24/10/2018

Le KC-390 certifié par l'autorité aéronautique brésilienne !

619434586.jpg

L’avion mutirôle KC-390 d'Embraer a reçu sa certification de type de l'autorité aéronautique brésilienne Agência Nacional de Aviação Civil. Une cérémonie a eu lieu à la base aérienne de Brasilia pour délivrer le certificat de navigabilité civil à Embraer le 23 octobre. Le président brésilien Michel Temer, le ministre de la Défense nationale Joaquim Silva e Luna et le général de brigade Nivaldo Rossato, commandant de l’armée de l’air, ont participé à cette réunion.

"La certification du KC-390, l'avion le plus vaste et le plus complexe développé au cours de son histoire, témoigne du haut niveau technologique atteint par la société", a déclaré Paulo Cesar de Souza e Silva, président et chef de la direction d'Embraer.

L'aéronef devrait atteindre la capacité opérationnelle finale d'ici la fin de 2019,  lorsqu'il recevra sa certification militaire. Embraer a annoncé que le premier avion de série serait livré à l'armée de l'air brésilienne au premier semestre 2019. Actuellement l’avion compte 28 commandes fermes.

Le premier exemplaire de série du KC-390 a effectué son vol inaugural le 9 octobre. Cet avion a rejoint deux autres avions de test. Au début de novembre, ils avaient enregistré 1’900 heures de vol.

Le KC-390 est conçu pour effectuer des missions telles que le transport de fret et de troupes, le transport aérien de troupes et de fret, le ravitaillement en vol, la recherche et le sauvetage ainsi que la lutte contre les incendies de forêt. Embraer tente de propulser l'avion de transport de taille moyenne à deux turbines dans un marché du transport militaire dominé depuis des décennies par le Lockheed Martin C-130, en décrochant ce qu'il prétend être le coût de cycle de vie le plus bas du marché.

Embraer compte sur  38 lettres d'intention de clients internationaux, dont six lettres d'intention de l'Argentine, six du Chili, 12 de la Colombie, deux de la République tchèque et six du Portugal.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

embraer_kc-390_2017_03.jpg

Photos :1 KC-390  2En mode ravitailleur en vol @ Embraer

04/07/2018

Nouvelle commande le V-22 « Osprey » !

194416_1.jpg

Bell Boeing, ont reçu un contrat d’une valeur de 4 milliards de dollars l’achat d’aéronefs V-22 « Osprey » pour la marine américaine.

Ce contrat prévoit la fabrication et la livraison de 39 aéronefs CMV-22B pour la Marine, 34 appareils pour MV-22B pour le Corps des Marines et 1 CV-22B pour l'armée de l'air ainsi que 4 MV-22B pour le gouvernement du Japon.

Le V-22 «Osprey» :

Le V-22 Osprey est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 340 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de présérie qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». 

bell boeing,v-22 osprey,tilt rotors,us navy,ssmc,blog défense,aviation et défense,transport tactique,les nouvelles de l'aviation

Photos :V22 « Osprey » @ USMC

12/05/2018

Arrivée prochaine du premier CH-53K au sein de L’USMC !

ch-53k_rollout_500.jpg;width=560.jpeg

Le Corps des Marines des Etats-Unis 8USMC) devrait prendre livraison du premier exemplaire de production de l’hélicoptère lourd de nouvelle génération Sikorsky CH-53K « King Stallion » au début de la semaine prochaine.

L'hélicoptère de transport lourd doit être reçu à MCAS de New River en Caroline du Nord. L’USMC a déclaré qu'il prévoyait de soumettre le « King Stallion » à son plan de test de supportabilité en effectuant une évaluation logistique de l'entretien, du maintien en puissance et du soutien global de l’aéronef.Cette phase d’essai doit permettre de valider le nouvel appareil aux besoins de l’USMC avant son entrée en service officiel.

Le CH-53K « King Stallion » ressemble à son prédécesseur, le CH-53E « Super Stallion », mais il a trois fois la capacité de levage. Il peut transporter une charge externe de 12’200 kg (27 000 lb) sur 110 nm (204 km).

L'USMC a l'intention de remplacer sa flotte vieillissante de CH-53E, introduits pour la première fois à la fin des années 1970, avec 200 CH-53K. Le prix unitaire moyen de l'aéronef est estimé à environ 87 millions de dollars,  si les 200 CH-53K sont commandés.

Le CH-53K "King Stallion" :

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion», qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lb sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple  surmonté de d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6000 ch chacune), ravitaillable en vol, équipée de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep «Humvee».

CH-53K-prototypes-lined-up-21-12-16-800x445.jpg

Photos :le CH-53K « King Stallion » @ Sikorsky

06/05/2018

Exportation de C-130J pour l’Allemagne approuvée !

3408130272.3.jpeg

Le département d'Etat américain a approuvé la vente de six avions de transport et de ravitaillement en vol Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules » à l'Allemagne pour un montant estimé à 1,4 milliard de dollars, selon l'agence de défense et d’exportation américiane.

Rappel :

L'Allemagne avait annoncé en octobre 2016, son intention d'acheter entre 4 et 6 avions de transport tactique Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules ». Ces appareils devraient être utilisés pour le soutien des opérations spéciales et qu'ils vont opérer à partir de pistes d'atterrissage "indisponibles" pour l'Airbus A400M « Atlas ».

L'approbation intervient alors que le plus grand concurrent européen de l'avion, l'avion de transport A400M d'Airbus Defence & Space, a dû faire face à des problèmes de production et a réduit son taux de livraison. L'Allemagne est pourtant le client de lancement pour l'A400M, avec les pays européens de l'OTAN, l'Espagne, la Belgique, la Grande-Bretagne, la France, le Luxembourg et la Turquie.

Le choix allemand :

La vente potentielle de Lockheed-Martin au gouvernement allemand comprend trois C-130J-30, la version allongée de l'avion, et trois KC-130J, la version de ravitaillement aérien de l'avion. Sont également inclus dans la vente huit distributeurs électroniques de contre-mesures AN/ ALE-47, huit systèmes d'alerte aux missiles AN/AAR-47A (V) 2, huit récepteurs d'avertissement radar AN/ALR-56M et huit systèmes d'imagerie électro-optique/infrarouge MX-20. Plus, des sous-systèmes et moteurs de rechange.

L'armée de l'air allemande prévoit d'utiliser l'avion pour effectuer des missions de transport aérien, de ravitaillement en vol et de largage aérien dans le cadre d'un escadron allié franco-allemand basé à Evreux, en France, selon l'approbation de vente. Le KC-130J fournira des capacités de ravitaillement en vol aux avions de chasse et de transport léger allemands et français, ainsi qu'aux hélicoptères.

Le Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules » : 

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales.

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre « Hercules », cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

 

4290536865.jpg

Photos : 1C-130J Super Hercules 2 KC-130J de ravitaillement en vol @ USAF

 

 

20/04/2018

Israël reprend les discussions sur le V-22 !

3781082376.jpg

Israël a relancé les discussions avec le gouvernement américain au sujet d'une acquisition potentielle de Bell Boeing V-22 « Osprey » alors que le programme se tourne vers l'étranger pour combler une capacité de production vacante.

Le gouvernement israélien a gelé l'année dernière un plan d'achat de six V-22, trois ans après que l'Agence américaine de coopération pour la défense et la sécurité (DSCA) ait informé le Congrès de la vente potentielle de l’appareil à Tel Aviv.

Mais le gel était apparemment de courte durée, les autorités israéliennes ayant rouvert les discussions avec le Naval Air Systems Command des États-Unis (NAVAIR) à la fin de l'année dernière.

«Au cours des six derniers mois, nous avons eu de plus en plus de discussions et d'intérêt de la part d'Israël», a déclaré le Col Matthew Kelly, directeur du bureau du programme conjoint du V-22. "Il n'y a rien d'imminent. Mais nous sommes heureux qu'Israël envisage à nouveau le V-22. "

Les MV-22 opérant à partir du bâtiment de surface USS Iwo Jima ont participé à l'exercice « Kia Green » israélien à la mi-mars, donnant aux responsables israéliens l'opportunité d'évaluer les capacités du tilrotor.

 Le V-22 «Osprey» :

Le V-22 Osprey est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 340 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de pré-série qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». 

main-qimg-70173fbc7b2f628baf71c9504e81e7f4.png

Photos :V-22 « Osprey » @ Bell Textron