06/11/2018

Nouvelle motorisation pour le Tu-95 « Bear » !

1650024194.jpg

Décidemment, les vieux bombardiers stratégiques de la guerre froide ont la peau dure ! Tout comme son homologue le B-52 américain, le Tupolev Tu-95 se modernise et semble « increvable ».

L’usine ODK de Kuznetsov à Samara, où les chaînes de production ont été rouvertes pour permettre la construction de moteurs à turboréacteurs et à turbopropulseurs, propulsant les bombardiers stratégiques de Tupolev, travaille à sur une nouvelle motorisation du Tu-95.

L’usine ODK travaille sur un nouveau turbopropulseur, le NK-12MPM, soit développement de la série des turbopropulseurs NK-12. Cette nouvelle variante doit venir motoriser le bombardier stratégique Tu-95MS "Bear-H". Selon ODK, la nouvelle variante améliore considérablement les performances de l’avion au décollage et en ce qui concerne sa capacité de charge utile. Le NK-12MPM développerait une puissance supérieure aux 15’000 shp de l’ancien standard de production NK-12MP. Pour faire face à cette puissance supplémentaire, la société Aerosyla travaille sur une hélice AK-60T redessinée qui remplacerait l’AV-60K et diviserait par deux les niveaux de vibration. Un premier Tu-95 sera doté du nouveau moteur au début de l'année prochaine pour effectuer les essais de qualification.

Rappel :

La conception initiale du NK-12 est apparue il y a plus d'un demi-siècle, constituant la base d'une grande famille. Aujourd'hui, les versions NK-12MV et MP sont utilisées sur les avions Tu-95MS et Tu-142 ASW, tandis que le NK-12MA alimente le décolleur lourd Antonov An-22 « Antei ». Il reste à voir si le NK-12MPM trouvera également une application sur les deux derniers types d'aéronefs. Selon une déclaration plus tôt cette année du vice-ministre de la Défense nationale chargé des Achats, Alexei Krivoruchko, la marine russe recevra son premier Tu-142 (version marine du Tu-95) après la modernisation au sein de l'usine de Taganrog.

La marine russe envisage de moderniser l’ensemble de la flotte survivante en variantes de Tu-142MRM et Tu-142M3M d’ici 2020.

Entre-temps, l'armée de l'air et de la force aérienne (VKS) russe exploite toujours 60 bombardiers Tu-95MS, dont plus d'une douzaine qui ont été mis à niveau vers la version MSM depuis 2013, avec un total éventuel de 35 MSM prévus. Les travaux ont été effectués initialement à Tagangrog, mais depuis 2015, ils relèvent de l'usine Aviacor de Samara, qui fabriquait le Tu-95. L'entreprise a déployé son premier avion modernisé à l'automne 2015. Depuis lors, le Tu-95MSM RF-94122, nommé «Dubna», a fait l'objet d'essais opérationnels.

Nouveau missile opérationnel :

Testé en 2015 en Syrie sur des bombardiers Tupolev Tu-95MC et Tu-22M2, le missiles Kh-101 est depuis entré en service et équipe les deux types de bombardier  et prochainement le Tu-160. Le Kh-101 a été développé comme remplaçant très furtif du Kh-55SM. Le Kh-101 dispose d'une charge conventionnelle.  La nouvelle arme air-surface de 7.45 mètres (24.4ft) de long et d’un poids de lancement de 2300 kg, y compris une ogive de 400 kg. Le Kh-101 est capable d’atteindre une cible à 2000 km avec une précision de l’ordre de 6 à 9 mètres.

Le Tupolev Tu-95 « Bear » :

Le Tu-95 "Bear" a été conçu comme bombardier nucléaire dans les années 1950 et est aujourd’hui toujours en service au sein des forces aériennes russes dans sa dernière version : le Tu-95MS "Bear-H". Le Tu-95MS « Bear-H » assure toujours les même missions avec des missiles AS-15 en place des bombes à chute libre initialement emportées par les Tu-95M « Bear-A ». Ayant effectué son premier vol en 1952. Le Tu-95 est aisément reconnaissable à ses quatre turbopropulseurs entraînant chacun deux hélices quadri-pales contrarotatives. Tous les Tu-95 sont ravitaillables en vol grâce à une perche fixe placée à l’avant du fuselage. Environ 500 appareils ont été produits au total toutes versions confondues entre 1952 et 1992.

 

1616106231.jpg

Photos : 1 Tu-95 « Bear-H » 2 Tu-95 et missile Kh-101 @ VVS

 

 

17/08/2018

Le Tupolev Tu-22M3M prêt pour son envol !

yourfile-1.jpg

Moscou, la Russie est sur le point d’entreprendre des essais au sol et en vol avec son premier bombardier Tupolev Tu-22M3M modernisé, l’avionneur a montré la nouvelle machine, lors de sa sortie des installations à Kazan à la mi-août.

Parmi les nombreuses modifications apportées au type à géométrie variable, citons l'installation d'un nouvel équipement de navigation et de communication, des systèmes de ciblage, des commandes de moteur et une suite de guerre électronique mise à jour. On notera les différences suivantes sur le nouveau M3M, l’adaptationd'un capteur électro-optique NV5-101 capapble d’assurer le suivi des objectifs au sol, sous le fuselage juste en arrière de l'atterrisseur avant, adaptation de trois nouvelles antennes latérales de chaque côté du fuselage à proximité des entrées d'air, supression de la tourelle arrière et remplacement par un carénage massif emportant un nouveau système électronique.

UAC affirme que 80% des équipements, dont l’avionique du Tu-22M3M ont été remplacés, les mises à jour améliorent également la communité avec le bombardier Tu-160M re-manufacturé. Après des vérifications de vol préliminaires, le premier Tu-22M3M sera transféré à l’armée de l’air russe pour des essais conjoints.

yourfile.jpg

Le Tupolev Tu-22M3M :

Les Tu-22M seront portés au standard M3M par Tupolev (UAC), ils seront munis de nouveaux équipements. Le Tu-22 modernisé au standard « M3M » démultiplie les performances opérationnelles de l'appareil, avec notamment de nouveaux équipements électroniques, moyens de liaison et une avionique modernisée..

Selon les renseignements disponibles, les avions modernisés seront équipés du missile X-32 (Kh-32) de la prochaine génération, qui est actuellement en cours de développement sur la base du X-22 (Kh-22), avec de nombreuses améliorations comme la portée accrue jusqu'à 1000 km et une vitesse jusqu'à 5 Mach. Ce missile devrait entrer en service en 2020. L’avion emporte également les nouveaux missiles Kh-55 avec une ogive explosive ou à fragmentation élevée d’un poids de 350-400 kg. Doté de réservoirs plus gros, le Tu-22M3M sera capable d’emporter ses missiles de croisière sur 2’410 kilomètres.

 

5b7533c08cb00-1024x768.jpg

Photos :Présentation du Tu-22M3M@ UCA

17/05/2018

Le futur Tupolev Tu-22M3M bientôt prêt !

1535629902.jpg

 

Russie, les préparatifs concernant le prototype du Tu-22M3M sont presque terminés pour son vol inaugural, au troisième trimestre de 2018. Le Tu-22M au nouveau standard M3M, pourrait prendre son envol en août prochain. Au total, se sont six Tupolev Tu-22M qui sont actuellement en préparation pour tester le nouveau standard. Une fois les essais de base effectués, ils rejoindront progressivement les forces stratégiques russes pour la phase de qualification.

Les Tu-22M seront portés au standard M3M par Tupolev, ils seront munis de nouveaux équipements. Le Tu-22 modernisé au standard « M3M » démultiplie les performances opérationnelles de l'appareil, avec notamment de nouveaux équipements électroniques, moyens de liaison et une avionique modernisée et la dotation des nouveaux missiles Kh-55 avec une ogive explosive ou à fragmentation élevée d’un poids de 350-400 kg. Doté de réservoirs plus gros, le Tu-22M3M sera capable d’emporter ses missiles de croisière sur 2’410 kilomètres.

Une part importante de l’avionique du futur Tu-22M3M sera commune avec celle du bombardier stratégique amélioré Tu-160M.

 

Photo : l’actuel Tu-22M @ Sergy

 

25/01/2018

Vol inaugural et une commande pour le nouveau Tu-160M2 « Blackjack » !

4261060_original.jpg

Le Tupolev Tu-160-M2 nouvellement construit a effectué aujourd’hui son vol inaugural, depuis les installation de l’avionneur russe à Kasan. La Russie a l'intention de se procurer 50 des Tu-160 M2 de nouvelle génération, dont la production en série débutera en 2023.

Et une commande de 10 appareils:

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré jeudi que les bombardiers stratégiques modernisés renforceraient la puissance militaire de la Russie. S'exprimant lors de sa visite à l'usine d'aviation à Kazan pour assister à ce  premier vol, Vladimir Poutine à la signature d'un contrat de 160 milliards de roubles (environ 2,9 milliards de dollars) qui prévoit la livraison de 10 avions de ce type à l'armée de l'air russe. Il a dit que le bombardier amélioré est une "étape sérieuse dans le développement des industries de pointe et le renforcement des capacités de défense de la nation."

Début de production en avril dernier :

L'usine aéronautique de Kazan, a officiellement annoncé la reprise de la production du Tu-160M2 « Blackjack » en avril dernier. Il s’agit de la version modernisée du célèbre bombardier. Les futurs nouveaux « Blackjack » vont venir compléter la flotte actuelle qui en pleine modernisation. Le Tu-160M2 est doté une avionique modernisée avec un nouveau cockpit doté d’écrans et de la nouvelle génération d’ordinateur de gestion de vol disponible. Une liaison électronique permettant la communication avec l’ensemble des aéronefs et des éléments des Forces russes sera installée.

Les moteurs Kuznetsov NK-32 sont dotés d’un nouveau FADEC (Full Authority Engine Control) et de diverses améliorations concernant la maintenance.

En matière d’armement, le programme de modernisation va permettre de renforcer la capacité nucléaire de l'avion et la capacité de transporter 12 missiles Raduga NPO Kh-555 (AS-15 Kent) de croisière à longue portée ainsi que des bombes à guidage laser.

4261842_original.jpg

Le Tu-160 sera également doté des nouveaux missiles Kh-101 et le Kh-102, avec des ogives nucléaires et conventionnelles. La puissance des ogives nucléaires est estimée à 180-200 kilotonnes. En outre, leur portée atteint les 5’500 km. Toutefois, pour augmenter la portée, il a fallu augmenter la masse de lancement de missiles de 700-800 kg, bien que le poids de l'ogive soit resté la même 400-410 kg.

 Avec une charge jusqu'à 40’000 kg et un rayon d’action (sans ravitaillement) de 12’297 km, et une vitesse maximale de 1’800 km/h le Tu-160 est l’une des armes les plus redoutable de la Russie. Conçu par le Bureau d'études soviétique Tupolev pendant les années 1970-1980, le bombardier porte-missiles stratégique Tu-160 «Blackjack» selon le code de l'OTAN (Cygne Blanc en Russie) est le plus grand et le plus puissant avion supersonique militaire doté d'ailes à géométrie variable. Le Tu-160 est aussi le plus lourd avion de combat au monde et le bombardier ayant la plus grande masse au décollage.

En service opérationnel depuis 1987, le Tu-160 est destiné à détruire des cibles importantes au moyen d'armes nucléaires et conventionnelles. Son équipage comprend quatre pilotes.

Selon le commandant de la Force aérienne russe (VVS) le Général Viktor Bondarev, la Russie devrait construire 35 bombardier stratégique Tupolev Tu-160 « Blackjack » se qui portera à 50 le nombre d’appareils en activité.

4261163_original.jpg

Photos : le nouveau Tu-160M2 @ Marysa Lysteva

11/03/2017

La Marine indienne va se séparer de ses Tu-142MKE !

Tupolev_Tu-142_Krivchikov_2007.jpg

La Marine indienne retirera à la fin du mois de mars ses Tupolev Tu-142MKE "Albatross" de patrouille à longue portée. New Delhi a été le seul client d'exportation pour ce type d’appareil, qui a été utilisé principalement dans la guerre anti-sous-marine et les patrouilles maritimes, en plus d'effectuer des missions de reconnaissance et de photographique.

A ce jour, trois des huit Tupoloev Tu-142MKE « Albatross » commandé en 1988 sont encore opérationnels. Ils sont exploités au sein au 312ème escadron de la Marine indienne à Rajali. L’arrivée des premiers Boeing P-8I rende le Tu-142ME obsolète. De plus, l'augmentation des coûts d'entretien en constante augmentation des dernières années ne justifie plus l’emploi de l’avion d’origine russe.

Le Tu-142MKE :

Le Tupolev Tu-142 est un avion de lutte anti-sous-marine (ASW) et de reconnaissance dérivé du bombardier stratégique Tu-95 « Bear ». Le Tu-142 a été conçu par le bureau de conception de Tupolev et fabriqué par en Russie par l’usine Kuibyxhev et en Inde par Taganrog de 1968 à 1994.

Développé en réponse au programme américain Polaris, le Tu-142 est né de la nécessité d'une plateforme soviétique viable de lutte ASW. Le Tu-142 se distingue du Tu-95 par son fuselage étiré pour accueillir des équipements spécialisés pour ses rôles ASW et de surveillance, un châssis renforcé pour supporter les capacités en terrain accidenté, l'avionique et les armes améliorées et des améliorations aux performances générales. La capacité du Tu-142 a été améliorée progressivement alors que le type était en service, aboutissant finalement au Tu-142MZ, le dernier Tu-142 à longue portée avec avionique de combat hautement sophistiquée et une grande charge utile. Les Tu-143MKE disposent d’un étirement de 30 centimètres (12 po) sur le fuselage avant, un cockpit redessiné et des bogies de train d'atterrissage principaux à deux essieux. Construit par Taganrog.

 

yourfile.jpg

Photos : Tu-142MKE de la marine indienne @ INS