19/05/2016

Le Tejas disposera de radars israéliens !

2793572.jpg

HAL (Hindustan Aeronautic Ltd) confirme avoir signé avec l’équipementier israélien ELTA Systems un contrat pour la fourniture de radars pour toutes les versions de l’avion de combat Tejas indien. En parallèle, la Force aérienne indienne (IAF) confirme son intention de commander 80 autres Tejas MKI suite à une commande antérieure de 40 appareils dans ce standard. Ces appareils devraient ensuite être portés au standard MKII. Au total l’Inde prévoit un total de 180 Tejas.

Deux versions de radars :

ELM_2032-Airborne-Fire-Control-Radar.jpg

La variante actuelle du Tejas MKI est dotée du radar ELTA Systems ELM-2032. Le radar ELM-2032 est une avancée de type Doppler à impulsion à antenne mécanique multimode. Il est adapté pour les modes air-air et air-sol. Il permet une détection et le suivi jusqu'à 150 km en mode air-sol et en mode air-air, il peut traiter des cibles allant jusqu'à 300 km. Le système radar pèse entre 72 et 100 kg.

 

showphoto.cfm.jpeg

La variante du Tejas MkII sera dotée du radar ELM-2052 à balayage électronique. Le radar ELM-2052 d’Elta Systems est une version AESA de sa famille de radar de contrôle de tir aéroportée désigné ELM-2032. Ce radar utilise un réseau de transmission / réception avec modules semi-conducteurs permettant la détection en réseau pour obtenir une plus longue portée de détection, avec une haute fiabilité avec un suivi multi-cible. Il peut également soutenir l'identification des cibles à haute résolution. Il peut détecter des cibles à très longue portée tout en suivant jusqu'à 64 cibles et engager simultanément plusieurs cibles avec des missiles. Dans les missions d'attaque au sol le radar prend en charge la cartographie de navigation et d'images haute résolution (SAR), soutenu par un faisceau réel (RBM) et Doppler (DBS). Le ELM-2052 est réalisé sous la forme d'un système modulaire, construit avec une capacité de croissance de calcul et de mémoire.

Nette amélioration du Tejas MKI :

Avec ce nouveau radar, la version MKI du Tejas et la future version MKII sont enfin en phase pour répondre au cahier des charges de l’IAF. Le Tejas mettra en œuvre les missiles Derby et Python air-air, le tout avec une liaison de données numérique interconnectée. De plus, un système de guerre-électronique complet, également d’origine israélienne va venir équiper le standard MkI et compléter définitivement le système de défense de l’avion indigène indien.

 

786.jpg

Photos : 1 & 4 Tejas MkI @ Weimeng 2 radar ELM-2032 3 radar ELM-2052@ ELTA Systems

 

31/10/2015

Radar AESA pour le Tejas !

2615406.jpg

 

Bangalore, Hindustan Aeronautics Limited (HAL) a officiellement commandé le radar israélien Elta M-2052 à antenne à balayage électronique, pour équiper l’ensemble de la flotte d’avion Tejas (LCA). De fait l’Indian Air Force confirme l’achat de 100 appareils MkI qui seront livrés dès 2018.

 

Partenariat indo-israélien :

Le remplacement imminent de l’actuel radar multimodes à effet doppler, à antenne mécanique qui équipe les premières versions d’essais du Tejas MkI, par le système AESA ELM-2052 d’Elta Systems illustre la symbiose entre l'industrie de défense de haute technologie israélienne et des besoins rapides de l'Inde. Le radar ELM-2052 ne devait initialement équiper que la future version MKII du Tejas, mais les faiblesses et vieillissantes capacités du système actuel à antenne mécanique, ont poussé l’Indian Air Force a demandé une installation du nouveau radar sur l’ensemble des avions Tejas. Le contrat stipule que 60% des pièces du radar seront produites en Inde et que les deux pays vont continuer à travailler à l’avenir, en vue du développement et des futures mises à jour de celui-ci.

 

Nette amélioration du Tejas :

Avec ce nouveau radar, la version MKI du Tejas et la future version MKII sont, enfin, en phase pour répondre au cahier des charges de l’IAF. Le Tejas mettra en œuvre les missiles Derby et Python air-air, le tout avec une liaison de données numérique interconnectée. De plus, un système de guerre-électronique complet, également d’origine israélienne va venir équiper le standard MkI et compléter définitivement le système de défense de l’avion indigène indien. On apprend également que les problèmes de capacité de carburant interne révélés cet été, ont trouvé une solution.

 

L’ELM-2052 d’Elta Systems :

Le radar ELM-2052 d’Elta Systems est une version AESA de sa famille de radar de contrôle de tir aéroportée désigné EL / M-2032. Ce radar utilise un réseau de transmission / réception avec modules semi-conducteurs, permettant la détection en réseau pour obtenir une plus longue portée de détection, avec une haute fiabilité avec un suivi multi-cible. Il peut également soutenir l'identification des cibles à haute résolution. Il peut détecter des cibles à très longue portée tout en suivant jusqu'à 64 cibles et engager simultanément plusieurs cibles avec des missiles. Dans les missions d'attaque au sol le radar prend en charge la cartographie de navigation et d'images haute résolution (SAR), soutenu par un faisceau réel (RBM) et Doppler (DBS). Le EL / M-2052 est réalisé sous la forme d'un système modulaire, construit avec une capacité de croissance de calcul et de mémoire.

 

hal lca,hal tejas,tejas mki,tejas mk2,iaf,blog défense,infos aviation les nouvelles de l'aviation

 

180 Tejas :

L’Indian Air Force confirme pour la première fois une commande portant sur 180 avions de combat Tejas qui se compose de 100 MKI et 80 MKII. L’IAF précise également que le standard MKI sera porté par la suite au standard MKII durant la période 2023 à 2026.(Sans la version marine).

 

Commentaire :

Les améliorations portées au programme Tejas et le choix de monter un seul radar de type AESA pour les deux standards vont enfin, permettre à l’avion indien de prendre de la maturité. Et même, si le comportement aérodynamique du Tejas ne le portera pas au niveau des meilleurs avions de combat russes ou occidentaux, l’arrivée du radar israélien à balayage électronique et des nouveaux équipements électronique lui permettront d’être un avion respectable.

 

4209304758.jpg

Photos : 1 HAL Tejas MkI @ Damanbir Sekhon 2 radar AESA ELM-2052@ Elta Systems 3 Tejas MkI @ IAF

 

 

05/08/2015

Deux ans de retard pour le Tejas MKII !

Tejas.jpg

 

 

Le HAL Hindustan Aeronautics Tejas MkII ne devrait voler qu’en 2019 et devenir opérationnel en 2022, soit avec un retard de deux ans sur le calendrier initial. C’est annonce a été faite au sein du Parlement de l'Inde par le ministre de la défense Manohar Parrikar à la suite d'une requête d'un collègue.

 

Le standard MKII du Tejas (LCA) a été officiellement  lancé en 2009 avec à l’époque un budget initial de 389 millions de dollars. Le Tejas MKII doit à terme venir à terme compenser les problèmes rencontrés avec le standard MkI, dont un rapport accablant avait été publié en début d’année et dénonçait notamment la protection de pilote à la capacité interne de carburant.

 

 L'armée de l'air indienne a prévu de se doter de quatre escadrons (80 avions) de la variante MkII d’ici 2020, puis d’augmenter la commande d’ici 2025. Les appareils de série sont dotés du General-Electric F414-GE-INS6, le moteur Kaveri indien ayant été abandonné.

 

 Un radar AESA:

 

Par ailleurs, l’Indian Defence Research and Development Organization (IDRDO) travaille sur le développement du radar à antenne active (AESA) pour équiper le Tejas MkII. L’Inde a débuté la production de modules TR pour la futur antenne du radar. Une maquette du futur radar a été récemment montrée, lors du dernier salon aéronautique de cette année. Rien n’est précisé par contre, sur l’éventuelle aide du radariste israélien Elta Systems, il semble en effet, que le futur radar AESA du MkII, soit issu du radar Elta ELM2052.

 

Commentaire :

 

Il semble donc, que malgré ce nouveau retard du programme Tejas (LCA), le gouvernement maintienne celui-ci, alors que jusqu’ici le risque d’un abandon de la version MkII menaçait. Avec l’abandon définitif du programme MMRCA et ce nouveau retard, l’Indian Air Force risque encore de se trouver en manque d’aéronefs à court terme. L’arrivée des futurs 36 avions de combat Rafale permettra de combler sensiblement cette lacune, mais dans ce qui est un « feuilleton » aéronautique à l’indienne, il faudra peut-être à l’Inde commander d’autre avions à l’étranger, Dassault avec le Rafale et Sukhoi avec le Su-30MKII pourraient alors, se retrouver en concurrence direct.

2372122606.jpg

 

Photo : HAL Tejas MkI @ HAL

10/07/2015

Inde, moteur F414 pour le Tejas MKII !

2643853.jpg

 

 

 

L’Agence de développement aéronautique de l'Inde (ADA) annonce que le premier, des huit moteurs de préséries General Electric F414-GE-INS6, destiné à la nouvelle version de l’avion de combat HAL Tejas MkII sera livré pour la fin de l’année.

 

Le moteur de F414-GE-INS6 qui génère 90-98 kN de poussée, remplacera le General Electric F404-GE-IN20 offrant 80-85kN de poussée et qui équipe actuellement le standard MkI du Tejas.

Au total, l’avionneur indien HAL a pré-commandé 99 moteurs General Electric F414-GE-INS6 pour lancer la production du Tejas MkII et équipera notamment la version marine de l’avion.

 

GE-F414-Engine.png

 

Par ailleurs, HAL envisage d’obtenir une licence pour construire le moteur F414 en Inde, HAL prévoit la fabrication de 500 à 600 unités du moteur pour équiper les Tejas MKII et marine dont les commandes sont encore en attentes.

 

Calendrier du Tejas MkII : 

 

L'ADA affirme qu’avec cette livraison le premier prototype du Tejas MkII devrait effectuer son vol inaugural en 2017 et pourra entrer en production deux ans plus tard. Les ingénieurs de HAL ont dû modifier la partie arrière du Tejas pour pouvoir recevoir le nouveau moteur plus puissant et plus lourd que l’ancien. 

 

Le Tejas MKII : 

 

hal_tejas_sanskrit_by_pandora and bagera.PNG

 

L'armée de l'air indienne a prévu de se doter de quatre escadrons (80 avions) de la variante MkII d’ici 2020, puis d’augmenter la commande d’ici 2025.

Les appareils de série sont dotés du General-Electric F414-GE-INS6, le moteur Kaveri indien ayant été abandonné. 

 

 Un radar AESA: 

 

Par ailleurs, l’Indian Defence Research and Development Organization (IDRDO) travaille sur le développement du radar à antenne active (AESA) pour équiper le Tejas MkII. L’Inde a débuté la production de modules TR pour la futur antenne du radar. Une maquette du futur radar a été récemment montrée, lors du dernier salon aéronautique de cette année. Rien n’est précisé par contre, sur l’éventuelle aide du radariste israélien Elta Systems, il semble en effet, que le futur radar AESA du MkII, soit issu du radar Elta ELM2052.

 

tejas-rad-02.jpg

 

Commentaires:

 

L’Inde démontre une fois de plus vouloir développer son Tejas et entrer dans le cercle privilégier des pays capables de construire un avion de combat. Cependant cette annonce montre un nouveau glissement en matière de calendrier (non avoué), le MkII sera donc livré avec un retards 12 mois supplémentaires, du moins pour l’instant. Autre information non négligeable, le commentaire de l’IAF qui précise que, celle-ci aurait besoin de 44 Rafale supplémentaires, "si" (on remarquera le conditionnel) les livraisons devaient être encore reportées. Bref, l’avion français est bien un plan « B » et celui-ci pourrait à juste titre (tant pis pour HAL) tirer son épingle du jeu avec une nouvelle commande, si d’aventure le Tejas MKII devait être retardé un fois encore. On serait loin des 126 Rafale prévus, mais au moins, cette dotation aurait un peu de bon sens. Ceci dit, l’historique nous montre qu’il faut être prudent en Inde, les affirmations de certains sont en contradiction avec les décisions des autres . 

 

 

 

 

 

 

Photos : 1 Hal Tejas MkI @ Vishal Jolapara 2 Moteur General Electric F414-GE-INS6 3 maquette radar AESA du MKII@IDRDO

02/10/2014

Le Tejas de série a volé !

LCA-Maiden-Flight-Oct14.jpg

 

 

Le premier exemplaire de série de l’avion de combat indien Tejas Mk1 (LCA) a réalisé son premier vol le 30 septembre dernier. L'avion a pris l'air depuis les installations de l’avionneur indien Hindustan Aeronautics (HAL) de Bangalore et a atterri en toute sécurité après un vol d'une durée d’un peu moins de 30 minutes. 

 

Un évènement : 

 

En soi, ce premier vol est un évènement, depuis le lancement du programme Tejas en 1982! Jusqu’ici, les modèles de Tejas en service étaient tous des versions de développement, qui devaient permettre de faire avancer le programme vers la production de série. Un premier escadron «d’essai» avait même vu le jour en 2013, qui a permis au pilotes indiens de se familiariser avec l’avion et surtout de permettre de corriger les derniers problèmes de mise au point de celui-ci.

 

Lancement de la production : 


75027914.jpg


 

Au total, l’Indien Air Force a prévu de se doter d’une quarantaine de Tejas MK1, dont les vingt machines d’essai qui seront progressivement mise au standard définitif. Puis dès 2017 viendra le temps des essais de la version finale du combattant indien le Tejas MkII, équipé du moteur américain General-Electric GE F-414, qui lui permettra dans sa version "Marine" d’être utilisé sur porte-avions.

 

L'armée de l'air indienne a prévu de se doter de quatre escadrons (80 avions) de la variante MkII d’ici 2020, puis d’augmenter la commande d’ici 2025.

 

Rappel : 

 

Le programme d’avion de combat léger (LCA) nommé Tejas («Glorieux» en langue sanskrit) est un programme national indien lancé en 1982, dont la mise au point aura duré 30 ans ! Les premiers appareils destinés à la Force aérienne indienne ont débuté leurs mises en service cette année avec le standard MkI, mais restent encore, au stade de préparation en vue de l’arrivée du standard MkII. Il s’agit du plus petit avion de combat polyvalent au monde. Ce programme est sous la responsabilité du constructeur indien HAL (Hindustan Aeronautic Ltd).

Les appareils de série sont dotés du General-Electric F414G, le moteur Kaveri indien ayant été abandonné. En attendant, les tests ont été effectués avec un General-Electric F-404.

Le HAL Tejas est doté d’un radar multimodes à effet doppler disposant des modes : air-air, air-sol et air-mer et dispose d’une nacelle FLIR et d’un désignateur laser. Il pourrait également recevoir une liaison de données.

Une seconde version du Tejas, destinée à la Navy a vu le jour et formera l’épine dorsale de la défense navale aux côtés des MiG-29K/KUB (version navalisée du MiG-29). Au total, l’Inde prévoit de s’équiper d’un total de 260 Tejas pour l’Air Force et la Marine.


34390288.jpg


 

 

Photos : 1 Premier vol du Tejas de série 2 Cockpit Tejas MKI 3 Tejas MK1 d’essai@ HAL

21:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hal, tejas, tejas mk1, tejas mk2, iaf |  Facebook | |