11/11/2019

La demande passagers augmente modérément !

Priority-Boarding_shutterstock_551576716.jpg

Non, la fameuse « honte de l’avion » n’est pas encrée dans les mœurs, les dernières données de l'Association internationale du transport aérien (IATA) confirment encore une fois le contraire. Certes, la demande passagers en septembre n’est pas la plus forte, mais elle a grimpé de 3,8% par rapport au même mois l'an dernier. La capacité (sièges-kilomètres disponibles ou SKD) a augmenté de 3,3%, et le facteur de charge ont grimpé point de pourcentage de 0,4% à 81,9%.

Une croissance affaiblie par la conjoncture mondiale : 

La croissance de la demande passagers en septembre dernier, a marqué le huitième mois consécutif de croissance inférieure à la moyenne de la demande. Compte tenu de l'environnement de baisse de l'activité du commerce mondial et des guerres tarifaires, la montée des tensions politiques et géopolitiques et une économie mondiale qui marche au ralenti.

Marchés passagers internationaux :

La demande des passagers internationaux en septembre a augmenté de 3,0%, par rapport à septembre 2018, ce qui représente une baisse de 3,6% de croissance en glissement  par rapport à  août. Toutes les régions ont enregistré un trafic en légère augmentation, menées par les compagnies aériennes en Amérique du Nord. La capacité a grimpé de 2,6%, et le facteur de charge a légèrement augmenté point de pourcentage à 81,6% 0,3.

Les compagnies aériennes d'Asie-Pacifique ont vu le trafic en septembre hausse de 3,6% par rapport à la période de l'année précédente, une augmentation par rapport à la croissance annuelle de 3,3% enregistrée en août. En dépit de la légère hausse, la croissance reste nettement inférieure à celle observée en 2018. Cela se produit au milieu d'un contexte économique plus faible dans certains des États clés de la région, ainsi que les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et, plus récemment, entre le Japon et la Corée du Sud. L'agitation politique à Hong Kong a également contribué à la demande régionale et modérée a conduit à des réductions de capacité nettes à / du moyeu. Capacité a augmenté de 5,0% et le facteur de charge a glissé de 1,1 points de pourcentage à 78,2%.

Les transporteurs européens ont connu une hausse de 2,9% du trafic en septembre, soit, la plus faible performance de la région cette année et une baisse de la hausse de 4,2% en glissement sur douze mois enregistré en août. En plus de ralentissement de l'activité économique, le résultat a été affecté par la disparition d'un certain nombre de compagnies aériennes, ainsi que des grèves pilotes. La capacité a augmenté de 2,5%, et le facteur de charge est monté de 0,3 points de pourcentage à 86,9%, ce qui est le plus élevé entre les régions.

Les compagnies aériennes du Moyen Orient ont affiché une hausse de trafic de 1,8% en septembre, qui marque un ralentissement par rapport à la hausse de 2,9% en août. La capacité était seulement de 0,2%, avec un facteur de charge grimpant de 1,2 point de pourcentage à 75,2%. La croissance du trafic international continue d'être affecté par un mélange de défis structurels dans certaines grandes compagnies aériennes, les risques géopolitiques et la faible confiance des entreprises dans certains pays de la région.

La demande internationale des transporteurs nord-américains a grimpé de 4,3% par rapport à septembre 2018, sourdre de la croissance de 2,9% enregistrée en août et la meilleure performance parmi les régions. La capacité a augmenté de 1,6%, et un facteur de charge accélérée de 2,2 points de pourcentage à 83,0%. La demande est soutenue par de solides dépenses de consommation et la création d'emplois continue.

Les compagnies aériennes latin -américaines ont eu une augmentation de la demande de 1,2% en septembre par rapport à il y a un an, ce qui est en baisse de la croissance de 2,3% en août. La capacité a diminué de 1,6% et le facteur de charge a fait un bond de 2,3 points de pourcentage à 82,5%. Les  transporteurs d'Amérique latine continuent à faire face à plusieurs défis, dont certains plus faibles résultats économiques et la confiance des entreprises, des troubles politiques et sociaux dans les Etats clés et l'exposition aux devises du raffermissement du dollar américain.

Le trafic des compagnies aériennes africaines a grimpé de 0,9% en septembre, soit une baisse brutale de la croissance de 4,1% enregistrée en août. En regardant à travers la volatilité récente du nombre, cependant, la croissance du trafic pour le troisième trimestre de 2019 reste solide à environ 3% en glissement sur douze mois. Capacité a augmenté de 2,5%, cependant, et le facteur de charge a plongé de 1,1 points de pourcentage à 71,7%.

Marchés passagers intérieurs en augmentation :

La demande de Voyage intérieur a augmenté de 5,3% en septembre par rapport à septembre 2018, ce qui est une amélioration par rapport à la croissance annuelle de 4,7% enregistrée en août. La capacité a augmenté de 4,7% et le facteur de charge augmente le point de pourcentage de 0,5 à 82,3%.

Les compagnies aériennes japonaises ont vu le trafic intérieur grimper de 10,1% en septembre et sur l'augmentation annuelle de 2,0% enregistrée en août. Cependant, les résultats sont faussés par les résultats faibles en septembre 2018 en raison de la perturbation causée par le typhon Jebi.

Le trafic national des compagnies aériennes des États-Unis a fait un bond de 6,0% en septembre par rapport à septembre 2018, en hausse par rapport une croissance de 3,9% août.

Les difficultés du secteur :

Ces chiffres ne doivent pas masqué les réalités du secteur.  En quelques semaines, quatre compagnies aériennes en Europe ont fait faillite. Les tensions commerciales sont élevées et le commerce mondial est en baisse. Le FMI a récemment revu à la baisse ses prévisions de croissance du PIB pour 2019 à 3,0%. Si elle est correcte, ce serait le résultat le plus faible depuis 2009, quand le monde était encore aux prises avec la crise financière mondiale. (Source IATA).

Photo : La demande passagers reste forte.

01/12/2018

A320neo supplémentaires pour easyJet !

EasyJet-A320neo.JPG

 

Airbus et easyJet ont conclu un accord qui prolonge les plans de développement de la flotte de la compagnie jusqu'en 2023. easyJet exerce ainsi ses options d'achat portant sur 17 A320neo pour les transformer en commandes fermes. Cette transaction porte à 147 le nombre d'appareils NEO commandés par la compagnie (dont 30 A321neo) et à 468 le nombre total d'appareils de la famille A320 commandés par easyJet à ce jour.

“Ce renouvellement de commande conforte le positionnement d'easyJet en tant que principal opérateur européen de notre famille A320, leader sur le marché”, a déclaré Christian Scherer, Chief Commercial Officer d'Airbus.“Nous sommes ravis que nos avions continuent de contribuer au succès  d'easyJet.”

Ces appareils, qui peuvent accueillir 186 passagers en classe unique, sont équipés de moteurs Leap de CFM.

easyJet exploite actuellement une flotte de 316 appareils de la famille A320, dont 17 A320neo et trois A321neo, qui en font le principal opérateur de monocouloirs Airbus dans le monde. easyJet dessert plus de 130 aéroports européens dans 31 pays sur plus de 1000 lignes aériennes.

Avec plus de 6 200 appareils commandés par plus de 100 clients depuis son lancement en 2010, la famille A320neo constitue la famille de monocouloirs best-seller dans le monde. Cet appareil bénéficie des dernières technologies, notamment des moteurs de nouvelle génération et des 'Sharklets' (dispositifs d'extrémité de voilure), qui ensemble permettent de réaliser des économies de carburant de plus de 15 pour cent dès la mise en service, et de 20 pour cent d'ici 2020 suite à l'intégration de nouvelles innovations cabine. L'A320neo affiche également des performances environnementales optimisées, avec une réduction de l’empreinte sonore de près de 50 pour cent par rapport aux appareils de la génération précédente.

Photo :A320 easyJet @ Airbus

 

 

14/10/2018

Le traffic aérien a été marqué par un record d’occupation des sièges !

picture.jpg

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques mondiales sur le trafic de passagers en août 2018, qui indiquent que la demande (mesurée en kilomètres-passagers payants, ou RPK) a augmenté de 6,4 % en glissement annuel. Cela dépasse légèrement l’augmentation annuelle de 6,1 % enregistrée en juillet. La capacité en août (mesurée en sièges-kilomètres offerts, ou ASK) a augmenté de 5,5 % et le taux d’occupation des sièges a gagné 0,7 point de pourcentage pour atteindre 85,3 %, soit le taux mensuel le plus élevé depuis 1990.

« L’industrie a connu une croissance forte et durable du trafic en août, mettant un terme à une très bonne saison haute. Le record de tous les temps du coefficient d’occupation des sièges reflète les efforts des compagnies aériennes en vue d’optimiser l’efficience de leurs actifs en une période où l’augmentation des prix du carburant et d’autres coûts limitent les possibilités de stimulation associées aux faibles tarifs », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Marchés de passagers internationaux

Le trafic de passagers internationaux a augmenté de 5,6 % en août, par rapport à août 2017, ce qui correspond à la croissance annuelle de 5,5 % observée en juillet. Toutes les régions signalent des augmentations, et les compagnies aériennes d’Asie-Pacifique viennent en tête. La capacitéa augmenté de 5,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 85,0 %.

eva-kitty-1024x544.jpg

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont vu leur trafic augmenter de 7,5 % en août, par rapport à la même période l’an dernier, ce qui constitue une accélération de la croissance comparativement au taux de 7,2 % enregistré en juillet. La capacité a augmenté de 6,1 % et le coefficient d’occupation a gagné 1,1 point de pourcentage pour s’établir à 82,6 %. La tendance haussière du trafic de passagers demeure très forte, soutenue par des changements structurels, notamment l’augmentation du niveau de vie dans la région, ainsi que l’augmentation du nombre de routes offertes aux passagers, ce qui entraîne des économies de temps et stimule la demande.

Les transporteurs d’Europe ont enregistré en août une hausse de la demande de 5,1 % en glissement annuel, soit une augmentation par rapport à la croissance de 4,5 % enregistrée en juillet. Toutefois, en chiffres désaisonnalisés, la croissance a évolué latéralement depuis la fin du printemps. La capacité a augmenté de 4,5 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,5 point de pourcentage pour atteindre 88,9 %, soit le taux le plus élevé parmi toutes les régions. La demande européenne est affectée par des signaux économiques mitigés et par des bouleversements possibles en raison de grèves des contrôleurs aériens.

Les transporteurs du Moyen-Orient affichent une hausse de trafic de 5,4 % en août, soit un ralentissement par rapport au taux de 6,2 % enregistré en juillet. Le nombre de passagers a suivi une tendance à la hausse selon un taux annualisé de 8 % depuis le début de l’année. La capacité a augmenté de 6,3 % et le coefficient d’occupation a perdu 0,7 point de pourcentage pour s’établir à 80,7 %.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré une augmentation de 3,7 % de la demande internationale, par rapport à août 2017. Il s’agit d’un ralentissement par rapport à la croissance de 4,1 % observée en juillet, ce qui reflète largement les développements survenus il y a un an, plutôt qu’une modification de la saine tendance actuelle. La capacité a augmenté de 3,3 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 87,2 %.

Les transporteurs d’Amérique latine ont enregistré une augmentation de la demande de 4,8 % en août, par rapport à août 2017, en hausse aussi par rapport au taux de croissance annuel de 3,5 % observé en juillet. La capacité a augmenté de 6,5 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 1,3 point de pourcentage pour s’établir à 81,4 %. Les comparaisons d’une année sur l’autre sont biaisées par les perturbations causées par les ouragans l’an dernier, et dans l’ensemble, le trafic a évolué latéralement depuis avril, en chiffres désaisonnalisés.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une augmentation de trafic de 6,8 % en août. Bien qu’il s’agisse d’un ralentissement par rapport au taux de croissance de 7,4 % enregistré en juillet, le tableau d’ensemble de la demande demeure robuste, malgré l’environnement de plus en plus difficile dans les grandes économies du continent. L’Afrique du Sud est retombée en récession au deuxième trimestre et la confiance des milieux d’affaires au Nigéria s’est atténuée durant les derniers mois. La capacité a augmenté de 3,8 % et le coefficient d’occupation a bondi de 2,2 points de pourcentage pour atteindre 78,2 %. (Sources IATA).

 

Delta_Air_Lines_Boeing_737-800_N3741S@LAX10.10.2011_622sh_6482886477-680x365_c.jpg

 

12/06/2018

EasyJet a transporté plus de 83 millions de passagers !

605038-un-avion-d-easyjet-le-12-novembre-2012-a-l-aeroport-de-geneve.jpg

La compagnie « low cost » easyJet a publié ses statistiques de trafic passagers pour mai 2018, révélant une croissance de 8,4 % du nombre de passagers par rapport aux 12 mois précédents, et atteignant pour la première fois la barre des 83 millions de passagers transportés en un an.

La compagnie orange a connu une augmentation de capacité de 5,7 % et une augmentation de 1,5 point du coefficient de remplissage qui s’élève à 93,5 %, en comparaison aux 12 mois précédents. (Période ayant pris fin le 31 mai 2018).

L’ensemble des chiffres sont en hausse par rapport à mai 2017, le nombre de passagers augmentant de 3,7 % et la capacité de 1,7 % par rapport au même mois l’an dernier.

Alors que pour l’ensemble du réseau, le coefficient de remplissage a augmenté de +1,8% par rapport à l’année précédente, en Suisse ce taux était de +3,6%.

L’augmentation de la capacité a été en partie impulsée par des campagnes de notoriété grand public menées par la compagnie orange, et par un certain nombre de jours fériés au mois de mai dans toute l'Europe, qui ont rendu d’autant plus populaires les escapades urbaines en Italie et en Espagne, mais aussi les courtes vacances sur les plages portugaises, grecques et des Baléares.

Le mois de mai a été marqué par le mariage royal et l’opération 'Your Royal Likeness' lancée par easyJet, qui consistait à chercher les meilleurs sosies du prince Harry et de Meghan Markle, grâce à une immense campagne multimédia à travers toute l’Europe.

Une campagne locale en Suisse a été lancée en mai 2018, ciblant les familles n’ayant pas encore réservé leurs vacances d’été, le printemps étant propice à l’organisation des vacances pour juillet / août. La compagnie s’est également adressée aux voyageurs d’affaires afin de renforcer sa notoriété auprès des entreprises.

easyJet a opéré environ 48’000 vols en mai 2018 et transporté plus de 7,8 millions de passagers sur son réseau européen.

 Les statistiques passagers ci-dessus n’incluent pas les opérations depuis/vers Berlin Tegel, qui ont débuté le 5 janvier.

La compagnie comptabilise 974 annulations en mai 2018, soit l’équivalent de 2,5 % de la capacité prévue, et une augmentation de 117 annulations par rapport à mai 2017. Environ 600 d’entre elles étaient dues aux grèves en France et en Italie, et 300 autres étaient dues aux mauvaises conditions météorologiques et à des restrictions du trafic aérien.

 

Photos : A320 easyJet à Genève @ Patrice Coffrini

 

06/07/2017

CAS signe pour 140 appareils auprès d’Airbus !

EXPH-1709-53_Net.jpg

China Aviation Supplies Holding Company (CAS) a signé avec Airbus un contrat de conditions générales (GTA) pour l'achat d'un total de 140 appareils. L'accord comprend 100 A320 et 40 avions de type A350 XWB. Cette commande reflète la forte demande des compagnies aériennes chinoises dans tous les segments de marché, y compris le long contrat domestique, à faible coût, régional et international.

Le GTA a été signé à Berlin par Tom Enders, PDG d'Airbus, et Sun Bo, vice-président exécutif de CAS, en présence du président chinois Xi Jinping et de la chancelière allemande Angela Merkel.

 

"C'est un excellent soutien pour nos produits de premier plan dans les deux segments de l'allée unique et du corps large", a déclaré Tom Enders. "La Chine est aujourd'hui l'un des marchés les plus importants au monde pour l'aviation, et nous sommes honorés de soutenir le développement et la croissance rapide de l'aviation civile chinoise avec notre portefeuille de produits compétitif".

La flotte mondiale d'avions de passagers au-dessus de 100 sièges devrait passer plus de deux fois au cours des 20 prochaines années à plus de 40’000 avions, comme le trafic devrait augmenter de 4,4% par an. Les marchés émergents tels que la Chine continuent d'être un moteur de croissance, avec le trafic domestique pour devenir le marché le plus important du monde, selon la dernière prévision du marché mondial 2017-2036 d'Airbus.

 

Photo : A350 @Antony Pecchi