03/10/2017

Boeing dévoile le premier B787-10 de série !

Singapore_787-10-004.jpg

North Charleston en Caroline du Sud,  Boeing a présenté le premier B787-10 « Dreamliner » qui rejoindra la compagnie Singapore Airlines.

L'avion va maintenant recevoir sa livrée et commencer ses vérifications de système, de ravitaillement en carburant et pour faire tourner les moteurs. Singapore Airlines prendra livraison de son premier B787-10 au premier semestre de 2018 et sera exploité sur les lignes moyen-courriers de la compagnie aérienne. Singapore Airlines est le client de lancement du B787-10 et compte actuellement 30 avions en commande ferme. La compagnie aérienne a également signé une lettre d'intention en février dernier pour acheter 19 B787-10 supplémentaires. 

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 11’910km et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

Le B787-10 a gagné 149 commandes de la part de neuf clients à travers le monde, y compris le clients de lancement Singapore Airlines, Air Lease Corporation (ALC), All Nippon Airways (ANA), British Airways, Etihad Airways, EVA Air, GE Capital Aviation Services (GECAS) , KLM royal Dutch Airlines et United Airlines.

Photo : le premier B787-10 de Singapour Airlines @ Boeing 

 

13/09/2017

Malaysia Airlines commande des B737MAX & B787 !

K66703.jpg

Malaysia Airlines a signé un protocole d'accord pour 16 avions lors d' une cérémonie à l'Hôtel St. Regis à Washington DC. La signature réalisée en présence Sri Mustapa Mohamed, ministre malaisien du Commerce international et de l' industrie et en présence de l'honorable Sri Muhammad Najib Bin Tun Abdul Razak, Premier ministre de la Malaisie, ainsi que des membres de la compagnie aérienne et Boeing. 

L'annonce comprend 8 B787-900 « Dreamliner » et 8 B737-800 MAX supplémentaires. Malaysia Airlines exploite actuellement plus de 50 B737. Acutellement la compagnie a passé commande pour 25 B737 MAX dont 10 pour le nouveau B737-10 MAX. 

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing.

Le B737 MAX :

 Le B737 «MAX» sera 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol.

Par ailleurs, le B737 MAX profitera des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol.

La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG.

Photo : B787 & B737MAX Malaysia Airlines @ Boeing

 

02/09/2017

Hong Kong Airlines a reçu son premier A350 !

A350-900-Hong-Kong-Airlines.jpg

Hong Kong Airlines a pris livraison de son premier A350-900, en location auprès d'AerCap, ce qui fait du transporteur la 15e compagnie aérienne à exploiter le plus récent des avions de l’avionneur européen. Hong Kong Airlines va acquérir 21 Airbus A350 XWB, dont 15 sont achetés directement auprès d'Airbus et six en location via des bailleurs de fonds.

L'A350 XWB apportera une éco-efficacité inégalée et une expérience de passagers supérieure au réseau du transporteur. Hong Kong Airlines a configuré son A350-900 avec une disposition haut de gamme de trois classes avec un total de 334 sièges, comprenant 33 dans la « Business Class », convertibles en lits totalement installés, 108 dans la nouvelle classe de cabine "Comfort Economy" et 193 en Classe économique. L'avion présente les derniers produits de cabine de la compagnie aérienne, y compris un tout nouveau système de divertissement et une connectivité complète en vol. Après une première période de vol sur les routes régionales, l'A350-900 de Hong Kong Airlines commencera ses opérations de longue durée en décembre de cette année, en volant sur le service sans escale du transporteur à Los Angeles.

L'A350 XWB dispose du dernier design aérodynamique, du fuselage et des ailes en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux moteurs Rolls-Royce économes en carburant. Ensemble, ces dernières technologies se traduisent par des niveaux inégalés d'efficacité opérationnelle, avec une réduction de 25 % de la combustion du combustible et des émissions, et des coûts d'entretien nettement plus faibles. L'espace, la tranquillité, l’intérieur et l'éclairage d'ambiance dans la cabine contribuent à des niveaux supérieurs de confort et de bien-être, établissant de nouvelles normes en termes d'expérience de vol pour tous les passagers.

À ce jour, Airbus a enregistré un total de 848 commandes fermes pour l'A350 XWB auprès de 45 clients dans le monde entier. Avec 287 commandes fermes pour l'A350 en Asie-Pacifique, la région représente plus d'un tiers des ventes totales pour le type à ce jour.

 

Photo : A350-900 d’Hong Kong Airlines@ Airbus/ P.Pigeyre

31/08/2017

Premier A320 made in america pour Spirit Airlines !

First-A320-Spirit-out-of-paint1.jpg

La première livraison d'un avion A320 entièrement fabriqué aux de l'usine États-Unis dans l’usine d’assemblage d’Airbus à Mobile, en Alabama à faite à la compagnie Spirit Airlines. Cette livraison est la 37ème depuis le début de la production en juillet 2015. Les 36 avions précédents étaient des A321.

Bob Lekites, vice-président exécutif pour la clientèle dAirbus Americas a déclaré: "Airbus a franchi une autre étape dans la navigabilité du premier avion A320 aux États-Unis. Les clients des compagnies aériennes américaines et les 36 A321 déjà livrés des États-Unis ont une signification spéciale pour ces compagnies aériennes et leurs passagers. Nous sommes ravis de célébrer cette étape avec un grand partenaire telle que Spirit Airlines. "

L'A320 a été choisi par Atlantic Airways pour son économie, ses performances et son opérabilité dans des conditions environnementales et géographiques difficiles. L'avion a une capacité de navigation requise (RNP 0.1) intégrée, ce qui permet à l'avion de voler précisément sur des itinéraires prédéfinis en utilisant des systèmes de navigation embarqués de pointe. Atlantic Airways était la première compagnie aérienne en Europe à utiliser l'approche Required Navigation Performance.

La famille A320 est la plus vendue au monde avec plus de 12’800 commandes depuis le lancement et plus de 7’300 avions livrés à quelque 400 opérateurs dans le monde. Grâce à leur large cabine, les les membres de la famille A320 offrent un confort dans toutes les classes.

Photo : le premier A320 construit aux Etats-Unis@ Airbus

24/08/2017

Le trafic aérien continue sa croissance !

EOS_700D4758.JPG

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques mondiales sur le transport de passagers pour le mois de juin, qui révèlent que la demande (mesurée en kilomètres-passagers payants, ou RPK) a augmenté de 7,8 % par rapport à la même période l’an dernier. Cela concorde avec la croissance de 7,7 % enregistrée en mai. Toutes les régions font état d’une croissance. La capacité en juin (mesurée en sièges- kilomètres disponibles, ou ASK) a augmenté de 6,5 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné un point de pourcentage pour atteindre 81,9 %.

Pour le premier semestre de 2017, l’industrie a connu une croissance record en 12 ans, soit 7,9 %, et un coefficient d’occupation record pour un premier semestre, soit 80,7 %. Par ailleurs , on constate embellie dans le paysage économique et des tarifs aériens réduits qui contribuent à maintenir une forte demande. Mais avec les coûts croissants, le stimulus associé aux bas tarifs va probablement s’estomper. Et les incertitudes telles que celle qui entoure le Brexit doivent faire l’objet d’une surveillance étroite dans les prochains mois.

Marchés de passagers internationaux

Le trafic de passagers internationaux a augmenté de 7,5 % en juin, par rapport à juin 2016. Toutes les régions ont enregistré une croissance, et les compagnies aériennes d’Afrique

viennent en tête à ce chapitre. La capacité a augmenté de 6,2 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné un point de pourcentage pour s’établir à 80,6 %.

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une augmentation de trafic de 9,1 % en juin, par rapport à l’année précédente. La capacité a augmenté de 7,9 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,9 point de pourcentage pour s’établir à 79,3 %. La tendance générale à la hausse demeure forte, selon les données désaisonnalisées, bien que le nombre de passagers ait fléchi au cours des derniers mois. Le trafic entre l’Asie et l’Europe demeure à la hausse après les bouleversements reliés aux attaques terroristes du début de 2016. Toutefois, la solide croissance de la demande sur les routes internationales à l’intérieur de l’Asie marque une pause.

Les transporteurs d’Europe affichent une augmentation de trafic de 8,8 % en juin, en glissement annuel, en hausse par rapport à la croissance annuelle de 7,5 % enregistrée en mai. La capacité a augmenté de 6,5 % et le coefficient d’occupation a gagné 1,8 point de pourcentage pour atteindre 85,9 %, soit le taux le plus élevé parmi toutes les régions. Cette croissance supérieure reflète à la fois la comparaison favorable par rapport à la même période l’an dernier et l’impulsion accrue observée dans le contexte économique régional.

Les transporteurs du Moyen-Orient affichent une augmentation de trafic de 2,5 % en juin, ce qui marque un ralentissement par rapport au taux déjà faible de 3,7 % enregistré en mai. La capacité a augmenté de 3,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 68,9 %. Alors que la plupart des marchés ont constaté un ralentissement de la demande, ce phénomène est plus visible sur les routes entre le Moyen-Orient et l’Amérique du Nord, ce qui reflète une combinaison de facteurs, notamment l’interdiction (récemment levée) des ordinateurs personnels en cabine, ainsi que l’impact négatif généralisé de l’interdiction de voyage imposée aux passagers en provenance de certains pays. Cela dit, le trafic de passagers entre le Moyen-Orient et l’Amérique du Nord avait déjà commencé à diminuer au début de 2017, concurremment à un ralentissement du rythme de croissance des plus grands transporteurs de la région.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont vu la demande augmenter de 4,4 % par rapport à juin 2016. La capacité était en hausse de 4,1 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 84,5 %. Le contexte économique relativement robuste en Amérique du Nord devrait continuer à stimuler la demande chez les passagers sortants. Toutefois, la preuve anecdotique laisse croire que le tourisme entrant est affecté par les mesures additionnelles de sûreté visant les voyageurs qui se rendent aux États-Unis.

Les compagnies aériennes d’Amérique latine ont enregistré une augmentation de la demande de 9,7 % en glissement annuel, attribuable au fort trafic à l’intérieur de la région. D’autre part, les voyages vers l’Amérique du Nord stagnent, ou sont légèrement en baisse. La capacité a augmenté de 9,1 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 82,1 %.

Les transporteurs d’Afrique ont connu une importante augmentation de trafic de 9,9 % en juin. La capacité a augmenté de 7,1 % et le coefficient d’occupation a gagné 1,7 point de pourcentage pour s’établir à 64,3 %, ce qui demeure le taux le plus faible parmi toutes les régions. Les conditions dans les deux plus grandes économies de la région demeurent divergentes, puisque la confiance des milieux d’affaires augmente fortement au Nigéria depuis quelques mois, alors que l’économie de l’Afrique du Sud est entrée en récession au premier trimestre. (sources IATA)

EOS_700D4670.JPG

Photos : 1 B787 Ethiad 2 A320 Air Serbia, A340 Swiss @ Max Guenat