10/01/2019

Record de livraisons pour Airbus & Boeing !

airbus boeing,livraisons avions commerciaux 2018,trafic aérien,nouveaux avions de ligne,commandes avions de ligne 2018,romandie aviation,les nouvelles de l'aviation

 

Le duopole Airbus/Boeing a battu des records de livraisons durant l’année 2018 avec un total de 1606 appareils. L’avionneur européen a amélioré sa capacité de production en se rapprochant de son concurrent américain qui détient toujours le plus haut niveau de livraison. En terme de commande Boeing engendre une amélioration et dépasse Airbus.  

Les livraisons en détails :

Airbus a livré 800 avions commerciaux à 93 clients en 2018. L’entreprise réalise ses objectifs pour l’année et établit un nouveau record, les livraisons ayant dépassé de 11% le record de 2017 (718 appareils). Airbus augmente ainsi pour la 16e année consécutive le nombre d’avions commerciaux livrés sur un an.

Les livraisons 2018 comprennent :

  • 20 A220 (depuis que l’appareil a été intégré à la Famille Airbus en juillet 2018) ;
  • 626 appareils de la Famille A320 (contre 558 en 2017), dont 386 A320neo (contre 181 NEO en 2017) ;
  • 49 A330 (contre 67 en 2017), dont les trois premiers A330neo ;
  • 93 A350 XWB (contre 78 en 2017) ;
  • 12 A380 (contre 15 en 2017).

 « Malgré d’importants défis opérationnels, Airbus a poursuivi la hausse de ses cadences de production et livré un nombre d’avions record en 2018. Je tiens à féliciter nos équipes aux quatre coins du monde, qui ont travaillé jusqu’à la fin de l’année pour honorer nos engagements », a déclaré Guillaume Faury, Président d’Airbus Commercial Aircraft. « Je suis également satisfait du bon niveau des prises de commandes, qui témoignent de la vigueur sous-jacente du marché des avions commerciaux et de la confiance que nous accordent nos clients. Je leur suis extrêmement reconnaissant pour leur soutien continu. » Et d’ajouter : « En vue de poursuivre l’amélioration de notre efficacité industrielle, la digitalisation de nos activités demeurera une priorité. »

Et chez Boeing :

Avec un carnet de commandes de sept ans, Boeing a augmenté la production du populaire B737 mi-2018 à 52 avions par mois. Près de la moitié des 580 livraisons de l'année provenaient de la famille MAX plus économe en carburant et à plus long rayon d'action, y compris des premiers avions MAX 9. Dans le même temps, Boeing a continué à construire le B787 « Dreamliner » au taux de production le plus élevé pour un avion à deux couloirs, afin de répondre à la forte demande du biréacteur. Le programme « Dreamliner » s'est terminé avec 145 livraisons pour l'année.

Les livraisons de divers modèles B777, B767 et B747-8 ont complété le total de 806 avions pour l’année. 767 livraisons comprennent le transfert de 10 avions 767-2C à Boeing Defence, Space & Security pour le programme de ravitailleurs KC-46 de l’US Air Force.

Plus de commandes pour Boeing :

En ce qui concerne les commandes, Boeing a enregistré des succès commerciaux sur l'ensemble de son portefeuille d'avions avec 893 commandes nettes évaluées à 143,7 milliards de dollars selon les prix affichés. Alors que le carnet de commandes augmentait pour presque tous les programmes, la société a montré une force particulière dans la catégorie des allées doubles avec 218 commandes de gros porteurs l’an dernier.

De son côté Airbus engendre un carnet de commande 747 commandes nettes en 2018 contre 1 109 en 2017. Fin 2018, le carnet de commandes d’avions commerciaux d’Airbus atteignait un nouveau record pour l’industrie de 7 577 appareils, dont 480 A220, contre 7 265 fin 2017.

Photos : B787 & A350

16/07/2018

Farnborough et la valse des commandes !

117887403.jpg

Le Salon de Farnborough vient à peine d’ouvrir ses portes, que les deux grands avionneurs en ont profité pour annoncer de nombreuses commandes. Ces annonces reflètent parfaitement la situation actuelle du marché des transporteurs qui vit une pleine embellie selon les dernières analyses de l’IATA.

Du côté de chez Airbus :

Le groupe européen a annoncé avoir signé des engagements pour 27 A350 et 195 A320neo, pour une valeur totale de plus de 30 milliards de dollars au prix catalogue.

- La compagnie Sichuan Airlines a confirmé un accord conclu début 2018 pour dix long-courriers A350 (2,8 milliards de dollars au prix catalogue).

- La compagnie taïwanaise Starlux a signé un protocole d'accord pour dix-sept A350 (6 mds USD) dont douze A350-1000 et cinq 350-900.

- La compagnie indienne Vistara a signé une lettre d'intention pour treize A320neo. Elle s'est également engagée avec des loueurs à ajouter 37 autres A320neo dans sa flotte, soit en tout 50 appareils (5,5 mds USD).

- La compagnie koweitienne Wataniya Airways a finalisé une commande de 25 A320neo (2,7 mds USD).

- La compagnie de location à long-terme Goshawk Aviation, basée en Irlande, a commandé 20 A320neo (2,212 mds USD).

- Un client dont le nom n'a pas été révélé a signé un protocole d'accord pour 80 A320neo (8,848 mds USD).

- Le groupe de leasing Macquarie AirFinance, basé en Australie, a passé une commande ferme pour 20 A320neo (2,2 mds USD)

Chez l’avionneur américiain Boeing :

Le groupe américain a annoncé les commandes de dix-neuf B777 long-courriers ainsi que 50 appareils B737 MAX, pour un prix catalogue de 15,6 milliards de dollars.

- Le groupe de livraison DHL a passé une commande pour 14 Boeing B777 Freighter, d'un prix catalogue de 4,7 milliards de dollars, assortie d'une option pour sept appareils supplémentaires.

- Qatar Airways a commandé cinq B777 Freighter, pour un montant au prix catalogue de 1,7 milliard de dollars.

- United Airlines a dévoilé une commande de quatre Boeing B787-9, pour un montant au prix catalogue de 1,1 milliard de dollars.

- Le loueur d'avions américain Jackson Square Aviation a commandé 30 exemplaires du B737MAX-8 pour un montant de 3,5 milliards de dollars au prix catalogue.

- La compagnie roumaine Tarom a commandé cinq Boeing B737MAX-8, pour un prix catalogue de 586 millions de dollars.

- La compagnie de location à long-terme Goshawk Aviation, basée en Irlande, a commandé 20 Boeing B737MAX, pour un prix catalogue de 2,3 milliards de dollars

- La compagnie à bas prix brésilienne GOL a commandé 15 B737 MAX-8 (1,7 milliard USD).

 

01-dhl-b777f-DHL.jpg

Photos : 1A350. Sichuan Airlines @ Jacques Panas 2B777 F aux couleurs de DHl@ Boeing

 

14/07/2018

Le trafic de passagers : forte croissance en mai !

Airbus_A350-900_Air_Caraibes_3-copie.jpg

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le trafic mondial de passagers pour le mois de mai, qui révèlent que la demande (mesurée en kilomètres-passagers payants, ou RPK) a augmenté de 6,1 % par rapport à mai 2017, ce qui marque une légère reprise comparativement au taux de croissance observé en avril 2018, soit 6,0 % en glissement annuel. La capacité a augmenté de 5,9 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 80,1 %.

« Le mois de mai a été un autre solide mois sur le plan de la croissance. Comme prévu, nous avons observé une certaine modération, alors que les coûts des compagnies aériennes atténuent le stimulus associé aux bas tarifs. En particulier, les prix du carburéacteur devraient augmenter de près de 26 % cette année, par rapport à 2017. Néanmoins, le coefficient d’occupation record enregistré durant le mois signifie que la demande de connectivité aérienne est forte », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Marchés de passagers internationaux

Le trafic de passagers internationaux a augmenté de 5,8 %, en hausse par rapport au taux de 4,6 % observé en avril. Toutes les régions ont enregistré des hausses, et l’Asie-Pacifique vient en tête. La capacité totale a augmenté de 5,4 %, et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 78,7 %.

eva-air-flight-hello-kitty.jpg

Les transporteurs d’Asie-Pacifique affichent une augmentation de trafic de 8,0 % en mai, comparativement à la même période de l’année précédente. Il s’agit d’un léger fléchissement par rapport au taux de 8,1 % enregistré en avril. La capacité a augmenté de 7,6 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 77,9 %. Le trafic de passagers suit une tendance à la hausse en chiffres désaisonnalisés, stimulé à la fois par la forte croissance économique de la région et par l’augmentation du nombre de routes offertes aux voyageurs

Les transporteurs d’Europe ont enregistré une augmentation de la demande de 6,2 % par rapport à mai 2017, ce qui surpasse largement le taux de croissance d’une année à l’autre de 3,4 % observé en avril. La capacité a augmenté de 5,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,8 point de pourcentage pour atteindre 83,5 %, soit le taux le plus élevé parmi toutes les régions. Malgré les répercussions des grèves dans la région et les signaux mitigés concernant le contexte économique, la croissance du trafic est saine.

Chez les transporteurs du Moyen-Orient, la croissance par rapport à l’an dernier a ralenti à 0,8 %, comparativement au taux de 2,9 % observé en avril. L’arrivée précoce du ramadan cette année pourrait avoir influencé les résultats, mais de façon plus large, la tendance haussière du trafic s’est atténuée comparativement à l’an dernier. La capacité a augmenté de 3,7 % en mai et le coefficient d’occupation a perdu 1,9 point de pourcentage pour s’établir à 67,5 %.

 Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré en mai une augmentation de trafic de 4,9 % par rapport à mai 2017, ce qui constitue un fort redressement après le taux de croissance annuel de 0,9 % enregistré en avril (un creux sur 36 mois). La capacité a augmenté de 3,4 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 1,2 point de pourcentage pour atteindre 82,0 %. Étant donné la force comparative de l’économie intérieure américaine, la faible demande d’avril reflétait probablement des comparaisons défavorables par rapport à avril 2017, alors que la recrudescence actuelle s’amorçait.

Les transporteurs d’Amérique latine ont connu en mai une hausse de trafic de 7,5 % par rapport à la même période l’an dernier, ce qui surpasse l’augmentation de 6,5 % enregistrée en avril. La capacité a augmenté de 7,0 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 81,6 %. Les perturbations économiques au Brésil pourraient avoir contribué à un léger ralentissement de la croissance du trafic au cours des derniers mois, mais cela ne devrait pas avoir d’impact à long terme sur la saine tendance du trafic.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré en mai une augmentation de trafic de 3,8 % par rapport à mai 2017, ce qui constitue un creux sur 8 mois. La capacité a augmenté de 3,2 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 66,4 %. Les deux plus grandes économies de la région, le Nigéria et l’Afrique du Sud, semblent encore une fois prendre des directions opposées, alors que les prix plus élevés du pétrole stimulent l’économie nigériane, tandis que la confiance des milieux d’affaires a encore fléchi en Afrique du Sud.

avianca.jpg

Photos : 1A350 Air Caraïbes @ Air Carïbes @ A320 Eva Air @ Weimeng 3B787 Avianca @ Phil Lemerge

02/03/2018

Aeromexico prend livraison de son premier B737MAX !

MAL_ngf18-3154.jpg

La compagnie aérienne Aeromexico ont célébré la livraison de son premier exemplaire du B737MAX. Le nouvel avion va permettre au transporteur d’étendre son réseau à travers les Amériques. 

En 2012 Aeromexico a passé une commande pour 90 B737MAX, soit les versions -8 et -9. Les deux modèles offrent à la compagnie aérienne la possibilité de voler entre environ 160 et 190 passagers sur des vols d'environ 6570 kilomètres, à la fois avec de meilleurs coûts d'exploitation et de l'expérience des passagers. 

Aeromexico, la plus grande compagnie aérienne au Mexique, elle exploite l'une des flottes les plus technologiquement avancés dans la région. Il est un des principaux opérateurs du B787 « Dreamliner ». 

La famille « 737 MAX » est conçue pour offrir à ses clients des performances exceptionnelles, avec une réduction des coûts par siège et une gamme étendue qui va ouvrir de nouvelles destinations sur le marché des monocouloirs. Le B737MAX intègre le nouveau moteur CFM International moteurs LEAP-1B, les Advanced Technology winglets, le Boeing Sky Interior, les grands écrans du poste de pilotage et d'autres fonctionnalités pour offrir la plus grande efficacité, la fiabilité et le confort passagers sur le marché des monocouloirs. 

MAL_ngf18-3238.jpg

Photos : le premier B737MAX d’Aeromexico@ Boeing

 

09/12/2017

Qatar Airways modifie sa commande pour l’A321neo !

A321neoACF-QatarAirways-CFM.jpg

 Qatar Airways a confirmé sa commande antérieure de 50 A320neo avec une commande ferme de 50 A321neo ACF (configuration Airbus Cabin Flex). La sélection du plus grand membre de la famille monocouloir d'Airbus reflète le besoin d'efficacité et de capacité supplémentaire de la compagnie aérienne. Cet ordre mis à jour remplace celui d'origine placé en 2011.

En rejoignant la flotte de 50 A320ceo de Qatar Airways à partir de 2019, l'A321neo ACF soutiendra le développement continu du réseau de Qatar Airways, tirant parti de la capacité de la gamme A321neo et de l'expérience client sans précédent. La valeur totale de l'entente est de 6,35 milliards de dollars aux prix courants.

Le Directeur Général du Groupe Qatar Airways, Son Excellence M. Akbar Al Baker, a déclaré: "A l'heure où Qatar Airways connaît une croissance et une expansion sans précédent, le besoin d'avions performants, fiables et modernes n'a jamais été aussi grand. Pour répondre à notre besoin de croissance et de capacité supplémentaire, l'A321neo ACF est un choix de classe mondiale pour nos passagers et pour notre entreprise. Qatar Airways est la compagnie aérienne qui connaît la croissance la plus rapide au monde. Avec cet appareil, nous exploiterons la flotte la plus jeune tout en offrant un confort et des services sans précédent à nos clients.

L'A321neo ACF introduit de nouvelles améliorations au niveau des portes et du fuselage, permettant aux compagnies aériennes de mieux utiliser l'espace de la cabine et de prévoir davantage de capacité de carburant sous le plancher pour une portée transatlantique allant jusqu'à 4’000 nm.

 

Photo : A321neo ACF Qatar Airways @ Airbus