10/04/2018

SAS commande 50 A320neo supplémentaires !

maxresdefault.jpg

SAS a signé une commande pour portant sur 50 avions Airbus A320neo supplémentaires afin de créer une flotte de type unique. Les avions seront livrables du printemps 2019 à 2023. Cette commande signifie que SAS disposera pour la première fois en 2023 d'une flotte unique composée des avions court et moyen-courriers les plus performants du marché de l’avionneur Airbus

«Il y a un peu plus d'un an, nous avons commencé à mettre en service les nouveaux Airbus A320neo, et depuis, nous avons reçu une réponse très positive de la part de nos clients. Je suis donc ravi que, grâce à cette commande, nous puissions continuer à améliorer et à investir dans notre offre à la clientèle et, partant, dans l'avenir de SAS. Nous créons également une flotte de type unique et plus efficace pour la première fois.

L'A320neo SAS est configuré avec 174 sièges. L'avion est propulsé par des moteurs LEAP-1A de CFM International. Il est  déployé sur les courts et moyen-courriers à partir de ses bases scandinaves vers des destinations dans toute l'Europe.

 L‘A320neo :

La famille A320neo offre aux compagnies le choix entre les réacteurs, le Pure Power PW1100G-JM de Pratt & Whitney, et les LEAP 1-A de CFM. Composée de trois versions de différentes capacités (A319neo, A320neo et A321neo), la famille A320neo, qui peut accueillir de 100 à 240 passagers, permet aux opérateurs d'exploiter l'appareil le mieux adapté à la demande, et couvre parfaitement la totalité du segment des monocouloirs, sur les lignes domestiques à faible ou forte densité de trafic, ou les lignes long-courriers pouvant atteindre 4 000 nm. Grâce à une cabine plus large, tous les appareils de la famille A320neo offrent un confort inégalé dans toutes les classes, ainsi que des sièges de la largeur standard d’Airbus de 18 pouces en classe économique. Depuis son lancement le 1er décembre 2010, la famille A320neo bénéficie d'une forte reconnaissance du marché, qui se traduit par plus de 4’500 commandes émanant de 82 clients, soit quelque 60 %de part de marché.

La famille A320 est la plus vendue au monde, avec plus de 12’750 commandes depuis le lancement et plus de 7’200 avions livrés à plus de 300 opérateurs dans le monde. La famille A320neo intègre les dernières technologies, y compris les moteurs de nouvelle génération et les dispositifs de bout d'ailes « Sharklet » qui, ensemble, fournissent plus de 15 % d'économies de carburant dès le premier jour et 20 %d'ici 2020.

Photo :A320neo aux couleurs de SAS @ SAS

 

 

01/04/2018

SWISS met en ligne l’A380 entre Genève et Zürich !

234.jpg

La compagnie SWISS filiale de Lufthansa continue d’investir dans sa flotte, avec la location auprès d’ Airbus d’un A380. Une aubaine pour l’avionneur européen qui peine à vendre son gros-porteur. Les équipages se préparent à l’utilisation du nouvel appareil.

Réagir à la concurrence :

L’A380 de SWISS sera spécialement utilisé sur la ligne quotidienne Genève-Zürich, dès le milieu du mois d’avril et ceci quatre fois par jour. Pour la Direction de SWISS, il s’agit de réagir à l’arrivée des bus « low cost » et de la baisse de tarif annoncée par les CFF.

Avec un tel avion aménagé en deux classes : soit 58 places en « classe affaires » et 557 en « Classe Economie », le prix par siège sera inférieur à 100 Frs pour la seconde. Par ailleurs, le faible bruit du nouvel appareil sera bénéfique pour les riverains des deux aéroports.

 Hé oui, une belle fausse news pour le 1er avril !  Un grand merci pour vos commentaires et je vous souhaite à toutes et tous de belles Fêtes de Pâques !

Cordialement, Pk

Photo : L’A380 aux couleurs de SWISS.....

 

22/03/2018

C’est au tour de Lion Air de réceptionner son B737 MAX !

1.jpeg

Seattle, le transporteur Air Lion a célébré la livraison de son premier B737-9 MAX. L'avion entrera en service avec Air Thai Lion, où sa capacité ajoutée aidera le lancement de plusieurs routes aériennes internationales.

« Le B737-9 MAX est un ajustement parfait pour notre entreprise en pleine croissance en Thaïlande », a déclaré le capitaine Darsito Hendro Seputro, PDG et Président du Lion Thai Air.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérise par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG.

Photo : B737-9 MAX de Lion Air @ Boeing

07/12/2017

Premier B777F pour Turkish Airlines !

THY777Fphoto6.jpg

Istanbul, Turkish Airlines a célébré aujourd'hui la livraison de son premier B777 Freighter, le cargo bimoteur ayant la plus longue portée au monde de la compagnie aérienne. L'avion et un second cargo sur commande aidera la compagnie aérienne étendre ses activités de fret.

« La livraison de notre premier B777 Freighter est un événement marquant dans notre activité cargo », a déclaré M. İlker Ayci, Président du Conseil et du Comité exécutif, Turkish Airlines.

Le B777F permet de combler le fossé entre les avions cargo gros-porteurs de la mi-taille et les plus grands cargos comme le B747F.Avec un poids maximum au décollage de 347.810 kg, le B777 « Freighter » a une capacité de charge utile de recettes de 112 tonnes (102 tonnes métriques). Le B777 « Freighter » est capable de voler 4,900 miles nautiques (9,070 km) avec une pleine charge utile. Sonlong  rayon d’action se traduit par des économies importantes pour les opérateurs de fret: moins d'arrêts et donc moins de droits d'atterrissage, moins de congestion dans les grands aéroports, une baisse des coûts de manutention et un plus court délai de livraison du fret. Le B777  « Freighter » caractéristiques des capacités encore jamais vues sur un cargo bimoteur, pouvant accueillir 27 palettes standard (96 po x 125 po, 2,5 mx 3 m) sur le pont principal .Il est alimenté par  le plus puissant réacteur commercial de General Electric, le GE90-110B1. Le B777 « Freighter » est conforme aux normes de bruit QC2 pour l'accessibilité maximale aux aéroports sensibles au bruit.

Photo : Arrivée ce matin à Istanbul du B777F @ Boeing

17/10/2017

Alliance Airbus Bombardier !

 

bombardier,boeing,airbus,cseries,alliance avionneurs,canada,aviation canada,québec aviation,transport aérien,infos aviation

L’annonce du rapprochement entre les avionneurs Airbus et Bombardier en ce qui concerne le programme CSéries vient bouleverser le secteur des transporteurs civiles. Ce nouveau partenariat voit Airbus prendre une part majoritaire du programme d'avions moyen-courrier CSeries du canadien Bombardier.

Selon les termes de l'accord, Airbus détiendra approximativement 50,01% de l'entité qui gère le programme CSeries, alors que Bombardier et Investissement Québec, bras du gouvernement provincial, ne détiendront respectivement plus que 31 et 19%. Si le siège du programme et la ligne d'assemblage principale resteront basés au Québec, une seconde ligne d'assemblage sera établie à Mobile, Alabama (Sud des États-Unis), où Airbus a aussi installé une ligne d'assemblage finale pour sa famille A320.

Un partenariat commercial fort :

Cette alliance aura plusieurs effets importants. D’une part l’ouverture d’une chaîne de fabrication du Cséries aux Etats-Unis aura pour effet de contrer la volonté américaine de taxer l’avion canadien à 220%. A noter que de son côté Boeing a fait savoir que pour lui que ce rapprochement ressemble à « un accord discutable entre deux compétiteurs dépendant grandement des subventions de l'État pour contourner que ce rapprochement ressemble à «un accord discutable entre deux compétiteurs dépendant grandement des subventions de l'État pour contourner la décision américaine d'imposer des droits compensatoires et antidumping au CSeries ».

Si Airbus n’injectera pas d’argent directement, sa capacité commerciale permettra à Bombardier de profiter d’un accès sans précédent en direction des transporteurs clients de l’avionneur européen. Par ailleurs, des économies importantes pourront être faites en terme de production chez les deux avionneurs.

 

De l’autre côté Airbus bénéficiera d’un renfort sur le segment des avions monocouloirs de 100 à 150 places. Certes, il y a bien l'A319, mais celui-ci se vend mal depuis cinq ans.

Une mauvaise nouvelle pour la concurrence :

Si Boeing peu grincer des dents, l’avionneur américain ne sera pas pour autant le plus touché par cette alliance. Les acteurs du segment des 80 à 150 places seront les premiers à en faire les frais, Mitsubishi avec son MRJ, Sukhoi et son SSJ100 et d’une certaine manière le brésilien Embraer avec sa gamme ERJ. Mais l’alliance Airbus/Bombardier aura également un poids conséquent sur le marché chinois et les créations locales qui sont en difficultés.

Et après ?

Cette alliance aura-t-elle d’autres développements ? Bombardier pourrait apporter à Airbus une gamme complète d’avions d’affaires (LearJet, Challenger, Global) et en ce qui concerne les petits jets régionaux,  le CRJ et le turbopropulseur Q400 complètent à merveilles la gamme. Peut-on également imaginer un futur partenariat militaire sur l’Eurofighter et même l’après Typhoon ? Tout est envisageable aujourd’hui.

 

Photo : CS100 de SWISS @ Bombardier