26/11/2011

Le troisième prototypes du Sukhoi T-50 à volé !

 

1002101_02.jpg


 

Moscou, le troisième prototype de l’avion de cinquième génération développé par le constructeur Sukhoi à effectué son premier vol cette semaine sur le site de Komsomolsk. Au commande du T-50-3 (PAK FA), le pilote d’essais Sergey Bogdan.

Le T-50-3 (PAK FA) a volé durant un peu plus d’une heure. Le vol a été un succès, en pleine conformité avec le plan de vol. La stabilité est excellente et l’aéronef s'est avéré bon dans toutes les phases du programme de vol prévu. Le pilote a confirmé un fonctionnement fiable de tous les systèmes et composants.

_SPL8704.jpg

 

 

Tests des senseurs :

Ce troisième prototype va servir à tester l’ensemble des senseurs qui équiperont les appareils de série, avec en pointe le nouveau radar SH-121 développé par l’institut Tikhomirov NIIP. Ce radar à antenne active (AESA) dispose de 1.500 module T/R à l’arséniure de gallium fonctionnant en bande X. En plus de l’antenne dans le nez de l’avion, le système disposera de deux autres plus petites sur les côtés et deux autres plus grandes en bande L sur les bords d’attaques des ailes.

L’ambitieux système est complété par un IRST optique avec mode infrarouge dérivé du MCO-35M qui est actuellement monté sur le Sukhoi SU-35s. De son côté, le partenaire Indien du T-50, Hindustan Aeronautics Limited a fournit le système de navigation et l'ordinateur de mission de pré-série qui sera également testé.

L’avion de cinquième génération :

Par rapport aux précédentes générations d’avion,  le FA PAK possède plusieurs caractéristiques uniques, combinant les fonctions d'un avion d'attaque et d’intercepteur. L'avion est équipé d'une avionique de cinquième génération avec fonctions intégrées dites «pilote électronique". Cet équipement permet de réduire la charge de travail du pilote et l'aide à se concentrer sur des objectifs tactiques. L'équipement à bord du nouvel avion permet l'échange de données (Link16) en temps réel avec les systèmes de contrôle au sol et d'autres aéronefs. Le PAK-FA est fait de matériaux composites avec des technologies innovantes. Son design aérodynamique et les mesures visant à réduire la visibilité du moteur afin de  fournir une très faible signature radar. La capacité de «voir» combinée des trois radars et des optiques améliore  considérablement l'efficacité au combat sur des cibles aériennes et terrestres, à tout moment, dans des conditions météorologiques à la fois bonnes et défavorables.

Rappel :

En développement depuis les années 90, le PAK FA devrait entrer en service dans l'aviation russe à partir de 2015. Il doit remplacer les Mig-29 et Su-27.  L'Inde est également partenaire de ce  programme. Cet appareil devrait d’ailleurs à l’avenir former l’épine dorsale de l’Indian Air Force (IAF). Le coût du développement du T-50 partagé entre les deux pays, devrait  être de 6 à 7 milliards d’euros. Le coût d’un appareil devrait dépasser les 70 millions d’euros.

En comparaison des Sukhoi Su-30 actuels, la signature radar devrait se situer à 0,5 mètres carré par rapport aux 20 mètres carrés de celui-ci !

 

_SPN3372.jpg

 

 

Photos : 1 T-50-3 2 & 3 le T-50-2 Au salon de Moscou @ Sukhoi

 

11:50 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sukhoi, t-50-3, t-50, pak fa |  Facebook | |