03/01/2017

Les Super Puma/EC635 toujours engagés !

2321.jpg

L’engagement de l’armée dans la lutte contre le feu entre dans son septième jour ce mardi. Au total, quatre hélicoptères des Forces aériennes sont toujours engagés dans la région, dont un Super Puma et un EC635 dans le val Mesolcina et un Super Puma dans la Léventine. De plus, un hélicoptère équipé du FLIR cherche toujours à localiser les traces de feux couvant dans les deux secteurs d’incendie.

Les précipitations qui ont touché de nombreuses régions du pays n’avaient pratiquement pas atteint les zones d’incendie mardi matin. La situation météorologique reste donc tendue, d’autant plus qu’un fort vent du nord est venu accroître le risque que le feu reprenne. Les moyens engagés par les Forces aériennes sont adaptés en conséquence : un Super Puma et un EC635 se trouvent actuellement dans le val Mesolcina et un Super Puma dans la Léventine. De plus, un hélicoptère équipé de la caméra thermique FLIR sillonne toujours les deux régions, à la recherche d’éventuels feux couvant.

Les hélicoptères engagés décollent de Dübendorf, de Payerne et de Locarno. Les zones fermées pour des raisons de sécurité par l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) sont, pour l’heure, toujours interdites de survol. (source DDPS)

 

 

 

 

 

 

28/12/2016

Les Super Puma engagés au Tessin !

t-311b.jpg

 

Engagement de grande envergure pour les Forces aériennes suisses : depuis mercredi matin, cinq Super Puma sont engagés pour lutter contre le feu dans les secteurs touchés par des incendies de forêt dans le val Mesolcina et la Léventine.

 

Sur demande de la police cantonale des Grisons, trois Super Puma luttent contre des incendies de forêt depuis mercredi matin sur le territoire de la commune de Soazza dans le val Mesolcina. En l’occurrence, ils collaborent avec trois hélicoptères civils de la société Heli Rezia SA. Parallèlement, deux autres Super Puma des Forces aériennes suisses sont engagés pour une mission d’extinction près de Giornico dans le district de la Léventine, répondant cette fois à une demande des autorités tessinoises.

Les cinq hélicoptères ont décollé des bases aériennes d’Alpnach et de Dübendorf et resteront à disposition pour éteindre des foyers d’incendie toute la journée de mercredi, et, selon l’évolution de la situation, aussi demain jeudi. Pour des raisons de sécurité, l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) a décidé d’interdire le survol des zones touchées par les incendies.(source DDPS)

08/02/2016

Singapour cherche un remplaçant à ses Super Puma !

365841465.jpg

La République de Singapour Air Force (RSAF) vient de lancer un programme en vue de trouver un remplaçant à sa flotte d’hélicoptère Super Puma/ Cougar composée de 32 appareils. La flotte de Super Puma/Cougar est âgée de 27ans.

Si la flotte d’hélicoptères Super Puma/ Cougar est très bien entretenue, les fuselages vieillissent et imposent une charge de maintenance importante. De plus, le climat chaud et humide à tendance à augmenter la corrosion.

Le futur hélicoptère devra répondre à plusieurs spécifications, dont la capacité à être déployé sur des frégates de la Marine. Les capacités de recherche et sauvetage (SAR) sont une priorités, ainsi qu’une maintenance facilitée pour de petites équipes.

Trois concurrents :

Pour l’instant, trois concurrents sont déjà annoncés, il s’agit de Bell/Boeing avec le V-22 « Osprey », l’Airbus Helicopters avec le NH90 NFH et Sikorsky avec le S-92.

Bell-Boeing MV-22 «Osprey» :

V-22-Osprey.jpg

Le V-22 « Osprey » est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude. A ce jour, 230 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre.

 

Le NH90 NFH : 

814245111.jpg

La variante NH-90 NFH est principalement conçue pour la lutte anti-sous-marine (ASM) et la guerre de surface. Les ensembles complets d'équipement de mission permettent à un large éventail de missions supplémentaires comme la recherche et le sauvetage (SAR), la patrouille maritime, ravitaillement vertical, le transport de troupes, l'évacuation médicale ainsi que le soutien amphibie. L'hélicoptère est conçu pour les opérations de jour comme de nuit dans des conditions météorologiques défavorables partir du pont d’un navire, il peut fonctionner à partir de petites frégates, même en haute mer. Le programme NH-90 fait appel à un nombre important d’innovations technologiques dans l’emploi de matériaux composites au niveau de la structure et l’intégration de systèmes modulaires utilisant la technologie numérique. Premier appareil doté en série de commandes de vol électriques, il possède une grande manœuvrabilité et agilité qui lui permettent d’assurer des missions de jour comme de nuit même dans de très mauvaises conditions météo. De plus, le NH-90 possède un haut niveau de sécurité et de survivabilité.

Le S-92 :

s92-legacy2-2x.jpg

Le Sikorsky S-92 est un hélicoptère de transport susceptible de remplacer les H-3 Sea King. Le premier appareil a été livré en septembre 2004. Principalement utiliser pour le ravitaillement des plates-formes pétrolières et en mode de recherche et sauvetage, il a été commandé par les Forces armées canadiennes au nombre de 28 exemplaires sous la désignation CH-148 Cyclone. Le Cyclone peut voler de jour comme de nuit, dans presque toutes les conditions météorologiques et par des températures variant entre - 51 °C et + 49 °C. Grâce à sa vitesse maximale de croisière de 250 km/h, le CH-148 est environ 10 % plus rapide que le Sea King. Le Cyclone peut aussi parcourir 450 km sans ravitaillement.

 

Photos : 1 Super Puma singapourien@ RSAF 2 V-22 @ USM 3 NH-90 NFH@ Airbus Helicopter 4 S-92 @ Sikorsky

 

 

07/10/2015

10’000 heures pour les Caracal brésiliens !

15115538314_18b979cb95_o.jpg

 

 

Les 16 hélicoptères Airbus Helicopters H225M « Caracal exploités par la marine brésilienne, l'Armée et la Force aérienne, ont dépassé les 10.000 heures de vol.

 

Un Hélicoptère de combat éprouvé :

L’Airbus H225M « Caracal » démontre une novelle fois sa capacité d’adaptation terrain avec son adaptation aux conditions difficiles du climat brésilien. Les trois premières machines ont  été livrées directement par Eurocopter, les suivantes on été fabriquées sous licence au Brésil par la société Helibras (Helicópteros Eurocopter do Brésil) dès 2012.

 

Le H225M « Caracal »

Le H225M en cours d'acquisition par le Brésil est la dernière version du Super Puma d'Eurocopter et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère  équipé d'un système de blindage et d'auto-protection comprenant la détection radar des missiles. Le H225M est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps. Une flotte de 14 appareils équipe l'armée de l'air et l'aviation légère de l'armée de terre française. Il a participé à l'opération Baliste d'évacuation de ressortissants au Liban en 2006.

 

A propos d’Hélibras :

Fondée en 1978, Helibras dispose  actuellement de 450 employés et une surface d’usine de 14.000 mètres carrés à Itajubá, où elle est située depuis 1980. À la fin de 2011, la superficie de l'installation Itajubá  attendra bientôt le double. Compte tenu de la croissance prévue des activités de fabrication et de maintenance des aéronefs militaires et civils de Helibras, le nombre d'employés de l'entreprise devrait atteindre 1.000 en trois ans. Cette croissance prévue comprend la production de l'hélicoptère Super Puma civil, qui est déjà en service avec le secteur du pétrole au Brésil.

 

Fotex-UH-15-Super-Cougar-MB-3.jpg

Photos : H225M @ FAB

06/08/2015

Les hélicoptères de l’armée très sollicités !

 

pour_abreuver_lesvachesdanslejuravaudoisunpilotedunsuperpumadela.jpg

 

Si le « couac » survenu dans l’approvisionnement d’eau pour les vaches depuis la France a retenu l’attention des médias, il n’en reste pas moins que les Forces aériennes sont mises à une forte contribution, ces derniers jours et ceci à la demande des autorités civils.

 

Extinction d’un incendie :

 

Le lundi 3 août, pour faire face à un important incendie, trois hélicoptères des Forces aériennes ont été engagés aux côtés de près de 200 pompiers éteindre un incendie dans une halle d’entrepôt d’une ancienne fabrique à Horn en Thurgovie. L’incendie a été découvert peu avant 5h30 par un collaborateur d’une entreprise locataire. Quand le service du feu est arrivé, les flammes rongeaient déjà le toit du bâtiment. Les Forces aériennes ont été informées à 8h25 de l’incident. Un collaborateur du Corps des gardes-frontières (Cgfr) s’est annoncé auprès de la centrale d’engagement de Dübendorf. Les Forces aériennes ont ensuite pris contact avec le commandant en charge du service du feu par l’intermédiaire de la centrale d’alarme cantonale. Le commandant a confirmé la nécessité d’engager des hélicoptères d’extinction. A 8h45, un Super Puma qui se rendait en Romandie pour y effectuer des transports d’eau a été directement dépêché à Horn pour lutter contre l’incendie. Le briefing avec le chef d’intervention a eu lieu à 9h35. Au même instant, un Eurocopter EC635 décollait de Dübendorf pour appuyer le Super Puma dans le cadre des tâches d’extinction. Par la suite, un deuxième Super Puma a quitté Alpnach pour renforcer les équipes déjà en place.

Les trois hélicoptères ont déversé plus de 450 tonnes d’eau sur les bâtiments en flammes.

 

Engagement au profit du bétail:

 

A la demande du canton de Vaud, l’armée prolonge son engagement pour aider les paysans du Jura vaudois et étend son appui aux Préalpes vaudoises. Plusieurs sites seront approvisionnés en eau pour le bétail, essentiellement par les airs, jusqu’au 19 août au plus tard.

Depuis le 20 juillet 2015, l’armée fournit une aide en cas de catastrophe en faveur du canton de Vaud et des exploitations agricoles des Préalpes vaudoises. L’engagement devait à l’origine prendre fin le 4 août mais les faibles précipitations de ces derniers jours n’ont pas suffisamment amélioré la situation de l’approvisionnement en eau. L’armée a donc donné suite à la demande du canton de Vaud de prolonger l’engagement en cours. Les hélicoptères continueront d’alimenter les abreuvoirs en eau pour le bétail pâturant dans la région.

Cette prolongation de l’engagement implique une adaptation du dispositif. Ainsi, l’un des deux bassins d’eau d’extinction de 35 mètres cubes situé au Lac de Joux a été démonté le vendredi 31 juillet 2015. Six autres bassins militaires d’eau d’extinction, d’une contenance de 53 mètres cubes chacun, sont situés entre Saint-Cergue et Provence. Ils continueront d’être alimentés par les hélicoptères de l’armée avec de l’eau provenant du Lac de Neuchâtel et du Lac de Joux. Plusieurs douzaines de citernes privées seront en outre ravitaillées dans le Jura vaudois. En cas de besoin, des pâturages alpestres et des exploitations agricoles des Préalpes vaudoises seront désormais aussi ravitaillés en eau pour le bétail.

 

Depuis le début de l’engagement, l’armée a accompli 110 heures de vol en Super Puma dans le canton de Vaud pour un total de 253 rotations (vols aller et retour). Près de 725 tonnes d’eau ont été livrées. La prolongation de l’engagement de l’armée s’effectue également en vertu de l’ordonnance sur l’aide militaire en cas de catastrophe dans le pays et n’entraîne aucun frais pour le canton de Vaud. L’armée avait déjà prolongé le vendredi 31 juillet 2015 son engagement en faveur du canton de Fribourg jusqu’au 11 août 2015 au plus tard.

 

brand_parsys_74883_Image.jpg

 

Photos : Super Puma & EC635 @ DDPS