03/10/2012

Le Gripen F de développement est en Suisse !

285834990_2.png

 

Je vous en parlais ce printemps, le démonstrateur Gripen F a atterri ce matin sur l'aérodrome militaire d'Emmen pour une série de présentations en Suisse, après un vol sans arrêt au départ de Linköping ( Suède ). Dans les semaines à venir, cet avion de combat sera présenté aux Commissions de politique de sécurité, de même qu'au public à l'occasion des démonstrations en vol auxquelles procèdent les Forces aériennes sur l'Axalp.

Le démonstrateur Gripen F a atterri ce matin sur l'aérodrome militaire d'Emmen, après un vol de transfert d'environ deux heures au départ de Linköping. Pendant ce vol, il était accompagné d'un biplace Gripen D.

Programme :

 

Le démonstrateur Gripen F sera en Suisse du 3 au 12 octobre 2012, cette dernière date incluse. L'avion sera présenté en vol et au sol aux Commissions de politique de sécurité le 9 octobre, puis il le sera au public les 10 et 11 octobre à l'occasion des démonstrations en vol auxquelles procèdent les Forces aériennes sur l'Axalp.
Les commandes du démonstrateur biplace Gripen F seront tenues alternativement par un pilote d'armasuisse et un pilote des Forces aériennes sur le siège avant, tandis qu'un pilote d'essais de Saab occupera la place arrière.
Les pilotes suisses ont rafraîchi préalablement leurs connaissances de l'avion lors d'un entraînement en simulateur en Suède. Dans les jours qui viennent, les pilotes suédois recevront une introduction aux spécificités de l'espace aérien au-dessus des Alpes suisses et concernant la place de tir d'aviation de l'Axalp.
Tous les vols du démonstrateur Gripen F, qui se dérouleront normalement l'après-midi, partiront de l'aérodrome militaire d'Emmen.

792534623.png

 

Photo : Gripen F de développement au sol et à l’atterrissage @ Saab Aerospace

13/09/2012

Gripen E, une avionique Hi-Tech !

163235ef-df51-4386-ab1e-34b6f77ae551.Full.jpg


 

 

 

De nouvelles informations sont maintenant disponibles concernant l’avionique et le cockpit du Gripen E. Je vous parlais dans un billet antérieur d’une série de nouveautés qui allaient équiper le Gripen «Next Generation», je vous propose ici de découvrir notamment le nouveau cockpit destiné à équiper la version «E» et de faire le point sur l’avancée des travaux.

 

Un nouveau cockpit : 

 

Les avions de combat d’aujourd’hui intègrent pour la plupart d’entre eux un cockpit doté de trois écrans couleurs. Le Gripen E sera doté d’un unique écran couleurs 3D géant, tout comme le Lockheed-Martin F-35 Lignthing II. 


 

cockpit2ng.png


 

Pourquoi ce changement ?

 

Si vous interrogez un pilote de F/A-18 Hornet, il vous expliquera que les divers censeurs qui équipent l’avion, lui amènent un flux constant d’information relative à la situation aérienne ainsi que de l’état des systèmes de l’avion, à tel point d’ailleurs, que pour ne pas se trouver à saturation, il lui faut à un moment dire «stop». 

 

La nouvelle génération d’avions de combat, dont fait partie le Gripen au standard E, sera encore plus rapide et plus précis en matière de flux d’information. A tel point d’ailleurs, que les ingénieurs de Saab se sont aperçus que l’architecture actuel des trois écrans du standard C/D, ne permettait plus une efficience adaptée aux nouvelles possibilités offertes par la nouvelle avionique. 

 

Il fallait que le pilote dispose d’un cockpit permettant de facilité son travail, tout en lui permettant de pouvoir suivre l’ensemble des flux d’information dans leur globalité. 


 

gripen e,gripen suisse,gripen aesa,saab gripen,cockpit gripen,gripen avionique,swiss gripen,gripen schweiz,ddps gripen


 

CONOPS & WISCOM :

 

Pour simplifier, l’humain et la machine doivent travailler en même temps. Le système WISCOM du Gripen E gère l’ensemble des opérations machines de l’avion pendant que le CONOPS génère les systèmes employés par le pilote. Il est donc primordial que les deux interfaces soit transmises dans les deux sens, tant pour la machine que pour le pilote.

 

Le nouvel écran géant WIDESCREEN opère donc non plus comme un simple affichage des données, mais permet une véritable fusion des données visuelles. Adaptable en permanence,  le nouveau cockpit avec écran tactile permet également une  personnalisation de celui-ci en fonction de la mission et des évolutions de celle-ci (un pilote vous dira qu’une mission réserve souvent des surprises) et une adaptation personnalisée pour le pilote. Il est par exemple possible d’adapter la taille de l’écran radar ou de la vision FLIR par exemple. L’écran s’adapte immédiatement aux besoins du pilote selon l’évolution de la mission (défense aérienne, reconnaissance, attaque au sol). 

 

 

Concernant l’avionique :

avionique1.png

 

L'un des avantages les plus importants de la nouvelle avionique est de diviser (compartimenté) la fonctionnalité de vol critique et mission critique. Cela permet de raccourcir considérablement le temps de vérification et les  coûts.

 

Le concept est basé sur une nouvelle architecture d’ordinateurs de base très puissants et très rapide en particulier là où l'ordinateur de gestion de vol (FMC) et l'ordinateur de mission tactique (TMC) traite les informations provenant des différents sous-systèmes. Il fournit au pilote la combinaison optimale des données de connaissance de la situation, des décisions tactiques et des armes appropriées et leurs disponibilités. Les ordinateurs de base gèrent également la fonction du système de surveillance. 

 

Un autre facteur important dans la conception du système de l’avionique du Gripen E a été la nécessité de faciliter l'expansion de sécurité ainsi que le développement du système après la remise initiale. Par conséquent, il sera facile d'ajouter et d'intégrer de nouvelles fonctionnalités, des logiciels, des processus, de nouvelles armes et des capteurs etc. 


 

 

Radar AESA et IRST :

 

Comme vous le savez certainement, l’avion de développement Gripen NG vole depuis le début juin avec le nouveau radar ES-05 «RAVEN» doté d’une antenne à balayage électronique AESA (Active Electronically Scanned Array) monté sur un plateau cyclique nomme «Swashplate» permettant au capteur d’être repositionné et du même coup offrir une plage de détection de ± 100 º. 


 

Gripen with ES 05 Raven pic1.jpg


 

Cette évolution n’était pas sans risque mais l’intégration ainsi que les essais se poursuivent aujourd’hui sans problème particulier et dans les délais du calendrier. Le constructeur suédois confirme d’ailleurs que les pilotes suisses pourront comme prévu venir tester le radar avant la fin de l’année. 


 

bvr1.png


 

Signalons que l’optique frontale IRST (Infra-Red Search and Track) Skyward-G sera monté définitivement à la fin de l’année et que selon son constructeur SelexGalileo il est capable de suivre passivement jusqu’à 200 cibles. 

 

Synthèse :

 

Le Gripen E n’est pas le plus puissant des avions de combat, (nous le savions !) mais il offre néanmoins la panoplie complète des systèmes, dont, doivent être dotés les avions modernes, par ailleurs, il offre un cockpit et une avionique non pas d’aujourd’hui, mais celle de demain, avec en plus des possibilités inégalées en matière de plage de détection et une vitesse de calcul sans précèdent. 

 

Reste donc à continuer à suivre le développement l’avion, tout en suivant les prochaines et cruciales étapes politiques tant en Suède que chez nous !

 

532953364.jpg

 

 

Photos & Schémas :  Gripen Ng en vol, le radar AESA @ Saab Aeropace/SelexGalileo

 

 

23/03/2010

Eurofighter pour la Suisse, le programme EADS

 

 

lowres_gld-092925.jpg

 

 

A quelques jours de l’annonce du choix Suisse pour le remplacement partiel de la flotte de F-5 (TTE), je vous propose de poursuivre la mise  à jour des offres des candidats. Suite à l’évaluation j’ai publié plusieurs articles (voir liens) ainsi qu’un premier billet sur l’offre de SAAB et le Gripen (voir lien) voici le second volet consacré à l’Eurofighter, avant de terminer avec le Rafale.

La coopération industriel

La coopération industrielle repose sur le groupe formé par les sociétés partenaires du programme Eurofighter que sont Alenia Aeronautica (Italie), BAE Systems (Grande-Bretagne) et EADS (Allemagne et Espagne), responsables du développement et de la production de l'Eurofighter. La société responsable du développement du moteur de l’Eurofighter est EUROJET GmbH, dont les actionnaires sont Rolls-Royce (Grande-Bretagne), MTU Aero Engines (Allemagne) Avio SpA (Italie) et ITP Industria de Turbo Propulsores SA (Espagne). De plus le  consortium Eurofighter est complété par plus de 400 sous-traitants internationaux et par leurs sociétés mères ou affiliées. Les activités les plus importantes concernent les domaines industriels suivants :

  • l’industrie aérospatiale,
  • l’industrie de défense,
  • la sécurité intérieure,
  • la technologie des moteurs aéronautiques,
  • les technologies navales,
  • l’industrie électronique,
  • la construction d’installations,
  • les techniques de l’énergie,
  • la construction de centrales énergétiques,
  • la technologie des transports,
  • l’industrie automobile

 

EADS et  BAE Systems et  Alenia  ainsi que les nations utilisatrices de l’Eurofighter ont pris l’engagement de garantir à la Suisse le transfert de toute la technologie. Ce transfert fait partie intégrante de l’offre. De plus, le transfert de certaines tâches et de leur entière responsabilité à l’industrie suisse (principe de la source unique) sera le garant de l’égalité au sein du groupe.

 

eu.JPG

 

 

Optimisé pour la Suisse :

Selon EADS, l’Eurofighter un avion particulièrement adapté pour les missions en montagne et dans l’espace aérien particulier de la Suisse en répondant aux besoins suivants :

  • fortes pentes d’approche et de décollage des bases aériennes en altitude
  • distance de décollage extrêmement courte sans post-combustion, y compris à pleine charge
  • moins de nuisances sonores et de gaz d’échappement
  • capacité « Supercruise » (faculté d’atteindre la vitesse supersonique sans allumer la réchauffe), y compris à pleine charge
  • durée de vol prolongée dans les missions de police de l’air et de surveillance de l’espace aérien, ce qui permet de réduire la flotte nécessaire
  • arrivée extrêmement rapide dans la zone de mission.


Equipements :

Le système intégré de gestion de la mission et de l’armement de l’Eurofighter fusionne les données fournies par tous les divers senseurs et l’arrivée du radar AESA «CEASAR». L’interface homme-machine optimisée «Carefree Handling» le décharge de certaines tâches. De plus, les afficheurs multifonctions, différents modes de pilotage automatique et un système de commande vocale permettent au pilote de se concentrer entièrement sur sa mission.

Système multisenseurs proposés :

  • Radar AESA CAESAR.
  • système PIRATE (Passive Infrared Airborne Tracking Equipement).
  • MIDS/Liaison 16 (Multifunction-Information-Distribution-System).
  • DASS Chaff/Flares (Defensive Aids Sub-System).
  • Pod de contremesures électronique tracté.

L’Eurofighter permettra notamment une interopérabilité acec un grand nombre de systèmes utilisés par les F/A-18 soit :

  • l’Armement air-air actuel / complément d’équipement selon le choix Suisse (USA,Européen, Israélien).
  • planification de mission
  • simulateurs (possibilités d’interfaces)
  • cavernes

Coopération militaires pour l’entraînement :

Actuellement, les Forces aériennes suisses  s’entraîne déjà avec les nations utilisatrices de l’Eurofighter. L’Allemagne offre des zones d’entraînement à proximité immédiate de la Confédération. L’Italie propose également des zones d’entraînement intéressantes à la frontière de la Suisse et en Méditerranée.  Une autre nation utilisatrice de l’Eurofighter, l’Autriche, qui ne fait pas partie de l'Alliance atlantique, représente également un partenaire éprouvé pour la formation. 

Commentaires :

Tout comme l’offre de SAAB l’Eurofighter permet un vaste choix d’armement et peux reprendre l’équipement déjà en service sur les Hornet. Les deux points forts d’EADS réside dans le fait d’une puissante coopération dans diverses gammes du groupe non seulement militaire mais également civil  (Airbus, Casa, PZL) de plus les clients actuels du Thyphoon offrent leur espace aérien pour nos pilotes ce qui représente une grande variation de zones d’exercices. Le point noir résident dans les coûts d’achats et de maintenance particulièrement exorbitants !

 

ef-4[1].jpg


 

 

Lien sur   l’offre SAAB Gripen :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/01/25/gripen-pou...

Liens sur l’évaluation des trois candidats :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/10/26/avions-de-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/11/07/nouvel-avi...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/10/23/avion-de-c...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/01/nac-remise...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/04/20/nac-second...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/11/06/arrivee-de...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/10/30/rafale-fin...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/10/20/nac-les-es...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/08/05/essais-du-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/07/24/arrivee-de...

Photos : 1 Eurofighter espagnoles @ EADS. 2 Images Eurofighter aux couleurs suisses. @Armasuisse. 3 Eurofighter en test à Emmen en 08 @ Ermmann Keist