 a décollé de l'aéroport international de Bandung Husein Sastranegara vers 9h30 heure locale et a volé un peu moins de 30 minutes. La réalisation marque le premier développement indigène de l'Indonésie depuis le malheureux IPTN N250, dont le développement a été stoppé après plusieurs centaines d'heures d'essais en vol sous le poids de l'effondrement financier asiatique à la fin des années 1990.

Pour l’avionneur PT Dirgantara Indonesia (PDTI) le N219 s'avère utile pour desservir des destinations lointaines dans le vaste archipel du pays, atteignant des zones isolées avec de courtes pistes en terre. Selon les spécifications de PTDI, le N219 développé à partir du CASA 212 à un poids maximum au décollage de 15’500 livres et peut décoller sur des pistes au courtes de 1’493 pieds avec une charge maximale. Propulsé par deux turbopropulseurs PT6A-42 Pratt & Whitney Canada de 850 shp, l'avion non pressurisé vole à dispose d’un rayon d’action de 828 milles marins. L’avionique est composée d’une suite intégrée Garmin G1000 dans un cockpit en verre.

Le programme N219 a débuté en 2013 et le premier prototype s'est déployé à la fin de 2015. Bien que PTDI ait initialement ciblé le premier vol pour 2016, ce n'est qu’au début de cette année que l'avion a commencé ses essais de roulage. Le coût du programme s'élève actuellement à 827 milliards de rupiah (61,8 millions de dollars) dont 60% sont fournit par l'Institut national indonésien d'aéronautique et d'espace (LAPAN). Le président directeur de PTDI, Budi Santoso, a déclaré aux médias indonésiens que le projet nécessiterait encore 200 milliards de rupiah (14,9 millions de dollars) pour tester les certifications de navigabilité.

 

PTDI a déclaré que le N219 peut transporter jusqu'à 19 passagers ou servir dans les fonctions de levage de cargaison, d'évacuation médicale, de recherche et de sauvetage et de surveillance maritime.

A ce jour la PDTI a reçu une pré-commande de la compagnie Merpati Nusantara Airlines pour 20 exemplaires et Lion Air pour 50 appareils. Le marché global prévu pour le N-219 serait de 97 modèles civils et de 57 modèles militaires.

n219_-2.png

Photos : le N219 @ PTDI

 

01/06/2016

WestJet commande 9 Q400 !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé aujourd’hui que le transporteur de Calgary, WestJet Encore Ltd., a passé une commande ferme pour neuf biturbopropulseurs Q400. La transaction consiste en une conversion d’options souscrites par WestJet, société mère du transporteur, et portera la flotte de WestJet Encore à 45 avions Q400. Au prix courant de l’avion Q400, la transaction est estimée à quelque 293 millions de dollars US.

Le Q400 :

Conçu comme un biturbopropulseur moderne du 21e siècle, l’avion Q400 est le dernier-né de la gamme d’avions Q Series. Très performant, il offre une souplesse opérationnelle et de confort pour les passagers égale aux gros avions. Outre sa configuration standard à classe unique, l’avion Q400 est disponible en plusieurs options : intérieur biclasse offrant un confort accru aux passagers, configuration à capacité assise supplémentaire offrant jusqu’à 90 sièges pour les marchés à haute densité et configuration combi fret-passagers. En offrant une consommation de carburant de 30 % moindre que celle des avions à réaction, le Q400 réduit radicalement les émissions de carbone et accroît la rentabilité. Ses grandes hélices tournent à un plus faible rapport de tours/minute, générant plus de puissance avec moins de bruit, ce qui en fait une option conviviale pour les centres-villes.

À ce jour, Bombardier a enregistré des commandes fermes totalisant 556 avions Q400.

 

Photo : Q400 aux couleurs de WestJet @ Bombardier

10/06/2009

Livraison du premier Q400 NextGen !

Rimestad.JPG

Bombardier Aéronautique a livré le premier bi turbopropulseur de ligne Q400 NextGen. Le transporteur régional norvégien Widerøe Flyveselskap A/S a reçu l’appareil, il s’agit du  premier des six avions en commande ferme.

Q400-NextGen-LR-HR[1].jpg

NextGen, la nouvelle génération du Dash-8 :

La nouvelle génération de célèbre Dash-8, le Q400 NextGen offre un environnement cabine général amélioré grâce à un éclairage à DEL, de nouveaux panneaux au plafond, des cadres de hublot concaves et de plus grands coffres de rangement supérieurs.

Les coûts d’exploitation de l’avion de ligne Q400 NextGen, comptant parmi les plus faibles des avions régionaux, et sont  encore réduits par la prolongation des intervalles de maintenance périodique et par une rationalisation accrue des tâches de maintenance. Le manuel d’exploitation des avions de ligne Q400 et Q400 NextGen a été mis à jour pour tenir compte de sa consommation de carburant encore plus faible que prévu dans certaines conditions d’exploitation.

Le bruit extérieur des avions Q400 NextGen est bien inférieur au maximum permis par l’annexe 16, chapitre 4 de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et par le chapitre 4 des Federal Aviation Regulations (FAR) 36 des États-Unis.

Ce turbopropulseur à grande vitesse est optimisé pour les services court-courriers et procure l’équilibre parfait entre le confort passagers et les caractéristiques économiques d’exploitation avec une empreinte environnementale réduite. Sa vitesse de 360 nœuds (667 km/h) digne d’un avion à réaction permet l’optimisation de l’horaire des vols.

Les commandes fermes des Bombardier Q400 et Q400 NextGen totalisent 347appareils, dont 233 déjà livrés au 31 janvier 2009. Les avions Q400 et Q400 NextGen sont en service ou en commande auprès de 30 exploitants dans le monde.

BA-Q400NG_Cockpit-HR[1].JPG

Le DHC-8 ou Dash-8 :

Développé dans les années 80 par au Canada par De Havilland Canada (aujourd’hui Bombardier Aéronautique et appartenant à Boeing) est une évolution du célèbre Dash-7. Le premier vol du Dash-8-100  a eu lieu le 20 juin 1983 et fut conçu pour transporter 40 passagers sur une distance de 1'889 km. Plusieurs versions ont suivi, le -200 plus puissant puis le -300 plus long et enfin le Q400, doté d’un système actif de réduction de bruit et de vibration d’où le nom de série Q (Quiet). La nouvelle génération Q NextGen augmente encore sa capacité à diminuer sa consommation et ses émission de Co2. Cependant, il s’agit visiblement de la dernière version du Dash-8 qui sera vraisemblablement remplacée d’ici 20 ans par des Jet !

BA-Q400_AirBaltic-HR[1].JPG

Photos : 1 Q400 de la Compagnie Wideroe, @ Lennart Rimestad, 2 Intérieur, 3 Cockpit, 4  Image de synthèse Q400NextGen pour AirBaltic. @ Bombardier Aéronautique.