10/02/2020

Second KC-130J « Super Hercules » pour l’Armée de l’air !

kc-130j.jpg

La France a mis en service le deuxième de deux avions ravitailleurs-transporteurs multirôle Lockheed Martin KC-130J dans le cadre d'une opération d'achat de « Super Hercules ».

La version ravitailleur de l'avion de transport C-130J a été remise aux autorités françaises sur le site de production de Marietta en Géorgie le 4 février dernier. L'événement s'est produit quatre mois après l'arrivée du premier KC-130J à la base aérienne d'Orléans-Bricy en France à fin septembre 2019.

Avant de recevoir ses deux KC-130J, la France avait précédemment pris livraison de deux avions de transport Lockheed-Martin C-130J-30 « Super Hercules ». Les quatre appareils seront exploités par l’escadron 2/61 "Franche-Comté" 123 à Orléans-Bricy.

Acquisition accélérée :

L'achat des quatre « Super Hercules » a été accéléré en raison de l'engagement opérationnel élevé de la France en Afrique du Nord. L'arrivée du premier KC-130J a permis à l'Armée de l'air d'entreprendre immédiatement le ravitaillement en vol des hélicoptères Airbus Helicopter H225M « Caracal », étendant ainsi sa portée à travers la région sahélo-saharienne. C'était une capacité que la France n'avait pas auparavant.

Rappel : 

C’est en novembre 2015 que la France a opté pour l’achat de quatre exemplaires du C-130J « Super Hercules », soit deux au standard de transport tactique et deux avions KC-130J en mode ravitailleur en vol. La commande comprend en plus des quatre aéronefs, quatre turbopropulseurs Rolls-Royce AE2100D, en plus d'une gamme d'équipements de mission totalisant environ 355 millions de dollars. De plus, les futurs C-130J français seront dotés d’un système complet de contre-mesures, telles que les systèmes d’alerte missiles et d'alerte radar, un systèmes GPS de navigation, des radios UHF/VHF sécurisées.

Cette commande visait à pallier les insuffisances de capacités de l'A400M en matière de ravitaillement en hélicoptères, mais aussi de moyens de transport. 

Flotte franco-allemande :

Les « Super Hercules » français pourront intégrer le cas échéant la flotte franco-allemande qui sera basée sur la base aérienne 105 d’Evreux. Elle devrait inclure dix avions, quatre de l'armée de l'air et six en provenance de la Luftwaffe.

Le C-130J « Super Hercules » : 

Le C-130J « Super Hercules » est la version la plus avancée du célèbre C-130 cargo, il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courte. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales.

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

lockheed martin kc-130j,super hercules,armée de l'air,blog défense,aviation militaire,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

Photos : KC-130J « Super Hercules » de l’Armée de l’air@ Armée de l’air

 

 



22/11/2019

Des C-130J « Super Hercules » pour la Nouvelle-Zélande !

C-130J-30.jpg.pc-adaptive.full.medium.jpg

La Nouvelle-Zélande prévoit d’acquérir 5 avions de transport tactique Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules ». La DSCA (Agence de coopération pour la sécurité dans le domaine de la défense) confirme la demande et indique que le contrat est estimé à 1,4 milliards de dollars US.

Wellington semble bien privilégier l’offre américaine en lieu et place des A400M et KC-390 en vue du remplacement des actuels C-130H « Hercules » âgés de 53 ans. En plus de l'avion, le package comprend une large gamme d'équipements et de services liés à l'acquisition. Cette vente proposée fournira la capacité de soutenir des opérations nationales, des Nations Unies et autres coalitions.

L’offre de Lockheed-Martin comprend également des capteurs et des améliorations de performances qui aideront la Nouvelle-Zélande dans le cadre d’une surveillance et d’une reconnaissance maritimes étendues, ainsi que l’amélioration de ses capacités de recherche et de sauvetage. De plus, la capacité de fret supplémentaire et les performances des avions augmenteront considérablement les capacités de la mission antarctique néo-zélandaise, tout en augmentant simultanément les marges de sécurité.

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre « Hercules », cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE-2100D3, dotés d’hélices à six pales. L’avionique de dernière génération comprend notamment deux collimateurs tête haute (HUD) avec un poste de pilotage tout-écran. L’avion a une capacité de 26’000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11’000kg de carburant.

Photo : C-130J « Super Hercules » @ Lockheed-Martin

22/10/2017

Le C-130J « Super Hercules » de l’Armée de l’air !

2322.jpg

L’avionneur américain Lockeed-Martin a dévoilé le premier des quatre exemplaires du C-130J « Super Hercules » qui doit venir équiper l'Armée de l'air française d’ici la fin de l’année. Les trois autres appareils seront livrés au cours des deux prochaines années.

Rappel :

C’est en novembre 2015 que la France a opté pour l’achat de quatre exemplaires du C-130J « Super Hercules », soit deux au standard de transport tactique et deux avions KC-130J en mode ravitailleur en vol. La commande comprend en plus des quatre aéronefs, quatre turbopropulseurs Rolls-Royce AE2100D, en plus d'une gamme d'équipements de mission totalisant environ 355 millions de dollars. De plus, les futurs C-130J français seront dotés d’un système complet de contre-mesures, telles que les systèmes d’alerte missiles et d'alerte radar, un systèmes GPS de navigation, des radios UHF/VHF sécurisées.

Cette commande vise à pallier les insuffisances de capacités de l'A400M en matière de ravitaillement en hélicoptères, mais aussi de moyens de transport.

Flotte franco-allemande :

Les « Super Hercules » français seront intégrés dans une flotte franco-allemande qui sera basée sur la base aérienne 105 d’Evreux. Elle devrait inclure dix avions, quatre de l'armée de l'air et six en provenance de la Luftwaffe. Cependant, on attend toujours la décision allemande pour l’achat de C-130J à ce jour. Un retard qui pourrait à terme compromettre la mise en place d’une flotte commune.

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales.

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

4322.jpg

Photos : Le premier C-130J destiné à l’Armée de l’air @ Lockheed-Martin

 

03/06/2017

Premier HC-130J « Combat King II » pour la Garde nationale de l’Alaska !

1.jpeg

La Garde nationale de l'Alaska a accepté en fin de semaine son premier HC-130J « Combat King II de Lockheed- Martin.

Ce HC-130J sera exploité par le 211e Escadron de secours (RQS), appartenant à la 176e Escadre stationnée à Joint Base Elmendorf-Richardson, en Alaska. Le 211e RQS exploitait auparavant des HC-130P pour soutenir les missions de récupération du personnel en Alaska et dans le Pacific. Ces avions servent également de ravitailleurs aériens, fournissant un soutien aux hélicoptères de recherche et sauvetage de type HH-60 « Black-Hawk » qui sont également affectés à la 176e Escadre. C'est le premier des quatre HC-130J qui a rejoint la Garde nationale de l'Alaska.

Le Lockheed-Martin HC-130J « Combat King II » : 

Dérivé du KC-130J, le nouveau HC-130J « Combat King II » a été commandé par l’Air Force Air Combat Command (AFACC). Il dispose, comme l’ensemble de la série « J », d’une motorisation composée de turbopropulseurs Allison AE2100-D3 équipés des hélices à six pâles R-391 de Dowty-Rotol. Il se différencie notamment des HC-130J déjà livrés aux Gardes-Côtes américains (USCG) par sa faculté à pouvoir ravitailler des hélicoptères ou des V-22 Osprey.

 

Photo : le HC-130J « Combat King II » en route pour l’Alaska@ Lockheed-Martin

 

26/05/2017

Vol inaugural réussi pour le LM-100J !

1.jpeg

Le premier avion cargo commercial Lockheed-Martin LM-100J a franchi une étape critique avec l'achèvement de son premier vol aujourd'hui.

«J'étais fier de monter le premier vol de notre LM-100J. Il a fonctionné sans problème, comme son frère le C-130J», a déclaré Wayne Roberts, pilote en chef du programme LM-100J.

Ce premier vol a suivi la même route de vol d'essai sur la Géorgie du Nord et l'Alabama qui est utilisé pour tous les avions de type C-130J « Super Hercules ». Le LM-100J complètera les tests initiaux de vol de production et commencera les exigences de test de vol de mise à jour du certificat de type de l'Administration fédérale de l'aviation (FAA).

Le LM-100J intègre les développements et les améliorations technologiques apportées sur les années d'expérience opérationnelle du C-130J militaire. Le LM-100J est la neuvième version de production de l'avion « Super Hercules » et ses capacités commerciales ont la particularité d'avoir les capacités des missions soutenues par le C-130J.

Comme son homologue militaire le LM-100j soutiendra une variété de tâches multiples comme le transport de fret surdimensionné, la pulvérisation aérienne, l'exploration pétrolière et gazière, les opérations logistiques d'exploitation minière, les livraisons aériennes et le service d’ambulance MEDEVAC, les opérations de secours humanitaires, le transport du personnel.

Le LM-100J est la version mise à jour du L-100 Hercules, construit par Lockheed-Martin de 1964 à 1992. Plus de 100 L-100s ont été livrés à des opérateurs commerciaux et à des gouvernementaux, en soutenant les exigences de livraison de fret dans presque tous les environnements d'exploitation dans le monde.

Photo : Le LM-100J lors de son premier vol @ Lockheed-Martin