24/08/2018

Votre plat préféré à bord de SWISS !

3648892678.jpg

La compagnie Swiss International Air Lines (SWISS) développe un peu plus son offre en matière de restauration. Le transporteur a développé « SWISS Food to Gate », en collaboration avec smood.ch, soit une plateforme suisse de livraisons de repas à domicile.

« SWISS Food to Gate » permet aux passagers de commander des mets et boissons en ligne le jour de leur départ et d’être livrés directement à leur porte d’embarquement selon l’heure souhaitée. La commande peut être passée le jour même, jusqu’à 60 minutes avant le décollage. Le paiement est effectué en ligne. Une fois installé à la porte d’embarquement, le client reçoit une notification pour lui signaler l’arrivée du livreur qui est facilement reconnaissable à son uniforme.

Grâce à la plateforme swiss.com/foodtogate, les passagers ont accès en quelques clics à une liste d’en-cas chauds ou froids, sans devoir se déplacer. L’offre de mets et boissons a été élaborée en partenariat avec des restaurants partenaires de l’aéroport de Genève. Les tarifs proposés sur la plateforme sont équivalents à ceux proposés sur place et les frais de livraison se montent à 2.50 CHF.

« Développé dans le cadre de la stratégie Geneva Reloaded, le lancement de ce nouveau service répond à la volonté de SWISS à Genève d’offrir plus de choix à ses passagers et à leur faire gagner du temps avant leur vol », souligne Lorenzo Stoll, Directeur Général de SWISS à Genève.

Dans le même objectif, SWISS offre les services suivants :

 Accès et réservation en ligne de la « Priority Lane », comme le fait l’aéroport de Genève sur son site.

« Fast Bag Drop » qui permet d’enregistrer en ligne son bagage et d’imprimer l’étiquette chez soi, profitant ainsi de la dépose rapide de son bagage au moment du check

SWISS Saveurs, le nouveau concept de restauration à bord sur les vols directs au départ de Genève, qui offre un large choix de produits frais, de boissons et de snacks à la carte.

Commentaire: 

Voilà, une opportunité intéressante pour les voyageurs de se faire livrer des plats selon leurs goûts et de manière rapide et facile. L’offre de SWISS vient s’inscrire dans une phase de lutte face à la concurrence des « low cost ».  Le passager aura ici une offre plus large à choix que celle que l’on trouve à bord des transporteurs à bas coût.

Les nouvelles cabines de SWISS récompensées :

Par ailleurs, SWISS a été récompensée dans deux catégories lors des World Travel Awards 2018, tant pour son Economy Class que pour sa First Class. Tout au long de l'année, des experts du monde entier ont voté pour déterminer les lauréats des World Travel Awards.

Swiss International Air Lines (SWISS) s'est classée première dans deux catégories aux World Travel Awards de cette année. Au terme d'un vote réalisé par des spécialistes du voyage et du tourisme à l'échelle mondiale, SWISS a été désignée Europe's Leading Airline Economy Class et Europe's Leading Airline First Class. « Nous sommes très satisfaits de ces récompenses et de constater que nos investissements continus dans l'amélioration de l'expérience de voyage de nos clients sont appréciés dans toutes les classes », déclare Markus Binkert, Chief Commercial Officer de SWISS. « En tant que compagnie aérienne helvétique, il est important pour nous d'offrir à tous nos clients des offres de haute qualité reflétant l'hospitalité typiquement suisse. »

Au début de l'année 2016, SWISS a entamé la mise en service de douze nouveaux Boeing 777-300ER long-courriers. Doté de nouveaux sièges, d'un aménagement intérieur sophistiqué et d'un réseau Wi-Fi à bord, le fleuron de la flotte de SWISS établit, dans les trois classes, de nouveaux critères de référence en termes d'expérience de voyage et de confort. Depuis 2016, les passagers de SWISS bénéficient d'un nouveau type d'avion moderne, le Bombardier C Series (Airbus A220), sur les vols court-courriers. Novateur, l'intérieur de la cabine de l'avion se caractérise par une cabine lumineuse et de grands hublots, des sièges innovants grand confort et de grands compartiments à bagages. D'ici début 2019, SWISS intégrera 30 Bombardier CS100 et CS300 (nouvellement nommés Airbus  A220-100 & A220-300) à sa flotte et disposera ainsi de l'une des plus jeunes flottes d'Europe.

2375752630.jpg

Photos : 1 CS300/A220-300 Swiss  2 la nouvelle First Class au sein du B777-300ER@ P.Kümmerling

 

 

01/04/2018

SWISS met en ligne l’A380 entre Genève et Zürich !

234.jpg

La compagnie SWISS filiale de Lufthansa continue d’investir dans sa flotte, avec la location auprès d’ Airbus d’un A380. Une aubaine pour l’avionneur européen qui peine à vendre son gros-porteur. Les équipages se préparent à l’utilisation du nouvel appareil.

Réagir à la concurrence :

L’A380 de SWISS sera spécialement utilisé sur la ligne quotidienne Genève-Zürich, dès le milieu du mois d’avril et ceci quatre fois par jour. Pour la Direction de SWISS, il s’agit de réagir à l’arrivée des bus « low cost » et de la baisse de tarif annoncée par les CFF.

Avec un tel avion aménagé en deux classes : soit 58 places en « classe affaires » et 557 en « Classe Economie », le prix par siège sera inférieur à 100 Frs pour la seconde. Par ailleurs, le faible bruit du nouvel appareil sera bénéfique pour les riverains des deux aéroports.

 Hé oui, une belle fausse news pour le 1er avril !  Un grand merci pour vos commentaires et je vous souhaite à toutes et tous de belles Fêtes de Pâques !

Cordialement, Pk

Photo : L’A380 aux couleurs de SWISS.....

 

10/08/2017

SWISS inaugure le CS100 sur London City !

4053713942.jpg

La compagnie SWISS a effectué sa première liaison avec son nouveau Bombardier CS100 de Zürich à London City. Le CS100 s’est parfaitement intégré sur courte piste et sur une approche à forte pente.

Ces caractéristiques permettent aux sociétés aériennes de desservir de nouveaux marchés depuis l’aéroport London City et d’autres aéroports difficiles.

L’un des traits distinctifs de l’avion C Series est sa conception en vue d’une utilisation dans les conditions difficiles que présentent les aéroports situés au centre de grandes villes. Grâce à de remarquables percées technologiques, l’avion C Series est nettement plus écologique et plus adapté aux centres urbains que tout autre appareil, il se démarque en effet par ses très faibles niveaux de bruit et d’émissions. Il offre aussi une option plus économique et mieux adaptée aux besoins des passagers que les autres avions de sa catégorie », explique Rob Dewar, vice-président, Programme d’avions C Series, Bombardier Avions commerciaux.

« Dans le cadre de notre plan de modernisation de la flotte, nous remplaçons graduellement les avions Avro par le C Series et aujourd’hui, nous sommes la première compagnie aérienne au monde à débuter l’opération de notre appareil CS100 de Zurich vers London City. Nous sommes heureux d’offrir à nos clients les avantages qu’offre le C Series, tel que plus de confort sur cette route importante », a affirmé Peter Koch, chef de flotte pour le programme C Series, SWISS.

À partir de maintenant, SWISS opèrera régulièrement des vols de l’avion CS100 vers London City en provenance de Zurich, sa plaque tournante principale, ainsi qu’en provenance de Genève, dès l’été 2018.

Le C Series est maintenant le plus gros avion de transport de passagers à être exploit à l’aéroport London City, et c’est aussi celui qui a le plus grand rayon d’action. Un avion CS100 à une classe peut parcourir 2 200 milles marins (4 074 km) depuis l’aéroport London City. L’avion de ligne CS100 est le seul avion commercial capable de se rendre de l’aéroport London City à New York sans escale, en configuration classe affaires.

615868795.6.jpeg

Photos : Bombardier CS100 SWISS@ SWISS

15/06/2017

SWISS inaugure son premier CS300 !

DSC_7221.jpg

 

La compagnie aérienne SWISS a inauguré mercredi son premier avion Bombardier CS300 sur l’aéroport de Genève-Cointrin lors d’une cérémonie. Une livrée spéciale a été conçue pour l’événement.

L’avion des Suisses romands :

C’est sous cette appellation que le CS300 porte dorénavant ses couleurs durant 12 mois. A l’occasion d’un concours dont le thème était « Que signifie pour vous la Suisse romande ? » et « quel est votre héros Suisse romand ? », se sont plus de 7'000 personnes qui ont répondu, afin d’inspirer l’artiste Mathias Forbach alias « Fichtre » qui a composé la décoration romande de ce CS300.

DSC_7188.jpg

Une cabine spacieuse :

Le CS300 offre une cabine résolument moderne et spacieuse agrémentée d’une lumière douce à base de LED. Les grands hublots ovales permettent une vue plus large pour le passager. SWISS a choisi la gamme de siège du fabricant ZIM de la nouvelle génération « SLIM ». Pour celles et ceux qui n’ont pas encore déjà testés ces nouveaux sièges très fin offert par de nombreux équipementiers, on soulignera que le « moelleux » des bons vieux sièges à disparu. Ces fauteuils sont généralement plus durs, un peu à la manière des sièges baquets. Par contre, le modèle choisi par SWISS offre une très bonne ergonomie associée à un dossier large et une bonne profondeur. De fait, ces sièges « SLIM » sont plus agréable que la moyenne et offre au final un bon confort pour des vols court-courriers. A noter,  la finition  particulièrement soignée de ceux-ci en simili-cuir qui donne une vraie impression de beauté et de qualité. L’espacement entre les rangées et très bonne en classe affaires et dans la norme supérieure pour la classe économique.  Sur les CS100/CS300 le passager appréciera également les rangements pour bagages à mains particulièrement grands et dont l’ouverture ne gêne pas le passagers qui se trouve directement en dessous. En ce qui concerne les toilettes, elles sont modernes et épurées tout en conservant une luminosité très claire et agréable. Du point de vue des décibels en cabine, la gamme CS100/CS300 offre une réduction de bruit importante et fait partie des aéronefs les plus silencieux du moment.

DSC_7211.jpg

Le point négatif : 

Si, l’ensemble de la conception de Bombardier associée aux choix de SWISS en ce qui concerne les équipements sont très bons, je ne peux que souligne l’erreur suivante : le passager ne dispose pas d’écran individuel . Par contre, chaque rangée dispose sur le plafonnier d’un petit écran couleur. Ce petit écran non individuel est certes bien pour la présentation de la vidéo de sécurité, mais sa petite taille rend difficile la lecture des noms de villes sur la cartographie. De fait, on s’en désintéresse vite. Personnellement, j’aurais opté pour des écrans individuelles, qui offrent une bonne lecture et un côté didactique bien meilleur. De plus, ce type d’offre serait mieux à même de fidéliser le passagers qui aura le choix de voler avec SWISS ou sur une compagnie « low cost » parfois sur un segment de prix équivalent. La bataille de la clientèle se joue à ce genre de détail, même sur des vols de courtes durées.

DSC_7222.jpg

La famille CSeries :

Les avions CS100 et CS300 ont en commun plus de 99% de leurs pièces, ainsi que la même certification de type de pilote. Le moteur PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, combiné à l’aérodynamisme évolué de l’avion, permet une réduction de la consommation de carburant, du bruit et des émissions, faisant des avions CSeries les avions les plus conviviaux pour les collectivités.

DSC_7213.jpg

Le CS300 de SWISS dispose de 145 places, soit 20 de plus que le CS100. D’ici fin 2018, la base aérenne de court-courrier de SWISS à Genève sera exclusivement constituée de Bombardier Cseries, soit 1 CS100 et 7 CS300. Ces avions vont également remplacer progressivement les 7 A320 actuellement stationnés à Cointrin.

DSC_7216.jpg

Photos : 1,2,6 Le CS300 lors de l’inauguration 3 les sièges 4 Le mini-écran 5 Cockpit@ P.Kümmerling

 

08/06/2017

2017, un bon premier trimestre dans le secteur passagers !

EOS_700D4853.JPG

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le trafic mondial de passagers durant le mois de mars 2017, qui indiquent que la demande (mesurée en kilomètres-passagers payants, ou RPK) a augmenté de 6,8 % par rapport à mars 2016. La capacité a augmenté de 6,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné un demi-point de pourcentage pour s’établir à 80,4 %, soit un record pour un mois de mars. La croissance de la demande durant le mois représente un léger ralentissement comparativement aux résultats de février, après correction de la distorsion dans la comparaison d’une année sur l’autre, puisqu’il y avait une journée de plus en février 2016. L’interdiction d’appareils électroniques de grandes dimensions dans les cabines sur certaines routes vers les États-Unis et le Royaume-Uni est survenue trop tard en mars pour avoir des effets sur les statistiques de trafic du mois.

« La vigueur de la demande s’est maintenue tout au long du premier trimestre, soutenue par les faibles tarifs et un rétablissement généralisé des conditions économiques mondiales. Le prix des billets d’avion a chuté de 10 %, en termes réels, depuis dix ans et cela a fait en sorte que les coefficients d’occupation des sièges ont atteint des niveaux record. Il faudra attendre encore un mois pour constater les incidences de l’interdiction des ordinateurs portables sur la demande », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

EOS_700D4925.JPG

Marchés de passagers internationaux

Le trafic de passagers internationaux a augmenté de 6,4 % en mars, par rapport à mars 2016, ce qui représente un léger ralentissement par rapport à février, après correction pour tenir compte de la distorsion attribuable à l’année bissextile en février 2016. Les compagnies aériennes de toutes les régions affichent une croissance. La capacité totale a augmenté de 6,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,2 point de pourcentage pour s’établir à 78,8 %.

Les transporteurs d’Europe ont observé une croissance du trafic de 5,7 % en mars, par rapport à mars 2016. La forte tendance à la hausse est partiellement attribuable à l’élan de l’économie de la région. Toutefois, on constate de grands écarts entre les différents segments du marché. La demande sur les routes transatlantiques s’est accrue modestement, tandis que les RPK sur les routes à destination et en provenance d’Asie et du Moyen-Orient sont en hausse d’environ 7 à 9 %. La capacité a augmenté de 4,7 % en mars et le coefficient d’occupation a gagné 0,8 point de pourcentage pour atteindre 82,2 %, le taux le plus élevé parmi toutes les régions.

Les transporteurs d’Asie-Pacifique affichent une croissance du trafic de 9,1 % en mars, par rapport à la même période l’an dernier. La capacité a augmenté de 7,4 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 1,2 point de pourcentage pour s’établir à 78,7 %. La croissance à l’intérieur de l’Asie est robuste, tandis que le trafic sur les routes Asie-Europe est en forte reprise après les bouleversements causés par les attaques terroristes du début de 2016. La demande a augmenté selon un taux annualisé de 22 % depuis novembre.

Chez les transporteurs du Moyen-Orient, le taux de croissance a fléchi à 4,9 % en mars, comparativement à l’année précédente, ce qui représente un important ralentissement par rapport aux taux de croissance annuelle observés en janvier et en février. Cela est attribuable aux développements survenus l’an dernier, tandis que les effets de l’interdiction des ordinateurs portables ne se feront sentir qu’à partir d’avril. Toutefois, dans l’ensemble, la région a connu la plus forte croissance annuelle des RPK internationaux depuis le début de l’année, avec une forte croissance sur les routes à destination et en provenance d’Asie et d’Europe. La capacité a augmenté de 9,4 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 3,1 points de pourcentage pour s’établir à 73,1 %.

Les transporteurs d’Amérique du Nord affichent une hausse de trafic de 2,7 % en mars, par rapport à mars 2016. La capacité a augmenté de 3,7 % et le coefficient d’occupation des sièges s’est établi à 79,8 %, en baisse de 0,7 point de pourcentage. Le trafic de passagers a évolué latéralement en chiffres désaisonnalisés depuis juillet 2016, et la capacité suit une tendance similaire.

Les transporteurs d’Amérique latine ont enregistré une hausse de trafic de 9,7 % en mars, soit le taux le plus élevé parmi les régions. Ce n’est que la deuxième fois en 63 mois que les compagnies aériennes d’Amérique latine sont en tête de l’industrie. Ce fort trafic est alimenté par une robuste demande sur les vols internationaux à l’intérieur de l’Amérique du Sud. Par contraste, le trafic de passagers sur les grandes routes nord- sud se situe à près de 5 % sous le niveau de la mi-2015. La capacité a augmenté de 6,4 % en mars, comparativement à l’année précédente, et le coefficient d’occupation a gagné 2,4 points de pourcentage pour atteindre 80,7 %.

Les transporteurs d’Afrique jouissent encore d’une bonne demande, et le trafic était en hausse de 6,0 % par rapport à mars 2016. La capacité a augmenté de 2,4 % et le coefficient d’occupation a gagné 2,3 points de pourcentage pour s’établir à 68,2 %. Nonobstant la fragilité des principales économies de la région (Nigéria et Afrique-du-Sud), la croissance du trafic s’est raffermie au cours des récents mois, le nombre de RPK augmentant selon un taux annualisé de près de 10 % depuis la mi-2016. Cette reprise reflète la croissance plus rapide sur les principaux marchés vers et en provenance d’Europe, et entre l’Afrique et le Moyen-Orient.

EOS_700D5140.JPG

Photos : 1 B777 ThaiAirways 2 A340 SWISS 3 A320 Finnair@ Max Guenat