20/11/2015

Syrie, la Russie teste ses nouveaux missiles !

017518.jpg

La campagne aérienne de la Russie en Syrie offre une opportunité pour tester des systèmes d'armes qui n’ont pas déjà été employées dans des conditions de combat. De plus, La confirmation de l’attentat contre le vol KLG9268, par les services de renseignements russe (FSB) a poussé la Russie dans une réaction particulièrement forte avec l’engagement de bombardiers.

 

Bombardiers et missile Kh-101 :

Suite à la confirmation de l’attentat contre le vol KLG9268, la Russie à lancé dans la bataille ses bombardiers Tupolev Tu-22M2 qui ont frappé des cibles de l’EI dans les provinces de Raqa (nord-est) et de Deir Ezzor (est), tandis que des Tupolev Tu-160 et des Tu-95MC ont bombardé les provinces d’Alep (nord-ouest) et d’Idleb (nord-ouest), selon l’armée russe.

Lors de ces violentes frappes, il a été constaté pour la première fois, l’engagement du missile de croisière Kh-101 « Raduga ». En service dans la force aérienne russe depuis 2013, la nouvelle arme air-surface de 7.45 mètres (24.4ft) de long et d’un poids de lancement de 2300 kg (£ 5,060), y compris une ogive de 400 kg. Le Kh-101 est capable d’atteindre une cible à 2000 km avec une précision de l’ordre de 6 à 9 mètres.

 

Unknown.jpeg

Le Kh-101 a été développé comme remplaçant très furtif du Kh-55SM à la fin des années 1980. Le Kh-101 dispose d'une charge conventionnelle. Il est conçu pour être emportés par les bombardiers Tu-95SM et Tu-160.

 

Renforcement du dispositif aérien :

Par ailleurs, on apprend que le dispositif aérien russe en Syrie, qui est déjà particulièrement important, sera renforcé. Le chef de l’état-major général russe, a confirmé la nouvelle.

Les forces aérospatiales russes en Syrie vont déployés 37 nouveaux avions, a déclaré le chef de l’état-major général russe Valeri Guerassimov. Le dispositif recevra notamment dix appareils de renseignement visuel et électromagnétique. Les forces russes en Syrie compte actuellement plus de 50 avions de combat dont des Su-24M, des Su-30CM, des Su-25 et des Su-34.

 

00876755.jpg

Photos : 1 Tu-95SM et missiles Kh-101 @ Denis Pavlov 2 le Kh-101 « Raduga » 3 Tir d’un Kh-101 depuis un Tu-160 @ VVSP

09/06/2015

Les Tupolev Tu-95 cloués au sol !

 

800px-Tupolev_Tu-95_Marina.jpg

 

 

Après les Mig-29KUB de la marine russe, ce sont les bombardiers stratégiques Tupolev Tu-95 « Bear » qui se retrouvent cloués au sol. Cette décision fait à une sortie de piste et incendie moteur au décollage qui a eu lieu le 8 juin dernier.

 

La suspension des activités de vol couvre l’ensemble de la flotte des 71 Tu-95MS6  actuellement en service au sein de l’aviation militaire russe (Voyenno-Vozdushnyye Sily - VVS), et restera en place jusqu'à ce que l'enquête sur soit terminée.

 

L'accident est survenu au cours d'un vol d'entraînement sur l'aérodrome d’Ukrainka  à 17h00 heure de Moscou (23:00 heure locale). Le Tu-95 a roulé sur la piste et durant  l'accélération un incendie moteur s’est déclaré causant l’interruption du décollage.

 

 

Le Tupolev Tu-95 « Bear » :

 

Le Tu-95 Bear a été conçu comme bombardier nucléaire dans les années 1950 et est aujourd’hui toujours en service au sein des forces aériennes russes dans sa dernière version : le Tu-95MS Bear H. Le Tu-95MS Bear H assure toujours les même missions avec des missiles AS-15 en place des bombes à chute libre initialement emportées par les Tu-95M Bear A. Ayant effectué son premier vol en 1952. Le Tu-95 est aisément reconnaissable à ses quatre turbopropulseurs entraînant chacun deux hélices quadri-pales contrarotatives. Tous les Tu-95 sont ravitaillables en vol grâce à une perche fixe placée à l’avant du fuselage. Environ 500 appareils ont été produits au total toutes versions confondues entre 1952 et 1992.